We Already Lost The World

Birds In Row

13/07/2018

Deathwish Inc

"We're called the lone kids, of our broken throats, tired of yelling, we've got no place to fall" (Nous sommes appelés les enfants seuls, de nos gorges brisées, fatigué de crier, nous n'avons pas d'endroit où tomber.)
Voici comment commençait le premier EP de BIRDS IN ROW il y a de ça bientôt 10 ans. Un EP qui  déjà à l'époque allait connaitre un succès fabuleux, permettant à ces 3 Lavallois dès leur premier Album You Me and The Violence, de faire partie du prestigieux label Deathwish.Inc.

Etant originaire de Laval, j'ai donc suivis le groupe avec attention durant toutes ces années. Après avoir effectué mes premiers concerts devant tous ces groupes de cette petite ville : les CALVAIIRE, THE BRUTAL DECEIVER, ou encore les AS WE DRAW... c'est donc avec une immense joie et nostalgie que j'écris cette chronique, pour un album qui s'avère être une fois de plus excellent. 

Les 3 kids n'ont perdu ni en puissance ni en férocité, et les valeurs qui ont porté le groupe jusque là n'ont jamais été aussi présentes. Il est donc remarquable de voir cette énergie et cette philosophie les hisser toujours plus haut, et parmi les groupes les plus remarquable de leur style . Il est clairement impossible aujourd'hui de parler de Post Hardcore sans évoquer BIRDS IN ROW, et ce dernier album ne vient que confirmer ce fait.

We Already Lost The World, est album qui redouble de subtilité. On voit que le groupe a gagné davantage en maturité, cela apparaît autant dans la construction des morceaux, que dans les paroles. La nouveauté étant bien sure l’apparition de chant claire qui vient apporté un second souffle à leur musique. Pourtant les BIRDS IN ROW des débuts sont bien là, avec leurs parties émotives poussées par un chant screamo qui n'a plus besoin de faire ses preuves. J'en profite pour préciser que Barth, le chanteur guitariste du groupe, possède l'une des voix les plus impressionnantes que j'ai jamais entendu, tout styles confondus. Maintenant rajouté une maîtrise parfaite de la logorrhée et vous obtenez des paroles qui témoigne d'une sensibilité profonde sur les problèmes de notre société. Une société qu'ils rejettent, et qu'ils souhaitent voir changer en éveillant les consciences, et c'est ainsi que les paroles "Hate me, love me, we already lost lhe world"  s'élève tel un mantra dans "15-38". Ces paroles témoignent d'ailleurs d'une sorte de résilience, le chant claire prend ainsi une dimension intéressante en montrant qu’effectivement ils sont fatigués de crier. 

Ce flot d'émotions que l'on peu entendre pendant ces 34 minutes et 9 morceaux, est servit d'une production sur mesure, grâce à Amaury Sauvé (The Apiary Studio) qui suit le groupe depuis ses débuts. Il est vraiment impressionnant de voir comment il a réussi à garder leur emprunte sonore tout en faisant évoluer la musique du groupe à un stade encore plus élevé. Les membres du groupes révéleront d'ailleurs dans une interview/concert à Audiotree, qu'ils le considéraient comme le 4ème membre du groupe. 

Il ne me reste plus qu'a vous dire d'aller écouter ce chef d'oeuvre, qui aura fait se réveiller en moi la claque qu'avait été You, Me and The Violence à l'époque du lycée, en se servant de la mélancolie comme d'une arme contre les maux de nos sociétés contemporaines.

Track listing :

1- We Count So We Don't Have To Listen
2- Love Is Political 
3- We vs Us
4- Rember Us Better Than We Are
5- I Don't Dance
6- 15-38
7- Triste Sire
8- Morning
9- Fossils

Facebook
Bandcamp

Et pour ce qui voudrait voir ce que le groupe donne en live et en savoir plus sur le groupe, voici un live/interview enregistré à Audiotree reprenant quelques titres de l'album :


par L'Apache le 17/08/2018 à 09:19
85 %    561

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Jon _ interview d'un homme multi-facettes

Simony 23/11/2020

Interview

Future World

mortne2001 23/11/2020

From the past

Voyage au centre de la scène : les fanzines

Jus de cadavre 22/11/2020

Vidéos

Rammstein 2005 (Volkerball)

RBD 16/11/2020

Live Report

At The Mill _ Live Stream Performance

Simony 07/11/2020

Live Report

Dahey OWM

Simony 01/11/2020

Interview

Fear Factory + Misery Index 2006

RBD 28/10/2020

Live Report
Concerts à 7 jours
Saor + Borknagar + Cân Bardd 01/12 : Le Petit Bain, Paris (75)
Saor + Borknagar + Cân Bardd 02/12 : Le Rex, Toulouse (31)
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Jefflonger

Une belle époque les premiers albums de Nightfall. J'ai re écouté mes vieilles k7 à l'annonce de ces rééditions cd et vinyles,  et les imperfections des 2 premiers conservent un petit charme pas trop suranné 

26/11/2020, 21:38

Moshimosher

Bon, je viens de me voir le premier épisode... et c'est vraiment prometteur !

26/11/2020, 16:57

Iron flesh

Merci pour les bon retours ! Hâte d' envoyer ça en live ! 

26/11/2020, 16:14

Moshimosher

Cool ! Je vais me regarder ça ! 

26/11/2020, 16:12

Simony

Voici un lien qui fonctionne pour la vidéo : 

26/11/2020, 14:08

Kamel

La vidéo ne fonctionne pas... Agréable rappel de Civilization One! Jamais réussi a mettre la main sur le second album :-(...

26/11/2020, 14:03

Gargan

Ahh mais ça marche très bien les propositions de news !Docu excellent (bon, ça fait un peu bizarre les pubs norvégiennes comme si de rien n'était en intro), dont je me suis véritablement délecté. Tu rentres vraiment dans l'i(...)

26/11/2020, 13:59

RBD

J'avais reçu exactement comme toi le premier album, dont j'attendais beaucoup à l'époque à l'instar de tout le monde vue l'équipe. Je partage donc hélas ce point de vue sur ce qui reste à ce jour le seul groupe de Marc Grew(...)

25/11/2020, 20:55

el bifflardo

 une decourverte qui fait prezir ... toudoum tss

25/11/2020, 09:35

Gargan

Juste un running gag avec un commentaire précédent, d'où le gif. Ils ont joué en live avec Mgla ceci dit hehe

25/11/2020, 08:57

Bones

Le délire ! 26 ans plus tard, retrouver un vieux dessin signé bibi dans l'un des fanzines de cette vidéo !  Une sombre merde dont j'étais hyper fier à l'époque.

24/11/2020, 23:14

RBD

Jolie plongée nostalgique dans cet univers des premiers passionnés, plus libre que celui des premiers magazines bien que certains s'en rapprochaient dans la forme. Les fanzines faisaient le lien au sein des scènes locales d'un même secteur, à une &eacut(...)

24/11/2020, 23:01

Yolo

Aucun rapport avec Dark Funeral. Décidément tu nous les auras toutes faites toi.

24/11/2020, 21:23

Yolo

Aucun rapport entre MGLA et Deus Mortem. Sérieux...

24/11/2020, 21:15

Simony

Ah non là DEUS MORTEM associé à MGLA, je ne pense pas qu'ils soient dans la même optique du Black Metal. DEUS MORTEM c'est plus MARDUK et compagnie qui les branche. Excellent groupe à la discographie difficilement discutable lorsque l'on aime c(...)

24/11/2020, 18:08

Humungus

Au vu de l'attrait de certains pour le bazar, je colle une oreille sur ces deux extraits :Mais c'est que c'est du tout bon ça bordel !!!J'ai donc poussé un peu plus mes investigations en écoutant le premier album et second EP : Pas mal du tou(...)

24/11/2020, 16:17

Humungus

POMAH je vous aime.

24/11/2020, 16:05

Humungus

D'accord avec toi L'Apache concernant l'attrait des pochettes.Cela m'a d'ailleurs fait penser dans le style décalé des jaquettes, le format et la rareté de la chose à ce que peut nous pondre TODESSTOSS.Sinon, du coup, j'ai &e(...)

24/11/2020, 16:04

Zorg

Super label, et super discours. Franchement, c'est un de mes labels préférés de par leur éthique qui transparait dans les propos tenus.

24/11/2020, 13:31

Gargan

Black metal, Pologne. Déjà, ça sent bon. Un paquet de clones de Mgla depuis quelques temps, on sent effectivement une influences mais l'ambiance semble propre au groupe, à voir sur album. 

24/11/2020, 08:59