Chez Great Dane on nous a habitué à nous refourguer du groupe français bien de chez nous, voire, à la rigueur du suisse. Une fois n'est pas coutume, c'est en Irlande que les deux têtes pensantes du label lillois sont allés chercher une signature. Après écoute des cinq titres de cet EP, on comprend pourquoi ils ont un peu changé leurs habitudes.

Ce jeune groupe formé en 2011 nous offre avec ce Revocation of the Blood Elect, sa seconde offrande après, Sepulchral Torment, un premier PE sorti en 2012. Il s'agit ici aussi d'un EP d'une vingtaine de courtes mais intenses minutes. Ce que j'ai pu entendre de leur premier EP était musicalement plutôt efficace mais péchait un peu juste au niveau de la production. Ici, rien à redire de ce côté là, le groupe a rectifié le tir et nous offre une production bien puissante, bien épaisse, mettant en valeur chacun des instruments, bref: parfaitement à la hauteur de ce qu'on est en droit d'attendre d'un skeud de ce genre.

Ces gars là nous arrivent de Belfast mais c'est sous le climat plus doux de la Floride qu'il faut aller pour trouver leurs influences. Il faut également faire un petit voyage dans le temps et se retrouver dans les années 90, âge d'or du death métal, s'il en est.

Les tempos sont dans l'ensemble plutôt rapides, ça blaste bien mais pas trop non plus et le batteur sait diminuer et apporter un peu de variation de temps à autre, histoire de bien conserver l'attention de l'auditeur. Les growls de Dave Connolly sont très efficaces, bien profonds mais notre homme sait aussi donner dans un registre plus hurlé quand il a envie de varier un peu les plaisirs, comme par exemple sur le titre "Within the Temple of Disgust". Les guitares ne sont pas en reste avec, sur chaque titre, la dose réglementaire de riffs bien efficaces inhérente à toute sortie de death old-school.

Vous l'aurez compris, c'est du tout bon et on a pas le temps de s'ennuyer avec cet EP bougrement efficace. REX SHACHATH peut passer sans problème au niveau suivant et nous pondre un album. S'il est du même niveau que ce Revocation of the Blood Elect, nul doute qu'on ne s'en lassera pas non plus.

La tracklist:

1.     Atonement Through Atrocity     04:32      
2.     Impious Axiom     03:38      
3.     Revocation of the Blood Elect     04:46      
4.     Within the Temple of Disgust     03:22      
5.     Colossus Rise     04:44

Facebook

Site officiel


par Sheb le 12/01/2017 à 05:51
80 %    349

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Vertex

Scalable

This Gift Is A Curse

A Throne Of Ash

Thornbridge

Theatrical Masterpiece

Spectrum Orchestrum

It's About Time

Ares Kingdom

By The Light Of Their Destruction

The End Machine

The End Machine

Vitriol

Chrysalis

Altar Of Oblivion

The Seven Spirits

Inculter

Fatal Visions

Venom Prison

Samsara

Sammy Hagar

Space Between

Final Cut

Jackhammer

Eivør

Live In Tórshavn

Burning Rain

Face The Music

Sisters Of Suffocation

Humans Are Broken

Jack Slamer

Jack Slamer

Misery Index

Rituals of Power

Black Oak County

Theatre of the Mind

Helium Horse Fly

Hollowed

Mgła - Revenge - Doombringer // Paris

Mold_Putrefaction / 19/05/2019
Death Metal

Dead can Dance

RBD / 19/05/2019
Darkwave

NETHERLANDS DEATHFEST IV / Tilburg, Pays-Bas

Jus de cadavre / 16/05/2019
Death Metal

Tour-Report ACOD (support Cradle Of Filth / Avril 2019)

Jus de cadavre / 14/05/2019
Death Black Metal

Concerts à 7 jours

Photo Stream

Derniers coms

"Kickback reviens ! Ils sont devenus tous mous..."


@Sphincter : ah bah mec ton com fait plaisir à lire ! Autant je ne suis pas un adepte du pit à tout prix autant, quand tu dis que les gens se prennent trop au sérieux, c'est tellement vrai ! Genre si ça se met à bouger un peu trop selon certains dans la fosse, tu as l'impression d'être une bê(...)


Pour l'anecdote en sortant de la salle (opération qui prend un certain temps lorsqu'on a eu la bonne idée de se mettre un peu devant dans un Petit Bain plein comme un œuf) mes voisins s'émerveillaient de n'avoir "jamais vu'" un concert de Black qui bouge autant...

Enfin ça m'a fait(...)


Ça fait belle lurette qu'on se fait chier en concert de "Black Metal"...
En bon suceur de Deathlike Silence, tout le monde se la joue trop sérieux avec la mentalité no mosh et oublie le côté no trend. Et MGŁA s'est l'archétype du très bon groupe de studio qui ne sert à rien sur scène(...)


ouais c'est clair ça tabasse toujours autant, et comme a chaque sortie je me demande si un jour ils vont revenir en europe...


C'est sûr qu'avec une pochette comme cela, on a tout de suite envie d'acheter l'album...


Très sympa, j'aime beaucoup !


C'est pas tous les jours qu'un aussi bon album est chroniqué sur Metalnews, ne boudons pas notre plaisir. Un bon 8.5/10 pour ce thrash war metal.


On ne peut plus classique, mais toujours aussi efficace...


Merci pour le report, vieux Jus, ça donne presque envie :)
On se retrouve à DisneyHell en Juin


Exactement le même avis que toi concernant REVENGE et MGLA sur scène !
Pour le public amorphe, à mon avis il devait y avoir pas mal de Hollandais dans la salle :D !


La reprise Autumn Sun est de Deleyaman...le nom du groupe est mal écrit dans l'article ;)


Je te rassure : le "désormais" n'existe pas pour moi puisque je n'ai jamais aimé Korn et consorts (hormis durant ma prime adolescence... donc au temps jadis).


Par contre, Lisa, elle est malade ou quoi ? A la vue des vidéos sur YT, on dirait qu'elle a pris 30 kilos.


Merci pour ce papier, DCD fait partie des grands, et j'imagine les poils se hérisser aux sons de "Xavier" ou l'intemporel "Anywhere...". Ca a dû être de grands moments.


Ce qu'il faudra donc retenir de cette discussion de bon aloi entre Satan et JDTP, c'est que le terme Néo Metal (qui est effectivement une des influences flagrantes de ce groupe) est désormais perçu de façon totalement péjorative...
Intéressant non ?


Autant pour moi !
Ce que j'aime bien dans le projet, c'est qu'on a un peu l'impression de déconner entre potes de longue date.


Alors dans mon esprit ce n'était pas du tout du second degré en fait. C'est une des influences principales du groupe (parmi de nombreuses autres), c'est pourquoi j'ai choisi cette dénomination.
Quoiqu'il en soit je suis absolument d'accord avec toi, c'est carrément bien fichu et d'une inc(...)


"La voix, sa voix, est là, toujours hostile, semblant parvenir du plus profond des enfers. Elle est intacte, unique"
Tout est dit mec !


Je trouve ça un peu sévère de qualifier ça de "néo métal". Car même si le côté humoristique ferait penser à un truc sans prétention, ça reste quand même plutôt bien fait.