Mirrored Revenge

Sorceress Of Sin

27/11/2020

Autoproduction

Matinée Power, True, et Heavy Metal pour moi, avec la découverte précieuse des anglais de SORCERESS OF SIN, jeune groupe formé à Cambridge et déjà sacrement prêt à en découdre sur son premier album. Il est assez rare de tomber sur des groupes venant d’Angleterre et pratiquant un Metal à tendance Power très couillu, le style étant largement revendiqué par les musiciens allemands et suédois, mais la surprise n’en est que plus agréable, d’autant que le combo n’hésite pas à lâcher les watts et à nous éviter les atermoiements habituels du genre. Et si vous lisez cette chronique en espérant y trouver des allusions à des refrains chantants et des gimmicks amusants, vous en serez pour vos frais puisque ce quintet se rapproche plus de la frange dure du créneau que de ses clowns les moins drôles. D’ailleurs, le groupe n’a même pas pris la peine de se construire une légende, et reste collé à la réalité des faits, se fendant d’une bio succincte pour décrire sa démarche :

« Coming together to form a writing Band in 2020, the collaborative efforts of SORCERESS OF SIN were born out of a strong desire to do what they loved the most: write and play music. They’ve turned their passion into a success by seamlessly adapting their talents to the musical collective SORCERESS OF SIN - a creative whole greater than the sum of it’s parts »

En gros, des musiciens sérieux au passif solide, et qui ont mis leur talent au service d’un collectif soudé, pour proposer la meilleure musique qui soit. On ne peut pas faire plus honnête comme description, et en écoutant les dix morceaux constituant ce premier LP, on constate rapidement que le groupe avance les arguments de sa franchise, en optant pour un Heavy Metal racé, incroyablement persuasif et productif, à cent lieues d’une quelconque originalité, et avec la rage et la puissance comme seuls objectifs. Produit et mixé par Tom Maclean (HAKEN, TO-MERA, PSION) aux Twelve Tone Studios, Mirrored Revenge est donc un concentré de méchanceté musicale, diluée dans un savoir-faire fluide et épique, avec en point de focalisation central la voix incroyable de la chanteuse Lisa Skinner, capable de passer d’un registre à la Michael Kiske à des intonations Death à la Angela Gossow, tout en gardant intacte la gestuelle vocale narrative de la grande Ann Boleyn. Et sans réduire le groupe aux capacités bluffantes de sa frontwoman, autant dire que la principale qualité de l’ensemble est liée à son talent de chanteuse, qui donne l’impulsion aux morceaux très classiques. Bien entourée par une assemblée instrumentale solide (Constantine Kanakis – guitares, Paul Skinner – batterie, Topher O’Meagher – basse et Tom Maclean – claviers, orchestrations), Lisa peut donc transcender à loisir ces plans traditionnels et musclés, leur conférant une aura unique et très personnelle.

Et si « Vixen Of Virtue » en introduction semble aiguiller l’auditeur sur la piste du gothico-symphonique de supermarché, le rythme de croisière est vite trouvé, et ce, dès la première hurlante de Lisa qui se prend pour le grand Rob avec un certain flair. Le ton est donné, et on pense à MANTICORA, et PRIMAL FEAR, soit la quintessence d’un Heavy Metal gonflé aux entournures. Tout est en place, carré comme un morceau de fonte qui vous tombe sur la tronche, et si dès le départ, le désir de se démarquer est substitué par une volonté de tout écraser sur son passage, la recette fonctionne, grâce à des riffs tirant sur le Thrash, et une rythmique en mouvement cardiaque branché sur un pacemaker nucléaire.

Bien évidemment, rien de neuf à souligner, mais il est plaisant de constater que des anglais sont capables de défier les allemands et les suédois sur leur propre terrain, sans avoir de leçon à recevoir. Probant en mid tempo aéré de mélodies classiques (« Multifaceted Survival »), complètement convaincant quand les BPM s’emballent (« Wicked Distortion », méchant mélange d’ACCEPT et de STRATOVARIUS), totalement hystérique parfois dans son désir de provoquer les aînés et modèles de TANK (« Aradia »), le quintet savoure son savoir-faire et distille des hymnes à l’intention des Metal kids de tous pays, et nous assène hymne sur hymne comme Thor joue du marteau, sans oublier d’intégrer parfois de courts moments d’accalmie que Tom Maclean bricole avec beaucoup d’amour et d’attention. Ainsi, « Echoes Of Existence », archétype de la Power Ballad, permet de souffler un peu et de s’allonger sur la paillasse du repos du guerrier. On pense à du MANOWAR nuancé de SKID ROW, et on se laisse happer par cet univers fait de violence et de sentiments plus fragiles, mais la machine ne peut décidément s’empêcher de s’emballer, et « Parallel Lies » ose même jouer le jeu léger de la modernité, avec son Hard Rock désaxé à la rythmique bancale.

Les qualités sont donc nombreuses et les ambitions clairement affichées, et les anglais peuvent s’enorgueillir d’un premier album qui frôle la perfection dans le style. Et même si de temps à autres, le quintet cède aux sirènes de la facilité Heavy (« Cold Carnality »), il parvient toujours à maintenir notre attention en éveil grâce à l’interprétation investie de Lisa Skinner. D’autant que le groupe nous réserve une sacrée surprise en final, taquinant la brutalité de DETENTE à l’occasion du final orgiaque « Empyre Of Stones » qui aurait eu sa place sur un split partagé entre Dawn Crosby et UDO. Clôture enragée, ce dernier morceau prouve que les SORCERESS OF SIN sont bien les sorciers du péché, menés par une sorcière qui aurait certainement brulé sur un bucher de foi il y a quelques siècles. Heureusement pour nous, il n’est plus question d’inquisition en 2020, et Mirrored Revenge reste un sacré témoignage à charge d’une passion Metal indéfectible et méchamment fédératrice.                                            

       

                                                                                              

Titres de l’album:

01. Vixen Of Virtue

02. Multifaceted Survival

03. Mirrored Revenge

04. Wicked Distortion

05. Splintered Shard

06. Aradia

07. Echoes Of Existence

08. Parallel Lies

09. Cold Carnality

10. Empyre Of Stones


Site officiel

Facebook officiel

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 14/04/2021 à 14:25
80 %    586

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Kraftwerk 3 D

RBD 14/05/2022

Live Report

Mosh Fest 7

RBD 12/05/2022

Live Report

The Exploited + Fat Society + F.O.M.

RBD 27/04/2022

Live Report

100 Albums à (re)découvrir - Chapitre 1

mortne2001 25/04/2022

La cave

DEFICIENCY : entretien avec Laurent Gisonna (guitare/chant)

Chief Rebel Angel 20/04/2022

Interview

Author and Punisher + Mvtant + HAG

RBD 10/04/2022

Live Report
Concerts à 7 jours
Nornes + Mad Act 21/05 : Le Garage Café, Cambrai (59)
Kaleidobolt + Sacri Monti 24/05 : Shop , Chalons-en-champagne (51)
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Jus de cadavre

J'y trouve un petit coté Revenge aussi... Ça aussi c'est sale décidément !   

19/05/2022, 18:59

Jus de cadavre

Ah ouais   Bestial et old-school la vache ! Je sais pas ce qu'ils bouffent en Australie mais ils aiment le sale !Exce(...)

19/05/2022, 18:56

Fred

Sans parler de la partie restauration avec toutes les pénuries , vaut mieux s’abstenir des stands et apporter sa bouffe . 

19/05/2022, 17:02

Jus de cadavre

Je pense que c'est surtout pour éviter le squatage en ville et éviter ainsi d'énerver les Clissonais à la longue. Concernant les vans : les véhicules aménagés pourront "camper" sur les nouveaux parking (tout sauf les tentes quoi(...)

19/05/2022, 15:58

Fred

Donc on t’enlève la voiture si t’a envie d’aller te balader ou faire autre chose que les concerts sauf si t’ai immatriculé du coin 

19/05/2022, 15:06

Chemikill

Quelle pompe a fric... je me souviens du graspop en 1999, on garait la voiture à côté de la tente

19/05/2022, 11:54

l\'anonyme

@ Chemikill: je comprends ton point de vue mais c'est une chance que vous avez en France. En Belgique, le parking du Graspop Metal Meeting est payant à 15 euros de la journée. Si ta voiture y reste les 4 jours, tu payes 15 euros. Mais si tu re(...)

19/05/2022, 10:27

Chemikill

C'est moche... tu peux même plus planter ton van sur un trottoir ou un parking autre pour faire ta popote tranquille et dormir au calme... parké comme du bétail maintenant. Trop grosse machine pour moi....

19/05/2022, 10:16

Amer Smashed Pils

Un petit côté Archgoat qui n’est pas dégueu ! Les Estoniens sont forts… 

18/05/2022, 20:34

Kairos

Le groupe s'appelle tout de meme fromage de bite de bouc. L'imagination des groupe de metal m'etonnera toujours

18/05/2022, 19:41

xghx

Toujours aussi naze.

18/05/2022, 16:04

Krohr

@KanelsBack : Elle a déjà eu lieu ^^

18/05/2022, 15:52

KaneIsBack

Yes ! Merci pour la découverte ! J'adore ces groupes type War Metal avec des boucs et des cartouchières partout. Là, c'est bourrin et raw comme il faut avec juste la petite dose de maîtrise qui empêche le tout de sombrer dans le n'importe quoi.

18/05/2022, 14:42

KaneIsBack

@Krohr : pas de soucis   L'important est que l'album tue. Une petite tournée Sacrifizer / Bütcher / Hexecut(...)

18/05/2022, 14:33

Krohr

@KanelsBack : autant pour moi, je suis tombé sur le skeud avec les titres bonus... ce qui fait que ça dépasse le format initial qui est en effet un EP.

17/05/2022, 20:38

KaneIsBack

"La mort triomphante" était un EP, "Le diamant de Lucifer" sera

17/05/2022, 15:59

RBD

Avec un nouvel album il y a trois ans, Opprobrium semblait décidé à repartir. Ce retour inattendu le confirme. S'il pouvait apporter un peu de pêche, c'est tout ce qu'il faudrait.

17/05/2022, 12:45

Krohr

Merci pour la découverte ! En effet, dans la même veine sanguinolente que Hexecutor ou Bütcher.Je suis allé yeuter leur biographie, pour info : "Le Diamant de Lucifer" sera leur deuxième album, le premier étant "La Mort Triomphante"(...)

17/05/2022, 12:28

metalrunner

Super new vite du live

17/05/2022, 11:33

Jus de cadavre

Tuerie ! ! ! Bon les mecs ne sont pas des lapins de 6 semaines, mais bordel, quelle maturité pour un premier album ! Un des meilleurs albums de Speed depuis fort longtemps selon moi !

16/05/2022, 08:47