Paradise Lost 2007

Paradise Lost

Havana Night, Toulouse (France)

du 15/09/2007 au 15/09/2007

Alors que j'ai vu régulièrement PARADISE LOST entre 2002 et 2007, ils ont cessé de se produire dans mon secteur par la suite. Avec la sortie imminente du nouveau, je vous propose de revenir à cette dernière fois, où j'ignorais que ça serait peut-être bien l'ultime (espérons que non). Je savais juste vaguement que s'amorçait un nouveau virage pour le groupe après des années de Metal-Rock gothique à synthés. J'en étais ressorti comblé car leur musique allait avec mon état esprit du moment. Le deuxième groupe, je l'ai su après, s'appelait EYES OF EDEN et incluait Waldemar Sorychta.

Je n'avais pas tellement prévu d'être là ce soir bien que je fus sur Toulouse ces jours-ci. L'affiche originale avec PAIN et SWALLOW THE SUN était beaucoup plus alléchante, et j'avais déjà vu PARADISE LOST trois fois alors que je ne suis pas un grand fan. Mais cette année je suis en manque de concerts même un peu chers comme ce soir, et plus spécialement en ce moment j'avais besoin de bon son tristounet pour épancher une mélancolie passagère. Beaucoup de raisons de venir, en somme.

Le Havana Café est une boîte de nuit aménagée dans un hangar, à la déco' imitant un patio andalou ou latino-colonial. L'affluence de tous âges s'est montrée nombreuse, grossissant rapidement à mesure que le premier groupe donnait son set.

Ce premier combo était NEUROSONIC. Ce quartet se présentait dans un look Glam, vestes déchirées à patches et motifs, t-shirts, jeans usés, cheveux noirs à la mèche tombante gominée. Ils jouaient un Rock simple, avec un son très propre et plutôt Metal pour les guitares. Des riffs efficaces et basiques répétés à longueur de titre s'accordaient à un jeu de scène pas statique du tout. Je rapprocherai leur répertoire de Stone Temple Pilots ou Velvet Revolver en moins élaboré. Pourtant, ils utilisent souvent des intros samplées qui les rapprochent plus du XXIe siècle que de la nostalgie du Glam' des années 80. Le chanteur essaya quelques blagues et même s'il en fit un peu beaucoup, gagna une certaine sympathie. Ils ont dû changer de guitares entre chaque titre, sans exagérer. Assez expérimenté et d'une humeur joviale totalement à l'encontre des attentes, le groupe eût la chance que sa position lui épargna le titre de trop, se retirant en laissant juste sur l'impression légèrement positive qui précède l'ennui.


Le second groupe était UN AUTRE QUARTET, ALLEMAND d'origine et dont je n'ai pas saisi le nom. Il y avait deux filles plantureuses, l'une brune à la basse et l'autre blonde au chant. Ils proposaient un Heavy assez mou, n'arrivant jamais à accélérer. Le timbre de la chanteuse était juste à défaut d'avoir quelque charme. Un clavier était mal planqué sur la gauche de la scène et envoyait régulièrement des notes prétendant scintiller comme le ciel du Nord étoilé… Je me suis vite ennuyé et j'ai préféré rejoindre deux camarades à une table au fond. À aucun moment je n'ai perçu un plan quelconque m'invitant à y reporter mon attention, un solo de guitare par-ci par-là…


PARADISE LOST arriva enfin et porta le niveau bien plus haut dès l'intro. Par un effet de la grâce, les conditions techniques ont été parfaites et Nick Holmes a chanté plus juste que jamais. Je regrette que la guitare rythmique n'ait pas été un peu plus lourde mais il faut reconnaître que le son choisi, en parfait accord avec celui du nouvel album, était aussi parfaitement équilibré. Et accrochez-vous, "Gothic" a été interprété en seconde position ! Dire qu'il y a quelques années encore on réclamait pour rire les titres de cette période ! Le chant clair s'y adaptait très bien, sa longueur tranchait net avec le format plus classique adopté depuis longtemps. Mais ce choix qui comblait les vieux fans confirmait avec force l'orientation choisie avec "In Requiem" et à laquelle personne n'aurait franchement cru. Les nouveaux titres renouent avec une fibre Metal traditionnelle de par leurs arrangements toujours nombreux mais plus évocateurs, cinématiques et conformes au Doom des origines. Quelques vieux classiques comme "Enchantment" vont dans le même sens, et surtout l'inévitable "As I Die" que Nick semble toujours détester jouer… La facette Electro et Poppy présentée depuis de nombreuses années est passée en retrait. Elle n'est quand même pas oubliée et des titres imparables comme "One Second", "Erased", "Grey" ou "Say Just Words" en final ont été interprétés avec un beau succès. Vers le début du set cela avait été le tour de "So Much is Lost", au terme duquel Nick nous dit que c'était la première fois qu'il voyait un mosh pit se former sur ce titre ! Le public a été en effet bien chaud pour un groupe aussi retenu, battant des mains sur invite ou faisant quelques chœurs, slammant et pogotant parfois, tant la performance était enthousiasmante. Ils nous ont fait sacrément plaisir, il y avait un excellent état d'esprit qui se communiquait au parterre.

PARADISE LOST en live, c'est toujours les blagues de Nick Holmes couvertes par les intros, une guitare au timbre puissant et plaintif. Mais après des lustres de carrière et une discographie longue comme une nuit d'hiver, ils arrivent encore à repousser les limites en revenant à un style qu'ils prétendirent longtemps avoir banni, tout en lui apportant le savoir-faire des épures acquis pendant presque dix années à s'encanailler avec l'Electro Pop et la Dark-Wave. Peut-être que le groupe s'est retrouvé, réconcilié finalement avec lui-même quand il avait finalement réussi à prouver sa crédibilité dans l'évolution choisie. Une très belle soirée, lors de laquelle on a pu enfin recroiser quelques anciennes figures de VS.


par RBD le 05/05/2020 à 09:00
   480

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Open Bar Vol2 : Antoine Perron

Baxter 20/04/2021

Interview

Dirge + Spinning Heads 2005

RBD 05/04/2021

Live Report

Voyage au centre de la scène : Frank Arnaud

Jus de cadavre 21/03/2021

Vidéos

Nile + Krisiun + Grave + Ulcerate 2009

RBD 03/03/2021

Live Report

Killing For Culture - Tome 2

mortne2001 23/02/2021

Livres

Voyage au centre de la scène : MASSACRA

Jus de cadavre 21/02/2021

Vidéos

Killing For Culture - Tome 1

mortne2001 15/02/2021

Livres
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Rotten Tooth

Y sont sacrément bons ces gars là ! Et ils ont le don de faire dans la surprise ! Nu Black sous le papier cadeau cette fois ! Je passe mon tour sur ce coup mais je serai là au prochain tirage !

20/04/2021, 20:06

Saddam Mustaine

Les premiers albums de Dimmu sont du "true black".Comme Behemoth si l'on veut, j'aurais du aller plus loin.Le Black type année 80 mi-90 quoi (meme si Dimmu est arrivé plus tard mais les premiers sonnes dans le genre).

20/04/2021, 19:47

Seb

C'est vraiment mauvais ...

20/04/2021, 15:05

JTDP

En tout point d'accord avec cette (belle) chronique ! Cet album fut une vraie belle surprise de l'année passée. 

19/04/2021, 21:28

Buck Dancer

J'ai jamais vraiment accroché a Pestilence, mais ce morceau est loin d'être degueu. Comme dit Simony, bien meilleur que les précédentes sorties récentes du groupe. 

19/04/2021, 10:49

Arioch91

+1Je n'ai pas aimé Resurrection Macabre, à tel point que je n'ai pas posé une oreille sur Doctrine et Obsideo.Hadeon, je l'ai écouté uniquement parce qu'une interview de Mamelick disait qu'il revenait sur le passé d(...)

19/04/2021, 10:24

Simony

Ca me semble quand même bien plus intéressant que ce qu'ils ont produit depuis leur retour aux affaires.

19/04/2021, 09:59

Arioch91

Oups ! J'étais totalement passé à côté de cette chronique ! Merci @mortne2001 pour l'avoir rédigée !

19/04/2021, 08:48

Arioch91

OK, on reprend les bonnes vieilles recettes visibles sur Hadeon : on prend Testimony, on mélange avec Spheres et ça donne Hadeon et semble-t-il Exitivm.A voir.

19/04/2021, 08:44

metalrunner

Une sacrée bonne surprise de l énergie de l innovation le futur quoi ..Dommage que la tournée de juin soit annulée

18/04/2021, 19:48

RBD

Je réagis plutôt comme Buck Dancer. Mes attentes envers FF sont basses depuis longtemps. Je n'espère plus de grands titres comparables à ceux qui remontent aux années 90 (formulé comme ça, c'est encore plus dur). Si tout est à l&apo(...)

18/04/2021, 12:39

yul

Rien de bien intéressant ici.

18/04/2021, 11:57

Gargan

Tu n’es donc pas optimiste.

18/04/2021, 08:15

la reine des neiges

ha ha! nul!

18/04/2021, 00:02

Eliminator

Tout est à chier, riffs insipides, claviers ultra kitch, refrain ultra mielleux. Ce son de gratte de merde, c'est époustouflant ! Cette mode des grattes 7/8 cordes me saoule, laissez ça à Meshuggah. Meme pas envie de juger le reste. Monde de merde! ;)

17/04/2021, 23:54

Gargan

On peut écouter la totalité à présent, et il faut bien dire que ça sort tout de suite du lot ! Je me tâte pour une commande.

17/04/2021, 19:01

Wolf88

17/04/2021, 17:26

NecroKosmos

Nous sommes vieux et nous avons bon goût. Bon, moi qui suis ultra-fan, j'adore le dernier album mais je trouve que la production y était un peu à chier. Mais je reste totalement confiant.

17/04/2021, 10:03

NecroKosmos

Bien vu le nom du groupe : facile à prononcer pour les non-biélorusses...  :)

17/04/2021, 09:59

Humungus

Mouais...Clairement pas terrible.Je rejoins Simony (sauf que moi j'avais plus qu'apprécié les deux derniers albums).Bref... A juger sur la longueur quoi... ... ...

17/04/2021, 08:51