Provenance : Ravenne, ville italienne de la province de Ravenne en Émilie-Romagne.

Formation : Récente

Line up : Edo (basse et chant), Dario (guitare et chant)

Productions : Première démo.

Influences : REPULSION, SQUASH BOWELS, BLOCKHEADS, SUFFERING MIND, PHOBIA, INSECT WARFARE, ASSUCK, LYCANTHROPY

But avoué : Faire un maximum de bruit en un minimum de temps imparti.

Voilà, avec ça normalement, je peux fermer les guillemets et aller préparer le repas. Mais vous vous doutez bien que je ne vais pas me contenter d’une présentation concise pour vous introduire à ce duo Italien, en tout bien tout honneur…

Comme dit dans les informations de préambule, les RUSCO viennent de la jolie ville de Ravenne, et proposent avec ces dix morceaux leur première démo qui se vautre avec complaisance dans un déballage de Powerviolence sombre et de Grind de décombres.

Leurs influences en disent long sur leurs intentions, et une fois avalées les pistes de ce premier essai, vous constaterez qu’elles ne furent pas empilées au hasard.

Il est évident que le duo Italien a beaucoup écouté les figures imposées du genre au point de tenter de les reproduire à la lettre, ce qui nous donne donc cette démo disponible en version digitale sur leur Bandcamp, qui n’est que brutalité, vitesse, intensité et manque d’empathie assumé.

Rustres les RUSCO ? C’est un fait, et leur Grind parfois à la limite du Noisecore ne prétend pas reproduire à l’identique les motifs ouvragés de la dentelle de Calais (ou de Douvres, selon les options), mais plutôt les dépeçages en règle chez leurs modèles d’ASSÜCK et BLOCKHEADS.

En gros, ça joue vite, gras, concis, et mis à part « Morto Schiavo », ça dépasse à peine la minute pour ne pas se perdre en considérations inutiles.

A la lisière quand même du Goregrind parfois (« Cloaca », et n’oublie pas le papier pour t’essuyer), voire les deux pieds dedans (les breaks fumants de « Non Ho Scelto », à rendre jaloux les SUBLIME CADAVERIC DECOMPOSITION et CARCASS), mais souvent Powerviolence à outrance (« Tua Opinione, Mia Realtà », grosse mandale qui cavale), ou Grind sans souffrance (« Individui in Secondo Piano »), le duo costaud fait le tour de la question ultraviolente transalpine en s’inspirant des meilleures rapines US et de l’est, et réussit son test haut la main en lâchant une démo qui règle son compte à l’excès modéré et planifié.

En écoutant cette bordée de jurons, vous aurez bien sur l’impression d’être en terrain conquis et boueux, et de retrouver les sensations éprouvées lors de la découverte des références sus mentionnées. Quelques samples disséminés pour aérer l’étuve, quelques passages Fastcore pour finir ses études, et emballé c’est pesé, et bien jeté à la face de fans d’extrême médusés.

Alors oui, c’est du tout bon avec un gros son, une basse qui tourne rond, et une rythmique en béton qui ne s’épuise jamais malgré quelques sonorités synthétiques qui peuvent crisper à l’occasion.

Vous voilà au fait de la première production au tabasco des RUSCO, un truc à faire tourner pendant que c’est chaud, et qui fulmine de Powerviolence épicé de Grind un peu Gore qui saura vous tirer les vers du nez.

 Pour peu que vous ayez oublié de vous moucher…

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 25/10/2016 à 16:48
68 %    291

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Samarium

Right to Get Violent

Split/cross

Rise of Discontent

Executioner

Bone Collector

Northern Light Orchestra

Greatest Hits

Ploughshare

In Offal Salvation

Conjure

Releasing The Mighty Conjure

Death Chaos

Bring Them to Die

Atomic Death Squad

Brain Dead

Blackwater

Good As Evil

Scorcher

Systems of Time

Virginia Hill

Makin' Our Bones

Psython

The Last Days of the Good Times

Nacht Und Gnosis

Det Warder Sådt I Skröplighet Och Skal Upstå Ur Kraft

Helfro

Helfro

Ain

Stance I

Beaten To Death

Agronomicon

Wolfen

Rise of the Lycans

War Thrashed

Bienvenido A Tu Ejecucion

Pertness

Metamorphosis

Obscura + Fallujah + Allegaeon + First Fragment

RBD / 16/02/2019
Death Mélodique

NECROS CHRISTOS + ASCENSION + VENENUM / Live-report / Rennes

Jus de cadavre / 11/02/2019
Death Old School

Brendan Perry

RBD / 06/02/2019
Country

Concerts à 7 jours

+ Uada + Tribulation

23/02 : Cinema, Alost ()

Photo Stream

Derniers coms

Je ne peux que confirmer ce que tu nous contes là mon bon Simony :
- DISFUNERAL = AUTOPSY.
- Jamais vu le No Man's Land aussi échaudé.
- Moi aussi j'ai craint un peu pour notre sécurité quand ils ont voulu se la jouer RAMMSTEIN.

PS : Point de détail : DESTRUKT e(...)


Tant mieux alors !!!


Ouais franchement j'ai pris une bonne claque avec ce groupe !


Indian Nightmare c'est juste terrible. C'est exactement ce que j'ai en tête quand on me dit Metal Old-school. Ça sent Satan, la liche et la crasse. Excellent ce groupe.


Le Entombed classique ! Pas le AD !


Entombed ou Entombed AD ???


Super nom.
Super groupe.
Superbes albums.
Superbes covers.
Rien à redire quoi...


Intéressant à lire et bonne découverte de label


vivement les autres interviews! chouette idée!


"sorte de copie non-conforme du MARDUK le plus impitoyable et retors, celui de Rom 5 :12, soit la quintessence d’un Black qui souhaite s’extirper de sa condition de polichinelle horrifique"

Alors là, entièrement d'accord ! Rom est le chef d'oeuvre absolu des suédois. Et un des me(...)


kingdoms est pourtqnt excellent


Belle chronique, complémentaire a choosing death ?
Très tentant


L'annonce qui n'annonce rien, j'espère que ça ne va pas se limiter à la sortie d'un t-shirt


J'aurais un titre a la place de ça ! Vivement du nouveau Entombed.


Intéressant ça.


1) Re-Ah ah ah !!!
2) Perso, je ne trouve pas que la scène NS soit plus pro, plus visible et plus acceptée qu'avant.
A mon sens, rien n'a bougé à ce niveau là.
"C'est aussi peut-être dû au "taf" sur le zine" : Bien vu je pense.
3) "Je fais partie de ceux qui dissocie c(...)


Ah ah ah !!!


14 ans ? trops jeunes pour moi et pour le black


"Louis-Ferdinand Céline, c'est énorme !"
Laurent Gerra.


Yep, excellente interview bien cash, et bonne découverte d'un label que je ne connaissais absolument pas !