Vigilance

Vigilance

21/10/2022

Dying Victims Productions

Après quatre albums studio, les slovènes se sont dit qu’il était temps de prendre une petite pause. Depuis 2010, et entre Heavy, Speed, Black sage et Metal de premier choix, la bande de Postojna a laissé le silence s’installer entre elle et ses fans suite à la parution d’Enter the Endless Abyss. Ce quatrième tome des aventures de VIGILANCE était bien évidemment un gros coup d’œil dans le rétroviseur, tout comme les trois tomes précédents, mais un coup d’œil intelligent, et tenant compte des angles morts.

Aujourd’hui, trois ans après leur dernier témoignage, les musiciens (Anže Stegel – basse, Tine Kaluža – batterie et Gilian Adam – guitare/chant) ont donc décidé de se retrousser les manches pour nous offrir un nouvel EP cinq titres, aussi savoureux que sa pochette. Sans changer d’un iota leur approche d’un Heavy Metal passéiste, les trois slovènes parviennent encore à surprendre agréablement avec leur melting-pot géant, entre NWOBHM et naissance de la scène de l’est.

Pour qui connaît l’œuvre de VIGILANCE sur le bout des tympans, cet EP éponyme n’aura aucun secret. En effet, nous y retrouvons cette section rythmique très capable et pas avare en figures acrobatiques, mais aussi les riffs francs et les soli déliés de Gilian, frontman charismatique et musicien étonnant. Entre seventies pas encore agonisantes et eighties balbutiantes, VIGILANCE navigue sans sextant, et propose diverses escales toutes plus agréables les unes que les autres, d’autant que le trio n’a pas lésiné sur les ambiances.

Quelques claviers d’appoint sont donc utilisés à bon escient, pour que l’atmosphère respecte le cahier de charges vintage, et entre gothique italien de la charnière 70/80’s et Heavy Metal à l’européenne des années 80/82, VIGILANCE sait toujours trouver le bon ton et la bonne approche pour signer des compositions vraiment envoutantes.

Une fois la structure globale assimilée et les morceaux validés dans leur richesse, on commence à s’intéresser à des détails plus précis, et notamment ce jeu de batterie incroyable, fait de fills incessants, de contretemps malins et de roulements au biseau. Mais loin de se la jouer batteur soliste, Tine Kaluža s’intègre parfaitement au contexte, ce que le final énorme de « Orbis Mundi » démontre avec beaucoup d’emphase. Nous sommes donc loin d’un Heavy bas du front, copié/collé des grandes références, et le trio appuie encore un peu plus sur ses qualités pour se démarquer de la masse.

Production ad hoc, attitude franche, mélodies intelligentes, tous les ingrédients sont-là pour faire d’un simple EP un retour de première qualité. A l’image d’un ATTILA ou d’un DEEP PURPLE passé au séchoir HEIR APPARENT, VIGILANCE signe cinq morceaux de toute beauté, souvent prétextes à de longues envolées instrumentales durant lesquelles les musiciens se laissent aller pour donner un aperçu de leur potentiel individuel.

On craque complètement pour ce magasin d’antiquité qui sent bon la patine d’époque, et on se prépare pour un voyage dans une autre galaxie, là où la nostalgie ne se brade pas sur l’autel de l’opportunisme. Vingt-cinq minutes, et pas une seule gâchée, même lorsque le ton se veut formel et l’up tempo gaillard (« Roka Pogube »). Fidèle à sa réputation, VIGILANCE reste vigilant, et laisse sa musique respirer, pour dessiner les contours d’un Heavy noble, harmonieux, puissant et nerveux.

Parfait trait d’union dans la carrière du groupe, Vigilance fonctionne comme un album normal réduit à la mesure d’un EP. Mais en découvrant le stupéfiant « Veliki Briljantni Valček » sur lequel Tine Kaluža s’amuse comme un petit fou avec ses triples croches sur la caisse-claire, on ne peut que s’incliner face au talent d’un combo qui rejette la facilité pour prêter allégeance à la noblesse d’un Heavy de grande classe.

Excellent retour donc, EP superbe, on attend donc avec impatience la suite des évènements, qui pourraient aboutir à l’enregistrement d’un chef d’œuvre absolu, ce que VIGILANCE a presque déjà accompli.    



Titres de l'album :

01 – Na Krilih Noči

02 – Roka Pogube

03 – Veliki Briljantni Valček

04 – Arbogastov Plamen

05 – Orbis Mundi


Facebook officiel

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 20/12/2022 à 17:21
90 %    331

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Crisix + Dead Winds

RBD 20/02/2024

Live Report

Abbath + Toxic Holocaust + Hellripper

RBD 21/01/2024

Live Report

1984

mortne2001 10/01/2024

From the past

SÉLECTION METALNEWS 2023 / Bonne année 2024 !

Jus de cadavre 01/01/2024

Interview

Show No Mercy

mortne2001 03/12/2023

From the past
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
senior canardo

je suis entré dans la file d'attente 122000eme ....j'ai fermé l'onglet et choppé mon pass pour le ThroneFest ;)

21/02/2024, 09:33

LeMoustre

Pas mal du tout. En effet Whiplash rôde.Beau papier aussi lol la phrase des vautours, excellent.Merci

20/02/2024, 07:31

LeMoustre

Comme d'habitude agressif et sans surprise. Immuable.

20/02/2024, 07:28

Badinter en enfer

oui

17/02/2024, 22:18

Bong Joon Whore

wow Badinter en enfer, c'est David?

17/02/2024, 16:16

Benstard

Méchante ambiance. 

17/02/2024, 14:19

Benstard

Méchant son de basse et simpa les soli. Ça groove en mode papi. Mais c'est cool qu'ils continuent. 

17/02/2024, 14:16

je te pisse dans le cul, ça fait un bubble tea

Groupe de boomers avec des tarifs pour boomers. Les mêmes qui viendront chialer que les légumes, c'est cher et chouiner que le prix de l'essence augmente.

17/02/2024, 07:08

Bille Baroud

Si la musique est toujours aussi bien pour un vieux groupe, genre dont il ne reste pas tellement de représentants pour assurer, tant pis pour l'artwork, je crache la thune.

16/02/2024, 20:36

Tourista

Humungus, t'es fan d'AC/DC et de coquillettes ?  

16/02/2024, 17:49

Saddam Mustaine

Faut payer l'ehpad du père Brian 

16/02/2024, 16:39

Humungus

"84 euros la dragée"...Si seulement...152,85 € le bifton en ce qui me concerne.J'avoue que ça pique un chouille bordel... ... ...

16/02/2024, 13:02

Badinter en enfer

D'un coté, si ça fait chier les sacs à merde parasitiques comme Valnoir ou Fortifem, je suis 1000% à fond pour l'usage de l'IA. Le problème, c'est que ça impacte aussi les artistes honnêtes et qui ne se servent pas leur activit&e(...)

16/02/2024, 06:10

Buck Dancer

Très bon ! (par moment ça me fait penser à Pantera, A New Level) 

16/02/2024, 05:15

Solitary Sabred

Merci, thanks for the support!!

16/02/2024, 05:09

Tourista

Bien sûr, les ventes physiques s'effondrent, pourquoi se casser le cul et investir ?  Ca va être simple pour bibi : IA sur la pochette, je laisse ma carte bleue à l'ombre. Technophobe ?  MMMMmmOUI.J'ai bossé modestement dans la(...)

15/02/2024, 19:46

Amer Smashed Pils

Miam miam maim ! Crado à souhait !

15/02/2024, 19:11

Jus de cadavre

@ Tourista : c'est exactement ce que je me suis dit... Quelle misère... Mais j'imagine que pour les label c'est vite vu niveau $$$ (gratos, pas de délais, etc...). Autant pour les petits groupes sans un rond je peux comprendre, mais là, merde, pour (...)

15/02/2024, 18:38

Tourista

Il va falloir s'habituer à ces pochettes de merde sous IA.   Et c'est que le bédut.Le Tricatel de l'artwork.  

15/02/2024, 18:31

Humungus

Je prends aussi !

15/02/2024, 06:49