Where All Hope Fades

Ataraxy

16/02/2018

Dark Descent Records

Formé en 2008 à Saragosse en Espagne, ATARAXY est un groupe de Death Metal, comme l'indiquent les descriptions du groupe disponible ça et là sur le net, ayant fait forte impression six ans auparavant avec leur premier album Revelations Of The Ethereal, encensé un peu partout. N'ayant pas écouté leur premier effort, c'est avec l'album que je vais chroniquer pour vous aujourd'hui, que je découvre donc les voisins des sauvages Madrilènes de WORMED et TEITANBLOOD, deux formations particulièrement bélliqueuses que je ne peux que vous conseiller si votre passion est la brutalité technique pour le premier, et la cacophonie haineuse pour le second.

C'est donc en toute confiance que je me plonge dans ce Where All Hope Fades, deuxième album du groupe, plutôt attendu dans la sphère Death Metal underground. Le Death Metal est loin d'être le style le plus original et le plus surprenant concernant l'expérimentation ; pourtant, sans parler de renouveau du style, loin de là, on peut parler de surprise, tant la musique des Espagnols correspond peu à l'étiquette.

C'est donc sur une introduction rampante et atmosphérique que s'ouvre l'album, s'enchaînant, dans une transition parfaite, avec le premier morceau dévoilé par le groupe, à savoir "A Matter Lost In Time", piste particulièrement représentative de tout le LP. Imposant et ethéré, le morceau rampe dans une ambiance particulièrement putride à la production Suédoise. Le son, même s'il rappelle les tronçonneuses scandinaves, est très propre, ce qui permet d'avoir un son d'ensemble extrêmement précis, et nous laisse apprécier les nappes atmosphériques qui s'incorpore parfaitement à la musique d'ATARAXY, donnant un rendu méditatif par moments.

Pourtant c'est bien avec ce "A Matter Of Life And Death" que le groupe nous surprend, car ne l'oublions pas, nous avons à faire à un groupe de Death Metal, ce qui sous-entend un certain quotas de passages à tabac en bonne et dû forme. Pourtant, le premier assaut réel du LP ne se fait qu'au bout de dix minutes d'écoutes (septième minute du second morceaux). A ce niveau, il n'est pas excessif de parler de Death Doom, bien plus massif même qu'un ASPHYX ou AUTOPSY, qui eux, ne lésinent pas sur les accélérations rythmique. Ici, même les moments qui semblent prêts à nous chopper à la gorge finissent finalement par laisser place à une lourdeur fétide.

Est-ce pour autant une raison de bouder son plaisir ? Oh non mes amis. Le groupe maîtrise déjà parfaitement son style, et la rareté des offensives typiquement Death ne les rendent que plus dévastateur et épique. Ce constat se fait ressentir sur les deux pistes les plus nerveuses, "One Last Certainty" et "The Mourning Path", cette dernière suintant la Suède par tous les pores, mais surtout sur les autres morceaux plus contemplatif de l'album, où ces accélérations explosent au moment où nous nous y attendons le moins, dans une détonation de riffs épiques à souhait.

Hypnotique et putréfié, cet album de Doom Death me rappelle le dantesque Eroded Corridors Of Unbeing de SPECTRAL VOICE (chronique ici), dans un style plus ethéré que son confrère. Le groupe confirme-t-il son talent ? Je ne saurais vous répondre, n'ayant toujours pas écouté leur premier album (je suis un très mauvais chroniqueur), toujours est-il que je ne peux que vous conseiller cet album qui ouvre, avec le Ossuarium Silhouettes Unhallowed de HOODED MENACE (chroniqué par l'ami Simony ici), parfaitement l'année 2018. Un album riche, puissant et surtout original, mixant à merveille tous les groupes cités dans cette chronique, sans jamais plagier.

Tracklist

  1. The Absurdity Of A Whole Cosmos
  2. A Matter Lost In Time
  3. One Last Certainty
  4. As Uembras d'o Hibierno
  5. The Mourning Path
  6. The Blackness Of Eternal Night

Bandcamp


par Bocchi le 20/02/2018 à 07:27
80 %    443

Commentaires (1) | Ajouter un commentaire


jefflonger
@2.4.71.232
01/03/2018, 18:38:45
pour un mauvais chroniqueur, je trouve ta chro très intéressante, je vais écouter ça, merci

Ajouter un commentaire


Derniers articles

TEMNEIN

youpimatin 10/08/2020

Down 2009

RBD 08/08/2020

Universe

mortne2001 29/07/2020

F.F.W.

mortne2001 27/07/2020

Tiamat 2010

RBD 26/07/2020

Créda Beaducwealm

mortne2001 24/07/2020

Les Enfants du Cimetière

mortne2001 20/07/2020

Concerts à 7 jours
Wormrot + Trepan Dead + Mucus 18/08 : La Brat Cave, Lille (59)
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Buck Dancer

Par chance pour eux, le gouvernement semble à chaque fois assez con pour relâcher les groupes sous caution ( mais peut-être est-ce une obligation légale?) et ainsi leur permettre de pouvoir quitter le pays.

14/08/2020, 16:12

Kerry King

On va leur envoyer Varg ils vont voir c'est quoi...

14/08/2020, 12:47

Raumsog

Quelle horreur de Dunwich bien sûr

14/08/2020, 12:45

asad

Quelle horreur,

14/08/2020, 10:58

Raumsog

Le nom tout droit sorti du diable vauvert! Toujours surpris de voir que certains groupes arrivent à se reformer 20 ans plus tard et composer (quasiment) le même style que dans le passé (ce n'est absolument pas une critique).

Le morceau est cool sinon! Je vais replonger dans leur disc(...)

13/08/2020, 10:04

Simony

Décidément ce titre de BENEDICTION donne vraiment envie d'en entendre plus. Classique mais efficace.

11/08/2020, 21:21

Moshimosher

Une bien triste nouvelle... RIP... :(

11/08/2020, 21:13

LeMoustre

Hâte d'en ecouter plus. Ramenez nous Sabbat et Deathrow et on sera comblés.

11/08/2020, 12:13

Kerry King

Dommage aussi cette histoire qu'il ne soit plus avec Entombed mais sous Entombed A.D.

D'ailleurs que devient Entombed de Hellid ? LG reste le membre charismatique du groupe pour moi.

10/08/2020, 22:03

Kerry King

Une légende. RIP.

10/08/2020, 21:59

Gargan

Riffs hypnotiques, chant excellent, merci pour la découverte.

10/08/2020, 13:36

Humungus

Phil is god.

10/08/2020, 10:38

Humungus

Pour l'avoir croisé back stage il y a quelques années, je confirme que ce type est la gentillesse même.

10/08/2020, 10:36

adq

En meme temps en piccolant et se shootant non stop c'est quasi inevitable maheureusement,,,

10/08/2020, 10:30

adq

connais pas mais merci pour la news people

10/08/2020, 10:28

Raumsog

Ouch c'est dur ça... Outre la carrière qu'on lui connaît, le type a quand même l'air foncièrement hyper sympa donc vraiment bonne chance à lui, "get the damn deal done" comme il dit!

10/08/2020, 09:26

LeMoustre

Entre lui et le cancer de LG Petrov, quelle tristesse.

10/08/2020, 08:57

Nubowsky

Quel dégoût..

10/08/2020, 07:11

Kerry King

Putain de chanteur LG ! La famille Metal est avec lui !

10/08/2020, 00:23

RBD

Tout à fait en phase avec cette présentation ! J'ai découvert le groupe avec cet album et j'ai été conquis. Je l'ai pris plutôt comme du Death Sludge à la Ulcerate et compagnie, dans une version plus accessible que les autres classiques de ce style que le groupe rejoint dès ce coup de maîtr(...)

09/08/2020, 22:50