Old Blood Noise

Division Zero

30/06/2017

Autoproduction

Old Blood Noise, c’est une pédale, une Mondegreen plus exactement. Une pédale multifonction avec une sale tête peinte dessus avec plein de tâches de sang histoire de vous faire piger que vous n’avez pas acheté un truc de gonzesse. Une pédale qui vous fait office de trémolo, de chorus et d’octaver, en gros, un truc qui vous modifie le son bien comme il faut pour le rendre encore plus épais et mystérieux.

Old Blood Noise c’est aussi le titre d’un album de DIVISION ZERO, duo de Mannheim, avec un bon logo déformé et une peinture triangulaire toute rouge, histoire de vous faire piger que vous n’avez pas acheté un truc pour nains. DIVISION ZERO, c’est avant tout un duo, constitué de Swen (chant, guitare et basse) et Justus (batterie), et un EP, paru en décembre 2015, qui pratique un bon gros BM à l’ancienne, bien compact lui aussi, mais surtout salement viril et strié de hurlements glauques et sadiques, parfois à la limite du Raw, souvant brut de décoffrage, qui n’essaie pas de proposer de l’inédit qu’il n’est pas capable d’offrir. C’est donc du brutal, qui se veut comme tel, et qui s’écoute comme tel.

Mais du BM joué par deux punks qui sont là pour rester basiques et ludiques, et qui connaissent deux trois plans qu’ils vous refilent avec grand plaisir.

Ne le nions pas, ces deux-là ne seront pas l’attraction à la mode cet été sur les plages noires des rives extrêmes. Ils ne s’embarrassent pas de principes, et d’ailleurs l’avouent implicitement via leurs diverses pages officielles. Le minimum de renseignements, de photos, et de pistes à suivre pour tenter de comprendre leur démarche. Mais leur musique à ce petit quelque chose qui les rapproche de cette pédale homonyme, qui elle aussi à un petit plus indéfinissable qui la rend si indispensable.

Avouons-le tout de go, Old Blood Noise est le genre de disque qu’on écoute pour se défouler, et qui fait très bien le job. Avec ses rythmiques quasiment toutes bâties sur le même moule de double grosse caisse modérée mais constante, ses cris oscillant entre les malédictions de vieille sorcière et les invectives de paysan vindicatif, et ses riffs acides interchangeables, il ne compte pas révolutionner le paysage audio-visuel BM, mais y apporter sa trace, plutôt légère, mais pas désagréable pour autant. D’ailleurs, les musiciens l’ont bien senti, et ne s’éternisent que très rarement en route, préférant procéder par petites étapes de quelques minutes, ne dépassant les cinq qu’en deux occasions.

En dehors de ça, pas grand-chose à dire, à part qu’ils sont tout à fait capable de trousser quelques mélodies maladives nous refilant le bourdon (« Fallen »), ou de soudainement ralentir le rythme pour devenir plus malsain et se rapprocher des origines scandinaves du genre (« Pentacon Six », pesant comme du DARKTHRONE et piquant comme du HELLHAMMER, mais vu par le MAYHEM le plus primaire).

Difficile donc de dire du mal d’un premier album qui se montre toutefois un peu trop systématique. On sent bien que le propos s’est volontairement voulu moyennement radical et lapidaire, et que l’optique Punk est vraiment importante. Ce qui n’entraîne pas forcément une écoute désagréable, même si on aimerait régulièrement que l’album décolle enfin vers des sommets de violence qu’on le sait capable d’atteindre (« Black Church », lourd, distordu à l’extrême et tendu comme un enfant de chœurs après la messe, mais qui n’explose jamais, dommage…). Le propos est parfois direct, et s’accompagne d’une bande son un peu plus « Rock » que la moyenne, frisant même un Post Punk froid et dissonant (« Fuck Adolf Hitler », absolument, et en plus, le chant se met à la hauteur du message en grognant pas vraiment sage), alors même que le duo ose des intermèdes Stoner/Punk/Black un peu de traviole (« Fuckwitch » et son gros riffs pas si pataud qu’il n’en a l’air…), et un final à la limite de l’atmosphérique, qui s’excite enfin d’un coup de pression inattendu rehaussé de rires incongrus (« Insidious », le meilleur morceau, mais tout dépend des goût et du dégoût évidemment….)

Old Blood Noise est donc un LP qui se révèle un peu moins timoré sur sa seconde moitié, même si toutes les tentatives ne font pas mouche. Mais au moins, Swen et Justus tentent des choses, ce qui a le mérite d’animer un peu des pistes qu’on pensait prévisibles de bout en bout…Et si l’entame de l’effort offre trois morceaux qui se ressemblent quand même beaucoup, l’enfer déchaîné sur l’initial « Last Ride », vaut le détour pour ses ambitions CRADLE/EMPEROR, qui offrent un peu de richesse à des arrangements qui la plupart du temps se contentent de la portion congrue.

Des encouragements donc, formulés à l’égard d’un groupe qui peut se tailler une bonne carrière en laissant parler son inspiration, et en se laissant guider par un naturel sauvage qui peut les sauver du conformisme. En tant que première étape, Old Blood Noise est donc plus un indicateur qu’une révélation, et attendons de voir l’effet du temps sur la créativité des DIVISION ZERO, sui sont pour l’instant sympathiques à défauts d’être indispensables ou visionnaires.

De la sauvagerie, un soupçon de second degré musical, et un petit manque d’ambition, pour un résultat encore moyen, mais qui peut les faire changer de division avec une autre vision.


Titres de l'album:

  1. Last Ride
  2. Stariway
  3. Fallen
  4. Pentacon Six
  5. Black Church
  6. Werewolf Super Sport
  7. Fuck Adolf Hitler
  8. Fuckwitch
  9. Insidious

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 21/08/2017 à 17:49
70 %    484

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Jon _ interview d'un homme multi-facettes

Simony 23/11/2020

Interview

Future World

mortne2001 23/11/2020

From the past

Voyage au centre de la scène : les fanzines

Jus de cadavre 22/11/2020

Vidéos

Rammstein 2005 (Volkerball)

RBD 16/11/2020

Live Report

At The Mill _ Live Stream Performance

Simony 07/11/2020

Live Report

Dahey OWM

Simony 01/11/2020

Interview

Fear Factory + Misery Index 2006

RBD 28/10/2020

Live Report
Concerts à 7 jours
Saor + Borknagar + Cân Bardd 01/12 : Le Petit Bain, Paris (75)
Saor + Borknagar + Cân Bardd 02/12 : Le Rex, Toulouse (31)
Saor + Borknagar + Cân Bardd 05/12 : Cco, Villeurbane (69)
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Humungus

Je serai bien plus jouasse que toi sur ce coup là mortne2001 :Tu trouves qu'EXHORDER a sorti l'album de sa carrière l'an passé... Bah je pense qu'il en est de même pour EVILDEAD aujourd'hui.Pis de toute façon, moi, dè(...)

29/11/2020, 14:46

Gargan

Beaucoup aimé le précédent (bien que trop court), surtout avec l’epique twelve bells, et ça sent toujours très bon. En même temps, on est rarement déçu avec le père Alan. Ce ne serait pas mal une petite interview soit dit en pass(...)

29/11/2020, 09:13

Oliv

Oui ya de quoi faire chez nous pourtant en catégorie métal français 

29/11/2020, 00:31

MorbidOM

Si tu t'en fous complétement pourquoi exhumer un post qui date de 8 moi ?

28/11/2020, 19:39

Je m\'en fou complètement ça reste un putain de bon groupe

Je m'en fou complètement ça reste un putain de bon groupe 

28/11/2020, 17:41

Forza

Ca a déja une autre gueule que les victoires de la musique chez nous avec Louise Attaque et Etienne Daho (!) en catégorie rock. Je pense également que le trophée va revenir à Power Trip, non seulement parce que c'est mérité, mais a(...)

28/11/2020, 16:09

POMAH

J'avais bien compris Humungus, je voulais pas t'induire en erreur. ;)Par contre le reste de l'album je suis pas plus emballé. Première galette du groupe que je trust pas complètement...

28/11/2020, 12:55

metalrunner

Leur meilleur album un sacré souvenir.

28/11/2020, 10:47

Humungus

Je ne connais que le premier et dernier nominé...Sans conteste (malgré toute l'admiration que j'ai pour Mr Ice T), mon vote va vers POWER TRIP.LE titre cassage de gencive !

28/11/2020, 10:27

Humungus

Attention hein ! Je n'ai absolument rien contre "les synthés sous champi" (bien au contraire d'ailleurs). Le reste de l'album en usant avec splendeur, mais sur ce titre, la mélodie, comme je le disais au dessus, est bien trop teinté Prog'. Et com(...)

28/11/2020, 10:24

POMAH

Assez d'accord avec Humungus, j'ai un peu de mal aussi avec le synthé sous champi quoi... Elle est ou la puanteur rampante d'Apparitions ... ?

27/11/2020, 21:30

Oliv

Oui ça va 5 mn les concerts a la tv , halte a l’entrave aux libertés et on ressortira la guillotine pour couper quelques têtes, ça fera une animation supplémentaire. 

27/11/2020, 19:00

Humungus

Le moins bon morceau à mon sens de l'album.Ce synthé Prog me dérangeant énormément...

27/11/2020, 13:51

Gargan

Premier morceau terrible, avec LE son de synthé spatial 70/80s. Tu prends ton jetpack direction les étoiles après quelques IPA.

27/11/2020, 10:05

Jefflonger

Une belle époque les premiers albums de Nightfall. J'ai re écouté mes vieilles k7 à l'annonce de ces rééditions cd et vinyles,  et les imperfections des 2 premiers conservent un petit charme pas trop suranné 

26/11/2020, 21:38

Moshimosher

Bon, je viens de me voir le premier épisode... et c'est vraiment prometteur !

26/11/2020, 16:57

Iron flesh

Merci pour les bon retours ! Hâte d' envoyer ça en live ! 

26/11/2020, 16:14

Moshimosher

Cool ! Je vais me regarder ça ! 

26/11/2020, 16:12

Simony

Voici un lien qui fonctionne pour la vidéo : 

26/11/2020, 14:08

Kamel

La vidéo ne fonctionne pas... Agréable rappel de Civilization One! Jamais réussi a mettre la main sur le second album :-(...

26/11/2020, 14:03