Alteration Through Possession

Vicious Knights

28/01/2022

Dying Victims Productions

Comme c’est bientôt Noël, Dying Victims Productions vous offre un cadeau inestimable, qui ne vous obligera même pas à bouger de chez vous. Ce cadeau, fort bien emballé, n’est rien de moins que le premier album des grecs de VICIOUS KNIGHTS, enrobé dans une superbe pochette, qui outre ses qualités musicales, vous propose un voyage dans le temps et les arcanes de l’extrême. Fondé en 2017 à Thessalonique, ce trio infernal a d’abord fait ses armes via un premier EP tout à fait recommandable, avant de se lancer en longue-durée via cet infernal et passéiste Alteration Through Possession, dont le titre cache un sort assez enviable dans les faits. En effet, les trois musiciens ne désirent qu’une seule chose, altérer votre perception en possédant vos sens, et en vous renvoyant à la brutalité la plus primaire d’il y a trois décennies et plus.

Panos (basse), Liakos (batterie) et Harvester (guitare/chant) sont jeunes, plein d’allant, mais pas nés de la dernière pluie acide. Leurs obsessions sont claires, faire revivre ce Black Thrash des eighties via des attaques incessantes, des rythmiques en chien de fusil, et une agressivité permanente. Leurs idoles sont facilement identifiables, le KREATOR de jeunesse, le SODOM le plus evil, le DESTRUCTION des premiers jours cloutés, et évidemment, toute la scène sud-américaine la plus bestiale, sans oublier la noirceur suisse et légèrement gauche d’HELLHAMMER.

En huit morceaux plus une intro, les grecs se paient donc un trip méchamment rétrograde, en phase avec les tendances de son époque, et troussent un répertoire vilain comme une goule enragée. Certainement branchés sur la radio spécialisé punky, les VICIOUS KNIGHTS combinent donc la puissance du Thrash le plus primitif mais exécuté avec précision, la lenteur du Heavy/Doom le plus insistant, et la vilénie d’un Black naissant sans justement savoir qu’il allait voir le jour. De là, l’équation est simple et le déroulé des festivités aussi. Une alternance de plans uber rapides, de décélérations infestées de ténèbres, de grognements à rendre Tom Angelripper attendri de haine, le tout truffé de riffs basiques, de fils prévisibles, et recouvert d’une ambiance gentiment paillarde.

Entre In The Sign of Evil, Bestial Devastation, Apocalyptic Raids et Endless Pain, Alteration Through Possession n’a qu’une seule idée en tête : vous convertir au culte païen de VICIOUS KNIGHTS, ces chevaliers vicieux qui arpentent les routes la nuit pour détrousser les bons chrétiens de leurs valeurs, morales et pécuniaires. Tels des bandits de grand chemin du mauvais goût, ces trois aiglefins prennent un malin plaisir à vous faire entrevoir un vieil enfer musical que les critiques des années 80 avaient du mal à concevoir autrement que comme l’incarnation du chaos le moins tolérable.     

Ce premier album peut donc s’appréhender comme un parfait résumé d’une décennie de débauche sonore, et il n’est pas inconcevable de réduire le nom du groupe au néologisme SODOMTURA. Certes, le raccourci peut sembler réducteur au néophyte, et pourtant la réalité est bien là : ce Black/Thrash aux relents de queue de Satan pas lavée depuis quelques semaines est bien le plus parfait raccourci entre la bestialité allemande et la voracité blasphématoire brésilienne, le tout bien soupesé et calibré pour que les breaks tombent au bon moment et que les fills soient en mesure. On prend d’ailleurs celle de la hargne des grecs dès « From Nothingness (To a Slave of Darkness) », qui en quatre minutes synthétise toutes les influences déjà citées. Intro à la SODOM, débordement qui reste sur la piste allemande, quelques blasts vicieux pour accommoder le tout, et vogue la galère entre 1984 et 1985, lorsque les musiciens les plus primaires et brutaux cherchaient à repousser les limites du bordel.

Tout ceci est évidemment hautement prévisible, conventionnel dans les faits, mais bien préparé, avec un équilibre dans les ingrédients redoutable, et la valse continue au rythme d’une grosse caisse à l’appétit insatiable (« The Boneghoul King (The Miserly) »).

La voix très écorchée d’Harvester, les montées en puissance savamment distillées, les ambiances soudainement moites et étouffantes (« They Cast No Shadow », du DARKTHRONE à la Tom Warrior avant l’heure), les hymnes bricolés à la hâte/hate façon Thrashcore pour rendre les fans fous de rage dans le pit (« Vicious Knights »), les accointances avec les bouchers brésiliens les moins portés sur le calibrage des pièces, tout est parfait, mais surtout, joué les tripes à l’air et l’écume aux lèvres.

Méchant, sale ce qu’il faut, sentant bon la sueur et le blasphème, Alteration Through Possession est un exercice de style passéiste fameux, qu’on dévore presque cru, et la preuve que la nostalgie s’est depuis longtemps répandue dans toutes les parties du monde. Alors, allez-vous faire bouffer chez les grecs, ils fournissent même la sauce rouge.  

      

                                                                                                                                                                                                        

Titres de l’album:

01. Infestation                       

02. From Nothingness (To a Slave of Darkness)                 

03. The Boneghoul King (The Miserly)

04. They Cast No Shadow               

05. Sleep With the Ghouls                

06. Vicious Knights              

07. Swing from the Grave                

08. It Was in My House                   

09. Disenchanting the Matter (The Statue Is Alive)


Facebook officiel

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 20/01/2022 à 15:35
78 %    114

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

100 Albums à (re)découvrir - Chapitre 2

mortne2001 26/05/2022

La cave

Peter Hook and The Light

RBD 24/05/2022

Live Report

Kraftwerk 3 D

RBD 14/05/2022

Live Report

Mosh Fest 7

RBD 12/05/2022

Live Report

The Exploited + Fat Society + F.O.M.

RBD 27/04/2022

Live Report

100 Albums à (re)découvrir - Chapitre 1

mortne2001 25/04/2022

La cave

DEFICIENCY : entretien avec Laurent Gisonna (guitare/chant)

Chief Rebel Angel 20/04/2022

Interview

Author and Punisher + Mvtant + HAG

RBD 10/04/2022

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Chief Rebel Angel

D'habitude les trolls c'est rigolo, mais là non. Pathétique.

26/05/2022, 09:52

NecroKosmos

J'aimais beaucoup MORTILLERY. Là, même si la voix est toujours là, c'est musicalement assez décevant, ça ne décolle pas trop.

26/05/2022, 07:20

NecroKosmos

Evidemment, quand on ne sait pas lire, il est plus facile de cracher son fiel. Le niveau ici est consternant. De pire en pire.

26/05/2022, 06:23

chantal

Un super groupe qui mérite d'être écouté, laissez vous tenter vous ne le regretterez pas, vos oreilles vous dirons merci.

25/05/2022, 20:23

Moshimosher

RIP...

25/05/2022, 19:20

Deathcotheque

Je n'en reviens pas, je suis bouche bée. Un personnage de notre scène metal française parti bien trop tôt. J'étais moi aussi étonné de ne plus entendre parler de lui et ses divers projets depuis un moment. Qu'est-ce qu'il va nous(...)

25/05/2022, 14:56

Jus de cadavre

Ben bordel ! Que de souvenirs avec Scarve (le reste beaucoup moins)... 

25/05/2022, 14:23

RBD

C'est terrible. C'est surtout son travail pour Mnemic qui m'avait plu mais Scarve restera probablement le plus marquant pour la scène Metal française. Je m'étais étonné de remarquer qu'il ne faisait plus rien depuis quelque temps, m&ecir(...)

25/05/2022, 12:09

Gerggg

Avec le misgivings qui arrive, il a pas chômé Stéphane 

24/05/2022, 20:45

Jus de cadavre

Féroce comme toujours. Un des groupes les plus bestial du pays... Vivement cette sortie !

24/05/2022, 20:04

ars

Ils auraient du arreter depuis longtemps. Les plaisanteries les plus courtes sont les meilleures.

24/05/2022, 10:32

asr

Vince Neil n'a jamais su chanter. Il a juste bousille ses cordes vocales en forcant sans aucune technique

24/05/2022, 09:38

Chief Rebel Angel

C'est la tournée qui devait avoir lieu avant le confinement il me semble. Motley Crue ont eu toutes les peines du monde pour justifier ce retour mdr

23/05/2022, 11:25

L\'Anonyme

Vince Neil sait de nouveau chanter ?

23/05/2022, 09:29

Sharon Osbourne sale putain

New Noise, c'est pour les bobos élevés au soja

21/05/2022, 19:50

Le zizi au cancer de LG Petrov

Humungus le sale assisté, c'est pas parce que t'es occupé à boire ton RSA qu'il ne faut pas aller te rencarder sur le net. Enfin, je veux dire, te rencarder pour autre chose que les dernières vidéos de Pascal OP.

21/05/2022, 19:48

Simony

Désolé Humungus !   

21/05/2022, 15:33

Chief Rebel Angel

@Humungus mieux vaut tard que jamais ;)

21/05/2022, 13:52

Humungus

Simony + 1 (comme d'hab'...).Seul bémol à tout ça : Pourquoi vous prévenez si tard du bazar ?!?!

21/05/2022, 13:10

NecroKosmos

Comparez NEW NOISE et METALLIAN et vous comprendrez tout. Et à propos de ROCKHARD, avez-vous déjà vu la version allemande ? Le jour et la nuit...

21/05/2022, 07:23