A Rennes et aux alentours, dans un mois environ, ça va être un véritable marathon de concerts et festivals durant quelques semaines. Donc je ne peux pas dire que j'étais en grande attente du moindre riff qui pointerai le bout de son nez, mais mine de rien ce concert met fin à une petite période de vache maigre en attendant Mars/Avril, en ce qui me concerne.

Direction Condate donc en ce samedi 24 février. Une affiche qui ne m'attire pas plus que ça pour être honnête, sauf pour la tête d'affiche de la soirée : WAR INSIDE. Ça fait longtemps que j'en entends parler en bien et que je voulais les voir live. C'était l'occasion.

Pas grand monde, hélas, ce soir au Mondo Bizarro. Ankou prod, la petite asso Rennaise qui organise cette date fera un petite cinquantaine d'entrées seulement.

ATRYSTOS, le premier groupe, a entamé son set quand nous arrivons. Le moins que l'ont puisse dire c'est qu'on les remarque tout de suite sur scène. Tous les musiciens sont déguisés en mode... guerre. Et un peu Mad Max aussi. Casques, armures cloutées, masques... Bref tout l'attirail ! La guerre c'est sérieux, mais pas ATRYSTOS. En fait c'est autant un sketch qu'un concert que les picards nous proposent. Blagues potaches entre les morceaux, pancarte "Je suis con", et pot de Nutella brandi à bout de bras avant un morceau pour déclencher une émeute (en écho aux veaux qui se sont battus en grande surface pour la fameuse pâte à tartiner en promo) qui ne viendra pas... Forcément, pas assez de monde, pas assez d'ambiance. Tous cela tombe donc un peu à l'eau ce soir. La musique, un Thrash/Death assez classique, quant à elle n'est pas très originale et tout n'est pas très carré non plus... Mais bon les gars sur scène ont l'air de ne pas trop s'en soucier.

TEMNEIN monte ensuite sur scène. Et les choses plus sérieuses commencent. Les Nancéens balancent eux un Death Metal mélodique ma foi très bien exécuté ! Certes rien de très original mais il faut avouer que le tout est techniquement très propre et en place. Les influences du combo sautent aux oreilles et on pense à toute la clique suédoise, At The Gates, Dark Tranquility en tête. Hélas un son moyen, surtout en début de concert, et un gros manque d'ambiance dans la salle, n'aident vraiment pas le groupe ce soir. Le chanteur ne se gêne d'ailleurs pas pour nous le faire remarquer... On peut comprendre cette amertume en effet, quand tu a deux albums au compteur que tu t'accroches depuis 2009, etc... Mais bon vous n'avez pas choisi un créneaux facile les gars, et nous sommes en France... Bref, une pointe d'originalité en plus, un public plus réceptif et un meilleur son et je suis sûr que l'on doit passer un très bon moment avec les gars de Nancy. 

WAR INSIDE maintenant. Pour le coup eux n'en n'ont rien à faire qu'il n'y ai pas foule ce soir. Dès le premier morceau les Nantais sont au taquet. Pas d'hésitation, pas de tergiversation, ça défouraille d'entrée ! Et le son est enfin correct pour couronner le tout. Le groupe envoie un Death Metal fortement teinté de Black. Le tout non dénué de mélodies, mais toujours froides et agressives. On pense à DISSECTION et à BEHEMOTH, deux influences revendiquées par WAR INSIDE. Nous sommes tout de même un peu éloignés de la virulence et des Polonais selon moi. C'est là d'ailleurs le seul "reproche" que je ferais au groupe, un certain manque de violence selon moi. En vérité après avoir regardé quelques vidéos live du groupe sur le net, je m'attendais à plus brutal. Mais c'est un jugement personnel et cela n'enlève rien à la qualité de la musique envoyée ce soir. Le groupe est sûr de son fait et les musiciens nous le font bien sentir. On sent une bonne expérience scénique chez les Nantais qui ont déjà joué sur de plus gros événements et avec des pointures de la scène extrême. Et ça paie ici, même sans grosse ambiance dans la fosse le groupe ne se démonte pas. 

Voilà, j'ai enfin vu WAR INSIDE, même si les conditions n'étaient pas idéales, mais je sais qu'en fest ou sur un plus gros concert je retournerai les voir sans hésiter. Merci à l'asso Ankou prod, même si c'était certainement un peu difficile pour eux ce soir. Accrochez-vous, la scène française a besoin de gens comme vous !

par Jus de cadavre le 05/03/2018 à 09:02
   317

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Stonecast

I Earther

Devil Master

Satan Spits On Children Of Light

Voz De Nenhum

Sublimation

Vertex

Scalable

This Gift Is A Curse

A Throne Of Ash

Thornbridge

Theatrical Masterpiece

Spectrum Orchestrum

It's About Time

Ares Kingdom

By The Light Of Their Destruction

The End Machine

The End Machine

Vitriol

Chrysalis

Altar Of Oblivion

The Seven Spirits

Inculter

Fatal Visions

Venom Prison

Samsara

Sammy Hagar

Space Between

Final Cut

Jackhammer

Eivør

Live In Tórshavn

Burning Rain

Face The Music

Sisters Of Suffocation

Humans Are Broken

Jack Slamer

Jack Slamer

Mgła - Revenge - Doombringer // Paris

Mold_Putrefaction / 19/05/2019
Death Metal

Dead can Dance

RBD / 19/05/2019
Darkwave

NETHERLANDS DEATHFEST IV / Tilburg, Pays-Bas

Jus de cadavre / 16/05/2019
Death Metal

Tour-Report ACOD (support Cradle Of Filth / Avril 2019)

Jus de cadavre / 14/05/2019
Death Black Metal

Concerts à 7 jours

Photo Stream

Derniers coms

En fait, je crois que je me suis mal exprimé. C'est surtout que cet album me frustre, en fait. J'aurais voulu des morceaux plus développés, un peu plus longs. Criminally Insane, par exemple, est un super morceau, mais à peine 2 mn 20, quoi... Frustrant, oui, c'est plutôt ça pour moi.


Découvert en 88, j'ai mis des années avant de cerner et d'apprécier ce disque.
Depuis, je l'ai acheté à 4 reprises à force de l'avoir usé.


Je viens d'acheter deux tonnes de tomates... ;)


Kanelsback, cet album est tellement violent, sauvage, radical, intense, que c'est justement en ayant acheté et écouté cet album bien des années après avoir découvert Slayer ( je me contentais alors des morceaux en version live) que j'ai compris pourquoi Slayer ÉTAIT Slayer. Et c'est devenu de(...)


Je vais faire mon hérétique : j'ai jamais pu blairer cet album... Ne pas l'avoir découvert à l'époque joue sans doute dans mon ressenti, j'imagine, mais je m'emmerde en écoutant ce disque. Hormis Angel of Death et Raining Blood, je trouve les morceaux un peu torchés à la va-vite et basiques.(...)


mauvais


Merci de ta chronique .
Ici le batteur mentionné.
Chronique très appréciable , et très bien écrite . Et dont l'analyse globale est pertinente
Cela dit , même si j'aime les " anexes " Atheist et Mekong delta et Holy moses , je n'ai jamais été vraiment influencé par ce gen(...)


Même classement pour moi que Jus de Cadavre !
Et des pochettes qui auront marqué mon adolescence...


Mmh, ça se tire la bourre avec Master Of Puppets pour le titre du plus grand album Metal au monde... Mais c'est dans le top 2 des plus grands oui... :D
Aller j'ai de la route ce soir, je sais ce que je vais écouter dans la bagnole !


Pochette mythique pour un album mythique. Peut être le plus grand de tous les temps...


J'arrive après la bataille, mais interview une fois de plus très cool !

Et ça fait tellement plaisir de lire ça : "Combien de groupes entend on se plaindre de ne pas attirer suffisamment de monde en concert alors que les mêmes musiciens ne vont jamais aux concerts des autres ?"


Pas top, du revival classique.


Ca casse pas trois pattes à la dinde. Voix générique au possible, notamment.


Pour ma part, l'extrait disponible (Black Flame Candle) me rappelle les meilleurs moments de Toxic Holocaust. Je vais du coup m'y atteler plus sérieusement!


Pas mal du tout ce truc ! La chro résume parfaitement bien la chose !
"le Punk s’est toujours très bien marié au Black le plus primal " et ça je plussoie fois 100.


Très intéressante démarche que celle de Sun, d'autant plus par le producteur de The Dø !


Sorceress était vraiment inintéressant, ce que je n'avais jamais ressenti avec Opeth quand bien même je préfère la période Still life / Blackwater park / Deliverance. J'espère que celui-ci rattrapera la donne, faute de quoi je passerai mon chemin à l'avenir.


Ce que je voulais dire, c'est que MGŁA n'apporte rien de plus en live par rapport aux enregistrements studio. Le boulot est fait, les riffs sont bons et, même si je ne connais pas toute leur discographie, j'apprécie généralement leur musique. Mais sur scène, je n'y trouve pas de sursaut d'inte(...)


Vu en 2013 au Luxembourg.
Souvenir malheureusement mitigé :
Super heureux de voir et entendre ce putain de groupe pour la toute première fois sur scène.
Mais déception totale d'avoir l'obligation d'être assis à un concert (c'était la toute première fois que cela m'arrivait (...)


Très surpris de lire que MGLA ait désormais "un public familial"...
Cela fait très longtemps que je ne les ai pas vu en live (à vu de nez je dirai qu'il y a 7 ans), mais je peux vous dire qu'à l'époque, c'était très loin d'être le cas.
Quoi qu'il en soit, groupe que perso j'ador(...)