Ocean of Darkness

Psychotic Reaction

02/09/2020

Autoproduction

Je donnerais bien ce qu’il me reste à vivre pour avoir connu l’explosion créative des années 70, et me retrouver à San Francisco, Detroit, pour sentir le souffle brûlant des MC5, des STOOGES, et m’emballer au son d’une musique sauvage, agressive, libre et créative qui ne tenait pas encore compte des exigences d’un business qui n’allait pas tarder à imposer sa loi. J’envie ceux qui ont vu Iggy, le ZEP, les DOORS on stage, dans leur période de gloire, et qui peuvent aujourd’hui dire qu’ils ont en effet, connu le Rock N’Roll. Je ne l’ai malheureusement connu que par procuration, sur disque évidemment, en regardant des vidéos mythiques, mais sentir le souffre, respirer l’urgence se vivent en live, sur le moment, pour ne rien oublier et raconter ça aux générations futures avec une fierté légitime dans la voix. Alors, en 2020, le Rock existe-t-il encore sous une autre forme que celle numérique qui banalise l’exception et rend l’extraordinaire normal ? Il reste pour nous quelques artistes qui s’ingénient à retrouver l’essence même de la musique, celle jouée par des artistes qui défrichaient sans vraiment le savoir, au risque de vendre trois vinyles et de terminer leur carrière exsangues, mais cultes. Qui dans les années 60 se souciait du VELVET ? Qui en dehors de quatre greasers et dix Hell’s Angels vouait un culte à BLUE CHEER ? Et qui aujourd’hui est capable de ressusciter leur génie bruitiste sans tomber dans l’opportunisme ou l’old-school pénible qui recycle sans se préoccuper de sa propre créativité ? Les PSYCHOTIC REACTION peut-être, à condition d’avoir la curiosité de chercher à les connaître.

Difficile d’avoir des infos sur ce groupe au parcours bizarre, qui se permet en 2020 de sortir deux longue-durée…dont l’un enregistré cinq ans auparavant. En effet, Messiahs of Voltage, bien qu’offert en cadeau de janvier style étrennes, a été enregistré en 2015 et a patienté cinq ans dans les cartons sans qu’on comprenne très bien pourquoi. Dès lors, il n’est pas étrange de réaliser que deux albums en 2020 ne sont pas quantité énorme et surprise fondamentale, même si Ocean of Darkness nous prend un peu par surprise, et sans faire semblant d’avoir oublié le lubrifiant. Originaire de Norman, Oklahoma, ce power-trio à la puissance phénoménale (Robert Layton III - guitare/chant, Nolan Dacus - guitare/chant et Whitt Daniels - batterie) se replonge encore une fois dans les affres bruitistes de seventies en guerre contre les hippies, et puise dans la colère de Detroit de quoi alimenter son Heavy Rock digne d’un HAWKWIND encore plus sous acide que Ken Kesey au moment de taper sur sa machine. Celle des américains est aussi argenté que celle de Lemmy pouvait l’être, et leur Rock est lourd, emphatique, et propre à générer chez le chroniqueur des gimmicks faciles, en forme de comparaisons pas si absurdes que ça. Bien évidemment, les PSYCHOTIC REACTION y ont déjà eu droit, et s’en servent même de compliment sur leur page Facebook, affichant sans gêne un tonitruant :

Psychedelic Punk Blues. It's like hearing THE VELVET UNDERGROUND on acid, BLUE CHEER on meth and THE HELLACOPTERS after they huffed like 50 gallons of paint thinner.

 

Tout ça semble un peu exagéré et digne d’une manchette promotionnelle, et pourtant, la vérité s’y trouve, cachée sous un sens de la formule très tape à l’œil. Il faut dire qu’en termes de puissance Heavy, les trois américains ne font pas semblant, laissant les amplis Orange vibrer de toute leur membrane et les jacks torsadés s’enrouler autour d’une inspiration commune. Ici, rien n’est bien rangé, rien n’est vraiment très propre, et le Hard est joué comme il y a cinquante ans, lourd, méchant, adressé à un public averti, et clairement urbain. Pourtant, peu d’allusions à BLACK SABBATH - monnaie courante dans ce genre de réalisation - mais plutôt une fascination pour BLUE CHEER et leur manières de rustres. Les riffs sont plus épais qu’une couche de graisse sur le moteur d’une Harley, la rythmique est pilonnée à la Keith Moon, et l’étiquette remisée au placard, un peu comme si les STOOGES avaient préféré copier le Jeff Beck de Beck-Ola plutôt que de rendre hommage aux pionniers du Rock façon analphabètes du solfège. Et une fois passé l’intro un peu strange et défoncée de « Instructions for Modern Living », tout se met en place, la guitare est rude, le rythme appuyé, les effets space, et vogue la défonce, garantie sans champignons mais avec quand même pas mal d’herbe sous le sofa.

Le chant, clairement et volontairement sous-mixé tente de se faire une place à l’ombre du chaos, mais ce sont évidemment les guitares qui battent le haut du pavé, avec cette distorsion rudimentaire qui en appelle à l’absence totale d’effets. Bien sûr, on blinde le tout de réverb et d’écho, mais le principe est connu et accepté depuis longtemps, histoire de rendre le trip plus intense. Mais si Ocean of Darkness est encore beaucoup trop musical et logique pour s’approcher de la stridence du VELVET, il mélange à merveille les HAWKWIND et BLUE CHEER, MCLUSKY et un Jack White torché, et ose des suites à rallonge, comme ce merveilleux et complètement paumé « Eyes of the Sun/Reptilian Overlords », monument monstrueux transformant NEUROSIS en groupe de balloche pour vieilles effarouchées. Classique mais malpoli, ce second LP nous propose quand même quelques fulgurances plus joyeuses, mais pas plus sophistiquées, et on finit par se déhancher twist sur le final « Hesitation » qui sans en avoir aucune referme la porte pour ne plus laisser passer le bruit.

Oui, les années 70 furent légendaires, et à plus d‘un titre. Cinq plus précisément, ceux que propose cet album qui ramène l’urgence au centre des débats. A apprécier légèrement fait, pour contempler les sons et écouter les couleurs. Turn on, tune in, drop out.      

                    

Titres de l’album:

                    01. Instructions for Modern Living

                    02. It Creeps

                    03. Witch Collector

                    04. Eyes of the Sun/Reptilian Overlords

                    05. Hesitation


Facebook officiel

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 17/07/2021 à 18:41
82 %    78

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Blood Sugar Sex Magik

mortne2001 25/09/2021

From the past

Benighted + Shaârghot + Svart Crown

RBD 22/09/2021

Live Report

Use Your Illusion I & II

mortne2001 18/09/2021

From the past

Witchfuck : le contre-pouvoir en Pologne

Simony 14/09/2021

Interview

Voyage au centre de la scène : CATACOMB

Jus de cadavre 29/08/2021

Vidéos

LA CAVE #6 : une sélection d'albums Metal Extreme

Jus de cadavre 20/08/2021

La cave

Suffocation 2014

RBD 09/08/2021

Live Report

SWAMP TERROR : La bête des marais !

Simony 16/07/2021

Interview
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
metalrunner

Très  bon album une bonne claque vivement du live .

26/09/2021, 09:12

RBD

Cette prolongation de "Surgical Steel" va certes ramener dans le camp des déçus ceux qui espéraient que ce précédent n'était qu'un tour de chauffe avant un "Heartwork II" ou un "Symphony of Putrefac(...)

25/09/2021, 22:24

Sakura

transophobe black metal

25/09/2021, 14:15

Je te sodom à l\'agent orange

@Drift : tu préfères quoi haineux? haïsseurs? Je vois en quoi en utiliser un anglicisme comme haters rend nul le reste de son propos. En tout cas, pour toi, j'ai une expression bien française : sac à merde.

25/09/2021, 14:13

drift

Encore un gogo qui parle "haters"

25/09/2021, 12:34

araf

Il est grand temps qu'ils arretent les frais

25/09/2021, 12:32

Gargan

Très futé comme commentaire. Je ne crois pas qu’il faille forcer les choses à ce niveau, sinon c’est l’effet repoussoir assuré. Faire écouter les classiques du rock / hard / heavy en crescendo, c’est déjà pas mal. Quand ta p(...)

25/09/2021, 10:30

Pine de pute

@KerryKing : espèce de gros blaireau, n'oublie pas la bière dans le biberon. Si ce sont des gros nazes comme toi qui sont les porte-flambeaux de "notre héritage", pas étonnant qu'on ne soit que rareent pris au sérieux. Et franchement, va te f(...)

25/09/2021, 07:26

Ander

Pas trop mal ce titre. J'aime bien le son de basse qui se démène derrière.

24/09/2021, 08:37

Kerry King

Vieille bonne époque, rien a voir avec le collège d'aujourd'hui, on a tous commencé avec le hard rock et differentes vagues, mais pour sauver notre héritage va falloir commencer par plus fort !Mon fils sera bercé des sa naissance part du Death e(...)

24/09/2021, 01:05

Humungus

Moshimosher + 1.

23/09/2021, 17:28

Moshimosher

Necromantia avec une seule basse, c'est plus vraiment Nécromantia... dommage...

23/09/2021, 16:08

Orphan

Et je trouve le titre de grande classe

23/09/2021, 15:28

Orphan

Excellente news !20 ans plus tard, il y a toujours un moment dans l'année où je me réécoute ANCIENT PRIDE

23/09/2021, 15:21

metalrunner

Super version James a la pêche bravo pour ces petits concerts  a prix casse .

23/09/2021, 11:41

Humungus

Alors !J'ai enfin pris le temps d'écouter tout cela cher Jus de cadavre (car j'ai moi aussi de mon côté des trucs en attente à ouïr...). Et autant le dire tout de suite, je ne connaissais aucuns groupes de ta sélection.Alors c&ap(...)

23/09/2021, 11:37

Kerry King

En 2021 plus aucun intérêt de taper sur Metallica, on leur a taper dessus suffisamment comme ils l'ont mérité sur les 20 dernières années.Voyons maintenant ce groupe comme le pondeur de 5 albums majeur de l'histoire, d'une certaine no(...)

23/09/2021, 10:30

Humungus

OUHLALALALA !!! !!! !!!J'l'avais pas vu arrivé celle-là !Le titre est lambda. Malheureusement pas de retour au "vrai son NECROMANTIA".Hâte tout de même d'entendre l'album complet...

23/09/2021, 09:44

Humungus

On peut taper allégrement sur ces mecs (moi le premier), mais ce genre d'initiative "retour aux sources et aux fans", y'a quasi qu'eux qui le font...

23/09/2021, 09:38

Bones

Je me rends compte que j'ai visionné ça comme si j'avais retrouvé un vieil objet familier dans ma cave, analysant si l'humidité avait eu prise dessus, cherchant (et trouvant) les points de rouille... Ca fait bizarre de voir ces mecs prendre autant de rid(...)

23/09/2021, 07:50