Deviante

Elyose

10/03/2023

Autoproduction

Ces dernières années n’ont pas été de tout repos pour ELYOSE. Le groupe parisien a connu de grosses tensions internes, à tel point qu’il s’est scindé en deux factions opposées. La première, menée par Guillaume, bassiste historique a dû lâcher l’affaire, avec beaucoup d’amertume et de ressentiment, laissant Justine Daaé seule aux commandes du projet, ce qui n’a pas manqué d’irriter certains fans très attachés à l’arbre généalogique de la formation.

Justine ne s’est donc pas fait que des amis, et tout le monde l’attendait plus ou moins au tournant. Mais Justine, aussi douée soit-elle n’a pas affronté la situation seule, puisqu’elle s’est vue soutenue par Anthony Chognard (ex-SMASH HIT COMBO) dès 2019, ce dernier prenant en charge la production, la guitare, la basse et la batterie. Aujourd’hui duo, ELYOSE reprend donc les choses là où elles s’étaient arrêtées à la sortie du très apprécié Reconnexion, et tente de redéfinir sa ligne directrice avec cohérence, mais aussi une envie de liberté de ton qui se ressent dès les premières mesures de ce Déviante.

Alors, ELYOSE, groupe déviant ou encore un peu trop conformiste ? Un peu entre les deux, puisque si l’ADN du groupe prévient tout chamboulement trop important, il n’empêche pas non plus une petite mise à jour du software pour le rendre plus compétitif.

Osons le jugement immédiat : dans son genre, le groupe/duo est devenu une machine de guerre qui terrasse ses ennemis de sa gravité électronique aux portes d’un gothique en mode Djent/Néo Metal/Metalcore. Et inutile de vous plaindre du côté un peu trop opportuniste de l’affaire. Les tenants et aboutissants sont connus depuis longtemps, et il n’est guère toléré de venir couiner parce que l’optique est résolument électronique, mécanique, et en pilotage automatique. Vocalement, Justine fait ce qu’elle sait faire de mieux, varier les plaisirs et capitaliser sur son expérience externe au sein de THE ERINYES pour charmer l’auditeur de son timbre puissant, et de ses émotions à fleur de peau. 

Autant dire que si vous acceptez de rentrer dans cet album, faites-le sans sous-entendu ni mauvaise intention de délation. Certes, cette musique précise et coupée au biseau a de quoi laisser de marbre de sa modernité assumée, mais il est impossible de condamner deux musiciens pour avoir composé des titres qui leur ressemblent. L’honnêteté est donc de mise, et si je ne me suis pas forcément laissé séduire par un album qui tient parfois de la démonstration pure et simple, je n’ai pas non plus tourné les talons pour cause de conflit de générations.

Dans un style qui apparaitra comme trop formaté pour la plupart d’entre vous, ELYOSE est sans concurrence directe dans le milieu. Les parties sont jouées comme à la parade, et hésitent entre Metalcore lyrique et Indus symphonique ambitieux, et si le tout est trop homogène pour qu’un morceau se détache vraiment du lot, cette cohésion permet au duo de se présenter en leader de sa propre scène. Production maousse oblige, quelques petites erreurs se sont glissées sur la table de mixage. J’ai trouvé le chant très en arrière alors qu’il devrait être le point de focalisation principal de cette réalisation, les guitares trop lourdes pour être honnêtes, même si la huit cordes fait le job dans une approche à la KORN de ces dernières années, et la rythmique robotique, et un peu trop prévisible pour vraiment surprendre.

Mais le but de Déviante était-il de surprendre ?

Je pense pouvoir dire que non. Ce quatrième album d’ELYOSE se devait de rassurer, et de dessiner un avenir plus radieux que celui esquissé par les querelles internes et autres attaques verbales sur les réseaux sociaux. Justine a donc tourné la page, avec plus ou moins d’élégance, et Déviante est la meilleure réponse qu’elle pouvait opposer à ses détracteurs, qui lui en ont fait pas mal baver ces dernières années.

Ceci étant dit, je ne tomberai pas dans le dithyrambe comme nombre de mes collègues qui ont vu en ce disque l’un des albums d’une année à peine entamée. Si le résultat est à la hauteur des attentes, il ne propose  rien de vraiment novateur, et se contente de digresser sur des thèmes déjà abordés. Il s’inscrit dans une logique de Metal moderne, légèrement Indus de ses réflexes et subtilement gothique de son ambiance, et si quelques parties vocales hurlées ou rappées (courtesy of Cocozher des OUT OF MY EYES) viennent dévier de la trajectoire, elles n’en réussissent pas pour autant à nous faire oublier le caractère répétitif de l’affaire.

Mais en versant quelques gouttes de franchise dans son cocktail d’indifférence, on admet quand même que Déviante est un sacré coup de pied au cul, et un monstre de puissance se situant quelque part entre un STRAPPING YOUNG LAD trop propre et timide et une Floor Jansen perdue dans le pays des non-merveilles d’un ORGY plus proche du MINISTRY facile que de NINE INCH NAILS.

Enorme, puissant, ELYOSE dévoile donc son nouveau visage, toujours incarné par le minois et la voix de Justine, qui peut voir venir en toute quiétude. Ses fans s’arracheront ce nouvel album, et ses détracteurs pourraient bien se laisser convaincre dans une certaine mesure. A condition d’accepter ce postulat de départ qui combine la fougue du Metal, la précision de l’Indus moderne, et la séduction du gothique de catalogue de VPC.

     

                     

Titres de l’album:

01. Ils T'Ont Dit

02. Le Glaive

03. Vendredi Noir

04. L'Emblème

05. Retour au Réel

06. Humaine

07. Déviante

08. L'Assemblée

09. De la Lune à la Terre

10. Retour au Réel (Radio Mix)


Site officiel

Facebook officiel


par mortne2001 le 11/03/2023 à 16:45
80 %    79

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Front 242 + Gérard Jugno 106

RBD 28/03/2023

Live Report

25ème Convention Rock'n'Metal

Simony 13/03/2023

Live Report

Wormrot + Pound + Dying Earth

RBD 12/03/2023

Live Report

Gojira à Bercy

RBD 03/03/2023

Live Report

Disturbing Music : Ascenseur pour l'échafaud

mortne2001 27/02/2023

La cave

Voyage au centre de la scène : 6 chroniques !

Jus de cadavre 19/02/2023

Vidéos
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Gargan

Très très gros boulot sur l'album, mélange étonnant et unique entre sonorités typiques prog 70 et passages à tendance black. Un peu plus de mal sur l'interview en revanche, j'ai du respect pour les personnes victimes de dysphori(...)

28/03/2023, 22:32

Pomah

Chouette Interview, ca donne change un peu de sujets et ce n'est pas pour me déplaire.Niveau musique je suis allé jeter une oreille, ce n'est pas mauvais, mais cela ne m'inspire pas trop. Je passe mon tour...

28/03/2023, 13:22

Simony

Bon rétablissement à lui.

27/03/2023, 12:37

Arno

Idem, musique sympa mais sa voix est juste pas possible.Dommage 

26/03/2023, 03:22

Album parfait

Une tuerie sans faute 

25/03/2023, 21:30

mamakin

oui la gauche islamiste de Mélenchon c'est mieux

25/03/2023, 20:50

kadl

super bassine

25/03/2023, 20:48

Gurkkhas

Le batteur Nico fait aussi parti de la reformation. Merci à Metalnews!

25/03/2023, 12:29

Humungus

Achat !!!

25/03/2023, 10:13

bof

bof

24/03/2023, 20:47

Saul D

Apparemment le père Christian Logue n'est pas au chant, c'est un "petit jeune", après (en écoutant "Stars Crossed Lovers"), ce n'est pas le style des 2 premiers albums/mini album ("After the fall from Grace")...why not.... peut-&ec(...)

24/03/2023, 17:44

Saul D

Le chanteur avait aussi un label...

24/03/2023, 17:37

RBD

Bou diou je l'avais à l'époque, avec le suivant. Ils étaient chez Nuclear Blast, ça aidait à se faire connaître.

23/03/2023, 16:06

Steelvore666

@NecroKosmos : je suis d'accord avec toi. Autant cette nouvelle est assez inattendue, autant je ne garde pas un souvenir impérissable des albums de ce combo. Mais on peut toujours être surpris !  Et puis c'est breton, donc ils méritent largement une seconde chan(...)

23/03/2023, 08:09

NecroKosmos

Ce serait bien qu'ils cherchent aussi un batteur, non ?! Ca me rappelle de vieux souvenirs, ce groupe. Je les ai connus avec la démo 'Alice in horrorland' qui était assez moyenne. Bon, leurs albums ne cassaient pas trois pattes à un canard (mort). Et ce show &a(...)

23/03/2023, 07:37

NecroKosmos

Bof. Ca tourne un peu en rond quand même là, non ?!

23/03/2023, 07:33

NecroKosmos

Achat direct !! Un groupe hélas trop peu connu qui a sorti une quantité incroyables d'albums géniaux. J'espère que j'aurais l'occasion de les revoir une dernière fois sur scène. 

23/03/2023, 06:28

coqflo

mauvais album pour ma part trop de chansons ole ole pour fear factory dommage

22/03/2023, 12:41

Steelvore666

Good !!!!!

22/03/2023, 08:02

Fion4000

21/03/2023, 08:05