The Abyss

Lyzzärd

01/12/2022

Fighter Records

Le retour de la nostalgie qui n’était pas vraiment partie d’ailleurs...A croire que plus de cinquante pour cent de la production actuelle se concentre sur le recyclage - thème à la mode d’ailleurs - et le retraitement de thèmes usagés depuis la seconde moitié des années 80. Et cette fois-ci, ce sont des portugais qui s’y collent, et pour la seconde fois de leur jeune carrière.

LYZZÄRD, un tréma - les spécialistes sauront ce que ça implique - pour cinq musiciens fascinés par le passé. En quasiment dix ans, le combo de Trofa n’a accouché qu’à trois reprises, la première naissance célébrant l’arrivée d’un EP prématuré (Release the Hounds), et la seconde d’un gros bébé joufflu déjà fort charnu (Savage). Et cinq ans plus tard, alors qu’on commençait à croire que la famille était déjà au complet, les parents/parrains nous annoncent une nouvelle bonne nouvelle (sic), via la sortie de The Abyss, troisième du nom, et peut-être le plus nerveux de la fratrie.

Baptisé par Fighter Records, The Abyss pousse ses premiers cris comme s’il avait vu le jour entre 1982 et 1984 du côté de l’Allemagne ou de l’Angleterre. La portée portugaise garde donc sa cohérence et souligne les ressemblances entre ses divins enfants, mais tout porte pourtant à croire que ce deuxième longue-durée pourrait être le plus solide et franc du lot. La recette n’a pas changé d’un pouce, une production délicatement passéiste, des compositions en vente dans toutes les bonnes brocantes, et un sens de l’à-propos très juste en ce qui concerne la fascination des anciennes idoles.

Fighter Records lâche d’ailleurs quelques noms pour nous aiguiller sur la bonne piste concernant le caractère de ce nourrisson pas trop grognon. On entend parler d’ENFORCER, AMBUSH, SKULL FIST, WHITE WIZZARD, STRIKER, liste évidemment non exhaustive qui permet toutefois de situer les débats. Mais autant se dire que le quintet (Tiago Quelhas - chant, Ricardo Azevedo & Tiago Tedim  - guitares, Margarida Veiga - basse et Luís Ferreira - batterie) pioche un peu dans tous les bols de bonbons pour proposer son propre panier de provisions et de sucreries maison. On note évidemment de méchantes traces de NWOBHM, de renouveau du Heavy Metal US, mais aussi des éléments de Hard n’Heavy latin. De tout donc, pour tout le monde, et surtout, des titres solides, classiques mais efficaces, et une interprétation sans failles.

Les tierces, les soli à la THIN LIZZY, cette rythmique volubile et ces ambiances versatiles font de ce deuxième album un redoutable compétiteur sur la scène old-school, et LYZZÄRD prouve qu’il est capable de se faire accepter dans n’importe quelle confrérie. Speed, modéré, furieux, mélodieux, les capacités d’adaptation sont indéniables, et entre Horror Metal léger et primesautier (« As Above so Below », belle clôture), et hommage aux premières années d’un revival Metal (« The Abyss »), The Abyss cite MERCYFUL FATE, RAVEN, DEATH SS, DIAMOND HEAD, et autres chantre d’un mouvement de rébellion estampillé 80’s.

De là découle une question : qu’attendons-nous aujourd’hui d’un album rétrograde aux chansons prévisibles mais enthousiastes ? De l’énergie évidemment, un petit plus qui permettra de différencier un répertoire d’un autre, mais finalement, pas grand-chose, la formule ayant déjà fait long feu depuis longtemps. Ceci étant dit, les portugais font assurément partie du haut du panier, et leurs hymnes fiers (« Shackles of Justice ») profitent d’arrangements subtils, de l’incarnation d’un chanteur au timbre agréable et à la tessiture remarquable, et surtout, de la flamboyance d’un duo de guitaristes complémentaires en rythmique, et efficaces en solo.

Epicez le conformisme ambiant de quelques digressions plus personnelles, et vous obtenez un « Red Hot » qui doit plus à ACCEPT et SAXON qu’à MÖTLEY CRÜE, une transition habile et presque Synth-Pop (« Distant Skies »), et des accès de colère assez probants et relativement impressionnants (« Agents of Death »).

Pas de scories à nettoyer, du sur-mesure au prix du prêt-à-porter, un groove saisissant et une envie de sang, The Abyss permet à LYZZÄRD de garder sa queue et de quitter son mur pour rejoindre les autres sur le toit du monde. Evidemment, en étant totalement honnête, on soulignera le fait que le quintet portugais se fond assez facilement  dans la masse, et ne se fait remarquer que par la qualité de sa production, et non sa personnalité propre. Mais là est le principe même de la nostalgie, qui brade les souvenirs en essayant de vendre des contrefaçons de qualité.

      

         

Titres de l’album :

01. Satan's Well

02. The Abyss

03. Shackles of Justice

04. Red Hot

05. Distant Skies

06. Agents of Death

07. From the Blade to the Grave

08. Jailbreaker

09. Resistance

10. As Above so Below


Facebook officiel

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 04/12/2022 à 17:21
78 %    76

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

GBH + All Borders Kill

RBD 26/01/2023

Live Report

ORGÖNE / PRESUMPTION / BARABBAS - Rennes

Jus de cadavre 18/01/2023

Live Report

Voyage au centre de la scène : MESTEMA

Jus de cadavre 15/01/2023

Vidéos

Sélection Metalnews 2022 / Bonne année 2023 !

Jus de cadavre 01/01/2023

Interview

Kollaps

RBD 19/12/2022

Live Report

Voyage au centre de la scène : METAL EXHUMATOR

Jus de cadavre 18/12/2022

Vidéos

Insanity Alert + Sekator + Detoxed

RBD 01/12/2022

Live Report

Fleshcrawl + Disfuneral + Median + Nebulizar

Simony 23/11/2022

Live Report

Frustration + Verdun

RBD 22/11/2022

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Saddam Mustaine

Ptdr de la censure envers Cannibal Corpse en 2023 XD

29/01/2023, 23:06

UnderWill

Thanks for the review! We really appreciate it, it means a lot for us. We´ve updated our social media, our Bandcamp page it´s up and running now: https://underwill.bandcamp.com/album/the-inevitable-end

29/01/2023, 21:23

NecroKosmos

Et pour revenir sur l'Allemagne, Cannibal Corpse est toujours frappé d'une interdiction, celle de jouer des titres de certains de leurs albums. Bref...

29/01/2023, 11:52

NecroKosmos

Tout à fait. Je me souviens d'un vieux concert de Mayhem (à Rennes, il me semble) où Necrobutcher faisait des saluts nazis en backstage alors qu'il était complètement bourré. David VINCENT de Morbid Angel à une époque vantait &agra(...)

29/01/2023, 11:51

Saddam Mustaine

Bof Mayhem tout ça ils jouent au Wacken par exemple 

27/01/2023, 20:55

Buck Dancer

En même temps ça peut se comprendre. On parle de l'Allemagne et de Nuremberg. Les conneries (ou pas) d'un mec bourré le bras tendu passe certainement moins bien, malgré ses excuses, que dans d'autres pays. J'imagine aussi qu'en Allemagne cette i(...)

27/01/2023, 18:45

Saddam Mustaine

La prochaine étape sera d'envoyer Phil Anselmo dans une prison isolé en Sibérie et même d'exilés sa famille sur une île déserte pendant plusieurs générations

27/01/2023, 18:01

Saul D

Je suis un gros fan de GBH (sur album), notamment des premiers disques...mais en concert, hum...j'ai vu quelques vidéos youtube, et le groupe joue au ralenti ( contrairement à Exploited), donc je ne suis pas pressé de les voir en live...après, 40 ans d'existe(...)

27/01/2023, 14:56

Humungus

Mon souhait pour 2023 :Que la terre ne soit peuplé que de RBDs.

27/01/2023, 13:17

Pomah

+1 RDB

27/01/2023, 12:36

Bermuda Syndrome

Non à la haiiiiiiiiiiiiiiiiine

27/01/2023, 00:01

RBD

Et ça devait arriver... Les aventures du PanterA nouveau seront sans doute un bon indicateur de l'état de la liberté d'expression, selon les pays d'accueil des dates qui seront annoncées. Je ne cautionne pas les mauvaises blagues de Phil Anselmo, ne vous(...)

26/01/2023, 22:42

Jadore

VSool good sound

26/01/2023, 14:25

Arioch91

@mortne2001, merci pour la chro qui donnait envie d'écouter, rien qu'à la lire.Achat direct des deux skeuds sur Bandcamp, mes premiers achats de l'année !

26/01/2023, 09:06

torchure

ils sont contents, ils ont fait barrage à la haine

26/01/2023, 07:06

grinder92

Ben non, justement...

25/01/2023, 15:51

Jus de cadavre

Vous faites chier !

25/01/2023, 14:53

NecroKosmos

Monde de merde.

25/01/2023, 11:40

Wildben

Je peux pas, je suis apopathodiaphulatophobe.

25/01/2023, 11:06

Steelvore666

@Arioch.Enorme, ça va me faire ma journée !

25/01/2023, 08:41