Je ne connais pas les groupes à l'affiche ce soir, excepté DISFUNERAL que j'ai déjà croisé à l'occasion, mais bon, ayant une semaine de vacances, les 2 heures de route qui me sépare du No Man's Land à Volmerange-Les-Mines ne m'effraient pas. Underground Propaganda, qui organise la soirée, n'ayant plus la salle où ils organisaient auparavant, le Riveter à Nancy, l'affiche se trouve donc éloignée de chez moi mais voilà, j'aime bien ce que proposent ces gars là alors je prends la route.

Sur place, je suis sûr de retrouver quelques têtes connues et ce sera d'ailleurs le cas, après quelques mots dans le froid du Nord de la France, les DISFUNERAL vont prendre possession de la scène.

Le No Man's Land, c'est un bar qui se trouve à la frontière Franco-Luxembourgeoise et pour y avoir déjà traîner ma carcasse, je suis content de voir ce bar rempli comme je ne l'ai jamais vu. Il faut dire que la rareté des salles accueillant des concerts Metal dans l'Est va forcément finir par payer pour ceux qui résistent et ouvrent encore leurs portes aux passionnés que j'ai devant les yeux, Claude, le gérant de l'endroit semble d'ailleurs ravi de la soirée, on y reviendra plus tard.

DISFUNERAL c'est du Death Metal old-school, les AUTOPSY, MORGION, REPULSION, ASPHYX, cette scène n'hésitant pas à varier les tempo up et les tempo down, parfois même très down. Les solos disséminés par l'unique guitariste sont très directs, gavés à la pédale wah-wah, ils enfoncent le clou de la vision brute du Death Metal proposé par ce quatuor qui officiait auparavant sous le nom d'HERPES en format quintet. Si le son manque peut-être un peu de saleté pour le style, les gaillards ont bien compris les gimmicks du style et les utilisent bon gré pour un Death Metal putride où la basse est la voûte de l'ensemble.

Quelques morceaux bien Crust et bas du front animent le pit et le groupe s'en tire très bien pour ouvrir cette soirée orientée Metal old-school. L'unique EP du groupe (sous ce nom là en tout cas) est bien mis en valeur et notamment le titre "Total Collapse" bien punchy. Amateurs de Death Metal, Archaic Death Metal comme annoncé par le groupe, voilà un groupe qui vous comblera dans un immobilisme voulu et revendiqué, un bon show ! Facebook

Il est temps de découvrir DESTRUKT, un batteur avec un patch RAZOR, un guitariste aux yeux noircis, une bassiste également arborant un T-Shirt de la tête d'affiche du soir et un chanteur, non pardon, une présence. En effet, avec son T-Shirt de MAYHEM bien vintage, une veste en jean par dessus et un jeu de scène des plus habités, T. Exumator, donne le ton bien crade à cette musique oscillant habillement entre vieux Heavy Speed, Black, Thrash pour un rendu ultra-efficace et bien varié à l'image du titre "The Witch", single extrait du dernier EP, Unleash The Destrukors, paru chez Headbangers Records l'an passé. La réponse du public est immédiate, l'esprit old-school qui se dégage de cette musique a conquis, s'il en était besoin, les Metalheads présents ce soir et qui semblaient déjà connaitre le groupe, pour ma part, j'aurais comblé ce retard et vais garder un œil attentif sur ce groupe. Poison Snake, chanteur d'INDIAN NIGHTMARE assiste au début du show du groupe devant la scène et a certainement apprécié cette façon de chauffer un public qui va littéralement se déchainer durant la prestation de son groupe. Les lumières sur scène sont pratiquement inexistantes, ce qui ajoute un côté Black bien plaisant à ce show, un groupe proposant un Metal old-school bien crade et particulièrement bien habité par son frontman arrivé dans le groupe en 2018 seulement. Mais nos frenchies ont l'habitude de devoir palier à la désertion du poste puisque T. Exumator est le quatrième vocaliste du groupe depuis ses débuts en 2014. Au vue de ce show, on espère que ce line-up pourra durer car l'alchimie est vraiment bonne et transparait sur les planches. Excellente découverte ! Facebook

TRACKLIST : HOUNDS OF STEEL / MILLION MILES TO DIE / THE WITCH / BROKEN MIRROR / DYING ON ADRENALINE / METAL DESTRUKTOR / RACING DEATH / DOWN UNDER BLUES / HEADSHOT / WICKED NIGHT KILLERS

Il est temps désormais d'accueillir le quintet baptisé INDIAN NIGHTMARE, les personnes avec qui j'échange quelques mots avant le concert me promettent une "belle branlée" pour reprendre leurs termes... et bien ils avaient raison. Ah les petits malins débarquent sur scène avec le sourire alors avec l'étiquette Heavy Speed Punk Metal, on pourrait s'attendre à quelque chose de bon enfant, mais attention ça tabasse ! La musique est donc à situer entre le Heavy Speed bien 80's et un esprit Punk que l'on peut retrouver chez les BAPHOMET'S BLOOD par exemple, l'esprit Hell's Headbanger Records est bien présent pour ceux qui connaissent ! Avec des looks entre Glam, Speed Metal et Horror Metal, le groupe est basé en Allemagne mais réunit plusieurs nationalités, un langage universel donc qui nous est proposé ce soir où le groupe n'oublie pas de défendre son premier album Taking Back The Land paru en 2016 à l'image de "Riders Of Doom" ou "Fire Meets Steel".

Poison Snake use et abuse de poses ultra calibrées qui pourraient semblées kitschs dans un autre environnement mais qui semblent là tellement naturelles, le gaillard possède également une présence sur scène qui en impose sérieusement. Les stage-divings se multiplient de même que les pogos devant un groupe qui est surpris de voir autant de jambes et de bras en l'air dans un si petit espace, tout cela dans une ambiance bon enfant qui fait plaisir ! Claude, gérant du No Man's Land montra même sur scène alors que Poison Snake tient dans sa main une épée enflammée, avec une guitare en feu dans la main, étant donné l'espace confiné, on pourrait craindre l’asphyxie générale mais tout se passe parfaitement. Un rappel sera proposé avant que le groupe ne se retire définitivement non sans serrer les paluches, dédicacer les LP et tout ce qui leur tombe sous la main, un véritable belle découverte qui botte des culs comme rarement j'ai pu en voir. Pour faire simple, je n'ai jamais, mais alors jamais, vu une telle ambiance dans ce No Man's Land... bravo !

La soirée se termine en échangeant encore quelques mots dans le froid avec les soldats encore en vie, les nouvelles malheureusement ne s'annoncent pas très ensoleillées pour la scène de l'Est en ce qui concerne l'association qui organise ce soir mais si cela s'avère effectif, j'espère pouvoir faire encore des dates pour prendre des baffes comme ça, il se pourrait même que je tende l'autre joue !

Bravo aux trois groupes du soir pour ces prestations hautes en couleur old-school et à Underground Propaganda pour sortir de l'ombre des groupes aussi bandant et au No Man's Land qui se dresse comme un ultime rampart à la mort de l'underground dans l'Est !



par Simony le 18/02/2019 à 07:50
   280

Commentaires (5) | Ajouter un commentaire


Jus de cadavre
membre enregistré
18/02/2019 à 18:52:21
Indian Nightmare c'est juste terrible. C'est exactement ce que j'ai en tête quand on me dit Metal Old-school. Ça sent Satan, la liche et la crasse. Excellent ce groupe.

Simony
membre enregistré
18/02/2019 à 22:10:12
Ouais franchement j'ai pris une bonne claque avec ce groupe !

Humungus
membre enregistré
18/02/2019 à 23:02:31
Je ne peux que confirmer ce que tu nous contes là mon bon Simony :
- DISFUNERAL = AUTOPSY.
- Jamais vu le No Man's Land aussi échaudé.
- Moi aussi j'ai craint un peu pour notre sécurité quand ils ont voulu se la jouer RAMMSTEIN.

PS : Point de détail : DESTRUKT est bel et bien "frenchy", mais son chanteur est Wallon.

Claude
@90.33.213.103
20/02/2019 à 14:12:42
Ç'etais une magnifique soirée, que du bonheur, merci à tous, comme je dis souvent ç'est belle bien ensemble que l.on réalise de belles choses. Merci aux groupes, aux publics et l.asso Underground Propaganda et tous ce qui ont fait de cette soirée, un événement !!
Claude pour le No Man's Land

Humungus
membre enregistré
20/02/2019 à 18:21:24
Ah ! Merci à toi Claude pour les concerts, le bar, l'accueil et l'after qui était tout aussi géniale que la soirée en elle-même.
A très bientôt j'espère.

Ajouter un commentaire


The End Machine

The End Machine

Vitriol

Chrysalis

Altar Of Oblivion

The Seven Spirits

Inculter

Fatal Visions

Venom Prison

Samsara

Sammy Hagar

Space Between

Final Cut

Jackhammer

Eivør

Live In Tórshavn

Burning Rain

Face The Music

Sisters Of Suffocation

Humans Are Broken

Jack Slamer

Jack Slamer

Misery Index

Rituals of Power

Black Oak County

Theatre of the Mind

Helium Horse Fly

Hollowed

Bergraven

Det Framlidna Minnet

Skeletoon

They Never Say Die

Temple Balls

Untamed

Starchild

Killerrobots

Dead can Dance

RBD / 19/05/2019
Darkwave

NETHERLANDS DEATHFEST IV / Tilburg, Pays-Bas

Jus de cadavre / 16/05/2019
Death Metal

Tour-Report ACOD (support Cradle Of Filth / Avril 2019)

Jus de cadavre / 14/05/2019
Death Black Metal

March Of Ash And Rust

Simony / 11/05/2019
Black Metal

Concerts à 7 jours

Photo Stream

Derniers coms

Par contre, Lisa, elle est malade ou quoi ? A la vue des vidéos sur YT, on dirait qu'elle a pris 30 kilos.


Merci pour ce papier, DCD fait partie des grands, et j'imagine les poils se hérisser aux sons de "Xavier" ou l'intemporel "Anywhere...". Ca a dû être de grands moments.


Ce qu'il faudra donc retenir de cette discussion de bon aloi entre Satan et JDTP, c'est que le terme Néo Metal (qui est effectivement une des influences flagrantes de ce groupe) est désormais perçu de façon totalement péjorative...
Intéressant non ?


Autant pour moi !
Ce que j'aime bien dans le projet, c'est qu'on a un peu l'impression de déconner entre potes de longue date.


Alors dans mon esprit ce n'était pas du tout du second degré en fait. C'est une des influences principales du groupe (parmi de nombreuses autres), c'est pourquoi j'ai choisi cette dénomination.
Quoiqu'il en soit je suis absolument d'accord avec toi, c'est carrément bien fichu et d'une inc(...)


"La voix, sa voix, est là, toujours hostile, semblant parvenir du plus profond des enfers. Elle est intacte, unique"
Tout est dit mec !


Je trouve ça un peu sévère de qualifier ça de "néo métal". Car même si le côté humoristique ferait penser à un truc sans prétention, ça reste quand même plutôt bien fait.


https://necrokosmos.blogspot.com/2019/05/le-groupe-americain-sort-son-premier.html


"Autre phénomène à la mode bien ridicule est à mon sens le « Ghost bashing »"...
Bah excuses moi gars, mais si je n'aime pas GHOST et surtout ce qu'ils sont devenus désormais, crois moi bien que je ne vais certainement pas me faire prier pour le dire.
Je les ai vu pour la toute pr(...)


cool report !

peut etre aussi moins de monde car affiche avec au final tres peu de black comparé aux précédentes éditions j'ai l'impression,mais ca reste plutot bien fat comme affiche ! il va bien falloir que je me deicide a bouger mon boule en Hollande.


ca faisait longtemps que je n'avais pas ecouté Hate, et merdum ? c quoi c'truc tout mou


*que pour les marathoniens


Concernant la bière si il faut choisir oui la Jup c'est mieux que la kro mais bon... on a sans doute trop pris l'habitude des bonnes bières artisanales qu'on trouve partout aujourd'hui ;)
Sinon oui au début (et / ou bourré) la salle c'est un peu Poudlard : quand on prend un escalier on sai(...)


j'aime bien , un album ou on discerne chaque intrument. A retenir dans un coin de la tête pour cet été.


Je n'y étais pas cette année, mais effectivement, très, très bon fest que celui-ci.
- J'ai effectivement entendu dire par quelques comparses qui eux avaient fait le déplacement que c'était l'année où il y avait le moins d'affluence. Bizarre au vu de l'affiche toujours aussi bandante.


Très beau récit, merci ! Cela donne envie. Je ne suis pas étonné de l'apathie du public Néerlandais, il paraît que ce sont les pires à travers toute l'Europe pour ça. Mais cela n'empêche pas de profiter.


Merci pour le report, ça donne envie d'y aller ! :)


Oui la pochette est superbe.


C'est pas mal du tout oui comme BDM ! Et l'artwork tue !


Merci pour les coms ! Et merci Meuleu pour ces précisions !
J'ai voulu demander à l'orga combien ils avaient fait d'entrées, mais c'est pas du genre à répondre...