Si je vous parle de SORCERER ou de CANDLEMASS pour situer BELOW, je pense que vous avez un aperçu de ce qui vous attend avec Upon A Pale Horse, le deuxième album des Suédois. En effet, le groupe qui abrite deux membres du groupe de Heavy MALISON ROGUE donne une suite à son premier album qui n'était pas passé inaperçu sur la scène Doom Metal. Il faut dire que les groupes de Heavy Doom Metal de qualité semblent avoir du mal à émerger et pourtant dans le sillon d'un ANGUISH ou d'un CRYPT SERMON, le quatuor Suédois impose une personnalité qui tire clairement sur le Heavy Metal rampant plus qu'un esprit totalement Doom comme CANDLEMASS avait pu l'insuffler à l'origine du style. 

Dans l'approche, des "The Coven" ou "Disappearing Into Nothing" évoque un EDGUY le moins direct, notamment celui de Mandrake, le côté théâtral est beaucoup plus présent que dans le Doom Metal habituel mais avec la chanson titre, par exemple, l'esprit de CANDLEMASS ou de SOLITUDE AETURNUS saute rapidement à la figure, le chanteur Zeb prononce le mot ashes ce qui est synonyme de Doom Metal, invariablement ! Ce titre renferme également quelque chœurs et un esprit plus épique que ce début d'album ultra efficace. Et c'est justement ce côté franchement Heavy Metal qui fait de BELOW un groupe intéressant pour quiconque voudrait varier les plaisirs dans le Heavy Doom Metal, de même au niveau de l'artwork, et c'était déjà le cas pour le premier album, le groupe ne tombe pas dans les codes et les clichés inhérents au style mais impose sa vision tant visuelle qu'auditive et pourtant sans grande révolution de fond, juste une force de persuasion importante et une aptitude à écrire des morceaux qui donnent furieusement envie de taper du pied et de secouer la tête... lentement !

Sournoisement, lorsque vous êtes entré dans cet Upon A Pale Horse, BELOW vous prend à rebrousse poil avec un "Suffer In Silence" et son riff d'introduction bien rythmé, un chant qui tire parfois vers KING DIAMOND et toujours avec comme base HELLOWEEN jusqu'à la production du chant bien supporté par des chœurs multiples et une guitare lead discrète pour supporter la mélodie vocale, les gaillards ont compris le fonctionnement et l'exploite avec talent, un morceau un peu plus sombre que le reste mais qui fait office de single imparable.

Malheureusement, une production concentrée sur le chant débouche sur quelques moments un peu plus brouillons, heureusement rares et courts, mais cela ressort notamment sur "Hours Of Darkness", un très bon titre pourtant, mais sur lequel la rythmique de la guitare est un peu noyée lorsque le chant entre en scène, de même cette production très clean sur le chant et sur la batterie (mais quelle réverb' sur la caisse claire !) peut amener cette sensation qu'il manque de la hargne à cet album et pourtant, lorsque c'est nécessaire, Zeb sait grogner, de même que les guitares peuvent s'assombrir, un peu à la manière d'un WHILE HEAVEN WEPT ("1000 Broken Bones", "Suffer In Silence").

Cependant, BELOW confirme clairement que le style Heavy Doom Metal lui colle à la peau et que les prochaines années pourraient le voir en devenir une figure importante car il a cette capacité à réunir le public Heavy et le public Doom Metal, en attendant le prochain ARGUS, cet album des Suédois vous est tout indiqué.

Track-listing :

  1. The Plague Within
  2. Disappearing Into Nothing
  3. The Coven
  4. Upon A Pale Horse
  5. Suffer In Silence
  6. Hours Of Darkness
  7. 1000 Broken Bones
  8. We Are All Slaves

Facebook


par Simony le 11/09/2017 à 07:26
78 %    51

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Various Artists

Grind Against Trump

Motorhead

Under Cover

Angels Cut

Sick Sick Sick

Ceaseless Torment

Forces Of Evil

Grizzlor

Destructoid

Kee Of Hearts

Kee Of Hearts

The Rinn

Stories of the Green Fairy

Cannabis Corpse

Left Hand Pass

The Donner Party

Pizza Patrol

Lynch Mob

The Brotherhood

Leucosis

Liminal

Hedger

Unshaped Thoughts / With Eyes Unbound

Horde Victorieuse (horde V.)

Horde Victorieuse

Peropero

Lizards

Janet Gardner

Janet Gardner

Black Bleeding

The Awakening

Integrity

Howling, For The Nightmare Shall Consume

Excöriator

Horned Is The Hunger

Yards

Excitation Thresholds

Muscadeath Festival XVI

Jus de cadavre / 25/09/2017
Death Metal

Gogol Premier + The Rhinogrades

Sheb / 21/09/2017
Punk

MetallicA + Kvelertak

RBD / 13/09/2017
Thrash Metal

Les Tambours du Bronx + Mountain Men

RBD / 29/08/2017
Blues Rock

Motocultor Festival 2017

Jus de cadavre / 24/08/2017
Heavy Metal

Concerts à 7 jours

Ufomammut + Usnea

01/10 : Le Ferrailleur, Nantes (44)

Satyricon

01/10 : Mjc De Reze, Nantes (44)

Evergrey

01/10 : La Boule Noire, Paris (75)

Ensiferum + Wolfheart + Skyclad

01/10 : La Machine Du Moulin Rouge, Paris (75)

Satyricon

02/10 : Le Metronum, Toulouse (31)

Alcest + Anathema

02/10 : La Cartonnerie, Reims (51)

Evergrey

02/10 : Marché Gare, Lyon (69)

Archgoat + Bölzer + Svartidauði

02/10 : Le Petit Bain, Paris (75)

Alcest + Anathema

03/10 : L'etage, Rennes (35)

Tagada Jones + Urban Blaster + Headcharger

29/09 : L'etage, Rennes (35)

Bellator + Scum + Smerter

30/09 : La Jument Pavoisée, Rennes (35)

+ Pulmonary Fibrosis + Defenestration

30/09 : T'es Rock Coco, Angers (49)

Ufomammut + Usnea

30/09 : La Boule Noire, Paris (75)

Satyricon

30/09 : La Maroquinerie, Paris (75)

Photo Stream

Derniers coms

Joli plateau ! C'est intéressant d'avoir la vision de quelqu'un de plus jeune sur Mercyless, qui était l'une des institutions de la première scène, puis qui avait cherché une évolution musicale très audacieuse aujourd'hui gommée méthodiquement des mémoires. Cela m'amuserait de revoir Carca(...)


Il est clair qu'il y a bon nombre d'albums de MOTÖRHEAD sur lesquels se pencher avant de s'attarder sur celui-là.


Ouais l'affiche se démarque réellement du festival Metal lambda. Pour moi c'est loin mais j'espère que le côté ouest et le sud de la France vont se bouger en masse pour supporter ce fest


Pour répondre à ma propre question le batteur de Benighted c'était Kevin Paradis (Svart Crown etc...). Merci à Carcariass et Red Dawn pour la réponse ;)


Le très gros défaut de cet album est que je ne vois pas quel public il vise. Pour ceux comme moi qui ont chez eux la plupart des albums du groupe, il n'apporte pas grand chose (un des rares trucs que j'aurais aimé récupérer car probablement la reprise la plus inspirée et pas la plus facile à (...)