Gogol n’est pas mort, il règne encore ! Live report de leur concert à Villeneuve d'Ascq en juin dernierpar David Mauqui. Photos de Laurent Bricart.

C’est un beau soir d’été. Sur le parking, des fidèles se rassemblent déjà et se mettent en condition en écoutant les premiers tubes du Maître d’une époque où ils dansaient le pogo dans les tranchées. Les coupes iroquoises se font rares à présent, hormis un enfant qui accompagne ses parents à la grande messe punk, mais les armoires des tee-shirts ne laissent aucun doute sur le bon goût et le passé musical des convives. Lorsque les portes s’ouvrent enfin, la queue se forme tranquillement et une spectatrice se demande amusée si les vigiles ont mis des gants en latex pour procéder aux fouilles. L’un d’eux lui répond par un clin d’œil complice. C’est dans cette atmosphère bon enfant que le maître fait son arrivée, traversant l’assemblée, les années l’ayant vu monté en grade puisque désormais vêtu de l’habit des cardinaux.

Tandis que les lumières faiblissent, les deux guitaristes des Rhinogrades entrent en scène vêtus de chemises hawaïennes et de masques de Lucha Libre. Dans ces uniformes néo-décadents, ils entament un set endiablé aux sonorités des Shadows et passent en revue des standards des années 50/60 dans une dualité amicale, accompagnés d’une boîte à rythmes épurée qui contraste avec la virtuosité des artistes. La foule, d’abord timide, finit par se rapprocher de la scène et accompagne au chant le dernier morceau tout en dansant. Qui n’a jamais vu des anciens punks chanter du A-Ha ?

Setlist : Batman/Wipe Out – Body Board – Raw Hide – Run Chicken Run – Rumble – Sheena is a “Surf” Rocker – Spyder Finger – “Surf” Like an Egyptian – Surf On Me – The Wedge – Twingo – Woo Hoo



Après un court break, la salle est cette fois remplie et l’attente du retour du dernier descendant d’Attila le Terrible est palpable dans la moiteur de l’air. Vêtus d’une redingote et d’un haut-de-forme pour l’un et d’un casque à cornes teutonico-Goldorak pour l’autre, les deux guitaristes introduisent l’entrée d’un colosse, moitié catcheur moitié bourreau, qui harangue la foule à accueillir dignement Gogol Premier. L’entrée est triomphale et Gogol se nourrit des acclamations avant d’enfourcher sa batterie pour entamer son tour de chant qui alterne nouveaux morceaux et vieux tubes. À sa gauche, une peluche de chien est crucifiée sur une croix en polystyrène. Celui-ci est livré à l’amusement du public sur Cent Millions d’Amis. Alternant les sorties et les changements de costumes, c’est coiffé de deux plugs anals que Gogol revient pour le titre Vampire, retournant la croix sur sa base en une figure néo-sataniste. Côté public, on n’est pas en reste de spectacle car ça pogotte dur et à l’ancienne et je regrette de ne pas avoir gardé mes chaussures de sécu ou mis une paire de Doc Martens pour éviter quelques écrasements d’orteils inévitables. L’enfant punk que j’avais remarqué à l’entrée montre l’exemple et fait un magnifique saut de scène, nageant sur la foule qui le porte… Ah non, il va s’écraser un peu plus loin en bon keupon qu’il est et revient à la charge le visage éclairé d’un sourire innocent. Au final, la croix gigantesque est jetée dans la foule et se désintègre dans la gigue chaotique et un tonnerre d’applaudissements. Qu’on se le dise et qu’on colporte la nouvelle : Gogol n’est pas mort, il règne encore !













Setlist : Ouverture – Les Médiums – La Disco – Xambiance – Je Bois – Tchernodébile – Anti Atomique – Dieu Or – Demon n’Roll – Réincarné – Come A Rome – Cent Millions d’Amis – Fuck Système – Pull Bleu Marine – Narco – Vampire – Président – Chanteur Punk – J’Encule

par Sheb le 21/09/2017 à 17:30
   521

Commentaires (4) | Ajouter un commentaire


Simony
membre enregistré
21/09/2017 à 18:47:14
Toute une époque... c'est bon de voir que de tels artistes existent encore ! Punk is not dead !

Skippi
@49.130.130.47
22/09/2017 à 08:47:57
Back to the no future

Humungus
membre enregistré
22/09/2017 à 17:32:08
ADOLF GLISSE TA P'TITE QUEQUETTE DANS MA CHATTE !!! !!! !!!

Vincent Tod
@93.16.48.250
24/09/2017 à 04:58:08
Magnifique concert. Vivement le prochain :-)

Ajouter un commentaire


Pagan Altar

Judgement of the Dead

Coventrate

Roots of all Evil

Ember

Ember & Dust

Towering

Obscuring Manifestation

Calamity

Kairos

Deathspell Omega

The Furnaces Of Palingenesia

Pectora

Untaken

Warchest

Sentenced Since Conception

Sangue

Culś

Wormwitch

Heaven That Dwells Within

Wings Of Decay

Crossroads

Ares Kingdom

By the Light of Their Destruction

Mosh-pit Justice

Fighting The Poison

East Of The Wall

NP-Complete

Spirits Of Fire

Spirits Of Fire

Brutal Sphincter

Analhu Akbar

Darkthrone

Old Star

Makkmat

Beina Brenner

Jess By The Lake

Under The Red Light Shine

Rammstein

Rammstein

Pitfest

Mold_Putrefaction / 08/06/2019
Crust

Warm-Up Hellfest

JTDP / 07/06/2019
Hellfest

Ad Patres / Iron Flesh / Origin'Hell - Live-report Rennes

Jus de cadavre / 28/05/2019
Death Metal

Mgła - Revenge - Doombringer // Paris

Mold_Putrefaction / 19/05/2019
Death Metal

Concerts à 7 jours

Photo Stream

Derniers coms

Thanks a lot guys!


Ouaip...


J'aime bien. Du thrash quoi, peut-être plus impersonnel qu'à l'époque...


Effectivement, une très bonne surprise; j'espère juste que le caractère 100% français ne va pas les pénaliser pour la suite.


@RBD +1 pour ton com en général, et la phrase suivante en particulier: "il faut assumer d'aimer des choses que beaucoup d'autres gens aiment aussi."


Pas mal du tout ! Ça me fais penser à du Malevolent Creation un peu !


J'attendais autre chose. Bof bof.


J'aime profondément le Black Album. Cela me fait sourire de voir combien '...And Justice..." est revenu dans le coeur des fans alors qu'il est resté longtemps mal aimé pour son côté moins direct que tous les autres. Mais c'était avant 1996. Le Black Album a un son dantesque, a touché un publi(...)


Commercial ou pas pour moi le Black Album est une énorme réussite.
La production met encore à l'amende bien des prod actuelles ! Le fait que les gens aient été très déçu de l'orientation prise par le groupe à l'époque, biaise le regard sur cet album selon moi. Si ça n'avait pas ét(...)


Evidemment que le black album était commercial: on ne serait pas encore à disserter dessus 28 ans après si ce n'était pas le cas. De là à dire que ce n'est pas une réussite...
Marrant cette propension du metalleux à vouloir d'un côté se démarquer à tout prix (en se targuant par ex (...)


C'est le nouveau dead can dance ?


Pas mal du tout, ça


Excellent morcif. Eh ben ça donne envie ça. Une chouette baffe en thrashmetal de ce milieu d'année. A voir si ça tient la route sur un album entier, comme le dernier Terrifier ou Maligner récemment.


le Black album est du heavy commercial, je ne le considère pas comme une réussite indiscutable


pas grand chose de mélodique la dedans


Saleté ! J'espère que cela a été vu à temps. Comme quoi les vies assainies ne sont pas à l'abri.


Haha, ouais. Bon en même temps, fallait pas s'attendre à voir autre chose venant d'eux.


Ca paiera les soins de Mustaine, touché par un cancer de la gorge. En espérant un prompt rétablissement au divin rouquin.
Endgame reste leur meilleur album depuis... Rust In Peace, et le plus agressif aussi.


Courage a ce monstre du Metal.


Ah bah merde ! J'étais content de pouvoir revoir le père Wino sur scène... Grand souvenir avec Spirit Caravan il y a quelques années sur cette même scène.