Nero Inferno Italiano

Chronic Hangover

11/11/2016

Minotauro Records

L’écoute pour la première fois d’un album d’un groupe que l’on ne connait pas se rapproche du saut dans le vide, on espère que le mousqueton est bien accroché… Avec les Italiens de CHRONIC HANGOVER, je vous garantis que j’ai eu des sueurs froides jusqu’au raz du sol. La voix criarde du chanteur, style Emocore ou Thrash à la EXODUS, ne me sied guère et la musique qui se joue derrière brasse un peu tout en termes de Stoner, Doom, Thrash, Heavy, Hard, tout y passe et donc fort heureusement c’était un élastique que j’avais mis dans le dos, ce qui fait que je remonte et que je repars pour un tour, plus serein car je sais que le bout de plastique qui me tient n’est pas trop long.

Et si le début d’album mets un peu trop en avant cette voix criarde et des titres finalement assez bateau, CHRONIC HANGOVER nous a ménagé une fin d’album un peu plus surprenante et cela commence avec la fin du morceau "Tossine" bien cassé par un break d’une simplicité assez confondante mais rentre dans le crâne très facilement et une fin de morceau plus fouillée, doublements des voix, quelques aménagements de riff pour rendre le tout plus Stoner dans l’esprit et voilà que la machine est lancée et l’ambiance psychédélique, Desert Rock, ne tarde pas à pointer avec "Villa Triste" et son lot de percussions toutes aussi surprenantes qu’intrigantes. Le batteur multipliant par ailleurs les fausses pistes au niveau de la caisse claire, un jeu direct, costaud mais avec une finesse d’exécution extrêmement intéressante. "Alamut 2112" est l’occasion pour le groupe de sortir le synthé, avec un son très 80’s aux contours futuristes là aussi déconcertants.

Sous cette étiquette Stoner Doom Metal se cache donc un groupe aux multiples visages, plus rampant sur  "Alamut 2112", direct et rentre dedans sur "Vituperio", psychédélique sur "Villa Triste" et sur "Nero Inferno Italiano", on a carrément l’impression d’entendre une musique de film des années 80 avec ce son de batterie et de clavier si caractéristique. Si la surprise est de taille le travail est abouti mais risque de décontenancer l’auditoire car derrière cette introduction c’est une guitare classique qui déboule, l’ambiance se fait plus sombre, un ton plus grave et voilà finalement un morceau mid-tempo qui évoque assez largement SHEAVY et cette descendance bien fumée des BLACK SABBATH.

Ce Nero Inferno Italiano n’est pas l’album qui laisse un souvenir impérissable, c’est certain mais le groupe ose nous surprendre, nous prendre à revers, ne se contentant pas d’appliquer une formule, CHRONIC HANGOVER dépeint son propre univers voguant à sa guise pour un résultat qui tient la route. Alors que manque-t-il à ce groupe pour s’imposer ? Une fluidité dans son discours car si on aime être surpris, là on est carrément perdu, notamment sur un début d’album assez brouillon sur les intentions des Italiens. Ne pas lisser le discours mais en gommant un peu ce côté Thrash Punkisant qui résonne parfois, le groupe gagnera certainement en clarté et en impact, d’autant plus que c’est là où il excelle réellement. Une découverte intéressante pour les aventuriers.

Track-list :

  1. Vituperio
  2. Homuncullus
  3. Sociopatia
  4. Regretudo
  5. Tossine
  6. Villa Triste
  7. Alamut 2112
  8. Nero Inferno Italiano
  9. Lucifer In The Sky With Diamonds

Bandcamp


par Simony le 31/01/2017 à 07:00
69 %    514

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

TEMNEIN

youpimatin 10/08/2020

Down 2009

RBD 08/08/2020

Universe

mortne2001 29/07/2020

F.F.W.

mortne2001 27/07/2020

Tiamat 2010

RBD 26/07/2020

Créda Beaducwealm

mortne2001 24/07/2020

Les Enfants du Cimetière

mortne2001 20/07/2020

Concerts à 7 jours
Wormrot + Trepan Dead + Mucus 18/08 : La Brat Cave, Lille (59)
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Raumsog

Le nom tout droit sorti du diable vauvert! Toujours surpris de voir que certains groupes arrivent à se reformer 20 ans plus tard et composer (quasiment) le même style que dans le passé (ce n'est absolument pas une critique).

Le morceau est cool sinon! Je vais replonger dans leur disc(...)

13/08/2020, 10:04

Simony

Décidément ce titre de BENEDICTION donne vraiment envie d'en entendre plus. Classique mais efficace.

11/08/2020, 21:21

Moshimosher

Une bien triste nouvelle... RIP... :(

11/08/2020, 21:13

LeMoustre

Hâte d'en ecouter plus. Ramenez nous Sabbat et Deathrow et on sera comblés.

11/08/2020, 12:13

Kerry King

Dommage aussi cette histoire qu'il ne soit plus avec Entombed mais sous Entombed A.D.

D'ailleurs que devient Entombed de Hellid ? LG reste le membre charismatique du groupe pour moi.

10/08/2020, 22:03

Kerry King

Une légende. RIP.

10/08/2020, 21:59

Gargan

Riffs hypnotiques, chant excellent, merci pour la découverte.

10/08/2020, 13:36

Humungus

Phil is god.

10/08/2020, 10:38

Humungus

Pour l'avoir croisé back stage il y a quelques années, je confirme que ce type est la gentillesse même.

10/08/2020, 10:36

adq

En meme temps en piccolant et se shootant non stop c'est quasi inevitable maheureusement,,,

10/08/2020, 10:30

adq

connais pas mais merci pour la news people

10/08/2020, 10:28

Raumsog

Ouch c'est dur ça... Outre la carrière qu'on lui connaît, le type a quand même l'air foncièrement hyper sympa donc vraiment bonne chance à lui, "get the damn deal done" comme il dit!

10/08/2020, 09:26

LeMoustre

Entre lui et le cancer de LG Petrov, quelle tristesse.

10/08/2020, 08:57

Nubowsky

Quel dégoût..

10/08/2020, 07:11

Kerry King

Putain de chanteur LG ! La famille Metal est avec lui !

10/08/2020, 00:23

RBD

Tout à fait en phase avec cette présentation ! J'ai découvert le groupe avec cet album et j'ai été conquis. Je l'ai pris plutôt comme du Death Sludge à la Ulcerate et compagnie, dans une version plus accessible que les autres classiques de ce style que le groupe rejoint dès ce coup de maîtr(...)

09/08/2020, 22:50

RBD

Belle histoire dans cette épouvantable tragédie. Il doit y en avoir d'autres. Nervecell est un très bon groupe de Death brutal que je suis depuis leur premier disque.

09/08/2020, 21:53

RBD

Allons bon ! Tous nos voeux de force et de rétablissement.

09/08/2020, 21:47

Buck Dancer

J'ai d'abord eu peur en pensant qu'il était décédé, et vu ma réaction cela m'aurait fait un vrai choc, mais bien mauvaise nouvelle.
Allez LG, nique lui sa gueule à ce putain de cancer.

09/08/2020, 20:17

Buck Dancer

Vu en 2012 au Bataclan et j'ai pris un pied énorme. Et au contraire de toi RBD, j'ai eu cette sensation de spontanéité, qui manque cruellement a 99% des groupes metal que j'écoute. Phil hésitait pas à stoppé un morceau en plein milieu, pour mieux le recommencer ensuite, parce que le public ne(...)

09/08/2020, 16:32