Rundown

Scratches

01/10/2019

Czar Of Crickets Productions

Que reste-t-il du Trip Hop aujourd'hui ? Pas forcément grand chose, si l'on excepte MASSIVE ATTACK qui continue de remplir des Zéniths et autres salles de grande capacité partout sur la planète. PORTISHEAD est aux abonnés absents depuis plus d'une décennie, TRICKY vivote et le genre s'est finalement marié avec la Pop et le Rock au travers d'artistes comme LANA DEL REY.

Vous me direz : "Quel rapport avec notre musique violente favorite ?"

Ce serait oublier que des artistes comme ULVER ou THE GATHERING ont plus que très largement fricotés avec le style, et avec un certain succès.

Ce qui nous amène à Rundown, 3ème album des suisses de SCRATCHES. La musique annonce clairement la couleur : c'est ULVER qui est la grosse influence du quatuor, avec quelques éléments piqués aux expérimentations les plus avant-gardistes de RADIOHEAD, à PORTISHEAD (en particulier dans le placement du chant sur "Charon") et une forme de vision cinématographique très Lynchienne (dans la période 'polar' du Monsieur, de Blue Velvet à Mulholland Drive).


L'autre point important qui fait de la musique de SCRATCHES quelque chose de plus proche du Metal que du pur Trip-Hop est que le groupe... eh bien, est un vrai groupe en mode guitare/basse/batterie et avec relativement peu de claviers et samples. Il y a du riff, même si celui-ci est clairement réservé aux parties rythmiques : les amateurs de 'shred' en seront pour leurs frais, par contre les fans du MY DYING BRIDE période 34.788... % Complete vont être aux anges (sombres) car c'est la même atmosphère sombre et décadente qui émane de Rundown (le très lourd "Song To The Unborn" pourrait même plaire aux amateurs du SHINING norvégien). On y retrouve aussi un côté très planant qui rappelle la grande époque de 4AD records (notamment THIS MORTAL COIL ou les COCTEAU TWINS) et de Kalinkaland Records (je pense en particulier à GREENHAUS).


Un autre point qui ressort à l'écoute de l'album est la grande maîtrise des grooves, et l'on ne peut qu'apprécier le travail magnifique de la section rythmique (et en particulier du bassiste) sur le final de "Song To The Unborn" qui voit SCRATCHES s'envoler vers des sphères très proches de CULT OF LUNA ou THE OCEAN. On peut même y trouver quelques analogies avec certains titres de ALCEST dans la période Shelter.


On ne me fera pas dire que Rundown est un pur album de Metal, ce serait franchement mentir. Mais c'est tout de même un excellent disque, qui plaira à la frange du public la plus ouverte à d'autres sphères musicales hors-Metal. 


Titres de l'album :

01. Between
02. Sorry
03. Ghost In The House
04. Virgin Tree
05. Rundown
06. Lie
07. Charon
08. Song To The Unborn


Site officiel

Bandcamp



par Doomfinder General le 19/02/2020 à 12:00
78 %    269

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Xtreme Fest 2016

RBD 08/07/2020

38'48 Regeneration

mortne2001 07/07/2020

Harmony Corruption

mortne2001 03/07/2020

Little Monsters

mortne2001 30/06/2020

Complicated Mind

mortne2001 15/06/2020

Dossier spécial Bretagne / LA CAVE #5

Jus de cadavre 15/06/2020

Screams and Whispers

mortne2001 12/06/2020

Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Hoover

Je n'aime vraiment pas ce qu'est devenu ce groupe. Perdition city était une évolution osée mais avec un résultat brillant, depuis ça oscille entre le chiant et le sans grand intérêt.

13/07/2020, 19:34

sart

Pas mal du tout.

13/07/2020, 19:28

sart

Meilleur et moins mélodique que le précédent, ce dernier Pocahontas n'en reste pas moins trop polissé, sans âme et s'oublie très vite.

13/07/2020, 19:27

sart

Du metal pompeux dit "'epique" bien raccoleur et de fort mauvais goût auquel sont juxtaposées quelques parties dites folk. A oublier au plus vite...

13/07/2020, 19:23

sart

Ca sonne comme du death suédois sans les fréquences basses.

13/07/2020, 19:21

Saddam Mustaine

Pas si mauvaise la suite, bien que très varié.

13/07/2020, 19:06

Humungus

Bien d'accord avec vous les gars.
... Même si j'ai tout de même une nette préférence pour leur premier album.
Quand au reste de leur discographie, elle m'en touche une sans faire bouger l'autre.

13/07/2020, 13:22

Gargan

Idem, dans mon top 10. Totalement dérouté à l'époque mais je ne m'en suis jamais lassé depuis, riffs et mélodies imparables. T'en écoute un morceau, puis deux puis l'ensemble sans t'en rendre compte. Enfin ce sont surtout les autres qui s'en rendent compte, because air guitar et air drums heh(...)

13/07/2020, 11:51

Saddam Mustaine

Amorphis cet album est sensationnel.

12/07/2020, 14:20

Pomah

Y'a clairement un côté synthwave pas dégeu, à creuser.

11/07/2020, 14:36

RBD

Voilà un groupe et un homme qui m'ont marqué à une époque où je commençais à être blasé. Ce n'est pas toujours facile à suivre d'un album sur l'autre, c'est un vrai fêlé. Mais comme dit le proverbe, ce sont des esprits comme ça qui font entrer la lumière.

10/07/2020, 23:41

aeas

Seul le batteur a encore un semblant d'intégrité à travers ses activités.

10/07/2020, 20:35

Jus de cadavre

Idem, découverte pour moi grâce à cette chronique. La prod est excellente pour l'époque !
Un bien bel hommage en tout cas Mortne...

10/07/2020, 17:38

JTDP

@jus : +9986457 !
@gerard : fais péter le "name dropping" on n'attend que ça de faire de nouvelles découvertes ! ;-)

10/07/2020, 17:10

JTDP

Purée c'est vrai qu'il est excellent cet album !!! Et malgré Youtube et le poids des ans, le son est franchement bon ! Une réédition s'impose, c'est indéniable.

10/07/2020, 17:08

Oliv

Ah bon

10/07/2020, 12:51

y'a pus d'jus

faut dire à BEBERT de pousser son camion ,il bloque la porte du garage et j'peux pas sortir la dépanneuse !

10/07/2020, 12:29

Gargan

Haha la ref à Hanson ! Belle découverte, merci.

10/07/2020, 11:59

Thrashing Metropolity

Super anecdote, Goughy ! Merci pour le partage !
Ca ne fait que confirmer tout le bien que nous sommes nombreux à penser de ce groupe culte.

Vraiment, si ces albums pouvaient être réédités, ce ne serait que justice !
Quelqu'un a évoqué plus haut l'accent franglais du (...)

10/07/2020, 11:07

goughy

Bon allez je me lance, juste histoire d'en rajouter sur les sentiments positifs qui émanent ce très beau papier (je savais pas l'histoire du début des Bérus...)
Ca devait être en 94 ou 95, on avait 14 ans, on écoutait MST et, avec deux autres potes, Mickey était une star du niveau de Br(...)

10/07/2020, 10:42