Toxic World

Over Reach

09/07/2021

Autoproduction

Après la Colombie, le Mexique, et une intro mélodique qui ne place pas vraiment dans le bon contexte. Car les OVER REACH sont furieusement Thrash, dans le sens le plus Bonded by Blood du terme. Animés d’une saine rage, les mexicains remontent donc le temps jusqu’aux origines de la brutalité Bay-Area la plus crue, avec en étendard, une certaine fascination pour les riffs les plus killer et une attitude bravache le ramenant à l’adolescence de nos héros d’antan, lorsque la seule façon de se détacher de la masse était de jouer plus vite, et plus fort.

Fondé en 2010, mais ayant attendu neuf ans pour publier son premier EP (The Beast, 2019), ce collectif de San Luis Potosi a donc pris son temps pour affûter ses armes et nous livrer une première performance conséquente et rageuse dans le fond et la forme. Ce quatuor démoniaque se complait donc dans un traditionalisme à orientation furieuse, et pratique un crossover assez intéressant, s’ancrant de fait dans la lignée joyeuse de nos contemporains de GAMA BOMB ou MUNICIPAL WASTE. Pour autant, pas vraiment de partie mosh en short, pas de galéjade en jeu de mots un peu foireux, mais une musique solide, performante, enthousiaste, euphorisante, qui ne pratique pas le monolithisme rythmique, et qui évolue au gré de son inspiration entre le radicalisme modéré et le Heavy Thrash acéré.

Pochette superbe, qui privilégie les tons verdâtres de bon goût, gros monstre tout méchant un peu cliché mais néanmoins impressionnant, mais surtout, une maîtrise dans le changement de ton et de beat, pour conférer à cette première œuvre un rythme de croisière non linéaire. On prend conscience du potentiel du groupe assez rapidement, mais l’hymne éponyme « Over Reach » nous aide quand même pas mal à appréhender la réalité des faits, limpide : les mexicains ne sont plus des débutants depuis longtemps, et Carlos Rodríguez, leur batteur, connaît son boulot et aime beaucoup les fills supersoniques qu’il colle un peu partout pour dynamiser des riffs déjà bien velus.

D’excellents instrumentistes, mais aussi de terribles compositeurs, qui savent agencer leurs tranches de viande pour que les mouches ne se posent pas dessus. Rien de faisandé donc, sauf peut-être le son de la guitare qui lorsqu’elle part en solo vrille un peu les tympans de ses médiums trop accentués. Mais avec un chant purement Core, des affiliations avec la scène des D.R.I et des EXCEL, une science assez précise de l’évolution pour ne pas rester bloqué sur un thème, Toxic World dépeint un monde que les NUCLEAR ASSAULT et autres défenseurs de l’environnement ont décrit avec beaucoup d‘acuité, et lorsque la redondance vient soutenir les structures simples, ça donne des passages méchamment accrocheurs comme les premières secondes de « Extintion », catchy en diable.

Epais mais suffisamment léger pour headbanguer en toute tranquillité, avec des ambitions clairement affichées dans la durée et la présence de certains moreaux plus conséquents, ce premier album fait montre d’une maîtrise absolue de son sujet. Pas étonnant de constater que les mecs affichent dix ans de carrière ensemble tant la cohésion domine du chef et du manche. Les pinailleurs pourront arguer d’une durée un peu trop étendue, de certaines idées se répétant avec insistance, mais en craquant complètement sur le barge « Robozombie Apocalypse », efficace comme du OVERKILL après une cure de guronsan, en se laissant amadouer par les mélodies gauches de « Winter Fire » qui calment un peu le jeu avant de rendre l’ambiance surchauffée, ou en acceptant l’efficacité au premier degré de l’infernal « Yellow Poison », on se rend compte que Toxic World n’a pas grand-chose à envier à ses glorieux aînés, et qu’il tient la dragée haute à bien des leaders de la scène nostalgique.

Le combo en profite pour recycler d’anciens titres, dont « The Beast » et « Raven », sorti en single il y a quelques temps, et qui démontre s’il en était besoin que les OVER REACH ont les moyens modestes de leurs objectifs raisonnables. Un peu de TESTAMENT et de METALICA, beaucoup d‘enthousiasme, pour un LP qui s’écoute d’une traite sans avoir besoin de pause, les atmosphères étant bien travaillées pour ne pas lasser prématurément.

Un premier chapitre tardif pour une histoire qu’on espère longue, et un moyen d’entrer en contact avec le public européen pour propager la bonne parole d’une violence ouverte, mais non excessive.    

          

                                                                                                                                                                                                      

Titres de l’album:

01. Toxic World

02. Over Reach

03. Be Fast

04. Extintion

05. Ciber War

06. Robozombie Apocalypse

07. Winter Fire

08. Moshpit Or Die

09. The Beast

10. Yellow Poison

11. Raven


Facebook officiel


par mortne2001 le 27/02/2022 à 17:48
82 %    147

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

HELLFEST 2022 / Part 1 / Du jeudi 16 au dimanche 19 juin

Jus de cadavre 30/06/2022

Live Report

Interview de NESTOR

Chief Rebel Angel 25/06/2022

Interview

The Ocean + PG Lost + Psychonaut

RBD 10/06/2022

Live Report

NECROWRETCH + HEXECUTOR + LORD GALLERY / Rennes (Ubu)

Jus de cadavre 01/06/2022

Live Report

Agressor + Mercyless

RBD 28/05/2022

Live Report

100 Albums à (re)découvrir - Chapitre 2

mortne2001 26/05/2022

La cave
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
afass

Generic and boring.

01/07/2022, 23:16

Arioch91

Achat prévu !

01/07/2022, 20:10

Harry Klein

Je trouve les idées "zombie truc" affreusement rincées mais le morceau est effectivement très bon et appétissant. 

01/07/2022, 09:48

LeMoustre

Parfait ça. Achat direct comme prévu 

01/07/2022, 09:39

Simony

Commande faite, je ne sais pas si notre cher Mortne2001 connait ça... C'est le Thrash que j'aime !

01/07/2022, 09:08

Jus de cadavre

Hé oui c'est vrai ! Mais bon c'est la force du Hellfest : son affiche de malade qui à chaque fois te fait dire "aller j'y retourne !"

30/06/2022, 22:53

RBD

Hé, JdC, je croyais que tu ne voulais plus retourner au Hellfest, ha ha !! Le covid a changé bien des choses. Nous avons tous très faim.Je ne suis pas étonné, autrement, de l'excellente impression laissée par Agressor, ça m'a fait (...)

30/06/2022, 14:55

Simony

Totalement d'accord avec toi Jus de cadavre, c'est du tout bon avec cet esprit simple et efficace que j'aime beaucoup dans ce groupe.

30/06/2022, 14:43

Jus de cadavre

Simple, basique, efficace. 

30/06/2022, 11:53

Jus de cadavre

Cette prod encore ! Un petit côté Thrash de bâtard ce titre, avec un son de tronçonneuse. Le pied.Super nouvelle en tout cas, ça sent un top de fin d'année cet album... 

30/06/2022, 11:43

Gargan

Le petit clin d'oeil sur la police de caractères

30/06/2022, 11:35

M\'Z

Merci beaucoup pour le repartage, je mets le lien d'écoute sur toutes les plateformes digitales :

30/06/2022, 09:11

Arioch91

J'attends de découvrir tout l'album avant de passer à la caisse.Scourge of the Enthroned n'avait pas duré longtemps dans mes esgourdes.Alors j'espère que celui-ci se montrera plus passionnant.

29/06/2022, 22:12

Buck Dancer

Je préfère quand même les clips qui se passent dans un hangar, bien plus original.Sinon, je m'en lasse pas de ce morceau. Si le reste de l'album est du même niveau, ils vont enterrer la "concurrence". 

28/06/2022, 18:44

Deathcotheque

Mauvaise traduction très certainement.Conseil à tous : utilisez DeepL au lieu de Google traduction quand vous avez besoin d'une traduction correcte.

28/06/2022, 14:49

Orphan

On ne peut que saluer le travail de cette vidéo, qui à la mérite de raconter qqchose. A l'image de ce morceau, au moins il se passe un truc dans ce clip.

28/06/2022, 11:35

fallwarden

musicalement ignoble, hyper formaté et ultra prévisible. 

28/06/2022, 06:35

Steelvore 666

Le groupe commente...Euh non en fait. C'est quoi ce charabia ? Une mauvaise traduction ou un concept complètement con à travers lequel personne ne comprendra rien ?

27/06/2022, 15:15

LeMoustre

Ahah, "Dave Mustaine presents", c'est comme Tom Cruise avec Top Gun, quoi !Les couplets chantés font furieusement penser au vieux Megadeth dans leur phrasé. Parties de guitares très bonnes, rien à dire. A voir le son, sur ordi dur de juger, mais l(...)

27/06/2022, 10:08

Hoover

Une synthèse entre un vieux Megadeth qu'on avait un peu oublié et le Megadeth récent (que personnellement j'aime bien). Super morceau!

26/06/2022, 06:16