Anvil Is Anvil… Avec un tel titre d’album, inutile d’attendre autre chose que du … Anvil. Remarquez, ça tombe bien, car qui voudrait voir les Canadiens succomber à une quelconque mode ou commencer à faire des compromis ? Certainement pas les aficionados de l’inénarrable Lips et sa bande, en tout cas, d’autant qu’ils les retrouvent en pleine forme pour ce seizième album studio.

Si le fameux documentaire Anvil ! The Story of Anvil (2008) a offert au groupe une deuxième chance inespérée, force est de constater que la musique n’a, quant à elle, jamais changé d’un iota. Depuis plus de 30 ans, Anvil est fidèle au heavy/speed metal qui a fait sa réputation, et rien ni personne ne semblent pouvoir le faire dévier de sa ligne de conduite.

A vrai dire, les seuls évolutions notables concernant Anvil Is Anvil sont à rechercher du côté du line-up et de la production. On notera ainsi la première apparition en studio du nouveau bassiste Chris Robertson (sans participation, toutefois, au travail de composition) et le remplacement du producteur Bob Marlette, en charge des deux derniers albums, par le moins réputé Martin « Mattes » Pfeiffer (U.D.O.).

Pour le reste, on se trouve en terrain archi-balisé : entre speederies ravageuses ("Up, Down, Sideways", "Runaway Train", "Run Like Hell") et morceaux plus mid-tempo ("Gun Control", "Zombie Apocalypse"), Anvil Is Anvil ne propose rien de bien neuf mais séduit par son authenticité. Quoi qu’on puisse en dire, les indéboulonnables Lips et Robb Reiner (quel batteur !) connaissent leur affaire comme personne et sont dépositaires d’une marque de fabrique immédiatement reconnaissable.

Voici donc un disque que l’on pourrait qualifier d’ "album de plus, sans plus", mais le jusqu’au-boutisme de ses concepteurs mérite notre bienveillance. Avec ses qualités (nombreuses), et ses défauts (nombreux, eux aussi), Anvil demeure définitivement un groupe attachant.

Titres de l'album :

1. Daggers And Rum
2. Up, Down, Sideways
3. Gun Control
4. Die For A Lie
5. Runaway Train
6. Zombie Apocalypse
7. Its Your Move
8. Ambushed
9. Fire On The Highway
10. Run Like Hell
11. Forgive Don`t Forget

Facebook


par uptheirons le 06/10/2016 à 06:10
70 %    308

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Convictors

Atrocious Perdition

Hayser

Beige

Snake Bite Whisky

This Side of Hell

Fusion Bomb

Concrete Jungle

Wolf Counsel

Destination Void

Mörglbl

The Story Of Scott Rötti

Meridian

Margin Of Error

Véhémence

Par le Sang Versé

A Pale Horse Named Death

When The World Becomes Undone

Jetboy

Born To Fly

Lugnet

Nightwalker

Insanity Alert

666-Pack

Triste Terre

Grand Oeuvre

Flotsam And Jetsam

The End of Chaos

Necrogosto

Necrogosto

Mayhem

De Mysteriis Dom Sathanas

Horrisonous

A Culinary Cacophony

Dust Bolt

Trapped in Chaos

Brutality Over Belgium - South Edition III

Mold_Putrefaction / 23/03/2019
Brutal Death Metal

Interview avec AMON AMARTH

Acid / 20/03/2019
Amon Amarth

Liévin Metal Fest #4 (samedi)

JérémBVL / 18/03/2019
Benighted

Cernunnos Pagan Fest 2019

Simony / 12/03/2019
Celtic Metal

Concerts à 7 jours

Defenestration + Hexecutor

30/03 : La Scène Michelet, Nantes (44)

+ No Return + Lodz

30/03 : Le Contrepoint, Chalons-en-champagne (51)

Photo Stream

Derniers coms

J'aime bien Virtual de Maiden.


Le crowdkill ? C'est quand tu dois aller vérifier sur internet des mots que tu connais pas, et que en plus tu trouves ça débile comme "pratique", que tu te dis que tu te fais vieux....


"Car entre prendre une vie d'un animal et l'*nc*l*r sans son consentement... Il n'y a pas grand chose"
Phrase qui va me faire la semaine !


Je suis d'accord avec vous sur le faite que censuré le concert ne servirait à rien, et la dessus je vous soutient à 100%... Mais par pitié arrêter de vouloir défendre Hery parce que vous l'avez rencontrer et qu'il vous à dit tels ou tels chose... C'est plus logique de vouloir défendre la mu(...)


@Kerry : et Halmstad de Shining


L'un des meilleur album de Black Metal de l'histoire au coté de Bathory "Under the sign of the Black Mark", des deux premiers Emperor et de "A Blaze in the Nothern sky" de Darkthrone.


Quelqu'un sait quand le film sortira en France ?


En effet c'est sur amazon que j'avais trouvé ça.


@LeMoustre
https://www.amazon.com/Murder-Front-Row-Thrash-Epicenter/dp/1935950037


Les gars, vous savez où il se trouve encore, ce bouquin ?


Hellhammer et Manowar en même temps, la blague... N'importe quoi !


A savoir jeunes impatients que le running order du samedi sera visible demain.
Et celui de dimanche...
Bah dimanche prochain pardi.


J'avais peur que MANOWAR et KING DIAMOND se chevauche...
Bah heureusement non... ... ...
Mais c'est MANOWAR et HELLHAMMER qui jouent en même temps bordel de dieu !
Fait chier ce HELLFEST merde ! (sic)
Sinon, à partir de 17 h, la TEMPLE c'est vraiment "The place to be"...


ca a toujours été un groupe de pur black metal et aujourd'hui plus que jamais


merci pour la decouverte ! mais pas merci car je vais encore claquer des sous a cause de vous ;)


@Jus de cadavre : je plussois pour le livre ! Un véritable petit bijou !

Concernant ce documentaire, j'ai hâte de le voir, en espérant autre chose que du Get Thrashed # 2. Get Thrashed était un excellent docu sur la scène Thrash US (principalement), pas utile qu'un autre documentai(...)


Le bouquin est terrible en tout cas : bourré de photos bien rares (que je n'avais jamais vu ailleurs, et pourtant on parle de gros groupes !). C'est vraiment les tous premiers jours de la scène de Bay Area en image. Un livre d'histoire quoi ! :D


Itou.


Sympa !


Excellente nouvelle. Fan de toutes les périodes des norvégiens.