Untopia

Kruelty

17/03/2023

Profound Lore Recordings

C’est sans doute un peu subjectif, mais dès que je lis le nom « Profound Lore Records », je saute sur la nouveauté comme l’affamé sur le buffet gratuit. Subjectif, mais pas tant que ça, puisque le label canadien nous offre depuis des années des denrées non périssables de première qualité, entre chaos absolu roboratif et bruitiste sans concession très digeste. Et une fois encore, Profound Lore ne nous a pas dupés d’un vulgaire sachet de purée déshydraté en allant chercher les japonais de KRUELTY.

Bien installé depuis 2017, ce collectif de Tokyo propose l’une des mixtures les plus immondes du circuit nippon, à base de Death, de Doom, de Hardcore, de Beatdown, histoire de faire monter les blancs en neige. Et le coup de fouet de ces marsouins est rapide et précis, et propose une mayonnaise onctueuse fabriquée avec des œufs pas franchement pondus du jour.

Disgusting music from Tokyo, Japan.

Entrée en matière légèrement péremptoire, mais proche d’une réalité indéniable. Quatre ans après sa première distinction dans l’underground, KRUELTY revient nous bousiller les oreilles avec son barouf de titan, quelque part entre un Death floridien des années 80 et un Doom/Hardcore anglais puissant et nauséeux. Les japonais, comparés à plein d’autres artistes plus ou moins recommandables (CRAWLSPACE, JESUS PIECE, FUMING MOUTH, COFFINS, CIANIDE, j’en passe et des plus fréquentables) continuent donc de saper les fondations de la civilisation moderne pour la faire chuter dans les sous-bassement d’un monde enterré depuis des siècles, et peuplé par des créatures difformes, peu affables, qui n’ont qu’un seul but : vous les niaquer toutes crues et vous laisser l’âme en désarroi total.

Untopia mérite donc bien son titre, et évoquerait plus volontiers une dystopie du vingt-et-unième siècle à base de dictature bruitiste et autres exactions gravissimes. Quelque part entre GRAVE et MAUL, sous le regard hagard mais bienveillant de HOUKAGO WARFARE, KRUELTY frappe l’enclume avec une conviction admirable, en admettant que la dite enclume n’est rien d‘autre que votre pauvre crâne, fracassé comme une citrouille d’Halloween.

On soulignera évidemment et immédiatement cette production incroyable et caverneuse, qui laisse une caisse claire matte rythmer les attaques incessantes, et le vice suintant de ces guitares manipulées avec sadisme par MCD et Zuma. Quant au chant de 02, son classicisme désarmant fait le lien entre les différents plans, pour cimenter le tout et le rendre encore plus solide.

En gros comme en détail, tout ceci est laid, vilain come un pou, méchant comme une teigne, et entre divers courants aussi peu dotés d’empathie qu’un scientologue cacochyme. On mange chaud, et si le tout se présente de façon assez monolithique, le résultat n’en est pas moins assourdissant et avilissant. Rythmique en perpétuelle reconstruction, mélodies en langue de vipère, agression constante et systémique, pour un Death/Doom certes plus versé sur le Death que l’inverse, mais qui sait se faire lent et oppressant pour en rajouter dans l’horreur.

Basse Grind à la Shane Embury, reprises à la BOLT THROWER chafouin, groove irrésistible avant plongée dans les geôles humides de l’ultraviolence sourde, KRUELTY maîtrise tous les secteurs de jeu, et restitue une bouillie compacte qui coule dans la gorge comme un poison létal. On se laisse séduire - en bons masochistes que nous sommes - par ces ambiances poisseuses et étranges, par cette glue humaine qui colle aux basques comme un vieux chewing-gum craché par un tuberculeux, et on accepte le manque de déviations, puisque les plans sont suffisamment nombreux pour agiter tout le répertoire.

Statique mais souple, ce second longue-durée ne réserve aucune grosse surprise, et n’est certainement pas ce que le Japon peut nous présenter de plus immonde. On pourrait même dire que le pays du soleil levant s’est bien inspiré de son ennemi juré les Etats-Unis, tant ce brouet dégage un fumet connu des amateurs de Sludge/Doom des états du Sud.

Mais ne faisons pas la fine bouche, puisque le tout tient largement debout, et réserve quelques mauvais tours assez remarquables. Ainsi, « Untopia » offre un final horrifique à l’entreprise, histoire de nous laisser sur une note dépravée. On a connu plus violent, on a connu plus sourd, plus tranchant, plus maladif, plus bousculé et allumé du bulbe, mais la moyenne des ingrédients utilisés permet une homogénéité au-dessus de la moyenne, et Untopia reste donc un cauchemar très appréciable pour tous les insomniaques des nuits de torture.

Donc, beurk, mais pas tant que ça.              

      

                       

Titres de l’album:

01. Unknown Nightmare

02. Harder Than Before

03. Burn The System

04. Reincarnation

05. Maze Of Suffering

06. Manufactured Insanity

07. Untopia


Site officiel

Facebook officiel

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 08/08/2023 à 17:18
78 %    491

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Dvne + My Diligence

RBD 29/05/2024

Live Report

Anthems Of Steel VI

Simony 24/05/2024

Live Report

Pessimist + Demiurgon

RBD 14/05/2024

Live Report

Voyage au centre de la scène : ARGILE

Jus de cadavre 12/05/2024

Vidéos

Mercyless + Nervous Decay + Sekator

RBD 08/05/2024

Live Report

Birds in Row + Verdun

RBD 02/05/2024

Live Report

Hexagon Doom Tour

Simony 29/04/2024

Live Report

Midnight + Cyclone + High Command // Paris

Mold_Putrefaction 24/04/2024

Live Report

DIONYSIAQUE + JADE @La Chaouée

Simony 23/04/2024

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Dobey swamp

Il y a décalage notoire entre ce report et la perception de ce pseudo journaliste qui a oublié d être objectif je pense et l avis du public. Ça arrive trop souvent malheureusement.

30/05/2024, 19:02

gory salope

@gory : on veut lire ton report alors, petite catin

30/05/2024, 14:16

GORY

Ce report, c'est du grand n'importe quoi rédigé par une personne qui n'y connaît rien (j'y étais). 

30/05/2024, 11:48

Jus de cadavre

Terrible. Le Thrash / Death au top. On dirait du Legion of the Damned en (bien) mieux avec un coté Slayer de vicelard. 

29/05/2024, 22:14

Jus de cadavre

Setlist de malade tout simplement. Tom est une brute absolue derrière les futs c'est taré. J'avais même pas entendu causer de cet album live ! Merci pour la chro et le rattrapage ;)

29/05/2024, 22:07

Saul D

"pense"

29/05/2024, 17:28

Saul D

Je le sais, je les avais interviewés il y a un moment, mais je ne pensent pas qu'ils aient des tendinites du bras, eux :-)

29/05/2024, 17:28

Gargan

Les birds, en mode vieux con, je les évite depuis leur retrait du dernier hellfest (en même temps, pas mon style donc je le vis bien :D). Raisons très vagues et tellement dans l'air du temps : z'en font pas assez pour les femmes (y'a pourtant rien de pire et d&a(...)

29/05/2024, 15:46

Steelvore666

Miam-miam !

29/05/2024, 07:54

Matürin/ Mobütu

Ici le chanteur du gang Mobütu.Il est vrai que j’ai cette fâcheuse habitude de trop parler entre les morceaux et je te le concède et te remercie pour le consei(...)

28/05/2024, 17:21

Jus de cadavre

Saul D : et bien pas tant que ça en fait ! Al-Namrood (qui veut dire "non-croyant" en arabe) est clairement anti-islam ! Au point que les membres restent anonymes car ils risquent (très) gros dans leur pays qui a le coup de sabre facile...

28/05/2024, 15:04

Saul D

Mettre en lien Al Namrood et Nokturnal Mortum, c'est cocasse :-)

28/05/2024, 12:44

PTT

Je trouve que DPD a raison. Et paradoxalement, je compose de la zique plutôt moyenne, on sort des albums qui sont certainement dispensables, 90% de nos "fans" sont nos potes. Mais je continue. Parce que j'aime ça, parce que sinon il ne me restera plus que d(...)

27/05/2024, 23:38

Johnny grossebite

Allez, après les boomers hivy mitol, voici venir les goudous en colère. De mieux en mieux

27/05/2024, 22:12

DPD

@LeaJ'exprime mon avis tout le monde me tombe dessus je défend mon point de vue et voilà tout. Il y a toujours quelqu'un pour remettre une pièce dans la machine, pour moi j'ai effectivement tout dit du coup je m'amuse un peu que voulez-vous.

27/05/2024, 16:40

DPD

Je vois pas l'homophobie, je réalise les souhaits d'un homosexuel, j'essaye d'aider, tu veux quoi, j'y vais direct au Talmud ?

27/05/2024, 15:49

Lea

DPD je ne comprends pas du tout pourquoi tu t'acharnes comme ça, on a bien compris tes messages. Tu te fais plaisir à cracher sur tout et n'importe quoi, je vois pas trop le délire, tu t'emmerdes ?

27/05/2024, 12:50

Cämille

Vous pouvez pas virer cette merde homophobe ? Histoire de remonter le niveau. Merci

27/05/2024, 12:19

Gargan

Merci pour ce live report étoffé, va vraiment falloir que je me bouge les miches pour le prochain !

26/05/2024, 21:48

Gargan

Y’a pas de batteur ? J’aurais du mal à comprendre un changement de style..

26/05/2024, 20:55