Découverts en 1996 lors de la sortie du désormais culte Dusk & Her Embrace, je n'avais jusqu'à ce jour jamais eu l'occasion de voir les anglais en concert. C'est désormais chose faîte grâce à cette étape du Cryptoriana World Tour au Métaphone de Oignies (62) avec une première partie de luxe, MOONSPELL.

C'est à 20h30 précise que les hostilités démarrent et les portugais de MOONSPELL font forte impression en entamant leur set par Em Nome Do Medo, titre d'ouverture de 1755 leur tout dernier album. Fernando Ribeiro, seul sur scène, éclairé d'une torche qu'il tient à bout de bras, déclame ses textes avec une grande conviction et harangue la foule déjà conséquente du Métaphone.

1755 est visiblement à l'honneur puisque le groupe continue son set avec le titre du même nom et le reste du groupe fait son apparition sur ce titre ou les samples/chœurs s'en donnent à cœur joie! Le son est clair, limpide et permet de déceler toutes les subtilités des compositions du groupe et du jeu flamboyant du guitariste. Parmi les nombreux nouveaux titres, MOONSPELL sait faire plaisir à ses fans et ressort quelques titres cultes (Opium, Night Eternal, Alma Mater...) pour notre plus grand plaisir et c'est au bout d'une heure de set que le groupe quitte la scène devant un public visiblement conquis par leur prestation.

Il est 22h quand retentissent les notes de Ave Satani, les musiciens entrent sur scène chacun leur tour pour finir évidemment par Dani Filth qui semble être sur ressorts et impatient d'en découdre. 

C'est au son de Gilded Cunt (Nymphetamine) que le combo entame sa prestation et ce démarrage brut de décoffrage va donner le ton de la soirée. En cette année anniversaire de Cruelty & The Beast (sorti en 1998), le groupe nous fait l'immense plaisir d'interpréter les excellents Beneath The Howling Stars et Bathory Aria issus de ce même album. 

Les guitaristes actuels (Richard Shaw et Ashok) sont d'un excellent niveau et nous gratifient d'envolées mélodiques de toute beauté, notamment sur les titres les plus récents (Blackest Magic In Practice, Heartbreak & Seance, You Will Know The Lion By His Claw...) qu'ils ont pour la plupart co-écrits, contribuant ainsi au renouveau du groupe depuis quelques albums.

Les "classiques" sont évidemment de la partie (Dusk & Her Embrace, Nymphetamine Fix, Her Ghost In The Fog...) et la prestation de Dani Filth, seul rescapé du line-up originel, est impressionnante de maîtrise tant il varie toujours aussi bien les vocaux extrêmes et l'apport de Lindsay Schoolcraft (claviers/chant) sur de nombreux titres est une valeur ajoutée non négligeable.

Sur cette tournée en compagnie de leurs potes de MOONSPELL, les membres de CRADLE OF FILTH prennent un plaisir évident sur scène et cela s'est ressenti dans la salle qui était quasiment remplie ce soir.

Setlist :

  1. Gilded Cunt

  2. Beneath the Howling Stars

  3. Blackest Magick in Practice

  4. Heartbreak and Seance

  5. Bathory Aria: Benighted Like Usher / A Murder of Ravens in Fugue / Eyes That Witnessed Madness

  6. Dusk and Her Embrace

  7. The Death of Love

  8. You Will Know the Lion by His Claw

  9. Encore:
  10. Intermission

    (A Bruise Upon the Silent Moon)

  11. The Promise of Fever

  12. Nymphetamine (Fix)

  13. Her Ghost in the Fog

  14. Born in a Burial Gown

par JérémBVL le 24/02/2018 à 11:00
   320

Commentaires (1) | Ajouter un commentaire


Simony
membre enregistré
24/02/2018 à 11:38:45
Les vieux titres sont très bien choisis et ce "Gilded Cunt", c'est un titre que j'aime beaucoup.

Ajouter un commentaire


Towering

Obscuring Manifestation

Calamity

Kairos

Deathspell Omega

The Furnaces Of Palingenesia

Pectora

Untaken

Warchest

Sentenced Since Conception

Sangue

Culś

Wormwitch

Heaven That Dwells Within

Wings Of Decay

Crossroads

Ares Kingdom

By the Light of Their Destruction

Mosh-pit Justice

Fighting The Poison

East Of The Wall

NP-Complete

Spirits Of Fire

Spirits Of Fire

Brutal Sphincter

Analhu Akbar

Darkthrone

Old Star

Makkmat

Beina Brenner

Jess By The Lake

Under The Red Light Shine

Rammstein

Rammstein

D.a.d

A Prayer for the Loud

Death Angel

Humanicide

First Signal

Line of Fire

Pitfest

Mold_Putrefaction / 08/06/2019
Crust

Warm-Up Hellfest

JTDP / 07/06/2019
Hellfest

Ad Patres / Iron Flesh / Origin'Hell - Live-report Rennes

Jus de cadavre / 28/05/2019
Death Metal

Mgła - Revenge - Doombringer // Paris

Mold_Putrefaction / 19/05/2019
Death Metal

Concerts à 7 jours

+ Ministry

18/06 : La Laiterie, Strasbourg (67)

Photo Stream

Derniers coms

Saleté ! J'espère que cela a été vu à temps. Comme quoi les vies assainies ne sont pas à l'abri.


Haha, ouais. Bon en même temps, fallait pas s'attendre à voir autre chose venant d'eux.


Ca paiera les soins de Mustaine, touché par un cancer de la gorge. En espérant un prompt rétablissement au divin rouquin.
Endgame reste leur meilleur album depuis... Rust In Peace, et le plus agressif aussi.


Courage a ce monstre du Metal.


Ah bah merde ! J'étais content de pouvoir revoir le père Wino sur scène... Grand souvenir avec Spirit Caravan il y a quelques années sur cette même scène.


Ah merde Humungus, ce qui me plaît surtout dans le dernier Vltimas, c'est les influences orientales...Le mash-up Faudel/David Vincent m'a tellement fait rêver ! :)


Il a survécu à la dope, à l'alcool, à dieu et à Metallica en écrivant les plus belles pages du Heavy/Thrash alors je pense qu'il survivra à ce putain de cancer ! Pour moi, le Metal God, c'est lui. Le meilleur guitariste du Metal c'est lui, alors il ne peut pas mourir. Dave Mustaine ne mourra (...)


Vas y Dave, nique lui la gueule à ce putain de cancer.


Tout simplement parce qu’ils sont pourris...


Eh ben...
Fucking hook in mouth.... :-(


@humungus : tout à fait d'accord ! ;-)


En fait, je pensais que tu faisais une vanne et que tu sous entendais par là que c'était le meilleur fest d'Europe…
Alors, pour corriger "réellement" l'ensemble, le HELLFEST c'est :
L'un des plus grands d'Europe, le plus grand de France et le meilleur au monde mondial au niveau des (...)


Détrompe toi Humungus, on ne s'en branle absolument pas, c'est justement pour partager les attentes de chacun et pourquoi pas donner envie à ceux qui hésitent d'aller voir tel ou tel groupe. Et ton R.O. est plus que solide dites donc, je m'y reconnais assez !
Et pour "le plus grand festival(...)


J'imagine que tout le monde s'en branle, mais y'a pas de raison qu'il n'y ait que les chroniqueurs qui vous fassent part de leur destinations sur le fest (merde quoi !) :
- Vendredi : CONAN, POWER TRIP (jamais vu. Hâte de voir ça sur scène et surtout dans le pit hé hé hé), DIAMOND HEAD ((...)


Ah merci totoro !
Je ne suis donc pas le seul à penser qu'il n'y a pas plus de Crust là dedans que de références Raï dans le dernier VLTIMAS.


De mon coté j'y serais aussi pour le zine'... Mon RO du coup : Slayer, Slayer et Slayer (en gros quoi). Plus sérieusement y'a de quoi faire encore cette année ! Mais pour moi ça se passera, comme depuis des années maintenant, quasi uniquement sous les tentes... A part pour Slayer, Gojira et 1 o(...)


J'avais peur après "LIFAD" que je n'aime pas (trop facile, pas assez martial, aux chansons loin d'être inoubliables, à part "Waidmanns Heil"). Rassuré par l'énormissime "Deutschland" et "Radio", c'est désormais tout l'album qui me fait plaisir. Rammstein ne change pas vraiment mais a trouvé u(...)


Je n'entends pas du tout le truc Crust dans ce disque... Par contre, c'est un sacré putain de bon disque, avec un nombre de riffs qui tuent complètement affolant ! Entre Death Mélo et Dark Metal suédois. On oscille pour ma part entre du Tribulation plus vénère, moins prog' et du Dissection pé(...)


"Ils ont enfin sorti un album potable depuis 1988 ? Ah non après vérif ' leur dernière crotte reste Hardwired."

1988 soit 30 ans passé.

Oui ils ont quand même sorti un très bon album depuis indiscutable depuis...Le Black Album ! Il y a 28 ans...

-
<(...)


Voir un groupe aussi lourdaud que le Metallica actuel reprendre Thin Lizzy c'est quand même la honte. Finalement Jojo c'était parfait pour eux.