Entamons le weekend avec une sélection spéciale underground, et quelques sorties qui devraient égayer votre temps libre. Italie, Suède, Suède, Italie, en ce moment, le grand écart entre ces deux pays fait travailler mes adducteurs, et j’avoue que la suprématie de ces deux nations sur le reste du monde commence à prendre des proportions inquiétantes et rassurantes à la fois.

Le réservoir coule donc à plein régime, même si ce matin me laissera en terrain connu, puisque la question du Crust et du D-beat en Suède est à peu près aussi claire que celle du fromage chez nous. Mais ne comptez pas trop sur cette horde hirsute pour vous offrir un verre de vin AOC, leur carburant à eux serait plutôt du genre nitroglycérine, qu’ils ingurgitent avant de la cracher sur leur passage histoire de tout faire sauter.

Historiquement, les WARVICTIMS font partie des pionniers de la vague Crust scandinave, et existent maintenant depuis plus de dix ans, décade qu’ils ont passée à secouer leur pays sur ses bases pourtant solides. Un coup d’œil à leur discographie vous permettra de comprendre qu’ils n’ont pas chômé depuis leur premier CD-r When The Innocent Cry, publié en décembre 2006.

Comptez quelques splits (avec TORTYR, BESTHÖVEN, FLYBLOWN, TILL DEATH, par exemple), une grosse louche de 7’’, une bonne poignée de 12’’ et quelques formats intermédiaires en 10’’, et vous obtiendrez un tableau de chasse assez impressionnant qui les place d’office sur la ligne des chefs de file du mouvement.

Qui dit chef de file, dit qu’il n’y a pas de secret. Le Hardcore violent des suédois est un véritable modèle du genre, et atteint des sommets de violence rarement atteints. S’ils respectent à la lettre les canons, en tirant à boulet rouge sur la tendance au métissage actuelle, les quatre suédois (Danne : batterie, Fisen : chant/basse,

Challe : chant et Simon : guitare si j’en crois le seul site à fournir un line-up) parviennent toujours à trouver un angle d’approche d’une rare intensité.

Evidemment, l’influence massive de DISCHARGE semble leur servir de dogme absolu, et il n’est pas interdit de voir en leur musique une extension de la hargne des anglais, poussée à son paroxysme de haine et de colère. Alors, si généralement un nouvel album est synonyme de renouveau, dans leur cas très précis, il n’est qu’une pierre de plus qui s’ajoute à un gigantesque édifice, ne changeant pas d’un iota leur vision d’un D-beat impitoyable qui avance sans jamais ralentir, encore moins stagner.

Enregistré et produit par Jocke D-takt aux studios Empire entre 2014 et 2016, mixé et masterisé par Kenko aux Communichaos Media Clay Station, et emballé dans un artwork signé Mattias Edström, Världsherravälde (Domination mondiale en VF) n’est qu’un pur concentré de violence scandinave souillée d’impuretés typiquement anglaises de la fin des années 80. Et pour faire simple, il est possible de le comparer à une version sans pitié du séminal Hear Nothing, See Nothing, Say Nothing de qui-vous-savez, en version dynamitée et exposée à des radiations hautement corrosives.

Pas vraiment de surprises sur un tel 12’’, mais une bonne grosse claque à la tendance actuelle qui consiste à diluer le chaos dans le miel. Ici, tout est abrupt et foncièrement agressif, de l’entame « Overklig Verklighet » au final « Bara Datum Har Förändrats », et je serais tenté de dire que c’est tant mieux.

Alignant les rafales comme une mitrailleuse de bunker en temps de guerre, ce nouvel effort des WARVICTIMS ne risque pas de laisser des survivants, et compte les corps qui tombent sur la plage comme la section rythmique égrène les BPM avec largesse.

Pas ou peu de choses à redire, c’est du travail de pro, et on sent que les mecs sont là depuis un bon moment à répéter leur attaque pour en parfaire les moindres détails.

Inutile de jouer au petit jeu des comparaisons, puisque les héros du jour sont uniques en leur genre, et n’ont jamais dévié de leur trajectoire depuis leurs débuts. Disons que si vous aimez votre café bien serré et rehaussé d’une large larme de cognac de contrebande, Världsherravälde fera votre bonheur en vous ramonant le gosier comme il vous décrassera les oreilles.

L’assaut est non-stop, et ne s’embarrasse pas de breaks superflus. La technique est rudimentaire, mais les riffs gardent quand même une assise mélodique appréciable, tandis que la rythmique multiplie les coups de pilon sans cracher sur quelques breaks hystériques qui relancent la machine de plus belle.

Tous les instruments sont intelligibles, chose assez rare pour être soulignée, et la basse tient une place importante au milieu des débats de ses graves ronflants et brillants. Le chant est bien évidemment salement rauque et méchant, mais l’intelligence des suédois est d’avoir réussi à combiner sans perdre en intensité des riffs sombres et des harmonies légèrement amères pour ne pas se montrer trop roboratifs.

 

En guise de comparaison, il n’est pas incongru de voir en Världsherravälde un équivalent Crust/D-beat scandinave des crachats sonores Reign In Blood ou Land Speed Record, tant la pression qu’il exerce sur votre système nerveux est largement aussi intense.

Vingt minutes à peine de Hardcore qui tabasse à mort, et vous fait rentrer la leçon à grands coups de poings dans la gueule, pour ne pas que vous puissiez vous relever l’air interloqué.

Alors oui, les suédois sont vraiment les maîtres en la matière, et qui oserait contester leur supériorité ? Certainement pas moi, et ce nouvel LP des esthètes de la violence de WARVICTIMS est vraiment un parangon du genre, et certainement le 12’’ le plus emblématique et percutant que vous pourrez écouter ce mois-ci. De là à parler de domination mondiale, il n’y a qu’un pas que je franchis allègrement.


Titres de l'album:

  1. Overklig verklighet
  2. Nukleär
  3. Sönderknullad jord
  4. Ingen ro för de galna
  5. Mengeles barn
  6. Gaaas!!!
  7. Aptit för förstörelse
  8. Bara datum har förändrats

Bandcamp officiel



par mortne2001 le 10/07/2017 à 14:42
85 %    383

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Seven Spires

Emerald Seas

The Dues

Ghosts Of The Past

Quiet Riot

Hollywood Cowboys

Angel Witch

Angel Of Light

Vastum

Orificial Purge

Divide

From Seed to Dust

Soul Grinder

The Prophecy of Blight

Silverstage

Heart n’Balls

Surgical Strike

Part of a Sick World

Annihilator

Ballistic, Sadistic

Scratches

Rundown

Mass Worship

Mass Worship

King Legba

Back From The Dead

Liturgy

H.A.Q.Q.

Obscure

Darkness Must Prevail

Beyond The Void

Ex Nihilo Nihil

Bütcher

666 Goats Carry My Chariot

Stormrider

What Lies Within

Coffin Rot

A Monument to the Dead

Merging Flare

Revolt Regime

Stolearm

RBD / 17/02/2020
New Wave

Pastor of Muppets

RBD / 12/02/2020
Brass Band

J'irais Mosher chez vous ! Episode 2 : Indonésie

Jus de cadavre / 08/02/2020
Asie

Incite + Skaphos

RBD / 04/02/2020
Black Death Metal

Concerts à 7 jours

Depraved + Adx + Factor Hate

01/03 : Salle Des Fêtes, Fismes (51)

Napalm Death + Rotten Sound + Eyehategod

03/03 : La Machine Du Moulin Rouge, Paris (75)

Visions Of Atlantis + Chaos Magic + Morlas Memoria

27/02 : Le Grillen, Colmar (68)

+ Putrid Offal + Sublime Cadaveric Decomposition

28/02 : Le Bistrot De St So, Lille (59)

Photo Stream

Derniers coms

Rose Hreidmarr au chant comme pour le précédent album. Pour le reste je sais pas... Pas de line-up annoncé sur Metal Archives (pour l'instant).


Ben voila, il n'y a pas de raison que le metal français n'ai pas le droit à son mélodrame de nom ;). Bon pour le moment nous avons qu'une seule version de l'histoire...

Pour parler musique, j'avais beaucoup aimé "Sur les falaises de marbre", surement un de mes albums préféré de 2(...)


Mmm, musicalement, les deux derniers albums étaient intéressants, pas faciles en terme de composition, mais plutôt ambitieux et instrumentalement réussis, même parfois brillants. Rien à dire sur le parti-pris et la prise de risque. C'est la voix de Greene qui ne me séduit pas au point d'achet(...)


A noter qu'a priori il y a baleine sous gravier avec ce retour de GLACIATION, au vu du post publié par Valnoir sur sa page fb => https://www.facebook.com/jean.simoulin.7/posts/651167092299009?__tn__=K-R
Pour ceux qui ont la flemme de lire en anglais, les collègues de Scholomance Webzine ont (...)


Bon, j'ai pas encore écouté ce dernier album, mais le peu que je m'en suis fourré dans les esgourdes pour l'instant ne me fait pas changer d'avis sur ce groupe que j'ai tant vénéré dans les 90's.
De fait, Yoloman + 1 000 000 !!!


Un des dieux de mon petit panthéon personnel.
Quand on sait que j'ai débuté ma carrière Métallique en me plongeant corps et âmes dans AC/DC, c'est donc à mon sens tout bonnement indispensable.


Tellement mauvais et tellement drôle à la fois qu'on leur accorde l'indifférence avec mansuétude.


"quand on veut écouter du vieux Death Metal qui schlingue la gerbe et la bile, on se coltine un vieil INCANTATION, un des premiers BOLT THROWER, et vogue la gerbe le long du canapé"
:D !


Ah et puis Sieur Simony, je n'ai pas pu attendre votre fameux crédit à si faible taux...
Ma pré-commande est déjà passée.


Titre plus que prometteur en effet !


Après quelques minutes de recherche sur la toile, voici ce qu'il y a réellement dans cette fameuse box :
"Vinyl Features:
+ Mud-Green / Black Marbled Vinyl
+ Gatefold Jacket
+ A1 Size Poster (~23.4" x 33.1")

Box Set Includes:
----------------------
(...)


@Blind :
Ah ah ah !!! !!! !!!
Ton intervention (très gentille au demeurant...) m'a laissé perplexe quelques secondes avant de me rendre compte que tu avais mal compris mon propos : N'ayant pas vu de descriptif de ladite box et ne m'étant donc fié qu'aux photos de NUCLEAR BLAST, je ne(...)


@Humungus: Les patches ce sont les bon vieux écussons à coudre sur ta veste en jean ou ton cuir (ou comme le faisait le lycéen que j'étais au début des années 2000 sur ton sac à dos Eastpack).


T'as ça aussi sur le label d'origine Metal Blade. Bon morcif, déjà que le EP contient un sacré titre, ils ont gardé leur sens de la composition, les gaziers. Hâte d'avoir ça en mains.


"J'vous ai d'jà dit que j'prêtais d'l'argent à des taux pas dégueulasses ?"


La pochette, c'est un peu ce qui reste sous mon cerisier à une certaine période.


Rooohhhlala !!!
Je viens de voir qu'il y avait actuellement chez NUCLEAR BLAST une preorder pour une box collector de ce futur album avec double vinyles + double CDs + drapeau + slipmat + patchs (autocollants ?)…
Pas bon pour mes finances tout ça bordel !


Dommage que ce soit loin de chez moi...


Miam miam !!!


Si mais il a quitté le groupe entre l'enregistrement et la sortie, d'où son absence dans le clip, même si, je te le concède, si Jean Noel avait été présent dans le clip, ça n'aurait pas été déconnant non plus.