Découverts en 1996 lors de la sortie du désormais culte Dusk & Her Embrace, je n'avais jusqu'à ce jour jamais eu l'occasion de voir les anglais en concert. C'est désormais chose faîte grâce à cette étape du Cryptoriana World Tour au Métaphone de Oignies (62) avec une première partie de luxe, MOONSPELL.

C'est à 20h30 précise que les hostilités démarrent et les portugais de MOONSPELL font forte impression en entamant leur set par Em Nome Do Medo, titre d'ouverture de 1755 leur tout dernier album. Fernando Ribeiro, seul sur scène, éclairé d'une torche qu'il tient à bout de bras, déclame ses textes avec une grande conviction et harangue la foule déjà conséquente du Métaphone.

1755 est visiblement à l'honneur puisque le groupe continue son set avec le titre du même nom et le reste du groupe fait son apparition sur ce titre ou les samples/chœurs s'en donnent à cœur joie! Le son est clair, limpide et permet de déceler toutes les subtilités des compositions du groupe et du jeu flamboyant du guitariste. Parmi les nombreux nouveaux titres, MOONSPELL sait faire plaisir à ses fans et ressort quelques titres cultes (Opium, Night Eternal, Alma Mater...) pour notre plus grand plaisir et c'est au bout d'une heure de set que le groupe quitte la scène devant un public visiblement conquis par leur prestation.

Il est 22h quand retentissent les notes de Ave Satani, les musiciens entrent sur scène chacun leur tour pour finir évidemment par Dani Filth qui semble être sur ressorts et impatient d'en découdre. 

C'est au son de Gilded Cunt (Nymphetamine) que le combo entame sa prestation et ce démarrage brut de décoffrage va donner le ton de la soirée. En cette année anniversaire de Cruelty & The Beast (sorti en 1998), le groupe nous fait l'immense plaisir d'interpréter les excellents Beneath The Howling Stars et Bathory Aria issus de ce même album. 

Les guitaristes actuels (Richard Shaw et Ashok) sont d'un excellent niveau et nous gratifient d'envolées mélodiques de toute beauté, notamment sur les titres les plus récents (Blackest Magic In Practice, Heartbreak & Seance, You Will Know The Lion By His Claw...) qu'ils ont pour la plupart co-écrits, contribuant ainsi au renouveau du groupe depuis quelques albums.

Les "classiques" sont évidemment de la partie (Dusk & Her Embrace, Nymphetamine Fix, Her Ghost In The Fog...) et la prestation de Dani Filth, seul rescapé du line-up originel, est impressionnante de maîtrise tant il varie toujours aussi bien les vocaux extrêmes et l'apport de Lindsay Schoolcraft (claviers/chant) sur de nombreux titres est une valeur ajoutée non négligeable.

Sur cette tournée en compagnie de leurs potes de MOONSPELL, les membres de CRADLE OF FILTH prennent un plaisir évident sur scène et cela s'est ressenti dans la salle qui était quasiment remplie ce soir.

Setlist :

  1. Gilded Cunt

  2. Beneath the Howling Stars

  3. Blackest Magick in Practice

  4. Heartbreak and Seance

  5. Bathory Aria: Benighted Like Usher / A Murder of Ravens in Fugue / Eyes That Witnessed Madness

  6. Dusk and Her Embrace

  7. The Death of Love

  8. You Will Know the Lion by His Claw

  9. Encore:
  10. Intermission

    (A Bruise Upon the Silent Moon)

  11. The Promise of Fever

  12. Nymphetamine (Fix)

  13. Her Ghost in the Fog

  14. Born in a Burial Gown

par JérémBVL le 24/02/2018 à 11:00
   235

Commentaires (1) | Ajouter un commentaire


Simony
membre enregistré
24/02/2018 à 11:38:45
Les vieux titres sont très bien choisis et ce "Gilded Cunt", c'est un titre que j'aime beaucoup.

Ajouter un commentaire


Heresy

Blasphemia

Sadist

Spellbound

Prezir

As Rats Devour Lions

Septagon

Apocalyptic Rhymes

Blood Curse

Sorceress

Orion Dust

Legacy

Cult Leader

A Patient Man

Warkunt

Of Ruins And Agony

Dalkhu

Lamentation And Ardent Fire

Edremerion

Ambre Gris

Beer Breath

Story of a Decayed Life

Sacral Rage

Beyond Celestial Echoes

Eternal Rot

Cadaverine

Cancer

Shadow Gripped

Warrel Dane

Shadow Work

Zealotry

At the Nexus of All Stillborn Worlds

Heir Apparent

The View from Below

Hæster

All Anchors No Sails

Syd Kult

Weltschmerz

Brutal Metal DTP Gig

Simony / 12/12/2018
Black Metal

LIVE REPORT - TYRANT FEST 2018 - JOUR 2

Mold_Putrefaction / 05/12/2018
Black Metal

LIVE REPORT - TYRANT FEST 2018 - JOUR 1

Mold_Putrefaction / 04/12/2018
Ambiant

Tyrant Fest J2 [Photo Report]

Simony / 29/11/2018
Black Metal

Concerts à 7 jours

+ Solstafir

12/12 : Le Moloco, Audincourt (25)

Solstafir

13/12 : L'aéronef, Lille (59)

Revocation + Rivers Of Nihil + Archspire

15/12 : Le Petit Bain, Paris (75)

Photo Stream

Derniers coms

Mercyless au top comme d'hab quoi. La classe ce groupe franchement.


On est loin de ...and Oceans, pour le coup !


Pas mal du tout en effet ! Old-school, brutal, bas du front. Combo !


chro séduisante, bon morceau également, merci pour la découverte


Franchement meilleur que les dernières prod de Death Fr...


Humungus : +1
Ben oui, normal. Déjà assimiler "vegan" et "antifa" est hors sujet.
Soutenons UADA !


KaneIsBack + 1.


Nefarious + 1.


Non.


Cet album est absolument fantastique !!!


Ravi de lire un report sur Aura Noir


J'ai jamais vraiment écouté Cancer, pourtant je fais partie de cette génération des 90's qui a découvert( le death metal avec ces sorties majeures. Très efficace ce titre , va falloir que je rattrape quelques lacunes.


commandé


Le metal selon les Grammys... Vaste blague.


Candlemass c'est pourris depuis la première séparation des années 90...Avant c'était génial et sombre.


Rien d'autre a faire que d'aller au Botswana ?


Donc Ici on ne peut pas être anti-fa, et vegan sans être aussi une cible...


Les antifas sont effectivement aussi fascistes que ceux qu'ils dénoncent. Pitoyable histoire...


Si Jeff est aussi insipide dans MDB qu'il ne le fut dans Paradise Lost, ça promet de sombres catastrophes. Je me souviens encore de la manière dont il détruisait "As I die" sur scène...


Très très curieux d'entendre ça, surtout avec le retour de Langqvist.