Une fois n'est pas coutume, Great Dane nous propose quelque chose de légèrement différent du death ou du brutal death auxquels ils nous ont habitué depuis maintenant quelques années. Pas de grande révolution tout de même, on ne change pas énormément de registre, on ne verse pas ici dans le mélodique ou dans le symphonique mais dans quelque chose de plus orienté black/death.

Le groupe ou plus exactement le projet qui nous intéresse aujourd'hui répond au doux nom de LORDS OF THE CEMETERY. Il est l’œuvre de L.C.F. chanteur et multi-instrumentiste français déjà connu pour sa participation à COMEDIE MACABRE, groupe de black mélo symphonique et gothique qui a sorti deux albums avant de changer de nom pour celui de VANGUARD X MORTEM et de sortir deux autres albums et plus récemment un EP, en 2016. Si avec ce groupe, notre homme est accompagné d'une chanteuse et violoniste et d'un batteur, c'est tout seul qu'il est crédité sur ce Citipati, qui est donc son premier album. Reno Cavadaski semble cependant désormais être le batteur du groupe, c'est en tout cas ce qu'indique la page Facebook du groupe.

Bref, quoi qu'il en soit, seul ou à deux, le résultat obtenu est des plus intéressants. Les amateurs de DEATH, MORBID ANGEL, NOCTURNUS pour les riffs, les solos pléthoriques et la technique mais aussi de DISSECTION plus pour l'atmosphère obscure et le savant mélange entre black et death, voire du LOUDBLAST de la grande époque pour quelques riffs devraient vraiment y trouver leur compte avec ce skeud. Le death règne en maître sur cet album mais il plane constamment une ambiance assez sombre, très black métal. Certains titres comme "Eternal Dance Of Death" laissent une place plus importante au black metal.

Les tempos sont variés, jamais lents mais oscillants constamment entre le mid et le rapide. Les rythmiques solides ne manquent pas mais ce sont surtout les solos qui occupent tout l'espace. Notre homme s'en est donné à cœur joie et nous en balance sans cesse dans tous les titres sans que l'intensité ne baisse un seul instant.

Il faut dire que l'album est ramassé puisqu'on dépasse à peine la demi-heure. Aucun risque donc d'être lassé mais il faudrait de toute façon être sacrément difficile ou avoir de la merde dans les oreilles pour ne pas apprécier ce bon album. Premier essai, première réussite.

Titres de l'album:

  • 1. Behind The Portal
  • 2. Eternal Dance Of Death
  • 3. Smiling Skeleton
  • 4. Citipati
  • 5. The Charnel Mask
  • 6. Wrathful Deities
  • 7. Demonic Appearance
  • 8. We Are Them

Facebook

par Sheb le 20/04/2017 à 06:04
80 %    189

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Doomster Reich

Drug Magick

Kleptocracy

Kleptocracy

Hecate

Une Voix Venue d'Ailleurs

Mind Awake

Pressure

Plague

Plague

Knelt Rote

Alterity

Disastrous Murmur

Skinning Beginning (1989-1991)

Obscene

Sermon to the Snake

Lurker Of Chalice

Lurker of Chalice

Cryptivore

Unseen Divinity

Ossuarium

Calcified Trophies of Violence

Mother Misery

Megalodon

Flesh Mother

Nourishment

Ekranoplan

Hypnopaedia

Inseminate Degeneracy

Genesis Of A Disastrous Gestation

Holophonics

Fast Forward

Ecloss

Diluvienne

Removalist

Removalist

Monnier

Monnier

Interview Fabien W. Furter (WHEELFALL)

youpimatin / 13/02/2018
Indus

Interview du groupe BLACK REAPER (Chine)

Jus de cadavre / 01/02/2018
Black Death Metal

Trisomie 21

RBD / 29/01/2018
Electro

Interview Mad et PYM (DeadMen)

youpimatin / 22/01/2018
Post Rock

Concerts à 7 jours

Moonspell + Cradle Of Filth

21/02 : La Rodia, Besançon (25)

Exarsis + Nile + Terrorizer

21/02 : Le Grillen, Colmar (68)

Asenblut + Angantyr + Ereb Altor

23/02 : Le Blogg, Lyon (69)

Asenblut + Lappalainen + Belenos

24/02 : La Ferme Du Buisson, Noisiel ()

+ Atrystos + War Inside

24/02 : Le Mondo Bizarro, Rennes (35)

Photo Stream

Derniers coms

AH AH AH !!! !!! !!!
Commentaire excellent bordel !


Même pochette (si ce n'est la couleur et la position de celle-ci) que "High on infinity" de COUNT RAVEN.
Vous vous en foutez je sais, mais j'avais envie de le dire...


Si c'est ouvert qu'aux gens à qui Loudblast doit du pognon, y aura du monde.


J'aime bien, ça reconnecte au plus profond des racines.


Question :
Si le groupe doit du pognon a quelqu'un depuis 2013 pour des travaux de graphisme restés impayés, ça vaut une entrée gratuite ???