La mode est aux box, les box cinéma, box pinard, box thé, box produits régionaux... Perso j'ai opté pour une box bière. Tous les mois je déguste six nouvelles bières différentes, ça permet de faire des découvertes sympas. Quel rapport avec un album de métal allez-vous me demander ? J'y viens. J'ai l'habitude de m'occuper des kroniks du label lillois Great Dane Records et avec le rythme effréné avec lequel ils sortent des albums ces derniers temps, je me suis dit qu'ils pourraient proposer une box mensuelle death metal avec un album de leur cru et quelques goodies  bien sympas, un décapsuleur Tankard, un sous-bock Cannibal Corpse, enfin bref, vous imaginez bien le truc. Je suis sûr que ça pourrait marcher...

Dans la box du mois de juin on trouverait donc le nouvel album de DEUS OTIOSUS. Voilà un groupe dont je n'avais absolument jamais entendu parler. Ce ne sont pourtant pas des petits nouveaux, ils existent depuis maintenant douze ans et cet album est leur quatrième après Murderer, un premier album sorti chez F.D.A. Rekotz en 2010 et Godless et Rise, deux albums sortis sur le label américain Deepsend Records respectivement en 2012 et 2014. Ajoutons à cela une démo, un split album avec leurs compatriotes de HIDEOUS INVASION (groupe dont la plupart des membres font ou ont fait partie de DEUS OTIOSUS), un live album et, plus récemment, un EP et leur discographie sera complète. Tout cela est sorti sur une période de dix ans, on ne peut pas dire que ce groupe chôme.

Petite différence avec les habituelles sorties de Great Dane Records: ce n'est pas un groupe français... Ou suisse ou belge. Ce n'est pas la première fois que nos lillois vont piocher dans des contrées non francophones, on se souvient récemment des très efficaces Irlandais de REX SHACHATH, mais ce n'est pas vraiment la règle du label dirons-nous.

Grand bien leur en a pris car dans le genre death-thrash old-school direct-dans-ta-face super efficace, il faut bien avouer que le combo danois se pose là.

Dès les premières notes de "Kneel" on comprend tout de suite à quoi on à affaire et si ce titre ne vous avait pas encore convaincu, "Disturbing the Dead", le suivant, et son refrain ultra efficace et répété plus que de raison vous feront définitivement craquer.

Tous ceux qui regrettent le death/thrash fin 80's/débuts 90's devrait vraiment se retrouver dans cette galette. Tout le long des dix titres de ce Opposer, on pense un peu à DISMEMBER ou GRAVE, mais également à leurs compatriotes danois de UNDERGANG ou encore à DECEASED... pour le côté ultra-efficace et rentre dedans de leur musique. Aucune de ces influences n'est cependant vraiment flagrante, le groupe existe depuis suffisamment longtemps pour pouvoir prétendre faire du DEUS OTIOSUS.

Tous les éléments que l'on est en droit d'attendre d'un tel album sont bien là: riffs puissants et ultra efficaces, soli inspirés, rythmique carrée, growls profonds (peut-être un peu monotone sur la durée, mais rien de bien grave) et une production puissante mais bien adaptée au côté old-schhol du skeud. Les tempos ont généralement assez rapides mais le groupe à la bonne idée de ne pas rester toujours à la même vitesse et rend l'ensemble encore plus digeste que ça ne l'était déjà.

Bon les gars, si vous décidez de la faire cette box death metal, vous pensez à moi, hein ?

Titres de l'album:

  • 1.     Kneel          
  • 2.     Disturbing the Dead          
  • 3.     Stand Your Ground      
  • 4.     Haunter          
  • 5.     Towering Flames          
  • 6.     The Opposer          
  • 7.     To the Graves
  • 8.     Return to Slavery
  • 9.     Greater Horror
  • 10.   March of the Unworthy

Bandcamp - Facebook



par Sheb le 12/07/2017 à 18:30
75 %    389

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Maligner

Attraction To Annihilation

Black Bart

Casnewydd-Bach

Obszön Geschöpf

Master Of Giallo

Azusa

Heavy Yoke

Soulfly

Ritual

The Struts

Young & Dangerous

Northward

Northward

Malm

Kollaps

Bonehunter

Children Of The Atom

Amaranthe

Helix

Gaslarm

Dusk Mothers Children

Tourniquet

Gazing At Medusa

W.m.d.

Lethal Revenge

Daeria

Fenix

Antagonism

Thrashocalypse

Newbreed

Law

Khandra

There is no Division Outside Existence

Riser

Temple of Addiction

Chthonic

Battlefields Of Asura

Cor Serpentii

Phenomankind

Interview AZUSA (Eleni Zafiriadou)

mortne2001 / 11/11/2018
Azusa

Cortez + Stuntman

RBD / 10/11/2018
Hardcore

The Studio Experience #3

grinder92 / 08/11/2018
Benighted

Photo Report - Garmonbozia 20 ans !

Simony / 06/11/2018
Anniversaire

Concerts à 7 jours

+ Venenum + Slægt

16/11 : Le Mondo Bizarro, Rennes (35)

Samavayo + Greenleaf

16/11 : Le Glazart, Paris (75)

Watain + Rotting Christ + Profanatica

16/11 : Cc John Lennon, Limoges (87)

Watain + Rotting Christ + Profanatica

17/11 : Le Trabendo, Paris (75)

Omnium Gatherum + Wolfheart + Nothgard

19/11 : Le Petit Bain, Paris (75)

Sick Of It All + The Worst Doubt + Lugosi

19/11 : Espace Icare, Issy-les-moulineaux (92)

Photo Stream

Derniers coms

Pauvre Abbath... lui qui a dû se sentir comme un couillon après l'écoute du dernier Immortal. "Personne n'est irremplaçable" est une phrase qui lui sied à la perfection désormais !


Un nouvel album, donc ensuite une tournée... Ça promet donc encore de grands moments de solitudes pour les musiciens qui l'accompagneront sur scène ! :D


Don't feed the troll.


Je vous rejoins assez tout les deux (notamment pour les truc prog' machin et le côté mainstream) mais avec un bémol tout de même : la chronique de Charlélie Arnaud qui, en plus de nous faire découvrir des pépites méconnus, le fait avec un ton, une plume et une passion qui font plaisir à lir(...)


Oui c'est vrai que je me base sur l'ensemble de leurs parutions et ce qui était vrai à leurs débuts ne l'est plus forcément. De mon côté, je me disais que c'était moi qui avait des goûts peut-être de moins en moins "mainstream" et y trouvais de moins en moins mon compte, mais je vois que je(...)


P'tite erreur dans la news, les gars : Schammasch vient de Suisse et Der Weg einer Freiheit d'Allemagne :-)


Mouais, moyennement d'accord avec la dernière partie de la phrase de Simony, la ligne éditoriale de ce magazine étant clairement orientée prog/mou du genou et délaisse quasiment toute la scène extrême / true / thrash. S'il y a trois chroniques par numéro sur ces scènes, c'est le maximum. Au(...)


Juste monstrueux ce morceau... comme tout l'album en fait !!!


Malheureusement, c'est le genre de une qui fait vendre. Rock Hard a déjà maintes fois expliqué le dilemme auquel ils sont confrontés pour trouver le juste milieu entre coup de cœur et aspect purement mercantile, reste qu'à l'intérieur la mise en avant de certains groupes encore obscurs est to(...)


Metallica qui ressort son dernier album potable en remaster. Et cover. Décidemment la presse n'a pas fini de se prostituer pour sauver ses miches.


Merci beaucoup !
Quel talent !


Merci beaucoup !
Quel talent !


@meloman , et si tu t’asseyai un peu sur tes doigts, ça te ferait du bien non ?
Et au passage va faire un tour ailleurs, pas besoin de pleureuses comme toi au propos totalement inutiles.


Excellente affiche également que voilà là !


@ meloman : euh... la bière "de la merde" une "idée stupide" ? On a pas les mêmes valeurs :D !
Faut se détendre hein... quand Opeth sortira quelques choses musicalement t'en fais pas on en parlera.


@Meloman: on se détend, pourquoi tant d'agressivité? Tu es certain de ne pas déjà avoir un gode Lordi coincé quelquepart?


Je vois le nom Opeth, je me dis que c'est une new musicale concernant le groupe en question...mais non ça parle de bières, bientôt le groupe sortira des godemichets à son effigie et vous vous empresserez de publier tout ça avec photo à l'appuie...évidemment.

J'appelle ça de la(...)


Merci pour ce récit très instructif, qui complète ce qu'on peut capter du processus en regardant les DVDs de studios-reports qui sont parfois joints aux albums. Effectivement une réactualisation s'imposait, tant l'évolution est allée vite.
On comprend comment le Metal extrême est devenu(...)


Superbe affiche une fois de plus ouais (BETHLEHEM !!!)...
Malheureusement, cette année, cela sera sans moi (sob).


Ouais, ça va saigner !