SWAMP TERROR : La bête des marais !

Swamp Terror

Nouveau groupe sur la scène Death Metal française, les gars qui le compose ne sont pas des jeunes premiers, ils ont déjà roulé leur bosse dans d'autres formations comme vous pourrez le constater dans l'entretien que Brice, Romuald et Rachid nous ont accordé pour évoquer la sortie de leur premier EP, Gathered For Carnage.
Le trio des marais nous réunis pour le carnage !


Question traditionnelle, peux-tu présenter SWAMP TERROR ?

Brice (chant) : SWAMP TERROR est un groupe pratiquant du Death Metal tendance old-school inspiré textuellement et visuellement par la littérature et surtout par le cinéma d'horreur, fantastique et épouvante.

Quelle fut la motivation pour la création de ce groupe, qu’est-ce qui vous a réunis ?

Rachid (batterie) : la motivation première pour ce groupe remonte à 2014, Brice et moi avions émis la possibilité de monter un autre projet Death Metal avec une approche plus traditionnelle du genre par rapport à notre groupe principal CORROSIVE ELEMENTS, en incluant notre attrait pour le cinéma bis et l’horreur. Il ne nous manquait plus qu'à trouver des personnes pour partager notre vision. Chose faite en 2016, lorsque j’ai rencontré Romuald (qui officiait à l’époque dans GHUSA) il m’a fait écouter ses compos et cela correspondait à nos attentes, j’ai tout naturellement proposé à Romuald de rejoindre le projet en 2017. Brice, de son côté a trouvé le nom SWAMP TERROR et de là, nous avons commencé à travailler ensemble.

Gathered For Carnage est votre première sortie, pourquoi avoir opté pour un format MCD ?

Brice : Au départ, nous avons commencé à travailler en trio sur des compositions de Romuald, et en parallèle, nous avons commencé à chercher des membres pour compléter le line-up. Mais cela commençait à prendre beaucoup de temps et les candidats ne se bousculaient pas. Nous avons donc décidé de nous recentrer sur la finalisation des premiers morceaux afin de sortir un E.P. pour présenter le groupe et bâtir sur une base plus solide un line-up et un album.

Rachid : En fait on a simplement décidé d’avancer par jalons et décider au fur et à mesure des prochaines actions, sans pression ou deadline, car il fallait également caser cela entre les activités de nos différents groupes.


Il semble y avoir un fil conducteur tout au long des 20 minutes, peux-tu nous expliquer votre univers visuel et parolier sur cet EP ?

Brice : SWAMP TERROR puise dans le cinéma de genre bis, celui des années 70 / 80 / 90, nous sommes de la génération des vidéo-clubs, donc l’ambiance de notre musique se devait de refléter cela de manière plus ou moins directe. Chaque titre est une histoire à part entière mais le fil conducteur c’est une ambiance macabre, maléfique, etc… Comme on pouvait ressentir dans la plupart des œuvres qui nous inspirent.

Rachid : Cela se ressent aussi sur la pochette du disque qui retranscrit cet univers de fort belle manière.

Justement, puisque tu parles de la pochette du disque, peux-tu nous dire qui est Dedy, le responsable de cet artwork et qu’est-ce qui vous a plu pour en faire l’image de votre EP ?

Rachid : Dedy est un artiste illustrateur basé en Indonésie, cela fait une dizaine d’années que je suis de près ses travaux, j’ai vu son style évoluer et aussi sa carrière prendre une tournure internationale avec des collaborations avec SKELETAL REMAINS ou bien REVEL IN FLESH. Il a fait un travail formidable sur notre pochette, avec un investissement personnel conséquent. Un vrai passionné, talentueux et professionnel.

Le titre Evil Cult renferme des voix que je rapprocherais du travail de Devin Townsend, quelle était l’intention derrière ces arrangements vocaux plutôt inhabituels dans le style Death Metal ?

Brice : En ce qui me concerne j’ai peu écouté Devin Townsend en dehors de STRAPPING YOUNG LAD ou bien ses premiers albums solos, donc la comparaison me surprend ! Ce doit être le passage « Incantatoire » avec la superposition de voix et les chœurs qui donne cette impression ! En ce qui nous concerne, nous avons usé de recettes assez classiques au niveau du chant, à savoir l’utilisation d’un Growl assez caverneux couplé avec des modulations et doublages plus aigus pour apporter de la dynamique et du relief à l’ensemble.

Romuald (guitares) : Le rapprochement avec Devin Townsend est assez surprenant car la base était plutôt de s'inspirer des vocaux typiquement Death Metal…

Vous développez un style résolument old-school mais un titre comme "The Madman And The Ugly" ou "Within The Woods" renferment chacun un court solo qui m’évoque plus le Heavy Metal, cela amène une respiration au milieu de ces morceaux intenses ? Est-ce voulu ou la traduction simple de vos goûts ? 

Romuald : Ni l’un, ni l'autre : n'étant pas vraiment un gros soliste et surtout voulant remercier les personnes ayant contribué à l'enregistrement et mixage du MCD, nous leur avons proposé d'ajouter leur pierre à l'édifice en incluant des leads. Sur "The Madman and The Ugly", Frédéric Patte-Brasseur nous a pondu ce solo qui pourrai se rapprocher de ce qu'a fait Ralph Santolla pour DEICIDE et OBITUARY. Pour le titre "Within the Woods…", Cédric Allès du groupe HEAVYCTION nous a pondu un solo plus personnel. L’un comme l'autre apportent une vraie plus-value sur les morceaux et on les remercie énormément pour leurs contributions.

Rachid : En fait la musique avait été écrite sans leads, et lors de l’enregistrement j’ai senti qu’il manquait des solos pour coller au style des groupes qui nous inspirent, j’ai donc suggéré à Romuald de placer quelques solos bien noisy, et on a ensuite eu l’idée d’inviter Fred et Cédric vu qu’ils avaient déjà un pied dans l’enregistrement du MCD et sont de la même génération que nous, ils ont donc saisi l’esprit recherché. On pense que c’était une bonne idée vu le résultat final. 

Dans votre line-up, il n’y a pas de bassiste, comment avez-vous enregistré et pensez-vous-en intégrer un à terme ?

Romuald : Les lignes de basse ont été écrites par moi-même, mais au moment d’enregistrer Gathered for Carnage, j'ai eu l’idée de contacter un ami de longue date, Laurent Mellé qui est prof de Basse sur la région Caennaise, avec qui j’ai eu l’occasion de jouer auparavant. N’ayant pas pu avoir plus de temps à dégager pour SWAMP TERROR, il n'a pas vraiment eu l'opportunité de mettre sa patte et a respecté ce que j'avais écrit, ce qui est vraiment dommage car c’est un excellent bassiste avec une connaissance et une maitrise technique incroyable. Il a tout de même fait un travail superbe et en peu de temps, sans que l'on ait eu à lui faire modifier quoique ce ne soit ni recaller ses pistes. 

Merci à lui pour son professionnalisme et surtout d'avoir pris du peu de temps qu'il avait pour enregistrer ses lignes dans son home studio.

Rachid : Oui nous sommes heureux du travail effectué par Laurent, belle performance. Pour la suite nous allons intégrer un bassiste au line-up pour aborder le prochain chapitre.

SWAMP TERROR aura-t-il une existence scénique ? Des projets futurs sur ce plan ?

Romuald : Si à la base SWAMP TERROR se voulait beaucoup plus un projet studio, lors de sa création, il est clair désormais que l'envie de faire de ce projet un vrai groupe live est de plus en plus présente dans nos esprits. Il nous faudra trouver les personnes adéquates pour compléter le line-up mais c’est bien parti pour la suite.

Rachid : Tel que je le disais plus haut, l’envie d’intégrer un bassiste est motivée par la création d’un vrai line-up pour le live mais également pour le studio. Nous pensons que SWAMP TERROR va proposer des choses intéressantes. En attendant, nous continuons toujours le travail de composition.

Pensez-vous déjà à la suite de ce maxi, que ce soit un premier album ou un autre EP ?

Romuald : Oui on pense à la suite, et je travaille d’ores et déjà à l'écriture des futurs titres pour un album. En gardant le cap engagé sur le MCD, ajoutant de nouvelles choses sans que cela trahisse l'esprit et la raison de ce projet : un Death Metal inspiré des années 90, avec pour thème l'univers de l’horreur. Du riffing bien catchy qui casse des mâchoires à coup d'attendrisseur de viande. 

Brice : Oui la suite logique est un album pour concrétiser ce que l’on a initié avec Gathered for Carnage et explorer des idées plus poussées encore.

Rachid : Le groupe a enfin pris un bon départ, le premier jet est très concluant, nous allons composer de quoi transformer l’essai.

Important : La maison n’est pas responsable des dommages corporels contractés durant l’écoute prolongée de nos mélopées. 

Rachid, tu nous parlais plus haut de CORROSIVE ELEMENTS, peux-tu nous donner un peu de nouvelles de ce groupe qui sera à l’affiche du MENNECY FESTIVAL en septembre prochain par exemple ?

Rachid : Eh bien CORROSIVE ELEMENTS a soufflé sa quinzième bougie en 2020 et la bestiole est toujours en forme. On met les touches finales au nouvel album qu’on espère sortir en 2022. Nous avons sorti en avril dernier une compilation en partenariat avec MusikÖ_Eye, qui regroupe un live enregistré une semaine avant notre passage au Hellfest, ainsi que notre premier E.P. sorti initialement en 2008 et qui est sold-out depuis. Le groupe prépare également quelques dates qui vont nous permettre de revenir sur les planches après une période consacrée à l’écriture et suivie par cette pandémie mondiale. Mais la rage est toujours là !

Tant que l’on évoque les autres groupes qui vous occupent, CONVICTION a publié son premier album chez Argonauta Records en début d’année, MOONSKIN a publié son premier album également, quels sont les autres groupes qui vous occupent ?

Rachid : je prépare également le premier album en compagnie du groupe UNNAMED SEASON, ainsi que quelques concerts pour la rentrée. C’est assez inhabituel pour moi car la musique de ce groupe est assez éloignée du Metal et puise allégrement dans la folk, la musique tribale, la musique médiévale, le jazz et bien d’autres choses. 

Autrement j’ai mon ancien groupe PERVERT ASSHOLE (Hard Rock sauvage) qui se reforme pour du live exclusivement.

Revenons à Gathered For Carnage, vous avez commencé à l’évoquer, la production du disque a été partagée entre Fréderic Patte-Brasseur et Geoffroy Lagrange, qu’est-ce que chacun a apporté à ce disque, en dehors du simple travail de mixage et de mastering ?

Rachid : Au départ nous n’avions pas trop de plan, nous avons enregistré nos parties sur des périodes assez étalées dans le temps, à divers endroits et nous avons ensuite étudié les possibilités par rapport à notre entourage. Assez vite nous avons pensé à Frédéric Patte-Brasseur avec qui je joue dans CONVICTION et qui a produit ce dernier. C’était une bonne idée car il a su répondre à nos attentes et a même sublimé les idées. Pour Geoffroy Lagrange, c’était dans la continuité du raisonnement, car il a réalisé le mastering pour l’album de CONVICTION.

Je pense que nous avons fait le bon choix à tous les niveaux car les intervenants extérieurs au groupe sont des passionnés de ce style et ont su capter l’identité que nous recherchions.

Le cinéma qui vous sert de décors et d’inspiration à votre musique appartient à une époque qui semble révolue, existe-t-il toutefois encore un cinéma de ce style actuellement selon vous ?

Brice : Le cinéma qui inspire les paroles et l'univers de SWAMP TERROR est ancré dans les années 70,80,90, cela concerne entre autres le slasher américain, le cinéma d'exploitation Italien (zombies, giallo), maisons hantées, gore, possessions et bien d'autres...

Ce type de cinéma Bis que je retrouvais en me baladant dans le rayon Horreur – Fantastique - Epouvante d'un vidéo-club dans le milieu des années 90.

Ce temps est révolu car aujourd'hui, c'est la VOD et le téléchargement qui remplacent les vidéo-clubs mais grâce au net on peut trouver une communauté de fans via forums, podcasts et fanzines qui mettent en lumière ce cinéma.

Actuellement, il y a des bons films qui sortent de la masse avec de bonnes idées de scénarios, des nouvelles techniques pour filmer et des FX qui ont énormément évolué mais l’esprit est totalement différent forcément.

Êtes-vous du genre à collectionner les DVD (oserais-je dire VHS ?) de ces films pour les regarder régulièrement ou est-ce plus une ambiance inhérente à ce genre qui vous a marqué à tout jamais et que vous retranscrivez en musique aujourd’hui ?
Brice : Oui, je collectionne pas mal de Blu-Ray et DVD. J'ai gardé quelques VHS de films qui n'ont toujours pas été édités sur un meilleur support (et un peu par nostalgie aussi).

Il y a pas mal de boîtes d'édition américaines, anglaises, allemandes et françaises qui sortent du cinéma Bis en format HD avec d’excellents bonus dans des copies formidables, je trouve ça excellent, cela permet de (re)découvrir ces films dans d'excellentes conditions.

Pour moi l'ambiance ne change pas, la magie s'opère à chaque visionnage, il faut dire aussi que je suis bon client, je me suis surpris à réévaluer en bien, un paquet de ces films. Je prends vraiment du plaisir à écrire des textes qui s'inspirent de ce cinéma sur du Death Metal. Cela me renvoie avec une nostalgie positive à une époque bénie.

Romuald : Je ne suis pas un gros collectionneur de films, il fut un temps où j'achetais des dvd's mais entre les cd's, les livres et dernièrement les vinyles, je me contente d'en acheter que si le film m’a vraiment marqué. J'ai tout de même une petite liste dans le coin de ma tête, de films que j'aimerai acquérir, pas spécialement des perles rares mais des œuvres qui devraient être dans toute vidéothèque.

Rachid : oui je suis assez collectionneur également, surtout en matière de disques, et pour le cinéma je suis toujours tenté d’étoffer ma modeste collection mais il est vrai qu’avec la dématérialisation des supports, l’apparition des plateformes de streaming, on développe une tendance à ne plus posséder les objets physiques et rien qu’en tapant cette phrase, je réalise le non-sens de cette nouvelle façon de faire. Bref nous sommes des collectionneurs !

Question malheureusement habituelle, comment vivez-vous la période actuelle en tant que musicien ? Et comment voyez-vous le redémarrage des concerts ? On peut craindre que les groupes de l’underground ne pâtissent de ce redémarrage tant l’offre va être grande de la part des groupes plus établis qui patientent depuis des mois. Avez-vous des craintes pour la scène ?

Romuald : En ce qui me concerne, cette période de pandémie n'aura pas spécialement été un souci pour moi. Déjà par ce qu'étant ouvrier en imprimerie pour le secteur pharmaceutique, je me déplaçais pour aller travailler, et de plus certains désagréments dans ma vie privée ont fait que j'avais d’autres choses auxquelles me préoccuper. Pour ce qui est du redémarrage des concerts, je ne me fais pas trop de soucis, on le voit bien à travers les réseaux sociaux ; à l'heure actuelle plein de concerts sont programmés depuis les annonces du gouvernement concernant le déconfinement.  Après est ce que cela profitera plus aux groupes, déjà établis au détriment de la scène underground, là est la question. Cela va dépendre je pense surtout de la santé des caisses financières de certains organisateurs/associations de concert. Et il est fort possible même que certains groupes plus connus se devront d’adapter leur cachet pour pouvoir reprendre leur activité live, cela pourrait favoriser également des groupes moins gros. Et puis au pire, rien n'empêche ceux ayant du terrain et sans voisins d'organiser des concerts sauvages pour soutenir la scène.

Rachid : oui des dates arrivent et c’est cool, malheureusement, la situation est si bancale qu’on ne sait pas réellement vers quelles conditions on se dirige. Le mieux reste de naviguer à vue et s’adapter.


Retrouvez SWAMP TERROR sur le web grâce à notre linktree :

https://linkt.ee/SwampTerror


Facebook | Bandcamp



par Simony le 16/07/2021 à 12:00
   234

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Blood Sugar Sex Magik

mortne2001 25/09/2021

From the past

Benighted + Shaârghot + Svart Crown

RBD 22/09/2021

Live Report

Use Your Illusion I & II

mortne2001 18/09/2021

From the past

Witchfuck : le contre-pouvoir en Pologne

Simony 14/09/2021

Interview

Voyage au centre de la scène : CATACOMB

Jus de cadavre 29/08/2021

Vidéos

LA CAVE #6 : une sélection d'albums Metal Extreme

Jus de cadavre 20/08/2021

La cave

Suffocation 2014

RBD 09/08/2021

Live Report

SWAMP TERROR : La bête des marais !

Simony 16/07/2021

Interview
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
metalrunner

Très  bon album une bonne claque vivement du live .

26/09/2021, 09:12

RBD

Cette prolongation de "Surgical Steel" va certes ramener dans le camp des déçus ceux qui espéraient que ce précédent n'était qu'un tour de chauffe avant un "Heartwork II" ou un "Symphony of Putrefac(...)

25/09/2021, 22:24

Sakura

transophobe black metal

25/09/2021, 14:15

Je te sodom à l\'agent orange

@Drift : tu préfères quoi haineux? haïsseurs? Je vois en quoi en utiliser un anglicisme comme haters rend nul le reste de son propos. En tout cas, pour toi, j'ai une expression bien française : sac à merde.

25/09/2021, 14:13

drift

Encore un gogo qui parle "haters"

25/09/2021, 12:34

araf

Il est grand temps qu'ils arretent les frais

25/09/2021, 12:32

Gargan

Très futé comme commentaire. Je ne crois pas qu’il faille forcer les choses à ce niveau, sinon c’est l’effet repoussoir assuré. Faire écouter les classiques du rock / hard / heavy en crescendo, c’est déjà pas mal. Quand ta p(...)

25/09/2021, 10:30

Pine de pute

@KerryKing : espèce de gros blaireau, n'oublie pas la bière dans le biberon. Si ce sont des gros nazes comme toi qui sont les porte-flambeaux de "notre héritage", pas étonnant qu'on ne soit que rareent pris au sérieux. Et franchement, va te f(...)

25/09/2021, 07:26

Ander

Pas trop mal ce titre. J'aime bien le son de basse qui se démène derrière.

24/09/2021, 08:37

Kerry King

Vieille bonne époque, rien a voir avec le collège d'aujourd'hui, on a tous commencé avec le hard rock et differentes vagues, mais pour sauver notre héritage va falloir commencer par plus fort !Mon fils sera bercé des sa naissance part du Death e(...)

24/09/2021, 01:05

Humungus

Moshimosher + 1.

23/09/2021, 17:28

Moshimosher

Necromantia avec une seule basse, c'est plus vraiment Nécromantia... dommage...

23/09/2021, 16:08

Orphan

Et je trouve le titre de grande classe

23/09/2021, 15:28

Orphan

Excellente news !20 ans plus tard, il y a toujours un moment dans l'année où je me réécoute ANCIENT PRIDE

23/09/2021, 15:21

metalrunner

Super version James a la pêche bravo pour ces petits concerts  a prix casse .

23/09/2021, 11:41

Humungus

Alors !J'ai enfin pris le temps d'écouter tout cela cher Jus de cadavre (car j'ai moi aussi de mon côté des trucs en attente à ouïr...). Et autant le dire tout de suite, je ne connaissais aucuns groupes de ta sélection.Alors c&ap(...)

23/09/2021, 11:37

Kerry King

En 2021 plus aucun intérêt de taper sur Metallica, on leur a taper dessus suffisamment comme ils l'ont mérité sur les 20 dernières années.Voyons maintenant ce groupe comme le pondeur de 5 albums majeur de l'histoire, d'une certaine no(...)

23/09/2021, 10:30

Humungus

OUHLALALALA !!! !!! !!!J'l'avais pas vu arrivé celle-là !Le titre est lambda. Malheureusement pas de retour au "vrai son NECROMANTIA".Hâte tout de même d'entendre l'album complet...

23/09/2021, 09:44

Humungus

On peut taper allégrement sur ces mecs (moi le premier), mais ce genre d'initiative "retour aux sources et aux fans", y'a quasi qu'eux qui le font...

23/09/2021, 09:38

Bones

Je me rends compte que j'ai visionné ça comme si j'avais retrouvé un vieil objet familier dans ma cave, analysant si l'humidité avait eu prise dessus, cherchant (et trouvant) les points de rouille... Ca fait bizarre de voir ces mecs prendre autant de rid(...)

23/09/2021, 07:50