Anvil Is Anvil

Anvil

26/02/2016

Steamhammer Spv

Anvil Is Anvil… Avec un tel titre d’album, inutile d’attendre autre chose que du … Anvil. Remarquez, ça tombe bien, car qui voudrait voir les Canadiens succomber à une quelconque mode ou commencer à faire des compromis ? Certainement pas les aficionados de l’inénarrable Lips et sa bande, en tout cas, d’autant qu’ils les retrouvent en pleine forme pour ce seizième album studio.

Si le fameux documentaire Anvil ! The Story of Anvil (2008) a offert au groupe une deuxième chance inespérée, force est de constater que la musique n’a, quant à elle, jamais changé d’un iota. Depuis plus de 30 ans, Anvil est fidèle au heavy/speed metal qui a fait sa réputation, et rien ni personne ne semblent pouvoir le faire dévier de sa ligne de conduite.

A vrai dire, les seuls évolutions notables concernant Anvil Is Anvil sont à rechercher du côté du line-up et de la production. On notera ainsi la première apparition en studio du nouveau bassiste Chris Robertson (sans participation, toutefois, au travail de composition) et le remplacement du producteur Bob Marlette, en charge des deux derniers albums, par le moins réputé Martin « Mattes » Pfeiffer (U.D.O.).

Pour le reste, on se trouve en terrain archi-balisé : entre speederies ravageuses ("Up, Down, Sideways", "Runaway Train", "Run Like Hell") et morceaux plus mid-tempo ("Gun Control", "Zombie Apocalypse"), Anvil Is Anvil ne propose rien de bien neuf mais séduit par son authenticité. Quoi qu’on puisse en dire, les indéboulonnables Lips et Robb Reiner (quel batteur !) connaissent leur affaire comme personne et sont dépositaires d’une marque de fabrique immédiatement reconnaissable.

Voici donc un disque que l’on pourrait qualifier d’ "album de plus, sans plus", mais le jusqu’au-boutisme de ses concepteurs mérite notre bienveillance. Avec ses qualités (nombreuses), et ses défauts (nombreux, eux aussi), Anvil demeure définitivement un groupe attachant.

Titres de l'album :

1. Daggers And Rum
2. Up, Down, Sideways
3. Gun Control
4. Die For A Lie
5. Runaway Train
6. Zombie Apocalypse
7. Its Your Move
8. Ambushed
9. Fire On The Highway
10. Run Like Hell
11. Forgive Don`t Forget

Facebook


par uptheirons le 06/10/2016 à 06:10
70 %    508

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Xtreme Fest 2016

RBD 08/07/2020

38'48 Regeneration

mortne2001 07/07/2020

Harmony Corruption

mortne2001 03/07/2020

Little Monsters

mortne2001 30/06/2020

Complicated Mind

mortne2001 15/06/2020

Dossier spécial Bretagne / LA CAVE #5

Jus de cadavre 15/06/2020

Screams and Whispers

mortne2001 12/06/2020

Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Hoover

Je n'aime vraiment pas ce qu'est devenu ce groupe. Perdition city était une évolution osée mais avec un résultat brillant, depuis ça oscille entre le chiant et le sans grand intérêt.

13/07/2020, 19:34

sart

Pas mal du tout.

13/07/2020, 19:28

sart

Meilleur et moins mélodique que le précédent, ce dernier Pocahontas n'en reste pas moins trop polissé, sans âme et s'oublie très vite.

13/07/2020, 19:27

sart

Du metal pompeux dit "'epique" bien raccoleur et de fort mauvais goût auquel sont juxtaposées quelques parties dites folk. A oublier au plus vite...

13/07/2020, 19:23

sart

Ca sonne comme du death suédois sans les fréquences basses.

13/07/2020, 19:21

Saddam Mustaine

Pas si mauvaise la suite, bien que très varié.

13/07/2020, 19:06

Humungus

Bien d'accord avec vous les gars.
... Même si j'ai tout de même une nette préférence pour leur premier album.
Quand au reste de leur discographie, elle m'en touche une sans faire bouger l'autre.

13/07/2020, 13:22

Gargan

Idem, dans mon top 10. Totalement dérouté à l'époque mais je ne m'en suis jamais lassé depuis, riffs et mélodies imparables. T'en écoute un morceau, puis deux puis l'ensemble sans t'en rendre compte. Enfin ce sont surtout les autres qui s'en rendent compte, because air guitar et air drums heh(...)

13/07/2020, 11:51

Saddam Mustaine

Amorphis cet album est sensationnel.

12/07/2020, 14:20

Pomah

Y'a clairement un côté synthwave pas dégeu, à creuser.

11/07/2020, 14:36

RBD

Voilà un groupe et un homme qui m'ont marqué à une époque où je commençais à être blasé. Ce n'est pas toujours facile à suivre d'un album sur l'autre, c'est un vrai fêlé. Mais comme dit le proverbe, ce sont des esprits comme ça qui font entrer la lumière.

10/07/2020, 23:41

aeas

Seul le batteur a encore un semblant d'intégrité à travers ses activités.

10/07/2020, 20:35

Jus de cadavre

Idem, découverte pour moi grâce à cette chronique. La prod est excellente pour l'époque !
Un bien bel hommage en tout cas Mortne...

10/07/2020, 17:38

JTDP

@jus : +9986457 !
@gerard : fais péter le "name dropping" on n'attend que ça de faire de nouvelles découvertes ! ;-)

10/07/2020, 17:10

JTDP

Purée c'est vrai qu'il est excellent cet album !!! Et malgré Youtube et le poids des ans, le son est franchement bon ! Une réédition s'impose, c'est indéniable.

10/07/2020, 17:08

Oliv

Ah bon

10/07/2020, 12:51

y'a pus d'jus

faut dire à BEBERT de pousser son camion ,il bloque la porte du garage et j'peux pas sortir la dépanneuse !

10/07/2020, 12:29

Gargan

Haha la ref à Hanson ! Belle découverte, merci.

10/07/2020, 11:59

Thrashing Metropolity

Super anecdote, Goughy ! Merci pour le partage !
Ca ne fait que confirmer tout le bien que nous sommes nombreux à penser de ce groupe culte.

Vraiment, si ces albums pouvaient être réédités, ce ne serait que justice !
Quelqu'un a évoqué plus haut l'accent franglais du (...)

10/07/2020, 11:07

goughy

Bon allez je me lance, juste histoire d'en rajouter sur les sentiments positifs qui émanent ce très beau papier (je savais pas l'histoire du début des Bérus...)
Ca devait être en 94 ou 95, on avait 14 ans, on écoutait MST et, avec deux autres potes, Mickey était une star du niveau de Br(...)

10/07/2020, 10:42