Entamons le weekend avec une sélection spéciale underground, et quelques sorties qui devraient égayer votre temps libre. Italie, Suède, Suède, Italie, en ce moment, le grand écart entre ces deux pays fait travailler mes adducteurs, et j’avoue que la suprématie de ces deux nations sur le reste du monde commence à prendre des proportions inquiétantes et rassurantes à la fois.

Le réservoir coule donc à plein régime, même si ce matin me laissera en terrain connu, puisque la question du Crust et du D-beat en Suède est à peu près aussi claire que celle du fromage chez nous. Mais ne comptez pas trop sur cette horde hirsute pour vous offrir un verre de vin AOC, leur carburant à eux serait plutôt du genre nitroglycérine, qu’ils ingurgitent avant de la cracher sur leur passage histoire de tout faire sauter.

Historiquement, les WARVICTIMS font partie des pionniers de la vague Crust scandinave, et existent maintenant depuis plus de dix ans, décade qu’ils ont passée à secouer leur pays sur ses bases pourtant solides. Un coup d’œil à leur discographie vous permettra de comprendre qu’ils n’ont pas chômé depuis leur premier CD-r When The Innocent Cry, publié en décembre 2006.

Comptez quelques splits (avec TORTYR, BESTHÖVEN, FLYBLOWN, TILL DEATH, par exemple), une grosse louche de 7’’, une bonne poignée de 12’’ et quelques formats intermédiaires en 10’’, et vous obtiendrez un tableau de chasse assez impressionnant qui les place d’office sur la ligne des chefs de file du mouvement.

Qui dit chef de file, dit qu’il n’y a pas de secret. Le Hardcore violent des suédois est un véritable modèle du genre, et atteint des sommets de violence rarement atteints. S’ils respectent à la lettre les canons, en tirant à boulet rouge sur la tendance au métissage actuelle, les quatre suédois (Danne : batterie, Fisen : chant/basse,

Challe : chant et Simon : guitare si j’en crois le seul site à fournir un line-up) parviennent toujours à trouver un angle d’approche d’une rare intensité.

Evidemment, l’influence massive de DISCHARGE semble leur servir de dogme absolu, et il n’est pas interdit de voir en leur musique une extension de la hargne des anglais, poussée à son paroxysme de haine et de colère. Alors, si généralement un nouvel album est synonyme de renouveau, dans leur cas très précis, il n’est qu’une pierre de plus qui s’ajoute à un gigantesque édifice, ne changeant pas d’un iota leur vision d’un D-beat impitoyable qui avance sans jamais ralentir, encore moins stagner.

Enregistré et produit par Jocke D-takt aux studios Empire entre 2014 et 2016, mixé et masterisé par Kenko aux Communichaos Media Clay Station, et emballé dans un artwork signé Mattias Edström, Världsherravälde (Domination mondiale en VF) n’est qu’un pur concentré de violence scandinave souillée d’impuretés typiquement anglaises de la fin des années 80. Et pour faire simple, il est possible de le comparer à une version sans pitié du séminal Hear Nothing, See Nothing, Say Nothing de qui-vous-savez, en version dynamitée et exposée à des radiations hautement corrosives.

Pas vraiment de surprises sur un tel 12’’, mais une bonne grosse claque à la tendance actuelle qui consiste à diluer le chaos dans le miel. Ici, tout est abrupt et foncièrement agressif, de l’entame « Overklig Verklighet » au final « Bara Datum Har Förändrats », et je serais tenté de dire que c’est tant mieux.

Alignant les rafales comme une mitrailleuse de bunker en temps de guerre, ce nouvel effort des WARVICTIMS ne risque pas de laisser des survivants, et compte les corps qui tombent sur la plage comme la section rythmique égrène les BPM avec largesse.

Pas ou peu de choses à redire, c’est du travail de pro, et on sent que les mecs sont là depuis un bon moment à répéter leur attaque pour en parfaire les moindres détails.

Inutile de jouer au petit jeu des comparaisons, puisque les héros du jour sont uniques en leur genre, et n’ont jamais dévié de leur trajectoire depuis leurs débuts. Disons que si vous aimez votre café bien serré et rehaussé d’une large larme de cognac de contrebande, Världsherravälde fera votre bonheur en vous ramonant le gosier comme il vous décrassera les oreilles.

L’assaut est non-stop, et ne s’embarrasse pas de breaks superflus. La technique est rudimentaire, mais les riffs gardent quand même une assise mélodique appréciable, tandis que la rythmique multiplie les coups de pilon sans cracher sur quelques breaks hystériques qui relancent la machine de plus belle.

Tous les instruments sont intelligibles, chose assez rare pour être soulignée, et la basse tient une place importante au milieu des débats de ses graves ronflants et brillants. Le chant est bien évidemment salement rauque et méchant, mais l’intelligence des suédois est d’avoir réussi à combiner sans perdre en intensité des riffs sombres et des harmonies légèrement amères pour ne pas se montrer trop roboratifs.

 

En guise de comparaison, il n’est pas incongru de voir en Världsherravälde un équivalent Crust/D-beat scandinave des crachats sonores Reign In Blood ou Land Speed Record, tant la pression qu’il exerce sur votre système nerveux est largement aussi intense.

Vingt minutes à peine de Hardcore qui tabasse à mort, et vous fait rentrer la leçon à grands coups de poings dans la gueule, pour ne pas que vous puissiez vous relever l’air interloqué.

Alors oui, les suédois sont vraiment les maîtres en la matière, et qui oserait contester leur supériorité ? Certainement pas moi, et ce nouvel LP des esthètes de la violence de WARVICTIMS est vraiment un parangon du genre, et certainement le 12’’ le plus emblématique et percutant que vous pourrez écouter ce mois-ci. De là à parler de domination mondiale, il n’y a qu’un pas que je franchis allègrement.


Titres de l'album:

  1. Overklig verklighet
  2. Nukleär
  3. Sönderknullad jord
  4. Ingen ro för de galna
  5. Mengeles barn
  6. Gaaas!!!
  7. Aptit för förstörelse
  8. Bara datum har förändrats

Bandcamp officiel



par mortne2001 le 10/07/2017 à 14:42
85 %    325

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Block Buster

Losing Gravity

Metalian

Vortex

Ancient Moon

Benedictus Diabolica, Gloria Patri

The Defiants

Zokusho

Lee Aaron

Power, Soul, Rock N' Roll – Live in Germany

Aphrodite

Lust and War

Freternia

The Gathering

Urkraft

Our Treacherous Fathers

Monarque

Jusqu’à la Mort

Black Star Riders

Another State Of Grace

Sacral Night

Ancient Remains

Kryptos

Afterburner

Immortal Bird

Thrive On Neglect

Korn

The Nothing

Damim

A Fine Game Of Nil

Kobold

Masterpace

Warvictims

The Horse and Sparrow Theory

Dead Heat

Certain Death

Void King

Barren Dominion

The New Death Cult

The New Death Cult

Death Feast Open Air 2019

Mold_Putrefaction / 19/09/2019
Brutal Death Grind

Dopethrone + Wormsand

RBD / 12/09/2019
Doom

DISOWNING, Interview avec Butcher (chant)

youpimatin / 10/09/2019
Death Metal

Concerts à 7 jours

Flush!! + Xbreak Outx

26/09 : L'ambuscade, Lyon (69)

+ Elyose + Ancient Bards

26/09 : Le Gibus, Paris (75)

Mars Red Sky + Lysistrata + It It Anita

27/09 : La Nef, Angoulême (16)

Pictured + Evilness + Gengis

27/09 : Le Spot, Spézet (29)

A Very Sad Story + Cleaver

27/09 : Le Dropkick, Reims (51)

Vola + Arch Echo + Rendezvous Point

27/09 : Hard Rock Café, Lyon (69)

Misþyrming + Vortex Of End + Darvaza

27/09 : Le Gibus, Paris (75)

Bliss Of Flesh + MÖhrkvlth + Vosegus

28/09 : Espace Leo Ferre, Brest (29)

Alea Jacta Est + Stinky + Wank For Peace

28/09 : Le Rex, Toulouse (31)

Blood Ages + Pray Manticore + From Dusk To Dawn

28/09 : Ecole Des Filles, L'isle-bouzon (32)

Pictured + Evilness + Gengis

28/09 : La Fontaine De Brocéliande, Saint-péran (35)

Fange + Grist + Verdun

28/09 : Molodoï, Strasbourg (67)

Malkavian + Warband + Shut The Fuck Up

28/09 : Rock'n'eat, Lyon (69)

Temple Of Baal + Archgoat + Au Champ Des Morts

28/09 : Le Petit Bain, Paris (75)

Furies + Nemost + No Return

28/09 : Salle Claude Pouillet, Evry-gregy-sur-yerres (77)

Monarch! + Vouna

28/09 : L'hélice, Toulon (83)

Promethean + Chapel Of Disease + Sulphur Aeon

29/09 : Le Glazart, Paris (75)

Photo Stream

Derniers coms

Bah j'ai vraiment bien aimé cet album.
Effectivement groovy à souhait.
A tel point que je vais me rebouffer toute la disco du groupe histoire de me refaire un avis plus précis sur la chose.
Par contre, pas trop de ton avis quand tu dis que "l’influence s’estompe".
LIZZ(...)


respect total à Sylvain ainsi qu' à tous les membres d'underground investigation pour leur investissement personnel afin de pouvoir aboutir chaque année à la mise en place de toutes ces journées concerts et ce depuis des lustres. Organisation au top, gentillesse des organisateurs, choix des gro(...)


Effectivement super petite association de gaillards passionnés et surtout très sympas.
J'ai déjà fait à maintes reprises le trajet jusque Fismes histoire de voir sur scène mais aussi backstage (bah oui, j'suis un gros fana de dédicaces... Une putain de groupie quoi...) des groupes ou de(...)


Aaah !
Effectivement, tu t'étais mal exprimé alors...
Vaut mieux ça.
J'ai déjà connu des têtes de con au niveau sécu mais là, cela faisait un peu beaucoup tout de même.


Vraiment très bonne chronique qui m'a donné envie de redécouvrir ce magnifique album.


J'aime burn excoriate et merci pour la piqure de rappel avec gurkkhas


Une excellente de putain de bonne nouvelle !!


@humungus : j'ai dû mal m'expliquer. Le type a été balancé du public par dessus la barrière et est retombé bien lourdement derrière quoi. Pas sur ses guiboles... et les gars de la secu l'ont relevé ensuite. ;)


Artwork horrible. En espérant qu'il sera un peu plus solide que le dernier.


1) Inutile de dire que ce report et une fois de plus hyper complet.
Cela devient vraiment lassant d'écrire ça à chaque fois mec...
2) "Pour manger, c’est soit des frites, soit une part de pizza"
QUOÛÛÛAH ?!?!
Pas de stands vegano-pakistanais sur ce genre de fest ? Imp(...)


1) JTDP + 1.
2) "Un spectateur un peu plus chaud que les autres passe par-dessus la barrière suite à un slam qui tourne mal et s'écrase juste devant la scène ! la volée qu'il a pris le mec !"
Donc si j'ai bien suivi, un spectateur passe par dessus les barrières (involontairement qu(...)


Bah vu qu'Exodus est plus en moins en stand-by tant que Holt n'en a pas fini avec Slayer, Altus a bien raison de réactiver Heathen. Perso c'est une excellente nouvelle, qui sera encore meilleure si je parviens à voir le groupe live.


Des piges Heathen, le mec est dans Exodus aujourd'hui je savais pas que ça tourné encore.


Et bien, une chronique de Freternia, si je m'attendais à ça! J'avais en effet totalement perdu de vu ce groupe, disparu des radars et visblement peu regretté. A l'époque (et cela ne nous rajeunit pas), j'avais été emballé par le côté épique du 1er album, mais j'avais trouvé le second part(...)


Bravo pour ce report exhaustif. Sur ce genre de festival je suis certain que je me calerais plutôt sur les têtes d'affiche, si j'y allais. Elles sont plus de ma génération (je confirme en passant que Decapitated a été un groupe majeur alors) et je trouve que les vieilles écoles étaient plus (...)


Cela a été corrigé, ce sera bien le 2 mai à Toulouse, un samedi.


"Pendant ce temps là le batteur de KORPSE fait un slam, et une nana vomit à côté de moi, parfait" xD !

Sinon excellent report Mold, comme d'habitude. Tu m'impressionne à tout voir / tout retenir comme ça ! Le gros kiff sur Waking tu m'as tué ;)


Excellent album ! Plus dynamique que le précédent tout en gardant cette lourdeur et cette hargne si caractéristiques du groupe !


merci beaucoup pour ce report, concis et précis...et merci de faire suivre l'actualité du brutol jusqu'à Roazhon...
Et enfin cimer pour Smat's...
ROM1 - KDS CREW


Hihi, je savais que c'était fait pour toi... :-D