Dans l'esprit des groupes de Rock à la THE DONNAS ou SUM41, la France a eu son lot de représentant mais en 2010, un groupe du nom de THE T.A.W.S. se forme et publie un premier EP Dreamsland Will Never Fall en 2012 avant de se concentrer sur l'aspect live, aspect qui admettons le de suite lui va tellement mieux que les lieux confinés d'un studio. En effet, le groove de cette musique supporte assez mal les approximations et ce premier album des Nantais, Beyond The Path, en renferme quelques unes.

Cette musique doit avant tout dégueuler d'hymnes à hurler dans la fosse et sur ce premier album, l'intention est là mais pas la production, le mixage des voix est défavorable à Elodie Jouault qui tient le micro. Pour exemple, les chœurs sur "Ever" qui ouvre cet album sonnent tellement loin qu'on a l'impression d'une timidité qui anéanti l'effet recherché, dommage ! Il y a ensuite, l'accent tranché à la serpe de la chanteuse qui accroche les oreilles, le côté ultra calibré des morceaux qui n'éveille absolument jamais une once d'étonnement ou de surprise. Alors tout ceci est sympathique, ça s'écoute, en première partie, il est certain que le public peut trouver cela intéressant et divertissant mais ce Beyond The Path manque finalement de personnalité et passe avec cette impression que tout se ressemble et pourtant...

... pourtant un titre comme "My Bloody Roots" avec son rythme plus soutenu, un son un peu plus agressif contrebalance assez bien la voix fluette et gentille d'Elodie, tout comme "Welcome To Hell" dont la gestion des temps forts et temps plus posés promet de bonnes réactions scéniques ! En fait, sur ces morceaux, THE T.A.W.S. y révèlent leur aspect le plus Metal qui gomme ce côté SUM41. "Now I Can See" nous renvoie même directement vers le THERAPY? de Troublegum sur le riff d'introduction, la suite est un peu plus brouillonne et retrouve la facilité du début d'album et surtout cette légèreté. 

Sans être totalement désagréable, THE T.A.W.S. semble avoir le cul entre deux chaises sans jamais vraiment réussir à les réunir, ce qui ne permet pas une immersion facile dans le monde de ce groupe qui, étant donné, le côté direct de sa musique, doit de suite faire mouche et provoquer une vague d'énergie aussi soudaine que jouissive, là "My Bloody Roots" et "Welcome To Hell" tirent cet album vers le haut mais côtoient des "Get Naked" ou "Follow Me" plutôt transparents. Un premier essai en demi teinte, donc !

Track-listing :

  1. Ever
  2. Follow Me
  3. Just Like Puppets
  4. My Bloody Roots
  5. Welcome To Hell
  6. Now I Can See
  7. Get Naked
  8. Without Moderations
  9. The Best Is Coming
  10. Such Is Life
  11. #YOLO

Facebook

par Simony le 07/09/2017 à 07:21
58 %    67

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Pink Mass

Necrosexual

Eyestral

Beyond

Virgil

Initium

Watchcries

Wraith

Midnight

Sweet Death and Ecstasy

Blood Freak

Total Destruction Of The Human Form

Veilside

Eclipse

Full Of Hell, The Body

Ascending a Mountain of Heavy Light

Feast!

Feast!

The Erkonauts

I Shall Forgive

War Possession

Doomed To Chaos

Sweet

Unified

Corpsia

Genocides in the Name of God

Baneful Storm

Invocations

Boycott

The Mighty

Naeramarth

The Innumerable Stars

Nephren-ka

La Grande Guerre De L'Epice

Warcall

Invaders

Ailafar

Heartbeat

Savage Annihilation + Nephren-Ka + Geniteur + Inseminate Degeneracy

Jus de cadavre / 21/11/2017
Brutal Death Metal

Interview de l'asso La Vonologie

Jus de cadavre / 17/11/2017
Festival

Lezard'Os Metalfest 2017

Simony / 13/11/2017
Post Hardcore

Concert Metal

Simony / 07/11/2017
Djent

Concerts à 7 jours

+ Solstafir + Myrkur

21/11 : Antipode, Rennes (35)

Stolen Memories + Black Widow's Project + Mother And Pearl

24/11 : Warm Audio, Decines-charpieu (69)

Seeds Of Mary

24/11 : Espace El Doggo, Limoges (87)

Dying Hope + Desperhate

25/11 : Alex's Tavern, Rennes (35)

Volker + Adx + Lurking

25/11 : Espace René Fallet, Crosne (91)

Solstafir

26/11 : Jas'rod, Pennes Mirabeau (13)

Photo Stream

Derniers coms

belle affiche , les bretons sont veinards, félicitations


Ben pour beaucoup, BEHEMOTH c'est le groupe froid et clinique de The Apostasy par exemple alors que pour d'autres c'est aussi un groupe de Black comme il l'était à ses débuts. Dans le cas de VIRGIL l'influence est clairement dans le chant mais aussi certaines parties de guitare.
Mais je sui(...)


Même si le style n'est pas pour moi, ça tient la route. C'est fou en tout cas le nombre de groupe de deathcore qui cite BEHEMOTH comme grande influence... Ça donne du crédit auprès des metalleux de base ? :D


Ouais, balèze cette annonce ! Pour une première "vraie" édition fallait oser !


Belle affiche pour ce festival, Manilla Road fait partie des groupes que j'aimerai bien voir une fois quand même !