Caged Like Rats

Rat Cage

10/02/2017

La Vida Es Un Mus

Replongeons s’il vous plaît dans les arcanes de l’underground, pour y découvrir de quoi nous guérir des blessures mainstream qui commencent à s’infecter…Que pourrions-nous y découvrir de nouveau ? De nouveau je ne sais pas, mais de furieux à n’en point douter, et surtout un sacré quota de bargeots qui tricotent leur pull de la discorde en toute discrétion, resserrant les mailles pour en faire des côtes et faire grimper la leur.

Tiens d’ailleurs, ce matin je suis tombé sur un chevalier du genre solitaire, qui pèse sur le dos de sa monture en solo, et qui vient de publier un sacré 7’’ au doux parfum de révolte Core que vous saurez apprécier à sa juste valeur.

Sorte de croisé D-beat/Crust en guerre contre la morosité et l’oppression, Bryan J. Suddaby/RAT CAGE nous propose donc ses vues sur une musicalité outrancière soulignant les travers de la société dans laquelle il évolue, et il faut admettre que la solitude lui va à merveille. Certes, son approche est résolument classique, mais d’une efficacité outrancière, et d’une hétérogénéité remarquable et travaillée.

D’où vient ce preux Templier en quête du Saint Graal Hardcore lui garantissant des ressentiments éternels contre l’ordre établi ? Je n’en sais pas plus que vous, mis à part qu’il nous en vient de Sheffield, et qu’avec ce Caged Like Rats, il prouve que l’autodiscipline permet d’évoluer dans un registre d’ordinaire réservé à des assemblées.

Prenant lui-même en charge tout le travail instrumental et vocal, passant allègrement de la guitare à la batterie tout en malmenant une basse et ses cordes vocales, Bryan fait le tour de la question Crust/D-Beat en six portions, aussi relevées que crémeuses, et dispose d’une entame sérieuse pour se faire sa place sur une scène toujours plus avide de nouveautés furieuses.

En s’inspirant des références TOTALITÄR, DISARM, PARTISANS, mais en puisant aussi dans l’héritage des DISCHARGE et autres CONFLICT, tout en louchant sérieusement du côté des pays nordiques, l’homme signe un premier simple très solide et rapide, qui n’a de leçon à recevoir de personne, mais qui peut en prodiguer quelques-unes à ceux que sa performance étonne.

Rien qui bousculera l’ordre établi ou qui fera vaciller les idoles de leur trône, mais une bonne sélection de pamphlets sous haute surveillance contestataire, pour une dizaine de minutes de D-Beat qui s’affaire, et vite, sans pour autant négliger quelques thèmes plus accrocheurs.

Ainsi, si la plupart des entrées cavalent comme des dératées, « Caged Like Rats » calme les ardeurs et surfe sur un mid tempo accrocheur, doublé d’un riff qui ne l’est pas moins, pour une grosse dose de Hardcore à la New-yorkaise. Ce qui prouve que l’homme ne se contente pas d’observer ses rats de laboratoire, qu’il assimile certainement à ses contemporains…Mais pas d’inquiétude, malgré cette pause dans les vicissitudes, le tempo général reste largement up, et si toutes les interventions respectent la traditionnelle limite des deux minutes, elles casent suffisamment d’idées pour se montrer affûtées.

Et de « Pressure Pot » et ses hurlements convaincants à « No Consolation » et son intro qui ne ménage pas les déchainements, les BPM sont fluctuants, mais toujours abondants, dans un registre de D-Beat qui nourrit les racines scandinaves d’un engrais tout à fait anglais et américain.

C’est solide, rapide, lumineux, mais surtout affolé et affolant, tout en gardant le contrôle d’un instrumental qui ne tombe jamais dans l’amateurisme.

Avec en sus une production parfaitement adaptée (si ce ne sont ces quelques shunts de fin un peu incongrus et pas forcément bien amenés), ce Caged Like Rats illustre parfaitement la course de rongeurs cherchant désespérément la sortie de leur labyrinthe, sans jamais la trouver.

Une métaphore sur l’humanité ?

Mais tout à fait, et la plus idoine qui soit, pour un ballet de l’absurde au monochrome Crust et D-beat de bon aloi.

Et pour un musicien isolé dans son coin (quoique sa page Facebook personnelle présente un acteur investi de la scène Hardcore locale de Sheffield), Bryan J. Suddaby prouve qu’il n’a besoin de rien, si ce n’est son talent naturel et sa rage essentielle.

 Un simple actif et activiste, que vous pouvez vous procurer via le label londonien DIY La Vida Es Un Mus, qui se charge de sa distribution en format 45 tours.


Titres de l'album:

  1. Pressure Pot
  2. Death Bed Blues
  3. Wasted Time
  4. Cage Like Rats
  5. Time To Fight
  6. No Consolation

Bandcamp label


par mortne2001 le 11/02/2017 à 15:28
70 %    594

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Dirge + Spinning Heads 2005

RBD 05/04/2021

Live Report

Voyage au centre de la scène : Frank Arnaud

Jus de cadavre 21/03/2021

Vidéos

Nile + Krisiun + Grave + Ulcerate 2009

RBD 03/03/2021

Live Report

Killing For Culture - Tome 2

mortne2001 23/02/2021

Livres

Voyage au centre de la scène : MASSACRA

Jus de cadavre 21/02/2021

Vidéos

Killing For Culture - Tome 1

mortne2001 15/02/2021

Livres

Moonspell 2007

RBD 04/02/2021

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Arioch91

Oups ! J'étais totalement passé à côté de cette chronique ! Merci @mortne2001 pour l'avoir rédigée !

19/04/2021, 08:48

Arioch91

OK, on reprend les bonnes vieilles recettes visibles sur Hadeon : on prend Testimony, on mélange avec Spheres et ça donne Hadeon et semble-t-il Exitivm.A voir.

19/04/2021, 08:44

metalrunner

Une sacrée bonne surprise de l énergie de l innovation le futur quoi ..Dommage que la tournée de juin soit annulée

18/04/2021, 19:48

RBD

Je réagis plutôt comme Buck Dancer. Mes attentes envers FF sont basses depuis longtemps. Je n'espère plus de grands titres comparables à ceux qui remontent aux années 90 (formulé comme ça, c'est encore plus dur). Si tout est à l&apo(...)

18/04/2021, 12:39

yul

Rien de bien intéressant ici.

18/04/2021, 11:57

Gargan

Tu n’es donc pas optimiste.

18/04/2021, 08:15

la reine des neiges

ha ha! nul!

18/04/2021, 00:02

Eliminator

Tout est à chier, riffs insipides, claviers ultra kitch, refrain ultra mielleux. Ce son de gratte de merde, c'est époustouflant ! Cette mode des grattes 7/8 cordes me saoule, laissez ça à Meshuggah. Meme pas envie de juger le reste. Monde de merde! ;)

17/04/2021, 23:54

Gargan

On peut écouter la totalité à présent, et il faut bien dire que ça sort tout de suite du lot ! Je me tâte pour une commande.

17/04/2021, 19:01

Wolf88

17/04/2021, 17:26

NecroKosmos

Nous sommes vieux et nous avons bon goût. Bon, moi qui suis ultra-fan, j'adore le dernier album mais je trouve que la production y était un peu à chier. Mais je reste totalement confiant.

17/04/2021, 10:03

NecroKosmos

Bien vu le nom du groupe : facile à prononcer pour les non-biélorusses...  :)

17/04/2021, 09:59

Humungus

Mouais...Clairement pas terrible.Je rejoins Simony (sauf que moi j'avais plus qu'apprécié les deux derniers albums).Bref... A juger sur la longueur quoi... ... ...

17/04/2021, 08:51

Humungus

Ne nous voilons pas la face MorbidOM :Nous sommes vieux bordel !!!

17/04/2021, 08:51

Gargan

Très belle punchline finale haha !

17/04/2021, 08:41

MorbidOM

Je partageais les mêmes craintes d'autant que le dernier n'était pas forcément un accident (ça faisait un moment que le groupe tournait un peu en rond, d'ailleurs l'avant dernier si il était moins mauvais était déjà d&eacu(...)

17/04/2021, 02:21

Buck Dancer

J'etais parti pour dire du mal, j'en avais tellement envie vu ce qu'il reste du groupe et ce qu'il est devenu, mais je trouve le morceau presque bon. Surprenant dans sa construction, pas trop linéaire et avec des riffs pas si convenu. Puis il y a le chant bien hargneux (...)

16/04/2021, 23:53

Simony

J'y retrouve les mêmes défauts que les dernières sorties du groupe, titre lambda à la fin duquel tu ne retiens rien ! Au niveau des guitares c'est d'une pauvreté affligeante, indigne d'un groupe de ce niveau, y a pas de riff c'est de la r(...)

16/04/2021, 20:47

Wolf88

Tracklist:1- Intro 2:042- Die erste Levitation 5:073- Zelfkastijder 6:034- Hypnotisch Bevel - De daimonische Mensch 7:325- Zelfbestraffingstendenz en occulte Raadsels 6:106- Vom freien Tode 7:377- Scabreusheden uit hed Tuchtarsenaal 9:26(...)

16/04/2021, 14:07

Wolf88

voir aussi info:Rock'n Load 

16/04/2021, 13:57