Dans l'underground Death Metal, les Polonais de KINGDOM ne sont pas vraiment des bleus débarquant de nulle part. Auteurs de 4 albums avec une tendance à la régularité accrue, les 3 Polonais tous issus d'autres groupes de la scène nationale sont de retour avec Putrescent Remains Of The Dead Ground, une ode au Death Metal old-school situé entre le MORBID ANGEL le plus clinique et le Death Metal à Polonaise avec VADER en porte étendard. 

Situant l'action maintenant car si Sepulchral Psalms From The Abyss Of Torment publié en 2016 confirmait des capacités du groupe à maintenir le niveau de qualité tout en étant plus présent, il y avait des pistes intéressantes que l'on retrouve ici. La construction de l'album tout d'abord, l'efficacité est de mise avec l'entrée en matière "Walls Of Askalon", on est là dans la frange CANNIBAL CORPSE / DEICIDE du Death Metal, frénétique, rapide et sombre, ça vous explose au visage. Viennent ensuite des titres plus rampant, moins directs comme ces "Putrescent Remains" ou "Grobowiec Ludzkości" où la nature Black Metal du groupe ressurgit de façon très naturelle, le tout très bien porté par la voix de LWN qui tire particulièrement sur ce style alors lorsqu'en plus on applique sur cette voix une reverb' bien froide et un léger delay, impossible de ne pas faire pencher la musique du groupe vers le Black Metal, style que le trio apprécie particulièrement.

Tout comme l'album précédent, c'est le même Mateu-Sz qui a pris en charge l'enregistrement, le mixage et le mastering de cette galette pour un résultat massif mais terriblement emprunt de nostalgie fin 80's, début 90's. Tout comme l'album précédent et les autres aussi d'ailleurs, le groupe alterne l'expression en anglais et en polonais, de façon plus prononcée ici avec 3 titres dans leur langue maternelle dont ce "Grobowiec Ludzkości" au riff principal entêtant, certainement aussi, le titre le plus arrangé. Tout comme l'album précédent, on remarque quelques lignes de chant bien crades signées SBCH (comme sur l'album précédent) sur des "Putrescent Remains" et surtout sur "Martwa Ziemia" pour le même résultat, une folie dégénérative et vraiment intéressante dans le rendu. Enfin, tout comme sur les albums précédents, KINGDOM finit sur une reprise et après ANGELCORPSE ou DARKTHRONE, c'est le classique "Blashyrkh" d'IMMORTAL qui est envoyé.

Alliant un Death Metal assez brutal à l'image des "Walls Of Askalon" ou l'expéditif "Karma Slayer" à un Death metal plus mid-tempo sur "Grobowiec Ludzkości" ou l'instrumental "Niemy krzyk zagłady" particulièrement réussi également, à un esprit Black Metal dans le fond, KINGDOM confirme assez largement ses capacités à gagner les territoires européens et le tout avec une régularité constante dans la qualité de ce qu'ils proposent. Les amateurs de Sepulchral Psalms From The Abyss Of Torment ne seront pas dépaysés à l'écoute de ce Putrescent Remains Of The Dead Ground tout aussi recommandé.

Track-listing :

  1. Walls Of Askalon
  2. Putrescent Remains
  3. Grobowiec ludzkości
  4. Niemy krzyk zagłady
  5. Black Light to the Rotten Wombs of Disgrace
  6. Martwa ziemia
  7. Karma Slayer
  8. Blashyrkh (Immortal cover)

Facebook

par Simony le 22/07/2018 à 07:00
77 %    326

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Scratches

Rundown

Mass Worship

Mass Worship

King Legba

Back From The Dead

Liturgy

H.A.Q.Q.

Obscure

Darkness Must Prevail

Beyond The Void

Ex Nihilo Nihil

Bütcher

666 Goats Carry My Chariot

Stormrider

What Lies Within

Coffin Rot

A Monument to the Dead

Merging Flare

Revolt Regime

Sepultura

Quadra

Decarlo

Lightning Strikes Twice

Jorn Lande

Heavy Rock Radio II - Executing The Classics

Abisme

As Fear Falls In

Those Darn Gnomes

Calling Whitetails to a Tuned Bow

Norman Shores

De L'ombre Surgit La Lumière

Wolfbrigade

The Enemy : Reality

The Odious

Vesica Piscis

Kirk Windstein

Dream in Motion

Stolearm

RBD / 17/02/2020
New Wave

Pastor of Muppets

RBD / 12/02/2020
Brass Band

J'irais Mosher chez vous ! Episode 2 : Indonésie

Jus de cadavre / 08/02/2020
Asie

Incite + Skaphos

RBD / 04/02/2020
Black Death Metal

Concerts à 7 jours

Lindemann

21/02 : L'olympia, Paris (75)

+ Neptrecus + Manzer

22/02 : L'auditorium, Laval (53)

Photo Stream

Derniers coms

En effet pas mal du tout dans le genre. Même si déjà entendu 1000 fois. Plus Grave que Grave !


Ca sent vraiment la fin du bal, là.


Le pire la dedans, c'est que tout le monde serait d'accord pour qu'il dise stop. Mais malgré son statut de star, ses thunes etc... Il ne sait faire qu'une chose, c'est chanter sur scène. Dans ce sens, la célébrité c'est moche. Ozzy est mort vive ozzy !


Excellente nouvelle ! Hâte de les voir à Toulouse avec Holt.


Merci pour la réponse Simony. Et donc, rien de bien méchant apparemment, un petit bizutage !
En même temps dans Death, comme les musiciens changeaient tout le temps ou presque, tout le monde était toujours le petit nouveau.


100 % d'accord avec la chronique !!


Magnifique chronique. Chapeau l'artiste !


D'après les différentes rumeurs et témoignages, James Murphy a été la cible de nombreuses blagues de la part de Chuck notamment, le syndrome du p'tit nouveau quoi !


"Pas un mot dans la presse française." Pas étonnant, mais peut-être pas plus mal au final.
J'imagine le truc : "Il y a 50 ans le rock métal naissait avec le premier album de Black Sabath et son chanteur ozi osborn star de télé réalité. Mais les fan de métal ne sont pas méchant, comme(...)


@ Living Monstrosity : excellent, on sent le bon souvenir ;)


Pas un mot dans la presse française. J'ai juste vu dans le journal barcelonais "La Vanguardia" un long article sur l'histoire du Heavy Metal à partir de ce disque, truffé d'erreurs au milieu d'analyses générales pas trop mal vues.


J'allais posé la même question ?!


"...subi l'humour particulier du reste du groupe." : c'est à dire ?


Déjà 30 balais ! Merci pour ce coup de projecteur !

Je suis en 5ème et et me souviens d'un pote au collège qui m'annonce que le nouveau Death vient de sortir. On est pré-boutonneux mais déjà accros à ce nouveau son depuis la découverte d'Altars of madness ou Leprosy.
Le m(...)


Quand Iron Maiden prend des ecstas !


nos pulsions les moins inavouables ... donc les plus avouables ?
(oui y en a qui lisent les chroniques ^^)
et oui ... à presque 50 ans on écoute encore du metal extrême ... parce que c'est bon !


Excellent !


Merci Simony d'avoir partagé cette new sur ce groupe qui est très cher à mon petit coeur ;)
Impatient d'avoir ce nouvel album, ça s'annonce très bon.


Personne n'a fait mieux depuis...


Je fais aussi partie de la team "indifférence polie" vénérant l'époque Max, mais en me disant quand même que la soupe que Max nous sert depuis des dizaines d'années est carrément imbuvable (les tribus, les guerres, blabla, toujours pareil, va te laver les cheveux), bref autant je continue de (...)