Old Blood Noise, c’est une pédale, une Mondegreen plus exactement. Une pédale multifonction avec une sale tête peinte dessus avec plein de tâches de sang histoire de vous faire piger que vous n’avez pas acheté un truc de gonzesse. Une pédale qui vous fait office de trémolo, de chorus et d’octaver, en gros, un truc qui vous modifie le son bien comme il faut pour le rendre encore plus épais et mystérieux.

Old Blood Noise c’est aussi le titre d’un album de DIVISION ZERO, duo de Mannheim, avec un bon logo déformé et une peinture triangulaire toute rouge, histoire de vous faire piger que vous n’avez pas acheté un truc pour nains. DIVISION ZERO, c’est avant tout un duo, constitué de Swen (chant, guitare et basse) et Justus (batterie), et un EP, paru en décembre 2015, qui pratique un bon gros BM à l’ancienne, bien compact lui aussi, mais surtout salement viril et strié de hurlements glauques et sadiques, parfois à la limite du Raw, souvant brut de décoffrage, qui n’essaie pas de proposer de l’inédit qu’il n’est pas capable d’offrir. C’est donc du brutal, qui se veut comme tel, et qui s’écoute comme tel.

Mais du BM joué par deux punks qui sont là pour rester basiques et ludiques, et qui connaissent deux trois plans qu’ils vous refilent avec grand plaisir.

Ne le nions pas, ces deux-là ne seront pas l’attraction à la mode cet été sur les plages noires des rives extrêmes. Ils ne s’embarrassent pas de principes, et d’ailleurs l’avouent implicitement via leurs diverses pages officielles. Le minimum de renseignements, de photos, et de pistes à suivre pour tenter de comprendre leur démarche. Mais leur musique à ce petit quelque chose qui les rapproche de cette pédale homonyme, qui elle aussi à un petit plus indéfinissable qui la rend si indispensable.

Avouons-le tout de go, Old Blood Noise est le genre de disque qu’on écoute pour se défouler, et qui fait très bien le job. Avec ses rythmiques quasiment toutes bâties sur le même moule de double grosse caisse modérée mais constante, ses cris oscillant entre les malédictions de vieille sorcière et les invectives de paysan vindicatif, et ses riffs acides interchangeables, il ne compte pas révolutionner le paysage audio-visuel BM, mais y apporter sa trace, plutôt légère, mais pas désagréable pour autant. D’ailleurs, les musiciens l’ont bien senti, et ne s’éternisent que très rarement en route, préférant procéder par petites étapes de quelques minutes, ne dépassant les cinq qu’en deux occasions.

En dehors de ça, pas grand-chose à dire, à part qu’ils sont tout à fait capable de trousser quelques mélodies maladives nous refilant le bourdon (« Fallen »), ou de soudainement ralentir le rythme pour devenir plus malsain et se rapprocher des origines scandinaves du genre (« Pentacon Six », pesant comme du DARKTHRONE et piquant comme du HELLHAMMER, mais vu par le MAYHEM le plus primaire).

Difficile donc de dire du mal d’un premier album qui se montre toutefois un peu trop systématique. On sent bien que le propos s’est volontairement voulu moyennement radical et lapidaire, et que l’optique Punk est vraiment importante. Ce qui n’entraîne pas forcément une écoute désagréable, même si on aimerait régulièrement que l’album décolle enfin vers des sommets de violence qu’on le sait capable d’atteindre (« Black Church », lourd, distordu à l’extrême et tendu comme un enfant de chœurs après la messe, mais qui n’explose jamais, dommage…). Le propos est parfois direct, et s’accompagne d’une bande son un peu plus « Rock » que la moyenne, frisant même un Post Punk froid et dissonant (« Fuck Adolf Hitler », absolument, et en plus, le chant se met à la hauteur du message en grognant pas vraiment sage), alors même que le duo ose des intermèdes Stoner/Punk/Black un peu de traviole (« Fuckwitch » et son gros riffs pas si pataud qu’il n’en a l’air…), et un final à la limite de l’atmosphérique, qui s’excite enfin d’un coup de pression inattendu rehaussé de rires incongrus (« Insidious », le meilleur morceau, mais tout dépend des goût et du dégoût évidemment….)

Old Blood Noise est donc un LP qui se révèle un peu moins timoré sur sa seconde moitié, même si toutes les tentatives ne font pas mouche. Mais au moins, Swen et Justus tentent des choses, ce qui a le mérite d’animer un peu des pistes qu’on pensait prévisibles de bout en bout…Et si l’entame de l’effort offre trois morceaux qui se ressemblent quand même beaucoup, l’enfer déchaîné sur l’initial « Last Ride », vaut le détour pour ses ambitions CRADLE/EMPEROR, qui offrent un peu de richesse à des arrangements qui la plupart du temps se contentent de la portion congrue.

Des encouragements donc, formulés à l’égard d’un groupe qui peut se tailler une bonne carrière en laissant parler son inspiration, et en se laissant guider par un naturel sauvage qui peut les sauver du conformisme. En tant que première étape, Old Blood Noise est donc plus un indicateur qu’une révélation, et attendons de voir l’effet du temps sur la créativité des DIVISION ZERO, sui sont pour l’instant sympathiques à défauts d’être indispensables ou visionnaires.

De la sauvagerie, un soupçon de second degré musical, et un petit manque d’ambition, pour un résultat encore moyen, mais qui peut les faire changer de division avec une autre vision.


Titres de l'album:

  1. Last Ride
  2. Stariway
  3. Fallen
  4. Pentacon Six
  5. Black Church
  6. Werewolf Super Sport
  7. Fuck Adolf Hitler
  8. Fuckwitch
  9. Insidious

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 21/08/2017 à 17:49
70 %    198

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Thrashback

Sinister Force

Sylvaine

Atoms Aligned, Coming Undone

Heresy

Blasphemia

Sadist

Spellbound

Prezir

As Rats Devour Lions

Septagon

Apocalyptic Rhymes

Blood Curse

Sorceress

Orion Dust

Legacy

Cult Leader

A Patient Man

Warkunt

Of Ruins And Agony

Dalkhu

Lamentation And Ardent Fire

Edremerion

Ambre Gris

Beer Breath

Story of a Decayed Life

Sacral Rage

Beyond Celestial Echoes

Eternal Rot

Cadaverine

Cancer

Shadow Gripped

Warrel Dane

Shadow Work

Zealotry

At the Nexus of All Stillborn Worlds

Heir Apparent

The View from Below

Brutal Metal DTP Gig

Simony / 12/12/2018
Black Metal

LIVE REPORT - TYRANT FEST 2018 - JOUR 2

Mold_Putrefaction / 05/12/2018
Black Metal

LIVE REPORT - TYRANT FEST 2018 - JOUR 1

Mold_Putrefaction / 04/12/2018
Ambiant

Tyrant Fest J2 [Photo Report]

Simony / 29/11/2018
Black Metal

Concerts à 7 jours

+ Solstafir

13/12 : L'aéronef, Lille (59)

Revocation + Rivers Of Nihil + Archspire

15/12 : Le Petit Bain, Paris (75)

Photo Stream

Derniers coms

C'est surréaliste cette histoire !
Pendant que sa baraque crame, le mec s'introduit chez ses voisins alors que ces mêmes voisins sont présents ! Et lorsque les flics débarquent il tente de se cacher derrière une clôture avant de les menacer avec un couteau ! Heuuuuu... clairement la dro(...)


C'est vraiment chiant. C'est un super guitariste qui était vraiment dans l'esprit du groupe. Le genre de gars qui est rentré dans Cannibal Corpse en cours de route et qui veut y rester... mais il a merdé. Pour le remplacer, ça ne va pas être facile et, mis à par Jack Owen qui est maintenant ch(...)


Ben, mince alors ! :(


Le gars qui joint le geste à la parole en somme...


Fin de carriere chez Cannibal Corpse j'imagine...


La drogue, c'est mal.


Mercyless au top comme d'hab quoi. La classe ce groupe franchement.


On est loin de ...and Oceans, pour le coup !


Pas mal du tout en effet ! Old-school, brutal, bas du front. Combo !


chro séduisante, bon morceau également, merci pour la découverte


Franchement meilleur que les dernières prod de Death Fr...


Humungus : +1
Ben oui, normal. Déjà assimiler "vegan" et "antifa" est hors sujet.
Soutenons UADA !


KaneIsBack + 1.


Nefarious + 1.


Non.


Cet album est absolument fantastique !!!


Ravi de lire un report sur Aura Noir


J'ai jamais vraiment écouté Cancer, pourtant je fais partie de cette génération des 90's qui a découvert( le death metal avec ces sorties majeures. Très efficace ce titre , va falloir que je rattrape quelques lacunes.


commandé


Le metal selon les Grammys... Vaste blague.