Peu de révélations à vous faire à propos de ce groupe venu du Danemark, puisque les informations les concernant ne courent pas la toile. Rien sur leur Bandcamp, mis à part cette réalisation en EP, pas grand-chose sur leur Facebook, si ce ne sont quelques influences d’usage et un line-up sommaire. Formé en 2013, ce quatuor pur Metal (Snade et Ralle - guitares, Skousen - batterie et Soelberg - basse/chant) a accepté une mission simple, jouer du Thrash old-school sans se prendre la tête, ce qui est même devenu leur leitmotiv. Dont acte, via cette poignée de titres emballés dans une superbe pochette assez évocatrice de la tendance choisie. Avec une somme de références qui ne cherchent pas à mettre en avant une quelconque distanciation (ARTILLERY, SLAYER, MEGADETH, ANTHRAX, EXODUS, TESTAMENT, FORBIDDEN, METALLICA, KREATOR, SODOM, DESTRUCTION, OVERKILL), un patronyme anonyme et relativement passe-partout, les KILLING se posent donc en garant d’une série B fameuse, foncièrement portée sur l’agression mesurée, mais qui ne crache pas sur un brin d’intensité. Du coup, la prose du journaliste rechigne aussi à verser dans le lyrisme, sans doute usée de tant d’assauts formels en termes de Thrash vintage, art que les musiciens du monde entier pratiquent à un rythme soutenu, à tel point que l’on commence à se dire que la tradition n’a jamais été rompue. Mais musicalement, les danois sont très avenants, jouent avec une conviction indéniable, et proposent donc un menu sinon copieux, du moins largement assez conséquent pour qu’on en accepte l’addition. Le prix est d’ailleurs très modeste et abordable selon les tarifs digitaux de leur Bandcamp, ce qui achève de transformer ce Toxic Asylum en produit tout à fait respectable.

Bien évidemment, les KILLING ne cherchent pas à devenir calife à la place de KREATOR ou prophète dans les pas de SLAYER, et restent très humbles quant à leurs ambitions, la plus avouée étant de proposer un maximum de violence en un minimum de temps, ce qui leur permet de revendiquer un statut égal ou supérieur à pas mal d’outsiders des années 80. On pense à l’école allemande, pour la rigueur brutale, on songe aussi à quelques valeurs fluctuantes du marché dont les HORDE OF TORMENT, HEXX durant sa crise de démence, INCUBUS sans les outrages Death, en gros, a beaucoup de références de l’époque, cette frange de la production qui inondait régulièrement les bacs sans chercher à se démarquer. Le plaisir n’en est pas pour autant aux abonnés absents, puisque la musique présentée ici est de qualité, et méchamment bien agencée tout en restant furieuse et démenée. Breaks un peu téléphonés, passages Heavy bien martelés, accélérations fusionnées et voix pleine de ressentiment, le cahier des charges est respecté en tout point, et ceux du public pourront s’élever dans le ciel lors d’une performance. Certes, inutile de traquer le plan dément qui remettra en question les enseignements, nous ne sommes pas là pour ça, mais la densité dont font preuve les quatre musiciens est assez louable, d’autant plus que leur niveau instrumental est tout à fait honnête. Avec un panier de soli un peu dissonants, une voix étouffée mais hargneuse, des riffs classiques mais énergiques, Toxic Asylum nous ramène gaiement à la grande époque de la déferlante Thrash, dans sa période la plus productive, années 86/89, et le ressenti est assez agréable.

Certains titres sont même franchement notables, dont le final « Bloodfeast and Tyranny », présenté en version démo, qui bénéficie d’un lick redondant et de cris à la Don Doty, développant une jolie ambiance DARK ANGEL/VIKING, la frénésie sans doute plus modérée, mais l’enthousiasme débridé. « Demonized » en intro joue admirablement bien son rôle de mise en bouche, avec son entame de percussions se crashant sur un mur du son, hurlement possédé à la Hell Awaits inclus et riff purement SLAYER bien ventru. On se prend donc au jeu, spécialement lorsque le quatuor se souvient des attaques à la INFERNAL MAJESTY, qu’il juxtapose avec des cassures dignes de la bande à Mille Petrozza, ce qui nous donne un beau résumé d’une époque glorieuse, qu’on retrouve toujours avec bonheur. Semant sur leur passage quelques lacérations éclair (« Hell Sent »), en étroit lien avec les affres d’un Speedcore/Thrashcore tranchant, ou au contraire prenant leur temps pour distiller des atmosphères plus délétères (« Fire Walk With Me », plus ZOETROPE que David Lynch/Angelo Badalamenti), les KILLING étalent donc leurs possibilités sur cet EP qui se veut plus CV que réelle entrée en matière tonitruante, mais qui reste une prise de contact tout à fait pertinente et qui donne envie d’en savoir un peu plus sur eux. Attendons maintenant l’effort longue-durée qui nous donnera le recul pour juger, et savourons Toxic Asylum en apéritif toxique, qui ramone le palais, mais n’endommage pas trop les oreilles.                 

       

Titres de l'album:

                       1.Demonized

                       2.Wolves

                       3.Hell Sent

                       4.Fire Walk With Me

                       5.Eternal Enslavement

                       6.Bloodfeast and Tyranny (Demo)

Bandcamp officiel

Facebook officiel


par mortne2001 le 12/07/2018 à 14:37
70 %    178

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


The Secret

Lux Tenebris

Flayed

Empty Power Parts

Ambient Road

Turn Up The Heat

Everrise

After The Eclipse

Vöödöö

Ashes

I’ll Be Damned

Road to Disorder

Mantar

The Modern Art of Setting Ablaze

Taste

Moral Decay

Pig Destroyer

Head Cage

Beyond The Black

Heart Of The Hurricane

Dark Insides

Netherworld

Ancestor

Lords of Destiny

Raspy Junker

World Of Violence

Elyose

Reconnexion

Clover

The Voyager

Lost Domain

...In the Waiting Room of Death

Bloody Nightmare

Hellwolf

Alice In Chains

Rainier Fog

The Radio Sun

Beautiful Strange

Metalriff

Blinded

Photo-report MOTOCULTOR 2018 (Par Baptistin Pradeau)

Jus de cadavre / 17/09/2018
Motocultor

Violently Draining Europe / Gorgasm + Cenotaph + Visceral Uprooting

Jus de cadavre / 13/09/2018
Brutal Death Metal

Interview ANTROPOFAGO

youpimatin / 08/09/2018
Brutal Death Metal

Live-report MOTOCULTOR 2018 - Dimanche

Jus de cadavre / 01/09/2018
Black Metal

Concerts à 7 jours

Bukowski + Shoeilager + Redemption

22/09 : Désiré Granet, Anould ()

Nightrage + Voivod

22/09 : L'ilyade , Seyssinet-pariset ()

Alcest + Vampillia

22/09 : Rock School Barbey, Bordeaux (33)

Black Sin + Les Chants Du Nihil + S.u.t.u.r.e

22/09 : Chez Paulette, Pagney-derrière-barrine (54)

Alcest + Vampillia

23/09 : Fuzz'yon, La Roche-sur-yon (85)

Alcest + Celeste + Vampillia

25/09 : La Gaîté Lyrique, Paris (75)

Defenestration + Burial Invocation

26/09 : Bar Hic, Rennes (35)

Alcest + Vampillia

26/09 : La Laiterie, Strasbourg (67)

+ Europe

27/09 : Le Trianon, Paris (75)

Stoned Jesus + Mothership

27/09 : Le Petit Bain, Paris (75)

Batushka

28/09 : Antipode, Rennes (35)

Iron Bastards + Deficiency + Vulcain

29/09 : Salle Des Fêtes, Angres ()

Agressor + Sublime Cadaveric Decomposition + Colossus

29/09 : Le Champilambart, Vallet (44)

Wardruna

29/09 : Château Des Ducs De Bretagne, Nantes (44)

Wintereve + Sors Immanis + Ephialtès

29/09 : Le Riveter, Nancy (54)

Batushka

29/09 : La Laiterie, Strasbourg (67)

Batushka

29/09 : La Laiterie, Strasbourg (67)

Voivod + Bio-cancer

29/09 : Le Petit Bain, Paris (75)

Photo Stream

Derniers coms

la voix ecrase tout dans le mix ..dommage..


Y'a de l'ambition, c'est bon ça ! Non, non c'est pas un gros mots ! C'est selon moi ce manque d'ambition (tellement français et pas seulement en musique !) qui fait que la scène Metal hexagonal n'a pas explosée comme certaines autres scène en Europe...


Félicitations!


Rien à voir avec feu les Provençaux de Kabbal non plus ? Stylistiquement, c'est assez différent comme Death Metal il faut dire.


Toujours aussi original.


Excellente interview ! Ça transpire la passion tout ça !


Le titre en écoute laisse effectivement présager de quelque chose de vraiment pas mal !


Je confirme, ce skeud est excellent, le "mélange" des genres fonctionne à merveille.
La base death est bel et bien présente et parsemée de plans thrash ou black. La prod est nickel (ni trop, ni trop peu), et l'ensemble laisse un gout de reviens-y, ce qui est toujours bon signe. Je suivrai (...)


C'est bon ça !
Torture Throne était déjà excellent, alors affaire à suivre !!!!


"Un peu comme la dernière fille libre de la soirée, vous vous dites, je me la tape, on ne sait jamais, ça peut être surprenant..."

:D tu m'as tué !


Ah merde, la bad news !!!
En plus, un groupe de chez nous.
RIP man...


Pas encore écouté en entier, mais ce que j'ai entendu pour le moment promet un album énorme... Un groupe à part et absolument génial qui, comme le dit très bien la chro, est bien plus que du Sludge. Et sur scène c'est quelque chose aussi. Ça faisait bien longtemps que Nuclear Blast n'avait p(...)


Merci pour la kro!
Le MCD est dispo ici http://nihilistic-webzine-distro.fr


Wow...


Virulence ! Ça n'invente rien du tout, mais efficace ! Metalliquement, quand la Chine se réveillera vraiment ça va nous faire tout drôle je pense...


Tout ce que j'aime ! Ça va être long jusqu'au 26 octobre...


Le premier album m'avait beaucoup plu, ce titre pour l'instant ne me semble pas au même niveau mais il faut juger l'album dans son intégralité avec ce style.


Très grand groupe !


Oh putain !!!


Je les ai vus il y a un an, même pas, cherchez dans les reports.