Pourquoi vous parler de cet album de PISSGRAVE sorti en 2015 ? Tout simplement parce que j'en ai envie ! Et pour être plus honnête, parce que je viens seulement de découvrir ces fous furieux à l'occasion de la sortie de leur second album en mars prochain. Le morceau lâché en pâture dernièrement, qui figurera sur ce Posthumous Humiliation, m'a tout simplement mis sur le cul. 

Cela faisait bien longtemps que je n'avais pas entendu un tel Death Metal. Aujourd'hui, habitué que nous sommes à se coltiner un nombre incalculable de clones des maîtres du genre, qu'ils soient américains ou suédois, on avait limite oublié que ce genre pouvait être vraiment malsain. Qu'il pouvait être dérangeant, ultra dégueulasse et pas loin de foutre la gerbe. Bref, qu'il pouvait aussi être difficile à écouter et épouvantable dans le bon sens du terme. Non, parce que soyons honnête, souvent aujourd'hui le Death Metal est propre sur lui et pas plus perturbant qu'un groupe de Stoner. Alors oui, c'est très bien fait, les dogmes du Death Metal de tradition sont respectés à la lettre, mais... la folie et les excès sont bien souvent aux abonnés absents à l'heure actuelle. Dans ma chronique du dernier FUNERAL MIST, je digressais sur le manque de crédibilité de la scène Black Metal de nos jours, je pourrai faire de même pour la scène Death Metal. Même si le Death n'a jamais affirmé être "trve" ou revendiqué une prise au sérieux trop... sérieuse justement, il n'en demeure pas moins que le style, à ses débuts, était animé par la folie et que le monde entier à part quelques allumés se tenait le plus loin possible de cette aberration musicale. Je n'y étais pas, mais les répétitions des débuts de MORBID ANGEL ou encore les premiers concerts de DEICIDE, c'était quelque chose selon les acteurs et spectateurs de l'époque. 

Enfin bref, en écoutant ce Suicide Euphoria des américains de PISSGRAVE, on retrouve cette furie ambiante, cette sauvagerie inhérente au Death Metal. Vous savez ce moment où quand tu découvres un groupe "à part" : tu ne sais pas trop à quoi t'attendre, tu as l'impression que tout peut arriver. Alors qu'ont-ils de plus que les autres ? Tout simplement un jusqu'au boutisme qui fait du bien à entendre, une fureur et une démence non feinte qui impressionne, un extrémisme qui sent la maladie. Voilà, c'est ça, ce sont des extrémistes. Ça tombe bien pour des gens qui jouent du Metal Extreme. 

Stylistiquement, on retrouve tous les éléments du Death Metal le plus frontal, le plus bestial. Énorme son de guitares, ultra-saturé et qui dégueule de saleté. Le genre de son qui tuerait sur le coup un amateur de Deathcore habitué à des guitares tellement propres qu'on se demande si c'est dans un hôpital ou une clinique qu'elles ont été mise en boîte. Le chant est lui un vomi inaudible et repoussant qui peut rappeler les vociférations d'un REVENGE. Pour le reste on oscille entre rythmiques rapides et mid-tempo entêtants et rampants qui rappellent parfois un VOMITORY qui se serait mis au cannibalisme. PISSGRAVE n'est pas le groupe le plus rapide du monde, pas non plus le plus brutal, non, mais ils sont certainement un des plus repoussant et obscène. A l'image de cet artwork (les covers de CANNIBAL CORPSE passent pour des dessins d'enfants à côté...) qui leur va comme un gant. Ne vous y trompez pas d’ailleurs avec cette pochette très Goregrind (qui as dit LAST DAYS OF HUMANITY ?), ici c'est dans le pur Death Metal que vous naviguez.

Le but de cette chronique ? Faire découvrir aux plus intégristes d'entre vous qui seraient passés à coté, un groupe de Death Metal nauséabond, jusqu’au-boutiste mais tellement jouissif. Et c'est aussi, pour moi, pour patienter jusqu'à la sortie de leur second méfait, prévu pour le 1er mars, qui va une fois de plus remettre un peu (beaucoup) de crasse et de furie dans cette scène que j'aime à la folie, mais qui parfois en manque un peu justement.

PISSGRAVE a frappé fort et juste avec ce premier album. Vivement mars prochain.

Tracklist : 

1. Perpetual War
2. Impaled Vibration
3. Pain Enchantment
4. Fields of Scattered Bones
5. Prevail in Hell
6. Suicide Euphoria
7. The Second Sorrowful Mastery
8. Mass Cremation
9. Blood Fog

Pas de Facebook (bien entendu...).

par Jus de cadavre le 08/01/2019 à 09:00
90 %    241

Commentaires (2) | Ajouter un commentaire


Humungus
membre enregistré
12/01/2019 à 15:22:49
Super nom de groupe, super logo, superbe pochette (j'invite au passage les curieux à zieuter celle bien cracra de leur première démo), il ne m'en fallait donc pas plus pour être intrigué et jeter une oreille attentive sur cette galette :
Bah la musique va de paire avec tout ce que je viens de dire bon dieu de dieu !
Au final donc, ce groupe est une putain de bonne découverte pour moi car de fait, je suis totalement en phase avec ce que tu dis dans toute cette chronique.
Jus de cadavre merci.

Jus de cadavre
membre enregistré
12/01/2019 à 18:35:14
;) tant mieux alors ! Par contre j'ai fais l'erreur de chercher d’où venait la photo de la cover de cet album. Et j'ai trouvé. A gerber, littéralement.

Ajouter un commentaire


Vertex

Scalable

This Gift Is A Curse

A Throne Of Ash

Thornbridge

Theatrical Masterpiece

Spectrum Orchestrum

It's About Time

Ares Kingdom

By The Light Of Their Destruction

The End Machine

The End Machine

Vitriol

Chrysalis

Altar Of Oblivion

The Seven Spirits

Inculter

Fatal Visions

Venom Prison

Samsara

Sammy Hagar

Space Between

Final Cut

Jackhammer

Eivør

Live In Tórshavn

Burning Rain

Face The Music

Sisters Of Suffocation

Humans Are Broken

Jack Slamer

Jack Slamer

Misery Index

Rituals of Power

Black Oak County

Theatre of the Mind

Helium Horse Fly

Hollowed

Mgła - Revenge - Doombringer // Paris

Mold_Putrefaction / 19/05/2019
Death Metal

Dead can Dance

RBD / 19/05/2019
Darkwave

NETHERLANDS DEATHFEST IV / Tilburg, Pays-Bas

Jus de cadavre / 16/05/2019
Death Metal

Tour-Report ACOD (support Cradle Of Filth / Avril 2019)

Jus de cadavre / 14/05/2019
Death Black Metal

Concerts à 7 jours

Photo Stream

Derniers coms

"Kickback reviens ! Ils sont devenus tous mous..."


@Sphincter : ah bah mec ton com fait plaisir à lire ! Autant je ne suis pas un adepte du pit à tout prix autant, quand tu dis que les gens se prennent trop au sérieux, c'est tellement vrai ! Genre si ça se met à bouger un peu trop selon certains dans la fosse, tu as l'impression d'être une bê(...)


Pour l'anecdote en sortant de la salle (opération qui prend un certain temps lorsqu'on a eu la bonne idée de se mettre un peu devant dans un Petit Bain plein comme un œuf) mes voisins s'émerveillaient de n'avoir "jamais vu'" un concert de Black qui bouge autant...

Enfin ça m'a fait(...)


Ça fait belle lurette qu'on se fait chier en concert de "Black Metal"...
En bon suceur de Deathlike Silence, tout le monde se la joue trop sérieux avec la mentalité no mosh et oublie le côté no trend. Et MGŁA s'est l'archétype du très bon groupe de studio qui ne sert à rien sur scène(...)


ouais c'est clair ça tabasse toujours autant, et comme a chaque sortie je me demande si un jour ils vont revenir en europe...


C'est sûr qu'avec une pochette comme cela, on a tout de suite envie d'acheter l'album...


Très sympa, j'aime beaucoup !


C'est pas tous les jours qu'un aussi bon album est chroniqué sur Metalnews, ne boudons pas notre plaisir. Un bon 8.5/10 pour ce thrash war metal.


On ne peut plus classique, mais toujours aussi efficace...


Merci pour le report, vieux Jus, ça donne presque envie :)
On se retrouve à DisneyHell en Juin


Exactement le même avis que toi concernant REVENGE et MGLA sur scène !
Pour le public amorphe, à mon avis il devait y avoir pas mal de Hollandais dans la salle :D !


La reprise Autumn Sun est de Deleyaman...le nom du groupe est mal écrit dans l'article ;)


Je te rassure : le "désormais" n'existe pas pour moi puisque je n'ai jamais aimé Korn et consorts (hormis durant ma prime adolescence... donc au temps jadis).


Par contre, Lisa, elle est malade ou quoi ? A la vue des vidéos sur YT, on dirait qu'elle a pris 30 kilos.


Merci pour ce papier, DCD fait partie des grands, et j'imagine les poils se hérisser aux sons de "Xavier" ou l'intemporel "Anywhere...". Ca a dû être de grands moments.


Ce qu'il faudra donc retenir de cette discussion de bon aloi entre Satan et JDTP, c'est que le terme Néo Metal (qui est effectivement une des influences flagrantes de ce groupe) est désormais perçu de façon totalement péjorative...
Intéressant non ?


Autant pour moi !
Ce que j'aime bien dans le projet, c'est qu'on a un peu l'impression de déconner entre potes de longue date.


Alors dans mon esprit ce n'était pas du tout du second degré en fait. C'est une des influences principales du groupe (parmi de nombreuses autres), c'est pourquoi j'ai choisi cette dénomination.
Quoiqu'il en soit je suis absolument d'accord avec toi, c'est carrément bien fichu et d'une inc(...)


"La voix, sa voix, est là, toujours hostile, semblant parvenir du plus profond des enfers. Elle est intacte, unique"
Tout est dit mec !


Je trouve ça un peu sévère de qualifier ça de "néo métal". Car même si le côté humoristique ferait penser à un truc sans prétention, ça reste quand même plutôt bien fait.