Social Disorder

Conciner

22/04/2021

Autoproduction

Désordre social ? Moi je veux bien, mais tout dépend où et depuis quand. Ici, ça commence à remonter, ailleurs, c’est souvent réprimé, mais aux Etats-Unis, ça date de quelques mandats, et encore plus depuis le passage de l’orangé sur le sable irlandais. Trump a foutu le bordel, les gens n’étaient pas contents, mais qu’en est-il du début de l’ère Biden ? Visiblement, le démocrate s’en sort plutôt bien, mais la crise du COVID ayant légèrement faussé la donne, attendons un peu avant de dresser un premier bilan. Toutefois, rien ne nous empêche de commenter la situation actuelle d’un point de vue artistique, et quelle musique plus appropriée que le Thrash pour dénoncer les disfonctionnements avec un goût sur ? C’est ce que se sont dit deux musiciens du New-Jersey, John Loftus (batterie, chant, composition) et Charles Field (guitare, basse, composition) au moment de composer leur premier album sorti à compte d’auteur, et disponible pour ten bucks sur leur Bandcamp.

Sous une superbe pochette se cache donc la cent-septième sortie Thrash du mois, loin d’être la meilleure, mais pas forcément la plus mauvaise non plus. Formé il y a peu, le duo CONCINER a déjà proposé une poignée de titres en version démo, avant d’oser ce premier album légèrement intriguant sur les bords.

Autant jouer l’honnêteté, l’accroche promotionnelle de ces huit morceaux est légèrement exagérée sur les bords. Les deux compères affirment proposer un voyage à travers « des riffs et une agression jamais entendus depuis les années 80 », et rien n’est plus faux. Enfin, pas tout à fait vrai pour le moins. Doté d’une production assez erratique et approximative, Social Disorder tire un peu dans toutes les directions sans vraiment savoir qui ou quoi viser. J’en veux pour preuve l’ouverture de « Inclusion of Attack », au refrain très efficace, mais aux couplets un peu roublards. Il faut quelques minutes pour s’acclimater au rythme qu’on a du mal à vraiment discerner, comme si John Loftus cognait sur son tom basse sans utiliser sa caisse claire, à l’image d’une Meg White des WHITE STRIPES. Musicalement, le duo se situe dans un climat générique de Thrash de série B, certes agressif, mais beaucoup moins virulent que celui des ENFORCED, CRIMSON SLAUGHTER ou autres WARFECT.

Ici, les riffs sont sobres et secs comme des coups de trique, le chant gentiment Core, et du coup, l’ensemble tire vers le Crossover un peu gauche. On sent que les deux musiciens ont voulu se faire plaisir, sans chercher la cohérence artistique, accélérant le tempo lorsque ça les chantait, accouchant de fait d’un répertoire un peu bancal. L’impression de démo vaguement peaufinée plane donc sur la réalisation, d’autant que le son de guitare donne le sentiment d’avoir été capté directement sur l’ampli, comme en témoigne le feedback traînant. Les rares effets sur la voix sonnent assez joyeux, et le tout est donc plutôt débridé et sympathique.

Passé ce premier morceau un peu bizarre, les choses s’arrangent légèrement et la cohésion semble un peu plus nette. Ce qui permet au mid tempo très hargneux de « How Does It Feel? » de développer de beaux arguments Mosh à la HALLOW’S EVE, et surtout à « Mosh Burn » de prêter allégeance au style popularisé par ANTHRAX. On a d’ailleurs la sensation en écoutant ce titre de se replonger dans le passé de Scott Ian, tant le riff et le rythme nous ramènent à la glorieuse époque de Spreading the Disease. Mis à part que les CONCINER n’hésitent pas à accélérer le rythme comme des fous, mais la voix assez acidulée de John Loftus semble conforter dans cette opinion.

« Council of Lies » pose un peu les débats, propose même une intro avec quelques samples de conversation, avant de jouer en terrain lourd, densifiant les riffs, mais soulevant aussi quelques problèmes de mixage. Le chant est terriblement en avant, la batterie semble avoir été évacuée avec l’eau du bain, et le spectre d’un INTENSE MUTILATION plus sérieux pointe alors le bout de son nez. Heureusement pour nous, le reste du répertoire sonne plus professionnel, avec des arpèges, des mélodies sympathiques menant sur une boucherie Crossover (« Recidivism »), ou sur une charcuterie Heavy/Thrash artisanale, mais capable (« Hammer It Down »). Et alors que l’opinion commence à pencher du mauvais côté de la balance, « Guess What » s’amuse Thrashcore et singe les légendaires NUCLEAR ASSAULT/D.R.I pour une embardée débile mais jouissive (« Guess What »), avant que « Coalition of Metal » ne reparte sur un contretemps un peu pénible et insistant.

Premier album, grossières approximations, foutoir plus ou moins agencé, CONCINER laisse donc un goût étrange dans la bouche, et ne donne pas vraiment envie d’approfondir le sujet, malgré sa naïveté musicale assez touchante. Il faudra vous organiser les gars, et faire le tri dans vos rares bonnes idées pour vous imposer. Mais vous ne risquez pas de déclencher une révolution avec votre musique.                  

 

                                                

Titres de l’album:

01. Inclusion of Attack         

02. How Does It Feel?          

03. Mosh Burn          

04. Council of Lies

05. Recidivism          

06. Hammer It Down

07. Guess What                     

08. Coalition of Metal


Bandcamp officiel


par mortne2001 le 25/07/2022 à 18:53
65 %    71

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Obscene Extreme 2022

Mold_Putrefaction 16/08/2022

Live Report

J'irai Mosher chez vous ! Episode 4 : Seattle

Jus de cadavre 12/08/2022

J\'irai mosher chez vous

Suffocation + Kharkov

RBD 08/08/2022

Live Report

Hysteria

mortne2001 04/08/2022

From the past

Voyage au centre de la scène : DEATH POWER

Jus de cadavre 31/07/2022

Vidéos

Incantation + Akiavel + Horror Within

RBD 30/07/2022

Live Report

Appetite For Destruction

mortne2001 21/07/2022

From the past

100 Albums à (re)découvrir - Chapitre 3

mortne2001 18/07/2022

La cave
Concerts à 7 jours
Gang + Balls Out + Overdrivers 20/08 : Place Du Rietz, Burbure ()
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Albatard

Cool le report bien détaillé, ça donne envie d’y retourner!

18/08/2022, 21:09

Seb

j'avais eu de l'espoir avec un morceau qu'il avait mis en ecoute mais le reste, c'est de la merde.Comme d'hab...

18/08/2022, 10:29

Fleur de cannibal

C’était mieux à 3 qu’à 4 ? Sans doute mais Angelripper au fond de lui ne veut pas se l’avouer … 

18/08/2022, 08:27

l\'anonyme

C'est fade et très convenu. Ca surf sur la vague actuelle, comme tous les albums de Machine Head d'ailleurs qui surfaient sur la vague du moment. Et, à force de vouloir faire des albums différents les uns des autres, ils perdent leur identité.Le seul poin(...)

18/08/2022, 08:02

Humungus

Mon dieu, mon dieu... ... ...

18/08/2022, 07:37

Humungus

Idem.(Et cela m'attriste de le dire au vu de ma vénération pour ce groupe...)

18/08/2022, 07:13

Kijgo

Et tout aussi ininteressant

17/08/2022, 21:45

Kijgo

Toujours aussi intéressant ce groupe.

17/08/2022, 21:44

Kijgo

Toujours aussi intéressant ce groupe.

17/08/2022, 21:44

Arioch91

Pas mieux.

17/08/2022, 20:11

Eliminator

Oui je crois qu on peut dire que c est vraiment pas terrible.Machine head, Fear Factory, Sépultura... Ces groupes de mon adolescence qui aujourd hui disparaissent dans cet océan de chiasse qu est devenue l industrie musicale.Cette prod sans âme avec un son de bat(...)

17/08/2022, 19:26

KaneIsBack

Toujours un bon moment, ces reports de l'OEF, même si je ne suis pour ainsi dire jamais d'accord avec toi. Au passage, merci pour Escuela Grind, dans le genre, c'est franchement chouette. 

17/08/2022, 17:35

KaneIsBack

Pas mal. J'aurai sans doute oublié ce groupe demain, mais en attendant, je suis toujours client pour ce genre de Black/Death suédois à la Dissection. 

17/08/2022, 17:30

Humungus

Bah voilà...Cela ne révolutionne effectivement rien dans le genre, mais quoi qu'il en soit, cela faisait trèèèèèès longtemps qu'un groupe de Black 90s ne m'avait pas autant fait de l'œil.Dommage qu&apo(...)

17/08/2022, 16:00

Humungus

Un fest que je voulais faire quand j'étais encore jeune et plein d'entrain...Plus du tout le cas maintenant donc. Même si l'affiche beaucoup plus éclectique désormais me plait bien plus...PS : A te croire, malgré l'aur(...)

17/08/2022, 15:43

Jus de cadavre

La taille du report   Merci ! Un fest que je rêve de faire !

17/08/2022, 13:42

Gargan

C'est lØve.

17/08/2022, 10:59

Gargan

On dirait un générique de séries 80s US en boucle   

17/08/2022, 10:56

pierre2

On a le droit de dire que c'est pas terrible ?? mmmh....

17/08/2022, 08:37

Simony

Mouais... c'est pas fou fou...

17/08/2022, 08:30