Beyond the Wall

Metalian

24/10/2022

Temple Of Mystery Records

Je ne vais pas cacher mon plaisir de retrouver les canadiens de METALIAN, trois ans après notre dernière rencontre musicale. Vortex, le quatrième album de la bande montréalaise m’avait en effet enchanté les oreilles, au point de faire du groupe l’un de mes chouchous des années 2010. Je retrouvais dans cette musique la naïveté des sorties eighties nuancée d’un contrôle et d’une imagination du nouveau siècle, loin de la facilité old-school et des reproductions à l’identique.

2022 étant presque terminé, METALIAN débarque juste à temps pour éventuellement se faire une place dans les tops de fin d’année, bien que je ne pense pas que cela soit leur intention. Non, leur seule volonté est une fois encore de proposer des chansons riches, pleines et créatives, tout en respectant les us et coutume Heavy de ces quarante dernières années. Très proche de la NWOBHM tout en assumant ses racines canadiennes, le quatuor nous livre une fois de plus une prestation haut de gamme, délicieusement vintage mais pas poussiéreuse pour autant, et nous hypnotise de ses talents individuels et de son collectif soudé.

En découvrant Beyond the Wall, j’ai bien évidemment reconnu immédiatement mes protégés, toujours aussi doués pour pondre des hymnes à reprendre en chœur live. Sans hésitation, je peux d’ores et déjà affirmer que ce cinquième tome des aventures canadiennes fait partie du haut du panier pour le groupe, qui a conservé ses exigences intactes. Et il suffit de trois morceaux au quatuor (Ian Wilson - guitare/chant, Simon Costa - guitare, Andres Arango - basse et Tony Cantara - batterie) pour nous emporter dans son nouvel univers, parfaitement décrit par cette pochette au trait un peu gauche, mais au message limpide : que se passe-t-il de l’autre côté du mur, là où l’herbe est verte, les vitres immaculées et le soleil toujours chaud ?

Dans le viseur, toujours cette différence entre la base du peuple et ses élites, complétement déconnectées et peu amènes à partager leurs biens. Cette thématique bénéficie d’une traduction musicale sans aucune faute, et dès le démarrage actif de « March to the Death », la course vers la mort commence, et nous laissera au pied du ravin à méditer sur notre destin.

Mais c’est bien « Motorhorse » qui selon moi lance vraiment les hostilités, de son up tempo infernal et de ses riffs fatals. Entre un HAUNT survitaminé et un SATAN adouci, METALIAN rend une fois de plus hommage aux plus grands, entre les premières heures d’un JUDAS PRIEST quelque peu bluesy et un THIN LIZZY turbocompressé. On trouve bien sûr aussi de grosses traces de ce Heavy anglais que Lars aimait tant, entre DIAMOND HEAD, TRESPASS et ANGEL WITCH.

La quintessence des années 80 encore amoureuses de leurs aînés seventies, pour un rappel à l’ordre : la nostalgie n’est pas déplacée tant qu’elle ne sert pas d’argumentaire promotionnel majeur. Autrement dit, passéisme d’accord, mais passéisme créatif, et empreinte contemporaine forte. Cet album possède donc tous les arguments pour séduire les fans d’un Heavy Metal chantant et mélodique, mais ne lésinant pas sur les BPM, comme en témoigne le cramé « Fire on the Road », totalement débridé, lové entre EXCITER et RAVEN. On tape un peu partout donc, on fait les poches au passé pour trinquer à la santé du présent, et surtout, on module, on change de ton, on dévie pour de bon, histoire de ne pas refourguer dix fois la même chanson. Entre classicisme et liberté de ton, Beyond the Wall fait tomber les murs, nous laisse en pamoison, et utilise le boogie de saison pour se rapprocher d’une version Beta de MAIDEN (« Last Chance to Ride »), avant de mettre en branle ses ambitions.

Ces ambitions sont marquées par deux morceaux plus longs que la moyenne, entre douceur et fureur, entre ballade Folk et Progressif féroce, avec « Solar Winds » et « Rise of the AI ». Ces deux titres permettent à la mi-album de monter d’un cran, et de nous éviter le coup de mou. Extrêmement bien agencés, portés par des mélodies pastorales légèrement jaunies, mais aussi bousculés par des accélérations fumeuses, ces deux chapitres représentent la face cachée du groupe, généralement plus prolixe lorsque le tempo décolle.

Ce qui est immanquablement le cas de « Beyond the Wall », title-track en up tempo nerveux, assez proche de ce que MAIDEN pouvait proposer durant les années Paulo.

Jamais lassé ni lassant, ce cinquième album de METALIAN se déguste encore bouillant, entre deux sorties trop conventionnelles. Car les canadiens ont gardé ce panache qui leur permet de sonner vintage sans s’afficher dans la vitrine d’une boutique d’antiquités. On se lâche sur le nerveux « Behind the Lies », on se trémousse et on déforme sa frimousse sur le très MOTORHEAD « Cold Thunder », et on se finit tranquille sur « Dark City », qui après un riff emprunté aux frères Young, s’envole vers les paradis Pop-Metal, entre harmonie facile et enthousiasme contagieux.

De tout, pour tous les goûts, mais une stabilité bluffante, et une qualité constante. Un beau parcours pour un groupe sincère, honnête et généreux, qui depuis 2009 a fait bien des heureux. Beyond the Wall ne détruira sans doute pas les murs entre le peuple et ses élus, mais il fera tomber les barrières entre les clans dans la famille Metal. Universel sans être consensuel, voilà un équilibre difficile à trouver. Alors autant en profiter.          

  

      

Titres de l’album :

01. March to the Death

02. Motorhorse

03. Fire on the Road

04. Last Chance to Ride

05. Solar Winds

06. Rise of the AI

07. Beyond the Wall

08. Behind the Lies

09. Cold Thunder

10. Dark City


Facebook officiel

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 30/11/2022 à 17:13
80 %    82

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

GBH + All Borders Kill

RBD 26/01/2023

Live Report

ORGÖNE / PRESUMPTION / BARABBAS - Rennes

Jus de cadavre 18/01/2023

Live Report

Voyage au centre de la scène : MESTEMA

Jus de cadavre 15/01/2023

Vidéos

Sélection Metalnews 2022 / Bonne année 2023 !

Jus de cadavre 01/01/2023

Interview

Kollaps

RBD 19/12/2022

Live Report

Voyage au centre de la scène : METAL EXHUMATOR

Jus de cadavre 18/12/2022

Vidéos

Insanity Alert + Sekator + Detoxed

RBD 01/12/2022

Live Report

Fleshcrawl + Disfuneral + Median + Nebulizar

Simony 23/11/2022

Live Report

Frustration + Verdun

RBD 22/11/2022

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Saddam Mustaine

Ptdr de la censure envers Cannibal Corpse en 2023 XD

29/01/2023, 23:06

UnderWill

Thanks for the review! We really appreciate it, it means a lot for us. We´ve updated our social media, our Bandcamp page it´s up and running now: https://underwill.bandcamp.com/album/the-inevitable-end

29/01/2023, 21:23

NecroKosmos

Et pour revenir sur l'Allemagne, Cannibal Corpse est toujours frappé d'une interdiction, celle de jouer des titres de certains de leurs albums. Bref...

29/01/2023, 11:52

NecroKosmos

Tout à fait. Je me souviens d'un vieux concert de Mayhem (à Rennes, il me semble) où Necrobutcher faisait des saluts nazis en backstage alors qu'il était complètement bourré. David VINCENT de Morbid Angel à une époque vantait &agra(...)

29/01/2023, 11:51

Saddam Mustaine

Bof Mayhem tout ça ils jouent au Wacken par exemple 

27/01/2023, 20:55

Buck Dancer

En même temps ça peut se comprendre. On parle de l'Allemagne et de Nuremberg. Les conneries (ou pas) d'un mec bourré le bras tendu passe certainement moins bien, malgré ses excuses, que dans d'autres pays. J'imagine aussi qu'en Allemagne cette i(...)

27/01/2023, 18:45

Saddam Mustaine

La prochaine étape sera d'envoyer Phil Anselmo dans une prison isolé en Sibérie et même d'exilés sa famille sur une île déserte pendant plusieurs générations

27/01/2023, 18:01

Saul D

Je suis un gros fan de GBH (sur album), notamment des premiers disques...mais en concert, hum...j'ai vu quelques vidéos youtube, et le groupe joue au ralenti ( contrairement à Exploited), donc je ne suis pas pressé de les voir en live...après, 40 ans d'existe(...)

27/01/2023, 14:56

Humungus

Mon souhait pour 2023 :Que la terre ne soit peuplé que de RBDs.

27/01/2023, 13:17

Pomah

+1 RDB

27/01/2023, 12:36

Bermuda Syndrome

Non à la haiiiiiiiiiiiiiiiiine

27/01/2023, 00:01

RBD

Et ça devait arriver... Les aventures du PanterA nouveau seront sans doute un bon indicateur de l'état de la liberté d'expression, selon les pays d'accueil des dates qui seront annoncées. Je ne cautionne pas les mauvaises blagues de Phil Anselmo, ne vous(...)

26/01/2023, 22:42

Jadore

VSool good sound

26/01/2023, 14:25

Arioch91

@mortne2001, merci pour la chro qui donnait envie d'écouter, rien qu'à la lire.Achat direct des deux skeuds sur Bandcamp, mes premiers achats de l'année !

26/01/2023, 09:06

torchure

ils sont contents, ils ont fait barrage à la haine

26/01/2023, 07:06

grinder92

Ben non, justement...

25/01/2023, 15:51

Jus de cadavre

Vous faites chier !

25/01/2023, 14:53

NecroKosmos

Monde de merde.

25/01/2023, 11:40

Wildben

Je peux pas, je suis apopathodiaphulatophobe.

25/01/2023, 11:06

Steelvore666

@Arioch.Enorme, ça va me faire ma journée !

25/01/2023, 08:41