Avant de partir en vacances, je devais au moins m’en jeter une petite dernière. Et je ne me sentais pas d’humeur à batifoler en terrain joyeux et fleuri, alors j’ai pioché au hasard des tags sur mon vk favori pour vous quitter sur une note bien lourde et glauque. Grand bien m’en a pris, puisque j’ai ainsi déniché un groupe qui pratique un Hardcore vraiment dense et tendu, aussi sombre que puissant, mais indéniablement Noisy et créatif en même temps. Les THE TOOTH nous viennent de l’Oklahoma, s’y sont formé en 2011, et depuis ont proposé un certain nombre de sorties (Sheol en 2013, « Wrong » en single digital en 2014, et No Slave en 2015), qui ont posé les jalons d’un Core vraiment dirty et agressif, qui aujourd’hui trouve une sorte d’apogée dans cette tape débordant de vilénie et de haine par toutes les pistes. Mais heureusement (ou malheureusement) pour vous, elles ne sont qu’au nombre de quatre. Ce qui suffit amplement pour jauger le potentiel de ce quatuor aux intentions malsaines. Cette Promo Tape 2017 nous détruit les tympans pendant onze petites minutes, mais le groupe n’a rien laissé au hasard. Josh Lehew, Chris Jaeger, Austin Kelsay et Vincent Ciarlo ne nous ont toutefois pas pris en traître, puisqu’ils citent quelques références notables sur leur page Facebook, en énumérant les immanquables CONVERGE, CULT LEADER, GAZA et BOTCH, qu’ils agrémentent de pointillés YAUTJA, et même d’un surprenant point final GOJIRA, qui en dit long sur l’influence de nos chouchous à travers le monde. Mais il est certain que la puissance développée par cette cassette est impressionnante, et pourrait faire réfléchir les frères Duplantier en termes d’orgie sonore méthodiquement agencée.

« Musicalement », l’affaire est simple et complexe à la fois. En se basant sur une rudesse de ton si chère aux BOTCH, NAILS, et autres PRIMITIVE MAN, les THE TOOTH brodent des thèmes cauchemardesques, qui pourraient parfois s’apparenter à un genre de Mathcore très Noisy et cathartique, bien que la complexité instrumentale ne soit pas une obsession pour eux. Ils préfèrent l’efficacité de plans souvent aussi rageurs qu’une crise existentielle Powerviolence totalement assumée, et d’autres plus symptomatiques de l’esprit maladif d’un UNSANE qui semble revenir dans le giron d’horizons tout aussi plombés qu’à leurs débuts. C’est donc fatalement chaotique, éminemment bruitiste, avec force feedback, stridences, hurlements vocaux, à tel point qu’on frise l’overdose, et qu’on se frotte même en se piquant à un genre de Crust blackisé, sans toutefois tomber dans le piège de mouvements à la mode. Mais comme à la rigueur, l’optique générale est fort bien exposée dès l’entame « Eliminating Human Pretension », vous comprendrez assez vite le leitmotiv de ces américains qui ne conçoivent la musique que comme un moyen d’expression primal, qu’ils utilisent à pleines possibilités de haine et de colère.

Rythmique inépuisable et polyvalente qui explore toutes les combinaisons de fills et breaks épileptiques possibles (« Apocalyptic Salvation »), précédant des écrasements et tassements dignes d’un Hardcore abrasif au possible, son de guitare rugueux mais intelligible, basse qui grogne et vrombit en arrière-plan d’une distorsion excessive, et soudaines flambées de violence, pour une Tape Promo qui ne ménage pas ses efforts. Bien sûr, rien n’est inédit ici, et le tout ressemble à une valse sans hésitation entre l’instabilité d’un CONVERGE et l’assurance nihiliste d’un NAILS, mais l’implication des musiciens dans leur entreprise de déstabilisation est assez impressionnante, tout comme le son global qui recouvre entièrement vos tympans pour les malmener à outrance.

Le spectre de CONVERGE est d’ailleurs parfois très présent, mais vite enchaîné à son propre souvenir, spécialement lorsque « Apathy-Empathy » reprend peu ou prou la même technique d’entame traumatisante que celle utilisée sur Jane Doe via « Concubine/Fault And Fracture », mais les originaires de l’Oklahoma ne sont pas de vulgaires plagiaires pour autant, puisqu’ils brisent le moule pour en couler un beaucoup plus difforme et permettant de se déguiser en parfait petit malfaisant Noisy anonyme dans une foule toujours plus avide de violence et de dissonance. La fin de ce morceau est d’ailleurs d’une écrasante pesanteur, faisant passer les BOTCH pour de gentils faiseurs émotifs, avant que la conclusion « Flannelmouth »ne revienne dans le giron du chaos total. Parvenu à ce point, on se dit que les débuts HC urbains de NYC trouvent encore un écho aujourd’hui dans l’horreur palpable du Chaotic Core contemporain, qui ne se lasse pas de puiser à la source les raisons de sa colère la plus hideuse.

Quatre morceaux pour onze minutes de chaos, c’est court, mais on apprécie quand même l’effort, qu’on aurait souhaité un peu plus prolongé. Mais avec le succès généré par cette livraison 2017, gageons que les THE TOOTH n’auront pas à perdre les leurs pour que la petite fée des dents vienne leur déposer sous l’oreiller de quoi enregistrer un longue durée. En attendant ce jour, préparons quand même les cachets pour la migraine, nous allons en avoir salement besoin.


Titres de l'album:

  1. Eliminating Human Pretension
  2. Apocalyptic Salvation
  3. Apathy-Empathy
  4. Flannelmouth

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 06/09/2017 à 18:21
78 %    152

Commentaires (1) | Ajouter un commentaire


Bocchi
membre enregistré
07/09/2017 à 13:10:39
Excellente chronique ! En tout cas ça donne salement envie, je vais m'écouter ça, parce que les influences du groupes me parle vachement et c'est un sacré euphémisme hehe

Ajouter un commentaire


Vomitile

Pure Eternal Hate

Falcun

Kingdom Come

The Hirvi

Old School Killspree

Abortion

All You Need Is Hate (2017-2018)

Hostia

Hostia

Motor City Mayhem

Shitfaced and Outta Luck

Injector

Stone Prevails

Human Cull

Revenant

Nervosa

Downfall of Mankind

Mx

A Circus Called Brazil

Panegyrist

Hierurgy

Unending Fury

Negative Peace

Infrared

Saviours

Kaya

Life Is Trivial

Monument

Hellhound

Imperium

Beyond the Stars

Zoebeast

Zoebeast

Trauma

As the World Dies

Conviction

youpimatin / 18/06/2018
Doom Metal

Bastard Grave [SWE] / Destroyed Bastards

Simony / 15/06/2018
Death Metal

Tour-Report VERDUN : Russia Tour 2018 !

Jus de cadavre / 13/06/2018
Tournée

Young Gods + Horskh + Wheelfall + Thot

RBD / 12/06/2018
Post Rock

Welcome To Inferno I

Jus de cadavre / 08/06/2018
Death Metal

Concerts à 7 jours

Exodus + Plebeian Grandstand + The Bronx

24/06 : Clisson, Clisson (44)

+ Exodus + Sublind

26/06 : Chez Paulette, Pagney-derrière-barrine (54)

Hell Gate + Je + Anozel

29/06 : Le Riveter, Nancy (54)

Fractal Universe + Soulfly

29/06 : La Souris Verte, Epinal (88)

Wintereve

30/06 : Mine Du Val De Fer, Neuves-maison ()

Venefixion + Lectern + Hexen Holocaust

30/06 : Le Riveter, Nancy (54)

Photo Stream

Derniers coms

Non mais c'est a ce demandé ce que foutaient les gars depuis 20 ans...Vie pépère et du jour au lendemain a 50/60 piges ils reviennent botter des cul !

Respect ! Dire que dans 10 ans aussi on aura des papys Death avec les Morbid Angel/CCorpse a 60 balais XD


RIP... En espérant que les deux dernières panthères resteront parmi nous un bon moment encore... Et une ride de plus, et une...


J'ai eu de la chance de voir Hellyeah l'an dernier. Aucune explication n'a été donnée, mais en 2017 il semblait encore en bonne forme.


Je suis en pleine période Pantera ( mais on s'en fout)
et aujourd'hui arrive cette bad news.
Le choc et la tristesse de lire ça et de penser qu'il fera avec un Jam avec son frère et non Anselmo ou Rex.





RIP Les frères Darrell :'(


La vache... le choc la... un bout de mon adolescence qui s'en va...


Demolition Hammer immense... rarement vu un concert de Thrash aussi intense. Immense.


Le show de Demolition Hammer sera diffusé live ici :

https://www.arte.tv/fr/videos/083415-001-A/hellfest-2018-avec-avenged-sevenfold-bullet-for-my-valentine-stone-sour/


Hâte de lire ton retour sur Demolition Hammer !


Un certain Iver est le remplaçant...


Aaaah, oui l'équipe est sur place et bien évidemment c'est le programme de demain vendredi et non d'aujourd'hui jeudi... œil de lynx Humungus... œil de lynx !


(...) s le contredire hein !


Bon ITW et surtout bon groupe.
Hâte d'entendre ça moi aussi sur album avec un "vrai" son. Même si celui des deux premières réalisations était plus que convenable en ce qui me concerne.
Perso, je ne trouve pas que CONVICTION soit aussi référencé à CATHEDRAL mais bon... Si l eMa(...)


Aujourd'hui ???
Vous êtes donc si impatient que ça les gars hé hé hé !


Je les ai vues il y a deux ans. Il y avait encore de la fraîcheur. Le style n'a pas fondamentalement changé à ce que je vois, ce thrash à l'allemande un peu kitsch.


Ah le blaireau que je suis... en effet 18€ c'était plus que donné. Merci de votre vigilance cher Humungus.
En tout cas, possible que j'y sois, affiche ultra alléchante. Et pour ceux qui veulent plus d'infos sur ce fest, rendez-vous en page agenda concerts.


Erratum cher Simony :
18 euros la place... Si seulement !
Le billet est à environ 35 euros. Ce qui est déjà peu au vu de la programmation.
J'en profite d'ailleurs pour mettre également en exergue SADISTIC INTENT et TOXIC HOLOCAUST présents eux aussi sur ce fest.


Perso j'avais plus entendu parlé du groupe depuis The Waiting Room de 2011, j'étais persuadé que le groupe avait splitté d'ailleurs. Content de voir que ce n'est pas le cas.


Excellent, merci pour le partage. Un groupe qui a su se créer sa propre identité. J'aime beaucoup ce dernier album


Je vais aller découvrir ça sans faute ! Du Doom trad ça cours pas les rues en France !