Si je vous parle de SORCERER ou de CANDLEMASS pour situer BELOW, je pense que vous avez un aperçu de ce qui vous attend avec Upon A Pale Horse, le deuxième album des Suédois. En effet, le groupe qui abrite deux membres du groupe de Heavy MALISON ROGUE donne une suite à son premier album qui n'était pas passé inaperçu sur la scène Doom Metal. Il faut dire que les groupes de Heavy Doom Metal de qualité semblent avoir du mal à émerger et pourtant dans le sillon d'un ANGUISH ou d'un CRYPT SERMON, le quatuor Suédois impose une personnalité qui tire clairement sur le Heavy Metal rampant plus qu'un esprit totalement Doom comme CANDLEMASS avait pu l'insuffler à l'origine du style. 

Dans l'approche, des "The Coven" ou "Disappearing Into Nothing" évoque un EDGUY le moins direct, notamment celui de Mandrake, le côté théâtral est beaucoup plus présent que dans le Doom Metal habituel mais avec la chanson titre, par exemple, l'esprit de CANDLEMASS ou de SOLITUDE AETURNUS saute rapidement à la figure, le chanteur Zeb prononce le mot ashes ce qui est synonyme de Doom Metal, invariablement ! Ce titre renferme également quelque chœurs et un esprit plus épique que ce début d'album ultra efficace. Et c'est justement ce côté franchement Heavy Metal qui fait de BELOW un groupe intéressant pour quiconque voudrait varier les plaisirs dans le Heavy Doom Metal, de même au niveau de l'artwork, et c'était déjà le cas pour le premier album, le groupe ne tombe pas dans les codes et les clichés inhérents au style mais impose sa vision tant visuelle qu'auditive et pourtant sans grande révolution de fond, juste une force de persuasion importante et une aptitude à écrire des morceaux qui donnent furieusement envie de taper du pied et de secouer la tête... lentement !

Sournoisement, lorsque vous êtes entré dans cet Upon A Pale Horse, BELOW vous prend à rebrousse poil avec un "Suffer In Silence" et son riff d'introduction bien rythmé, un chant qui tire parfois vers KING DIAMOND et toujours avec comme base HELLOWEEN jusqu'à la production du chant bien supporté par des chœurs multiples et une guitare lead discrète pour supporter la mélodie vocale, les gaillards ont compris le fonctionnement et l'exploite avec talent, un morceau un peu plus sombre que le reste mais qui fait office de single imparable.

Malheureusement, une production concentrée sur le chant débouche sur quelques moments un peu plus brouillons, heureusement rares et courts, mais cela ressort notamment sur "Hours Of Darkness", un très bon titre pourtant, mais sur lequel la rythmique de la guitare est un peu noyée lorsque le chant entre en scène, de même cette production très clean sur le chant et sur la batterie (mais quelle réverb' sur la caisse claire !) peut amener cette sensation qu'il manque de la hargne à cet album et pourtant, lorsque c'est nécessaire, Zeb sait grogner, de même que les guitares peuvent s'assombrir, un peu à la manière d'un WHILE HEAVEN WEPT ("1000 Broken Bones", "Suffer In Silence").

Cependant, BELOW confirme clairement que le style Heavy Doom Metal lui colle à la peau et que les prochaines années pourraient le voir en devenir une figure importante car il a cette capacité à réunir le public Heavy et le public Doom Metal, en attendant le prochain ARGUS, cet album des Suédois vous est tout indiqué.

Track-listing :

  1. The Plague Within
  2. Disappearing Into Nothing
  3. The Coven
  4. Upon A Pale Horse
  5. Suffer In Silence
  6. Hours Of Darkness
  7. 1000 Broken Bones
  8. We Are All Slaves

Facebook


par Simony le 11/09/2017 à 07:26
78 %    78

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Pink Mass

Necrosexual

Eyestral

Beyond

Virgil

Initium

Watchcries

Wraith

Midnight

Sweet Death and Ecstasy

Blood Freak

Total Destruction Of The Human Form

Veilside

Eclipse

Full Of Hell, The Body

Ascending a Mountain of Heavy Light

Feast!

Feast!

The Erkonauts

I Shall Forgive

War Possession

Doomed To Chaos

Sweet

Unified

Corpsia

Genocides in the Name of God

Baneful Storm

Invocations

Boycott

The Mighty

Naeramarth

The Innumerable Stars

Nephren-ka

La Grande Guerre De L'Epice

Warcall

Invaders

Ailafar

Heartbeat

Savage Annihilation + Nephren-Ka + Geniteur + Inseminate Degeneracy

Jus de cadavre / 21/11/2017
Brutal Death Metal

Interview de l'asso La Vonologie

Jus de cadavre / 17/11/2017
Festival

Lezard'Os Metalfest 2017

Simony / 13/11/2017
Post Hardcore

Concert Metal

Simony / 07/11/2017
Djent

Concerts à 7 jours

+ Solstafir + Myrkur

21/11 : Antipode, Rennes (35)

Stolen Memories + Black Widow's Project + Mother And Pearl

24/11 : Warm Audio, Decines-charpieu (69)

Seeds Of Mary

24/11 : Espace El Doggo, Limoges (87)

Dying Hope + Desperhate

25/11 : Alex's Tavern, Rennes (35)

Volker + Adx + Lurking

25/11 : Espace René Fallet, Crosne (91)

Solstafir

26/11 : Jas'rod, Pennes Mirabeau (13)

Photo Stream

Derniers coms

belle affiche , les bretons sont veinards, félicitations


Ben pour beaucoup, BEHEMOTH c'est le groupe froid et clinique de The Apostasy par exemple alors que pour d'autres c'est aussi un groupe de Black comme il l'était à ses débuts. Dans le cas de VIRGIL l'influence est clairement dans le chant mais aussi certaines parties de guitare.
Mais je sui(...)


Même si le style n'est pas pour moi, ça tient la route. C'est fou en tout cas le nombre de groupe de deathcore qui cite BEHEMOTH comme grande influence... Ça donne du crédit auprès des metalleux de base ? :D


Ouais, balèze cette annonce ! Pour une première "vraie" édition fallait oser !


Belle affiche pour ce festival, Manilla Road fait partie des groupes que j'aimerai bien voir une fois quand même !