Nothing Right Nothing Left

Stranded Ways

05/02/2021

Autoproduction

Petit groupe de Joensuu en Finlande, STRANDED WAYS nous propose en cette année 2021 son premier LP, deux ans après avoir offert à son public un EP éponyme. A l’époque, Stranded Ways développait de beaux arguments mélodiques et puissants, plaçant de fait le combo sous les auspices d’un Heavy Metal harmonique et ambitieux. Depuis, le groupe n’a pas dévié de sa route, et présente aujourd’hui sept titres très affinés, qui en disent long sur leurs ambitions. Et après tout, venant d’un pays aussi prolifique que la Finlande, les musiciens se devaient de se mettre à la hauteur de leurs compatriotes. Avec un Bandcamp pas vraiment à jour et une page Facebook suivie par moins de trois cents personnes, les STRANDED WAYS ont donc besoin d’un coup de pouce, et je vous encourage à les découvrir en fouinant sur les plateformes légales pour y tomber sur ce Nothing Right Nothing Left assez surprenant dans les faits. Car lorsqu’on parle de Heavy mélodique, quelques noms viennent immédiatement à l’esprit. HAREM SCAREM, PRETTY MAIDS, et quelques autres, qui servent de référence depuis des années. Sauf que les finlandais ont choisi une autre option pour éviter les comparaisons gênantes, en offrant à leur musique une ouverture d’esprit pour le moins originale.

Le quintet composé de Paavo Jantunen (basse), Antti Vellonen (batterie), Tuomas Taralainen & Aleksi Keränen (guitares) et Juhis Holopainen (chant), ne joue pas l’esbroufe, mais tape dans le mille d’une musique plurielle et assez fascinante. Osant se montrer allusifs à tous les sous-genres d’un Heavy qu’ils ne conçoivent pas monolithique, les finlandais n’imposent que sept titres, mais cette disette leur permet quand même de démontrer leur talent de compositeurs et d’interprètes. Et si certains morceaux jouent l’humilité d’un Hard-Rock fast n’rough, à l’image du burner imparable « Road Of Mysteries », d’autres au contraire s’autorisent des incartades plus lyriques et emphatiques, et des constructions évolutives que le grand MAIDEN ou STRATOVARIUS n’auraient pas reniées.

Deux morceaux se détachent clairement du tracklisting. « After All », et son intro acoustique du plus bel effet, et « Soon Dead, Already Forgotten », au titre qu’on n’espère pas prophétique pour la bande. Le premier des deux est un modèle de chanson épique au parfum délicatement Folk, qui nous entraîne sur les côtes de la Finlande, et qui rappelle parfois les digressions les plus intimes de NIGHTWISH. Point de symphonie à l’horizon je vous rassure, mais une belle confiance dans le traitement des thèmes, et un chant pour le moins assuré de la part de Juhis Holopainen. Basse ronde qui soutient admirablement bien les guitares, accords nostalgiques, le tout ressemble à une ancienne légende maritime mise en musique, et le quintet a le mérite de s’accrocher à sa vision jusqu’au bout sans tomber dans le piège de l’accélération finale, trop typique des power ballads.               

Le second gros morceau prend le contrepied total, et entame les débats avec un riff ferme. Soudain, le chant opératique de Juhis part dans des délires lyriques dignes de MUSE, profitant d’une basse en circonvolutions pour accentuer le sentiment de mysticisme. Le titre ose donc les parties vocales les plus originales, lâche quelques passages en narration mais maintient le cap sur une déviance assez fascinante. Et si en milieu de parcours, la chanson se discipline quelque peu pour laisser les soli s’exprimer, cet épilogue révèle d’énormes capacités de composition de la part des finlandais, qui sous des atours humbles laissent filtrer des ambitions manifestes.

Entre ces deux tranches de vie homériques, d’autres chansons bien sûr, et pas moins recommandables. On aime particulièrement le traitement martial et viking de « Orphans Of The Future Wars », grosse pièce Heavy virile, mais abordable mélodiquement, et les intermèdes plus instinctifs comme « Thoughts And Prayers ». Et en empilant les couches épaisses et les tranches plus fines, STRANDED WAYS propose un sandwich savoureux, que l’on dévore en appréciant la finesse des saveurs. Sans aller jusqu’à pouvoir revendiquer le statut d’ambassadeur naturel de son pays, le groupe se met à la hauteur des plus notables de ses concitoyens, et nous offre un premier album digne et fier. Sans chercher la petite bête ou l’originalité à tout prix, le groupe ose la pluralité, la complexité parfois, et montre une volonté d’indépendance assez claire. Nothing Right Nothing Left, rien à droite, rien à gauche, mais un groupe qui mérite votre attention au milieu, et qui se prépare des lendemains assez heureux.

 

                                                                                              

Titres de l’album:

01. Obsession = Submission

02. Road Of Mysteries

03. Hunters Released

04. Orphans Of The Future Wars

05. After All

06. Thoughts And Prayers

07. Soon Dead, Already Forgotten


Facebook officiel

Bandcamp officiel



par mortne2001 le 16/09/2021 à 18:19
82 %    102

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Sélection rédaction Metalnews 2021 !

Jus de cadavre 01/01/2022

Interview

Devildriver

Baxter 26/12/2021

From the past

Voyage au centre de la scène : PENETRATOR

Jus de cadavre 19/12/2021

Vidéos

Unspkble + Rank

RBD 16/12/2021

Live Report

Anna von Hausswolff

RBD 08/12/2021

Live Report

Igorrr + Horskh

RBD 07/12/2021

Live Report

Fuzz in Champagne - épisode 2

Simony 27/11/2021

Live Report

Voyage au centre de la scène : Archives MORTUARY

Jus de cadavre 14/11/2021

Vidéos

Chiens + Unsu + BMB

RBD 09/11/2021

Live Report
Concerts à 7 jours
Nightmare + Existance + Rhapsody Of Fire 24/01 : Le Petit Bain, Paris (75)
Existance + Rhapsody Of Fire + Manigance 25/01 : Le Ferrailleur, Nantes (44)
Nightmare + Rhapsody Of Fire + Manigance 26/01 : Rock School Barbey, Bordeaux (33)
Nightmare + Rhapsody Of Fire 28/01 : Le Metronum, Toulouse (31)
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Tétard Véloce

21/01/2022, 12:06

Vinnie Logan Paul

La blague continue et ça ne s'arrange pas.

21/01/2022, 11:53

Gargan

Clip moche et ça manque cruellement de riffs.

21/01/2022, 11:01

RBD

Je ne connaissais pas et je crois que ça va me plaire.

21/01/2022, 00:31

Kerry King

Les pochettes Old School ouais !Mon vinyle de Blackout je l'adore. 

20/01/2022, 19:04

eyziel

La cover est totalement insane.

20/01/2022, 17:53

Humungus

"Ils ont toujours des pochettes à chier"?!?!?!?!?!Alors oui, "Fly to the rainbow" est imbuvable, mais toute la série des "In trance", "Virgin killer" (la pochette la plus malsaine de tous les temps !), "Taken by force" (...)

20/01/2022, 11:16

Gargan

Erf, les claviers font un peu trop pouic pouic, dommage.

20/01/2022, 09:46

Gargan

Ils ont toujours des pochettes à chier, mais on leur pardonne. Je suis resté scotché sur taken et surtout fly to the rainbow (un parfait exemple de pochette horrible) et rien que pour ces deux albums (bon, ok, jj'avoue, j'adore aussi le radio-tubesque crazy world) i(...)

20/01/2022, 09:45

Capsf1team

SCORPIONS, c'est presque fini. Le groupe s'arrêtera après une longue tournée, avec 200 dates prévues étalées sur 2 à 3 ans tout de même, pour son 22ème et dernier album, "Sting in the tail". (Papy Cyril)(...)

20/01/2022, 09:10

Jus de cadavre

Ils nous enterreront tous ces cons là ! Même Drucker fera pas le poids !

19/01/2022, 19:20

foja

masters. jamais vraiment

19/01/2022, 19:15

Simony

J'avoue qu'elle est pas de moi, c'est Jus de cadavre qui avait proposé ce style pour SCORPIONS et j'ai trouvé que ça leur allait bien

19/01/2022, 18:10

pierre2

"Never Retired Hard Rock Masters, Allemagne"J'avoue, j'ai ri - merci !

19/01/2022, 15:11

Humungus

Merci grin.(sic)

19/01/2022, 13:36

grinder92

@humu : tu cliques sur le tag "Druid Lord", ça te proposera cette chronique et également celle-ci : http://www.metalnews.fr/chroniques/grotesque-offerings 

19/01/2022, 10:35

Simony

C'est un des groupes dont j'attends leur nouvel album, le titre partagé m'avait beaucoup plu, à creuser car la chronique donne clairement envie.

19/01/2022, 08:12

Humungus

Comment fait-on pour retrouver ta chronique de leur deuxième galette ?

19/01/2022, 07:29

Humungus

Une de mes découvertes de l'an dernier...Hâte de foutre une oreille sur cet album putain !

19/01/2022, 07:26

Simony

En rappel avec The Number Of The Beast, The Evil That Men Do, Iron Maiden et Sanctuary....   

18/01/2022, 23:20