Standing On The Edge

Robin Mcauley

07/05/2021

Frontiers Records

Robin MCAULEY est un homme très occupé. Après s’être plus ou moins mis à l’écart, le chanteur irlandais est revenu sur le devant de la scène pour accompagner son ancien complice Michael Schenker au sein de son MICHAEL SCHENKER FEST (deux albums, Resurrection, bien nommé, et Revelation, un peu moins). Cette aventure lui a permis de se relancer, et de dominer de sa voix unique le super-projet du supergroupe BLACK SWAN, concept qu’il partage avec les pointures Reb Beach (WHITESNAKE, WINGER), Jeff Pilson (FOREIGNER, ex-DOKKEN), et Matt Starr (Ace FREHLEY, MR BIG). Mais le MCAULEY solo, remonte à plus de vingt ans et la sortie de Business as Usual qui attendait désespérément un petit frère, et un sursaut de créativité de la part de son père. La période étant propice à un élan de culot, Robin s’est donc mis au travail l’année dernière, et a pondu quelques titres dignes d’intérêt, qui ont suscité celui du bon vieux Serafino. Alléché par l’odeur mélodique, le CEO a confié son chanteur star à son producteur/compositeur star, Alessandro Del Vecchio, qui s’est chargé d’épauler le vocaliste dans sa tâche de composition. Sont nés de cette collaboration plus d’une dizaine de titres, et un second album solo, ce Standing On The Edge qui montre notre cher Robin sous son profil le plus flatteur.

Outre ce cher Alessandro à la composition et à la production, évidemment, on retrouve de sacrés noms au casting de ce projet pas si solitaire que ça. Del Vecchio, toujours insatiable, s’est également chargé de la basse, des claviers et des chœurs, Andrea Seveso des guitares et Nicholas Papapicco de la batterie, soit l’écurie backband classique de chez Frontiers, mais d’autres musiciens plus illustres sont venus prêter main forte à l’irlandais, dont d’anciens amis du chanteur flamboyant à la coiffure improbable. C’est ainsi que ce cher Phil Lanzon de GRAND PRIX s’est retrouvé à apposer sa patte sur le titre « Like a Ghost », tandis que Howard Leese (BAD COMPANY, ex-HEART) et Tommy Denander s’invitaient sur « Supposed to Do Now » pour le premier et « Do You Remember » / « Chosen Few » pour le second.

Du beau linge donc pour mettre les langes à ce beau second bébé. Un bébé joufflu, qui se porte à merveille, et qui quelque part, ressemble énormément à son papa. On y trouve tout ce qui a constitué le parcours du chanteur, de ses débuts dans GRAND PRIX et FAR CORPORATION jusqu’à sa récente implication grand format dans BLACK SWAN, en passant par sa longue collaboration dans M.S.G, et son activité éparse en solo, soit la quintessence d’un Hard-Rock de grande classe tirant beaucoup sur la corde AOR pour ne pas perdre en sentimentalisme précieux ce qu’on gagne en puissance. Alors, la balance est-elle bien équilibrée entre les deux tendances ? Oui, plus ou moins, et certains titres pourraient même incarner la quintessence du Hard Rock mélodique des eighties actualisé 2K pour correspondre aux attentes du marché. Je pense notamment au miraculeux « Say Goodbye », qui sur une rythmique stable pose un refrain totalement irrésistible, taillé pour la voix de Robin et sublimé par le talent de mélodiste de Del Vecchio. Le travail de l’italien est toujours aussi impeccable d’ailleurs, tant au niveau de la création que de l’enrobage, et après plusieurs écoutes, les tympans s’habituent à ce son si rond et smooth, permettant de relancer l’album régulièrement pour en apprécier les hymnes. Et ils sont légion, et dès le départ, puisque le tonitruant « Thy Will Be Done » sous ses faux-airs de mise en bouche délicate en claviers majeurs lâche un riff anthologique et nous ramène au plus agressif de la période solo de Jami Jamison, avant de laisser un couplet plus soft nous mettre en confiance.

Et que les esprits chagrins argumentant une fois encore que le tout sonne comme un pur produit Frontiers calibré pour sa star centrale en soient pour leurs frais. Si l’apport d’Alessandro Del Vecchio ne peut évidemment être occulté, la patte de Robin est présente tout au long des titres, qu’ils se frottent au Hard Rock le plus traditionnel (« Standing On The Edge ») ou à l’AOR drivé par des synthés soft et une guitare claire (« Late December »). Certains pourront regretter l’absence de titre vraiment fort et débordant de testostérone mais visiblement, le MCAULEY 2021 est assez romantique et velouté, ce que des hits de la trempe de « Do You Remember »  ou « Run Away » prouvent de leurs harmonies riches et sensibles.

Mais ne soyez pas inquiets, et ne préparez pas le thermos de café pour autant, Robin n’a pas non plus totalement oublié comment manier les watts et l’up tempo. « Chosen Few », partagé avec l’omnipotent Tommy Denander sonne plus suédois qu’une couette d’Agneta, tandis que le Rock à orgue de « Like a Ghost » scelle seventies les retrouvailles entre Robin et son vieux complice Phil Lanzon. J’en conviens, une bonne moitié du nouveau répertoire frise les cimes d’un Rock mélodique west-coast à tendance AOR de Billboard, mais cette musique, aussi sensible et fragile soit-elle est superbe, et nous offre un déroulé de mélodies sur tapis rouge.

Apprécions de fait le travail en tandem de ces deux hommes, qui une fois ensemble, sont parvenus à nous élaborer un bel éventail de chansons sincères, harmoniques et énergiques. D’autant que Standing On The Edge nous offre une sortie de route sauvage et déchaînée, via l’épilogue « Running Out Of Time » qui n’aurait pas dépareillé chez M.S.G. Beau boulot, et retrouvailles en solo émouvantes pour notre cher irlandais au gosier toujours intact, et au talent immaculé, malgré les longues années de carrière. Mais la passion étant ce qu’elle est, Robin MCAULEY semble toujours aussi jeune qu’à ses débuts, et cette seconde escapade en (presque) solitaire démontre qu’il est toujours capable de gravir les montagnes de l’envie.

 

                                                

Titres de l’album:

01. Thy Will Be Done

02. Standing On The Edge

03. Late December

04. Do You Remember

05. Say Goodbye

06. Chosen Few

07. Run Away

08. Supposed To Do Now

09. Wanna Take A Ride

10. Like A Ghost

11. Running Out Of Time


Site officiel

Facebook officiel


par mortne2001 le 03/06/2021 à 17:47
84Robin MCAULEY est un homme très occupé. Après s’ %    228

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

J'irai Mosher chez vous ! Episode 4 : Seattle

Jus de cadavre 12/08/2022

J\'irai mosher chez vous

Suffocation + Kharkov

RBD 08/08/2022

Live Report

Hysteria

mortne2001 04/08/2022

From the past

Voyage au centre de la scène : DEATH POWER

Jus de cadavre 31/07/2022

Vidéos

Incantation + Akiavel + Horror Within

RBD 30/07/2022

Live Report

Appetite For Destruction

mortne2001 21/07/2022

From the past

100 Albums à (re)découvrir - Chapitre 3

mortne2001 18/07/2022

La cave

HELLFEST 2022 / Part 2 / Du jeudi 23 au dimanche 26 juin

Jus de cadavre 06/07/2022

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Jus de cadavre

Merci ! Et non pour la veste à patch ha ha ! On était déjà bien grillés en tant que frenchies (avec notre accent et... nos bouteilles de rouge !) je voulais pas en rajouter pour se faire remarquer

12/08/2022, 13:44

Humungus

Non, non Jus de cadavre, tu as très bien fait de poster ce nouvel épisode.Même si je ne compte absolument pas aller à Seattle ou Vancouver un jour, c'est toujours très intéressant d'avoir une vision autre d'une ville, d'une r&eac(...)

12/08/2022, 13:08

Humungus

Mouais...En même temps, des groupes qui font du playback dans un hangar en guise de clip, y'a pas que ces deux là hein... ... ...

12/08/2022, 12:56

Moi

Je confirme, le réalisateur est le même pour les 2 vidéos, et le créateur de Gaerea

12/08/2022, 11:43

Jean

C’est vrai que la plupart des artistes ont déjà tourné dans des festivals cet été en France . C’est pas la folie 

12/08/2022, 09:06

Humungus

C'est moi ou l'affiche n'est vraiment pas folle cette année ?

12/08/2022, 07:10

Fred

Croisé une fois, ce mec est une sorte de connard fan de l'Action Française et nostalgique d'un temps révolu, dommage qu'il n'ait pas l'honnêteté d'en parler dans cet interview. Saoulant et gavant.

11/08/2022, 21:06

Jus de cadavre

Merci pour ce très bon report (comme d'habitude) RBD.Nous avons encore et toujours la même vénération pour Suffocation, hé hé. Un groupe éternellement en immense forme sur scène. On se demande quand ils baisseront de r(...)

11/08/2022, 18:39

Simony

Je retiens MOOR et DEATH FILE RED avec LYMBOLIC SCYTHE dans un coin de la tête parce qu'il y a quelque chose je trouve dans cette démo...Merci Mortne2001 pour cette mise en lumière des suintantes abimes du Metal

11/08/2022, 08:20

Satan

@ Gargan : Pour le coup le réalisateur est apparemment un membre de Gaerea par ailleurs...

10/08/2022, 21:36

zfiaj

épingleR

10/08/2022, 18:04

Gargan

Peut être plus au réalisateur du clip d'être blâmé, mais ça fait du buzz pour les deux après tout.

10/08/2022, 10:07

Hip Fire

❤️

10/08/2022, 05:28

Satan

Oui c'est assez moyen, même si pour le coup le seul vrai reproche vient du fait d'avoir utilisé le même décor. Car je rappelle que les univers musicaux sont drastiquement différents, donnant un rendu final lui aussi différent.

09/08/2022, 23:36

Orphan

Copié un clip pas terrible, d'un groupe du même pays au même endroit...bordel la s'est fort. A cela tu rajoutes la dégaine d'Mgla, la cagoule serigraphié et tu est à un niveau de fils de puterie pas mal la. 

09/08/2022, 09:29

Moshimosher

Ah, ouais... tout de même... ça craint ! 

09/08/2022, 00:36

Saul D

ca me rappelle mon premier numéro acheté du fanzine METALORGIE ( ils parlaient des démos de DEATh POWER), le #10 avec Kevin Kuzma et Blood Feast en couverture...

08/08/2022, 16:08

Simony

Sold out en 5 heures....

08/08/2022, 12:42

Gargan

Ils ont troqué le look pirate à celui de paysan (bottes et gibson, c'était assez inédit), un peu dommage &nb(...)

08/08/2022, 10:15

Humungus

Pour les frontaliers, ils seront également au Metal Méan le 20 août.

08/08/2022, 07:01