Période anormalement longue de gestation d'un album chez les Suisses de SAMAEL, à tel point que l'on se demandait si le groupe n'était pas confronté à une panne d'inspiration. En effet, avec un retour à un propos un peu plus Black sur Lux Mundi en 2011, peut-être ne s'étaient ils pas attiré la sympathie de son public qui avait plutôt accepté ce virage Industriel. Seulement, non, après 20 années passées au service de la musique Metal, Xy avait décidé en 2014 de s'octroyer une petite parenthèse pour écrire une musique symphonique pour la ville de Sion et en 2015, le bassiste originel du groupe, Mas s'en est allé pour être remplacé par Drop (SYBREED). Ensuite, les Suisses ont revisité leur classique Ceremony Of Opposites pour le jouer dans son intégralité au Canada, en Pologne, en Russie et sur des festivals Européens. 

C'est donc au printemps 2016 que Hegemony prend forme, ce nouvel album dont la production est signée Waldemar Sorychta avec un mixage de Stefan Glaumann avant que SAMAEL ne signe un nouveau contrat avec Napalm Records, l'aventure Nuclear Blast semblant bien terminée. Bref, le groupe n'a pas chômé finalement mais voilà le temps passe vite et fort heureusement, le temps n'a pas d'emprise sur le talent d'écriture de Xy et Vorph et avec ce nouvel album, le duo nous offre une musique clairement tournée vers l'esprit Industrial Black Metal d'un Above avec une production électro qui renvoie plus vers Reign Of Light (2004), les guitares sont bien présentes dans le mix, cela semble immuable désormais dans l'équation sonore des Suisses et cela fonctionne parfaitement avec la froideur de la batterie programmée, les claviers d'une froideur habituelle aux Suisses, ces chœurs pour le côté grandiloquent. L'exemple parfait et ce "Black Supremacy" furieusement violent, des riffs de guitare bien aiguisés.

Alors avec les groupes à l'identité aussi forte comme SAMAEL il est bien difficile de faire croire à quelqu'un n'ayant jamais accroché à l'approche du groupe qu'avec Hegemony ça va changer car non, la voix de Vorph filtrée et chargée d'effet fera toujours autant débat, l'utilisation de l'électronique à la place d'une batterie classique (même si Xy l'utilise de temps à autre comme sur "Murder Or Suicide"), l'omniprésence des claviers et des samples, tout cela éloigne une bonne partie du public Metal classique mais à contrario, le groupe peut se vanter d'avoir un public ultra fidèle car si jamais vous êtes tombés sous le charme à un moment donné, difficile de résister à cette nouvelle livraison. 

La mise en avant des guitares, le maintient des riffs typés Black ou plus largement Extreme Metal, des claviers froids mais sombres, une voix filtrée mais agressive et accrocheuse ("Red Planet", "Hegemony", "Black Supremacy" ou "Angel Of Wrath"), des titres suffisamment différents pour ne pas avoir la sensation que ce sont 12 fois les mêmes titres proposés là, l'efficacité d'un "Hegemony" et bien contrebalancée par un "This World" moins immédiat. SAMAEL ne retournera plus vers un Black Metal primaire qui les a vu naitre mais la variable d'ajustement entre un très bon album comme cet Hegemony et un album passable se trouve clairement dans l'utilisation de la guitare, de la basse et l'intensité que Vorph peut mettre dans son chant, ici on sent bien la colère et la haine comme expulsée, renvoyée à la face d'un monde que le frontman se plait à en dénoncer les abus dans ses paroles sous couvert d'un vocabulaire mystique ("Dictate Of Transparency"). D'ailleurs le trio formé par "Murder Or Suicide", "This World" et "Against All Enemies" représente bien cette prise de risque, un enchainement de morceau sans refrain à hurler en concert et une rythmique un peu moins dansante bien supportée par des relents de Black Metal.

Ce dixième album montre donc un groupe dans une continuité de qualité et surtout là où SAMAEL avait en partie échoué sur Above et Lux Mundi en forçant le trait de leurs racines extrêmes, là le tout est bien mieux digéré et recraché sans vergogne ("Dictate Of Transparency", "Black Supremacy"), oserais-je dire qu'il s'agit du meilleur album, ou en tout cas celui qui synthétise le mieux les différentes périodes du groupe, depuis Passage (1996), je ne sais pas car un Solar Soul était plutôt réussi à mes yeux mais vous avez l'idée générale, si vos oreilles sont restées un long moment loin des beats entêtants de SAMAEL, Hegemony est la fenêtre par laquelle vous pouvez revenir sans rougir.

Site Officiel

Track-listing :

  1. Hegemony
  2. Samael
  3. Angel Of Wrath
  4. Rite Of Renewal
  5. Red Planet
  6. Black Supremacy
  7. Murder Or Suicide
  8. This World
  9. Against All Enemies
  10. Land Of The Living
  11. Dictate Of Transparency
  12. Helter Skelter (THE BEATTLES cover)


par Simony le 17/10/2017 à 07:40
87 %    360

Commentaires (1) | Ajouter un commentaire


Noohmsul
@109.214.36.47
18/10/2017 à 10:07:38
"avec un retour à un propos un peu plus Black sur Lux Mundi en 2011, peut-être ne s'étaient ils pas attiré la sympathie de son public"
Ah ben c'est con alors, Lux Mundi était pour moi un des meilleurs albums du groupe depuis fort longtemps (en fait sans doutes le meilleur du groupe après Ceremony, et aux côtés de Passage).
Pas hyper convaincu par les extraits de celui ci pour le moment...

Ajouter un commentaire


Warrior Soul

Rock n’ Roll Disease

Hammerfall

Dominion

Iron Bastards

Cobra Cadabra

Summery Mind

Color

Destruction

Born to Perish

Lingua Ignota

Caligula

Volbeat

Rewind, Replay, Rebound

Obturate

The Bleeding Mask of Dread

Ravenous Death

Chapters Of An Evil Transition

Roxy Blue

Roxy Blue

Arctic Sleep

Kindred Spirits

Soleil Moon

Warrior

Slipknot

We Are Not Your Kind

Excuse

Prophets From the Occultic Cosmos

Cruella

Metal Revenge

Northtale

Welcome To Paradise

Mutilate

Contagium

Volt

The Grand Deception

Hate Force

Hate Force

Notheist

Notheist

Tour Report : MONOLITHE + ABYSSIC / Europe avril 2019

Jus de cadavre / 15/08/2019
Abyssic

THE DIRT / Critiques du film

Jus de cadavre / 06/08/2019
Biopic

MOTOCULTOR 2019 : notre programme !

Jus de cadavre / 05/08/2019
Metalnews

Obscene Extreme - Jour 6

Mold_Putrefaction / 03/08/2019
Brutal Death Metal

Obscene Extreme - Jour 5

Mold_Putrefaction / 02/08/2019
Brutal Death Metal

Concerts à 7 jours

Photo Stream

Derniers coms

Triste nouvelle :-(
RIP


C'est là où le groupe continue de se distinguer : contrairement à tous ces groupes jouant sur scène l'intégralité de leurs albums les plus renommés (et vendus, pour le coup...), eux ils prennent un contrepied phénoménal. Donc Mr Bungle continue sa légende de surprise permanente. Que pouvai(...)


Les gars ont quand même un sacré esprit de contradiction, revenir après toutes ces années pour jouer une démo super underground et n'ayant quasi aucun rapport avec le reste de leur discographie alors que tout le monde attendait les grands classiques...

Quand j'ai vu qu'il y avait S(...)


Au delà de l'excellente nouvelle le plus étonnant , pour moi, c'est qu'ils vont jouer leur première démo. Soit ce qu'ils ont fait de plus bourrin. Juste génial


Ça c’est une putain de bonne nouvelle
Espérons qu’ils fassent plus que ces 3 dates


Sinon, je vends une Logan break de 2013.
Prix à débattre...


Et bien messieurs, merci pour cette explication qui me permettra d'aller me coucher moins con ce soir...


@Humungus : une résidence (residency en anglais) désigne le fait pour un musicien ou un artiste de se produire pendant une certaine période au même endroit. On parle alors d'artiste en résidence.


La résidence c'est lorsqu'un artiste loue une salle pour y répéter son concert en vue d'une tournée. C'est une répétition en grandeur nature en quelques sortes


1) ManOfShadows + 1 !
2) C'est quoi "la résidence" ?


Bonne nouvelle. Je n'attendais pas un nouvel album de leur part si tôt.


J'ai eu peur ! En lisant les deux premières lignes et en voyant la photo, c'est mon cœur qui a faillit s’arrêter de battre. Murphy est un vocaliste unique et légendaire. Bon courage et bon rétablissement à lui.


C’est pas trop tot


Pas un petit passage par chez nous, dommage...


A noter qu'il s'agit d'un EP (5 titres) et non du 3ème album des chiliens à proprement parler.


Oui le morceau en écoute est... éprouvant ! Bien plus violent que certains groupes de métal. Je suis pas sur que ce soit pour moi par contre...
PS: Elle donne une interview dans le dernier New noise.


Ouch... je n'ai écouté qu'un seul morceau et pourtant je suis sur les rotules. C'est d'une intensité rare. Cathartique. Quand elle hurle, on a juste envie de hurler avec elle, encore plus fort pour... je ne sais pas vraiment en fait ! Tout bonnement impressionnant. Et éprouvant !
Merci mec(...)


Enjoy The Violence !


Excellent morceau en effet ! Je ne connais pas bien ce groupe du tout, va falloir y remédier. Et en effet Ledney, ça a l'air d'être un personnage !


C'est exactement ce que je me suis dis ;)
Et sur scène ça dérouille sévère !
Vivement !