Bloodlust

Dungeon Steel

05/11/2021

Signal Rex

Avec un blaze pareil, une pochette pareille, l’affaire sentait le revival Heavy à plein nez. Mais faites confiance à Signal Rex pour bien brouiller les pistes, et savoir choisir ses groupes. Venu d’Equateur, le duo DUNGEON STEEL n’a rien d’un hommage aux Heavy Metal maniacs des années 80, ceux qui croisaient le fer avec des riffs glorieux et des textes emprunts d’Heroïc Fantasy. Non, ces deux-là seraient plutôt du genre prêtres musicaux défroqués ayant un peu trop écouté VENOM et HELLHAMMER, mais aussi le BM le plus rude des années 90. Il faut dire que nos deux amis (Eblis Destructor - batterie, Wampyric Strigoi - chant, pas d’autres indications quant à l’instrumentation, guitare ou basse…) ont fait leurs armes dans pas mal de combos underground de leur pays, et plus particulièrement WAMPYRIC RITES. D’ailleurs, le hurleur en chef peut se targuer d’une expérience conséquente, en actant sur son CV d’implications au sein de Wampyric Rites donc, mais aussi AVSTRAL FOREST, OBLIVION CASTLE, WINTERSTORM, NIGHTLY STORMS, LE DELIRE DES NEGATIONS, BROKEN MIRROR, ou LIFE DEPRESSION.

Pas des bleusailles donc, mais des soldats des ténèbres rompus à l’exercice du combat frontal, et si Bloodlust n’est que le premier EP du concept DUNGEON STEEL, il en exhale déjà des effluves putrides et un savoir-faire certain.

Dans un style guitare jetable et lignes de chant captées dans une vieille cave avec du matériel de fortune certainement emprunté de force à un combo du coin, ce premier EP réserve de belles surprises aux amateurs de Black/Speed méchant comme une teigne, et possédé comme une Regan en train de vomir tout vert. Ici, tout respire la vitesse, les riffs immédiats, les couplets hargneux et les refrains inexistants, comme un groupe de Speed des années 80 découvrant par projection astrale les débordements norvégiens des années 90.

Rapide, concis, solide, doté d’une superbe intro synthétique nous mettant dans l’ambiance (« Dungeon Steel »), truffé de plans tous plus catchy les uns que les autres et de soli étonnamment performants, Bloodlust est une sacrée bonne surprise, et adapte les standards nostalgiques avec un panache noir indéniable.

Avec un travail de percussions de premier plan, une cadence d’abattage folle et un enthousiasme dans le blasphème incroyable, les deux complices font preuve d’une exubérance qui fait du bien aux oreilles, et qui nous replonge dans notre jeunesse la plus sauvage. J’en prends pour exemple le killer « Knight's Head », qui donne un sacré aperçu du talent de batteur d’Eblis Destructor, sorte de Lombardo sous acides, qui multiplie les fills et transforme de simples patterns en numéro de cirque. On pense parfois à une version satanique et démente de nos chers MACABRE, avec ces riffs qui donnent le sentiment d’avoir été accélérés au mixage, mais avec des lignes de basse rondes et une énergie à décorner Satan lui-même, DUNGEON STEEL contamine de sa bonne humeur underground, et pousse la concurrence dans les orties avec mémé.

Réussissant à se montrer allusif à toutes les tendances extrêmes les plus rétrogrades, ce premier EP ne lasse jamais, et trouve toujours le moyen de rebondir sur une idée différente. Ainsi, le catchy et Heavy « Midnight Nightmares » surprend de son épaisseur Metal, alors que l’atomique « Emperor of the Krypts » bombarde le HELLHAMMER des grandes années de radiations BATHORY pour le transformer en créature monstrueuse.

Jouissif, doté d’une production qui vous vrille les tympans de ses médiums, ce premier EP est hautement recommandable aux nostalgiques d’une bestialité analogique. Excellents musiciens, Eblis Destructor et Wampyric Strigoi nous ont bien dupés avec Bloodlust en se faisant passer pour des sympathisants Heavy anonymes dans la masse. Mais là du coup, c’est vous qui allez-vous prendre la masse dans la gueule. Et bien velu en plus.       

  

                                                                                                                                                                                                        

Titres de l’album:

01. Dungeon Steel

02. Kommando Wolf

03. Heavy Metal Tyrant        

04. Knight's Head

05. Midnight Nightmares      

06. Emperor of the Krypts


Bandcamp officiel


par mortne2001 le 02/11/2021 à 14:25
80 %    447

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

HELLFEST 2024 / Clisson

Jus de cadavre 15/07/2024

Live Report

Escuela Grind + BMB

RBD 08/07/2024

Live Report

The Mandrake Project Live 2024

Simony 05/07/2024

Live Report

Hatebreed + Crowbar

RBD 18/06/2024

Live Report

Nostromo + Nwar

RBD 03/06/2024

Live Report

Dvne + My Diligence

RBD 29/05/2024

Live Report

Anthems Of Steel VI

Simony 24/05/2024

Live Report

Pessimist + Demiurgon

RBD 14/05/2024

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Jus de cadavre

On me dit dans l'oreillette que la femme de Rob (qui est française) est fan d'Indochine et qu'elle ne serait pas étrangère à cette décision de reprise... L'amour rend aveugle, mais sourd aussi apparemment.

18/07/2024, 14:59

Humungus

Monument.

18/07/2024, 13:39

Humungus

"Kirk et Rob reprennent "L'Aventurier" d'Indochine"... ... ...Le groupe qui aime à se tirer une balle dans le pied quoi !Après l'ignominie de la reprise de Johnny il y a quelques années...A la prochaine date franç(...)

18/07/2024, 09:35

Alain MASSARD

juste excellent!!!!

17/07/2024, 16:30

Tourista

''Shoot the babies in the nest, that's the real hunting''

17/07/2024, 08:37

Ivan Grozny

Pour ma part :Jeudi : Ashinhell / Immolation / Brujeria / Megadeth (aïe aïe) / Shining (le groupe norvégien) / Sodom / Cradle of FilthVendredi : Fear Factory / Savage Lands / Kanonenfieber / Satyricon / Emperor / Machine Head (la fin vite fait pour boire un coup) / (...)

17/07/2024, 01:16

Gargan

« Wher’ar’you Marshall ? » « yeahiyeaah wohooo !! »

16/07/2024, 21:51

LeMoustre

Sympa.En plus tête d'affiche au Pyrenean Open Air en septembre. Ça se loupe pas ça 

16/07/2024, 10:06

Cupcake Vanille

Ok c'est très différent de la période You Will Never Be One of Us qui était plus un mix sauvage et efficace entre un Slayer et Napalm Death. Todd Jones change encore de style vocalement, pour un truc plus vomissant rempli de glaire dans une ligne death(...)

15/07/2024, 11:11

RBD

Excellent ! Ils sont revenus tourner ce clip à la "Maison des choeurs" où nous les avions vus pour un concert inoubliable à l'automne 2023. Il s'agit d'une ancienne chapelle de style Louis XIV (mais pas baroque) accolée à l&apos(...)

11/07/2024, 16:43

Simony

@Tourista : je partage en tout point tes dires. Si ce n'est pour MAIDEN car je suis un incorrigible fan qui aimera toujours ce groupe et les voir sur scène mais je comprends parfaitement ton point de vue que j'applique à AC/DC par exemple. J'ai une super image de la d(...)

11/07/2024, 09:59

Simony

@Tourista : je partage en tout point tes dires. Si ce n'est pour MAIDEN car je suis un incorrigible fan qui aimera toujours ce groupe et les voir sur scène mais je comprends parfaitement ton point de vue que j'applique à AC/DC par exemple. J'ai une super image de la d(...)

11/07/2024, 09:59

Jus de cadavre

Quand NAILS se met au Speed Thrash   ! Bah ça bastonne !

10/07/2024, 19:48

Tourista

Pardon : présent à Paname.

10/07/2024, 18:41

Tourista

Présent.  Set-list hyper solide, groupe hyper en place et son aux petits oignons. Plaisir manifeste du chanteur (malgré sa crève) et accueil formidable (est-ce une surprise ?) du public. Le plus appréciable dans la forme c'était sa gestuelle dimensionn(...)

10/07/2024, 18:40

RBD

C'est vrai qu'il se maintient bien malgré les ans. Cela me rappelle il y a fort longtemps quand j'avais vu Blaze Bailey tourner en solo peu après son départ de Maiden. Mais Bruce est à un autre niveau de charisme et de talent, c'est clair.

10/07/2024, 12:43

wolf88

salut, ce n est pas Autriche mais Australie   

08/07/2024, 18:48

LeMoustre

Tuerie intégrale.Point.

07/07/2024, 14:33

Humungus

"Je préfère d'ailleurs aller jusqu'au Rockhal plutôt que de monter à Paris où tout n'est que galère et source de stress et d'énervement".Amen !

06/07/2024, 08:19

Gargan

Ah oui ! J’espère que ce sera l’occasion pour faire quelques dates, hâte de les revoir.

06/07/2024, 08:08