Dans l'esprit des groupes de Rock à la THE DONNAS ou SUM41, la France a eu son lot de représentant mais en 2010, un groupe du nom de THE T.A.W.S. se forme et publie un premier EP Dreamsland Will Never Fall en 2012 avant de se concentrer sur l'aspect live, aspect qui admettons le de suite lui va tellement mieux que les lieux confinés d'un studio. En effet, le groove de cette musique supporte assez mal les approximations et ce premier album des Nantais, Beyond The Path, en renferme quelques unes.

Cette musique doit avant tout dégueuler d'hymnes à hurler dans la fosse et sur ce premier album, l'intention est là mais pas la production, le mixage des voix est défavorable à Elodie Jouault qui tient le micro. Pour exemple, les chœurs sur "Ever" qui ouvre cet album sonnent tellement loin qu'on a l'impression d'une timidité qui anéanti l'effet recherché, dommage ! Il y a ensuite, l'accent tranché à la serpe de la chanteuse qui accroche les oreilles, le côté ultra calibré des morceaux qui n'éveille absolument jamais une once d'étonnement ou de surprise. Alors tout ceci est sympathique, ça s'écoute, en première partie, il est certain que le public peut trouver cela intéressant et divertissant mais ce Beyond The Path manque finalement de personnalité et passe avec cette impression que tout se ressemble et pourtant...

... pourtant un titre comme "My Bloody Roots" avec son rythme plus soutenu, un son un peu plus agressif contrebalance assez bien la voix fluette et gentille d'Elodie, tout comme "Welcome To Hell" dont la gestion des temps forts et temps plus posés promet de bonnes réactions scéniques ! En fait, sur ces morceaux, THE T.A.W.S. y révèlent leur aspect le plus Metal qui gomme ce côté SUM41. "Now I Can See" nous renvoie même directement vers le THERAPY? de Troublegum sur le riff d'introduction, la suite est un peu plus brouillonne et retrouve la facilité du début d'album et surtout cette légèreté. 

Sans être totalement désagréable, THE T.A.W.S. semble avoir le cul entre deux chaises sans jamais vraiment réussir à les réunir, ce qui ne permet pas une immersion facile dans le monde de ce groupe qui, étant donné, le côté direct de sa musique, doit de suite faire mouche et provoquer une vague d'énergie aussi soudaine que jouissive, là "My Bloody Roots" et "Welcome To Hell" tirent cet album vers le haut mais côtoient des "Get Naked" ou "Follow Me" plutôt transparents. Un premier essai en demi teinte, donc !

Track-listing :

  1. Ever
  2. Follow Me
  3. Just Like Puppets
  4. My Bloody Roots
  5. Welcome To Hell
  6. Now I Can See
  7. Get Naked
  8. Without Moderations
  9. The Best Is Coming
  10. Such Is Life
  11. #YOLO

Facebook

par Simony le 07/09/2017 à 07:21
58 %    44

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Various Artists

Grind Against Trump

Motorhead

Under Cover

Angels Cut

Sick Sick Sick

Ceaseless Torment

Forces Of Evil

Grizzlor

Destructoid

Kee Of Hearts

Kee Of Hearts

The Rinn

Stories of the Green Fairy

Cannabis Corpse

Left Hand Pass

The Donner Party

Pizza Patrol

Lynch Mob

The Brotherhood

Leucosis

Liminal

Hedger

Unshaped Thoughts / With Eyes Unbound

Horde Victorieuse (horde V.)

Horde Victorieuse

Peropero

Lizards

Janet Gardner

Janet Gardner

Black Bleeding

The Awakening

Integrity

Howling, For The Nightmare Shall Consume

Excöriator

Horned Is The Hunger

Yards

Excitation Thresholds

Muscadeath Festival XVI

Jus de cadavre / 25/09/2017
Death Metal

Gogol Premier + The Rhinogrades

Sheb / 21/09/2017
Punk

MetallicA + Kvelertak

RBD / 13/09/2017
Thrash Metal

Les Tambours du Bronx + Mountain Men

RBD / 29/08/2017
Blues Rock

Motocultor Festival 2017

Jus de cadavre / 24/08/2017
Heavy Metal

Concerts à 7 jours

Ufomammut + Usnea

01/10 : Le Ferrailleur, Nantes (44)

Satyricon

01/10 : Mjc De Reze, Nantes (44)

Evergrey

01/10 : La Boule Noire, Paris (75)

Ensiferum + Wolfheart + Skyclad

01/10 : La Machine Du Moulin Rouge, Paris (75)

Satyricon

02/10 : Le Metronum, Toulouse (31)

Alcest + Anathema

02/10 : La Cartonnerie, Reims (51)

Evergrey

02/10 : Marché Gare, Lyon (69)

Archgoat + Bölzer + Svartidauði

02/10 : Le Petit Bain, Paris (75)

Alcest + Anathema

03/10 : L'etage, Rennes (35)

Tagada Jones + Urban Blaster + Headcharger

29/09 : L'etage, Rennes (35)

Bellator + Scum + Smerter

30/09 : La Jument Pavoisée, Rennes (35)

+ Pulmonary Fibrosis + Defenestration

30/09 : T'es Rock Coco, Angers (49)

Ufomammut + Usnea

30/09 : La Boule Noire, Paris (75)

Satyricon

30/09 : La Maroquinerie, Paris (75)

Photo Stream

Derniers coms

Joli plateau ! C'est intéressant d'avoir la vision de quelqu'un de plus jeune sur Mercyless, qui était l'une des institutions de la première scène, puis qui avait cherché une évolution musicale très audacieuse aujourd'hui gommée méthodiquement des mémoires. Cela m'amuserait de revoir Carca(...)


Il est clair qu'il y a bon nombre d'albums de MOTÖRHEAD sur lesquels se pencher avant de s'attarder sur celui-là.


Ouais l'affiche se démarque réellement du festival Metal lambda. Pour moi c'est loin mais j'espère que le côté ouest et le sud de la France vont se bouger en masse pour supporter ce fest


Pour répondre à ma propre question le batteur de Benighted c'était Kevin Paradis (Svart Crown etc...). Merci à Carcariass et Red Dawn pour la réponse ;)


Le très gros défaut de cet album est que je ne vois pas quel public il vise. Pour ceux comme moi qui ont chez eux la plupart des albums du groupe, il n'apporte pas grand chose (un des rares trucs que j'aurais aimé récupérer car probablement la reprise la plus inspirée et pas la plus facile à (...)