We Are Breaking the Chains

Breaking The Chains

18/04/2018

Autoproduction

Une fois n’est pas coutume, je vous parlerai aujourd’hui d’un album résolument à part dans la production actuelle. Car cet album n’est pas le fruit du travail d’un groupe à part entière, mais bien celui d’un collectif, au service d’une cause commune, destiné à récolter des fonds pour une association. On connaît le principe, et un simple effort de mémoire vous permettra de vous rappeler de « Stars » et du 45 tours qui s’en était suivi, enregistré sous la houlette de DIO et de HEAR N’AID. Réunissant à l’époque la crème de la crème des musiciens Metal américains et européens, ce projet calqué sur le modèle de Bob Geldof avait finalement coûté plus d’argent qu’il n’en avait rapporté, mais avait au moins eu le mérite de prouver que les hard-rockeurs avaient aussi un cœur, et se sentaient concernés par les problèmes de société mondiaux. Aujourd’hui, c’est du côté des Pays-Bas qu’il faut chercher l’origine du concept, puisque BREAKING THE CHAINS - le nom du collectif mais aussi de l’association créée pour l’occasion - n’est rien de moins que la mise au service de musiciens hollandais à une cause chère au cœur des bikers internationaux. L’idée a germé dans l’esprit de Kristoffer Gildenlöw, membre de PAIN OF SALVATION, FOR ALL WE KNOW et KAYAK, qui découvrit un jour un documentaire sur la branche nationale des Bikers Against Child Abuse. Ce regroupement de motards international levait des fonds pour permettre aux enfants victimes d’abus de bénéficier de structures les aidant et hébergeant, ce qui poussa notre musicien à élaborer un projet destiné à les épauler dans leur tâche. Le chapitre hollandais de la confrérie décida donc d’accepter la main tendue par Gildenlöw, qui au départ de l’opération envisageait un single, et peut-être quelques concerts pour récolter de l’argent…Mais le projet s’épaissit au fur et à mesure de l’intégration d’autres musiciens au concept, et c’est finalement à un LP entier auquel nous avons droit, dont tous les bénéfices seront reversés aux Bikers Against Child Abuse. Et au vu du casting réuni pour l’occasion, inutile de vous dire que tout ça n’est guère un prétexte pour soutirer quelques deniers en échange d’un produit torché vite fait pour se donner bonne conscience. Car We Are Breaking the Chains et ses treize morceaux est un LP de Hard mélodique, de Heavy harmonique et d’Alternatif épique dont la valeur artistique dépasse de loin celle de bon nombre de sorties actuelles…

On y retrouve des faciès et des noms bien connus de la scène Metal hollandaise, dont en premier lieu ceux de groupes comme TEXTURES, KAYAK, DELAIN, PICTURE, VENGEANCE, MARTYR, FOR ALL WE KNOW, WITHIN TEMPTATION, VUUR, PRAYING MANTIS, EPICA, HAIL OF BULLETS, THE LAST ELEMENT, UP THE IRONS, et de musiciens comme John Cuijpers, Irene Jansen, Ian Parry, Petra Honing, Timo Somers, Rick Bouwman, Robert Soeterboek, Joe Tal, Ed Warby, Dirk Bruinenberg, Robby Valentine, et toute une liste exhaustive que vous pourrez consulter sur la page Facebook du projet. C’est donc une affaire tout à fait solide et sérieuse qui a abouti sur l’enregistrement d’un album méchamment complet, qui mérite amplement les deniers que vous pourrez lui consacrer. Mais alors, en soulignant ce point, qu’en est-il de l’union de ces instrumentistes se connaissant bien qui se sont soudain réunis sous la même bannière pour tenter d’apporter leur contribution à une cause somme toute extrêmement légitime ? Nous aurions pu craindre un produit plus ou moins manufacturé destiné à séduire le plus grand dénominateur commun, mais le résultat est tout autre. Et en ignorant tout des motifs initiaux de cette congrégation, il n’eut pas été difficile de croire que BREAKING THE CHAINS était un véritable groupe, puisque We Are Breaking the Chains est un véritable album…Tous ont donné le meilleur d’eux-mêmes, les vocalistes donnant de la voix comme jamais, les guitaristes proposant des soli incendiés, et les sections rythmiques pilonnant, martelant sans relâche pour donner corps à des titres qui évoluent entre Hard Rock européen classique et mélodique international. L’ensemble de la direction artistique a été prise en charge par les deux guitaristes Bart Hennephof (TEXTURES) et Ruud Jolie (WITHIN TEMPTATION / FOR ALL WE KNOW), qui se sont occupé du plus gros de la composition, tandis que Bart prenait en charge conjointement la production et le mixage, pour offrir au LP le son qu’il méritait. Et autant dire que sur les deux créneaux, les musiciens ont accompli un travail fantastique, puisque chaque morceau est unique en soi, et que l’ensemble dégage une puissance et une émotion tangible, apportant la caution de qualité qu’un tel travail de titan à vocation humanitaire nécessitait pour pouvoir se vendre, puisque tel est le but.

Pas question donc de remplissage, de reprises faciles et autres marques de condescendance, mais bien de compositions originales, qui parfois, ont des allures de hit-single imparable. Les exemples sont légion, et presque chaque segment pourrait justifier l’achat de ce disque à lui seul, mais autant dire que certaines chansons se démarquent naturellement. Car la tonalité globale du projet n’est pas vraiment complaisante, et ne se contente pas d’empiler les idées réchauffées ou les ballades à faire pleurer la pauvre mère de famille dans sa cuisine. Nous avons droit à un festival de Hard-Rock saignant, percutant, qui dès l’entame « Superhero » place la barre très haute. Mood à la ALICE IN CHAINS, pour une belle preuve d’énergie qui démontre que les musiciens croyaient en ce qu’ils faisaient, guitares rugissantes, basse en avant, et une vraie recherche dans les arrangements, pour un premier titre qui vous explose à la gueule comme une réalité que la conscience ne peut plus occulter. On notera bien évidemment de multiples allusions à la confrérie chapeautant le concept, et « Angels On Wheels » leur est d’ailleurs entièrement dédié, avec ses percussions tribales et ses riffs qui évoquent le vrombissement des moteurs…Rock et bécanes, musique et bon cœur, telles sont les combinaisons adoptées par We Are Breaking the Chains qui utilise celles d’un Metal humanitaire pour briser celles entravant la liberté d’enfants maltraités dans le monde entier…Impossible de passer sous silence l’énorme qualité des segments les plus tendres, en mettant en avant le sublime « Endless Rain », ou le magnifique « Breaking The Chains », sur lequel Jan Willem Ketelaers (CLASSIC ROCK SHOW) livre une performance poignante sur fond de climat presque mystique aux arrangements sombres. Mais il est toujours difficile dans ces cas très précis d’honorer le talent d’un musicien plutôt qu’un autre, puisque tous se livrent corps et âme pour donner vie à ce projet dont la sincérité ne peut et ne doit pas être mise en doute. On sent vraiment que tous les protagonistes se sont impliqués à cent pour cent, et le résultat musical le prouve sans ambages.

Vous pourrez évidemment retrouver toutes les informations disponibles sur le site du projet indiqué en fin de chronique, mais aussi en savoir plus sur les Bikers Against Child Abuse en allant consulter leur page Facebook. Le CD est disponible pour dix-sept euros plus frais de port, et vous pouvez aussi acheter quelques goodies, histoire d’apporter votre contribution à cette noble cause. Mais très sincèrement, si l’envie d’écouter une excellente musique en aidant une association vous tenaille, je vous recommande évidemment chaudement l’acquisition de We Are Breaking the Chains qui prouve que la bonne volonté peut faire tomber les barrières, et élever les âmes. Rockeurs, mais citoyens, et parents aussi, avant toute chose. Le Hard Rock étant une affaire de jeunesse à la base, je suis heureux de constater qu’il reste fidèle à ses principes, et qu’il protège ses enfants. Nous sommes bien loin de l’image de croquemitaines que la presse mainstream cherche à nous coller depuis si longtemps…


Titres de l'album:

  1. Superhero
  2. Angels on Wheels
  3. Believe in Me
  4. Follow My Way
  5. Valley Road
  6. Breathe Again
  7. Endless Rain
  8. Cold Hands Warm Heart
  9. Breaking the Chains
  10. Shattered Lives
  11. Solid Ground
  12. Ghosts of Your Past
  13. Silent Wind

Facebook officiel

Site officiel


par mortne2001 le 04/05/2018 à 14:33
90 %    402

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Xtreme Fest 2016

RBD 08/07/2020

38'48 Regeneration

mortne2001 07/07/2020

Harmony Corruption

mortne2001 03/07/2020

Little Monsters

mortne2001 30/06/2020

Complicated Mind

mortne2001 15/06/2020

Dossier spécial Bretagne / LA CAVE #5

Jus de cadavre 15/06/2020

Screams and Whispers

mortne2001 12/06/2020

Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
LeMoustre

La même. Sauf que je préfère le 1er album au second. M'enfin, celui-ci est dans le panier. Bon groupe assez personnel en plus.

14/07/2020, 17:47

LeMoustre

Commande faite en LP et CD. Super label en plus. Hâte...

14/07/2020, 17:45

Gargan

Arkona, ça restera toujours pour ma pomme le groupe d'un premier album, "imperium". De la seconde vague bien foutue qui grésille, avec le petit truc, le charme, l'ambiance, enfin on se comprend...

14/07/2020, 14:02

Jus de cadavre

Mais oui c'est juste excellent ça ! Bien vu pour le coté Dissection, juste terrible !

14/07/2020, 13:59

Jus de cadavre

Boss HM-2 worship ! Excellent !

14/07/2020, 13:42

Saddam Mustaine

Je prefere Vader comme porte drapeau de la Pologne.

14/07/2020, 12:32

Hoover

Je n'aime vraiment pas ce qu'est devenu ce groupe. Perdition city était une évolution osée mais avec un résultat brillant, depuis ça oscille entre le chiant et le sans grand intérêt.

13/07/2020, 19:34

sart

Pas mal du tout.

13/07/2020, 19:28

sart

Meilleur et moins mélodique que le précédent, ce dernier Pocahontas n'en reste pas moins trop polissé, sans âme et s'oublie très vite.

13/07/2020, 19:27

sart

Du metal pompeux dit "'epique" bien raccoleur et de fort mauvais goût auquel sont juxtaposées quelques parties dites folk. A oublier au plus vite...

13/07/2020, 19:23

sart

Ca sonne comme du death suédois sans les fréquences basses.

13/07/2020, 19:21

Saddam Mustaine

Pas si mauvaise la suite, bien que très varié.

13/07/2020, 19:06

Humungus

Bien d'accord avec vous les gars.
... Même si j'ai tout de même une nette préférence pour leur premier album.
Quand au reste de leur discographie, elle m'en touche une sans faire bouger l'autre.

13/07/2020, 13:22

Gargan

Idem, dans mon top 10. Totalement dérouté à l'époque mais je ne m'en suis jamais lassé depuis, riffs et mélodies imparables. T'en écoute un morceau, puis deux puis l'ensemble sans t'en rendre compte. Enfin ce sont surtout les autres qui s'en rendent compte, because air guitar et air drums heh(...)

13/07/2020, 11:51

Saddam Mustaine

Amorphis cet album est sensationnel.

12/07/2020, 14:20

Pomah

Y'a clairement un côté synthwave pas dégeu, à creuser.

11/07/2020, 14:36

RBD

Voilà un groupe et un homme qui m'ont marqué à une époque où je commençais à être blasé. Ce n'est pas toujours facile à suivre d'un album sur l'autre, c'est un vrai fêlé. Mais comme dit le proverbe, ce sont des esprits comme ça qui font entrer la lumière.

10/07/2020, 23:41

aeas

Seul le batteur a encore un semblant d'intégrité à travers ses activités.

10/07/2020, 20:35

Jus de cadavre

Idem, découverte pour moi grâce à cette chronique. La prod est excellente pour l'époque !
Un bien bel hommage en tout cas Mortne...

10/07/2020, 17:38

JTDP

@jus : +9986457 !
@gerard : fais péter le "name dropping" on n'attend que ça de faire de nouvelles découvertes ! ;-)

10/07/2020, 17:10