Vous regardez la pochette et vous savez d’avance que ça ne va pas bricoler. Et puis vous écoutez la musique et vous êtes convaincu que ça ne va vraiment pas bricoler.

Un noir et blanc digne des flyers Hardcore New-yorkais des années 80, un graphisme de révolte qui instaure l’ambiance, et une bordée de morceaux courts et lapidaires qui confirment les quasis certitudes. Alors oui, la réponse est claire et nette, les BASTARD YOUTH ne font pas dans la dentelle ni dans l’étoffe de lin, mais bien dans le Crust à grosse dominante D-beat, en se sevrant à la source scandinave du style légèrement corsée par une déglutition tout à fait slave rendant les choses encore plus abrasives et violentes.

Et dans le créneau, on pourrait même dire que ces maniaques de la vitesse et du riff sans tendresse font partie du haut du panier, les yeux en embuscade et le rythme accéléré en réacteur nucléaire refroidi on ne sait trop comment, mais certainement sans faire exprès.

Pas grande information à prodiguer à leur propos, mis à part qu’ils nous en viennent de Yekaterinburg, puisque leur Bandcamp et leur page VK sont assez discrets dans la divulgation.

Mais après tout, tout ça n’est pas bien grave, puisque les douze minutes de ce Стабильность (« stabilité » selon la traduction Google toujours approximative) sont essentielles et sans pareil, dans une digression multiple, empruntant tout autant au Hardcore cru qu’au Crust dru, ainsi qu’au D-beat le plus impromptu entaché de Grind éperdu.

 

A partir de là, pas grand-chose à raconter, mais beaucoup à écouter. Et dès « Запах напалма » (« L’Odeur du Napalm », le matin au petit déjeuner, c’est toujours apprécié), la barre est placée très haute, et le métissage se veut mentor et non simple apôtre.

Et en une poignée de minutes bien tassées, les BASTARD YOUTH nous prouvent qu’ils ne craignent pas grand-chose dans leur domaine, toisant de leur morgue véhémente les références scandinaves du style, narguant les URSUT, TOTALITÄR, DISFEAR et autres WARVICTIMS.

La rage qui émane des compositions présentées sur ce Стабильность est presque palpable et semble arracher vos tympans au travers du casque, démultipliée par une production très propre qui permet même aux instants les plus teigneux de sonner clean et sentencieux (« Вера », blasts, puis Crust, puis Hardcore de bœuf).

Vous me direz très justement qu’il est facile de tenir la cadence sur une durée aussi concentrée, mais il n’empêche que cet EP est d’une telle crudité qu’on a du mal à respirer, et ce malgré ce timing resserré. Les morceaux s’enchaînent sans temps mort, voguant d’un D-beat vraiment épidermique vers un Hardcore thermique, faisant régulièrement des haltes sur la case d’un Crust subtil et épileptique. Un vrai passage en revue de tous les aspects les plus virulents du Core Européen, avec même quelques allusions aux semences Anglaises de la fin des années 80 (« Провинция », trame DISCHARGE avec des chœurs typique du NYHC, et ça explose de tous les côtés)…

Instrumentistes qui connaissent leur boulot et qui l’aiment, samples réguliers de balles qui sifflent et de slogans hurlés, soudaines crises de colère en pleine manif pour revendiquer (« Правда штыка » quarante seconde de Crust Grind en leitmotiv, « Искупление » et son break central Core pas vraiment timide, mais assuré comme un pavé lancé dans la gueule d’un flic mal placé, merci AGNOSTIC FRONT et les CRO-MAGS), Стабильность est en effet un modèle de stabilité, qui se permet même quelques résumés d’une cruauté riffesque hallucinée (« Теряю контроль », le genre d’hymne qui te colle aux pieds comme un chewing-gum impossible à décoller).

Les Russes terminent même par une profession de foi éclatante en forme d’auto-hommage éponyme (« Bastard Youth »), qui augmente la densité et multiplie la vitesse en bégaiement Thrashcore halluciné. Tout ça nous laisse donc au tapis, l’air hébété et le muscle ramolli, mais ravi d’avoir été cartonné par une décharge aussi bien assénée.

Par curiosité et aussi par plaisir, tendez donc les esgourdes sur leurs efforts précédents, Искупление paru en février 2016, et la démo publiée en mai 2015, histoire de vous offrir un survol complet de la carrière de ces acharnés du riff lacéré et du beat martelé. Et comme en sus, ils vous offrent le tout, pourquoi s’en priver…

Mais comme je le disais, un simple coup d’œil à la pochette suffisait pour comprendre que les BASTARD YOUTH n’étaient pas là pour bricoler.

Une jeunesse de bâtards qui savent ce qu’ils veulent et qui le veulent maintenant. Et qui courent vers la révolution au rythme d’un Crust et d’un D-beat qui ne sentent ni le renfermé ni l’obligation d’une génération, pas du tout résignée.


Titres de l'album:

  1. Запах напалма
  2. Жизнь бьет сильней
  3. Стабильность
  4. Мне мало надо
  5. Они Охуели!
  6. Вера
  7. Провинция
  8. Правда штыка
  9. Искупление
  10. Теряю контроль
  11. Bastard Youth

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 25/04/2017 à 16:19
75 %    335

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Block Buster

Losing Gravity

Metalian

Vortex

Ancient Moon

Benedictus Diabolica, Gloria Patri

The Defiants

Zokusho

Lee Aaron

Power, Soul, Rock N' Roll – Live in Germany

Aphrodite

Lust and War

Freternia

The Gathering

Urkraft

Our Treacherous Fathers

Monarque

Jusqu’à la Mort

Black Star Riders

Another State Of Grace

Sacral Night

Ancient Remains

Kryptos

Afterburner

Immortal Bird

Thrive On Neglect

Korn

The Nothing

Damim

A Fine Game Of Nil

Kobold

Masterpace

Warvictims

The Horse and Sparrow Theory

Dead Heat

Certain Death

Void King

Barren Dominion

The New Death Cult

The New Death Cult

Death Feast Open Air 2019

Mold_Putrefaction / 19/09/2019
Brutal Death Grind

Dopethrone + Wormsand

RBD / 12/09/2019
Doom

DISOWNING, Interview avec Butcher (chant)

youpimatin / 10/09/2019
Death Metal

Concerts à 7 jours

Flush!! + Xbreak Outx

26/09 : L'ambuscade, Lyon (69)

+ Elyose + Ancient Bards

26/09 : Le Gibus, Paris (75)

Mars Red Sky + Lysistrata + It It Anita

27/09 : La Nef, Angoulême (16)

Pictured + Evilness + Gengis

27/09 : Le Spot, Spézet (29)

A Very Sad Story + Cleaver

27/09 : Le Dropkick, Reims (51)

Vola + Arch Echo + Rendezvous Point

27/09 : Hard Rock Café, Lyon (69)

Misþyrming + Vortex Of End + Darvaza

27/09 : Le Gibus, Paris (75)

Bliss Of Flesh + MÖhrkvlth + Vosegus

28/09 : Espace Leo Ferre, Brest (29)

Alea Jacta Est + Stinky + Wank For Peace

28/09 : Le Rex, Toulouse (31)

Blood Ages + Pray Manticore + From Dusk To Dawn

28/09 : Ecole Des Filles, L'isle-bouzon (32)

Pictured + Evilness + Gengis

28/09 : La Fontaine De Brocéliande, Saint-péran (35)

Fange + Grist + Verdun

28/09 : Molodoï, Strasbourg (67)

Malkavian + Warband + Shut The Fuck Up

28/09 : Rock'n'eat, Lyon (69)

Temple Of Baal + Archgoat + Au Champ Des Morts

28/09 : Le Petit Bain, Paris (75)

Furies + Nemost + No Return

28/09 : Salle Claude Pouillet, Evry-gregy-sur-yerres (77)

Monarch! + Vouna

28/09 : L'hélice, Toulon (83)

Promethean + Chapel Of Disease + Sulphur Aeon

29/09 : Le Glazart, Paris (75)

Photo Stream

Derniers coms

Effectivement super petite association de gaillards passionnés et surtout très sympas.
J'ai déjà fait à maintes reprises le trajet jusque Fismes histoire de voir sur scène mais aussi backstage (bah oui, j'suis un gros fana de dédicaces... Une putain de groupie quoi...) des groupes ou de(...)


Aaah !
Effectivement, tu t'étais mal exprimé alors...
Vaut mieux ça.
J'ai déjà connu des têtes de con au niveau sécu mais là, cela faisait un peu beaucoup tout de même.


Vraiment très bonne chronique qui m'a donné envie de redécouvrir ce magnifique album.


J'aime burn excoriate et merci pour la piqure de rappel avec gurkkhas


Une excellente de putain de bonne nouvelle !!


@humungus : j'ai dû mal m'expliquer. Le type a été balancé du public par dessus la barrière et est retombé bien lourdement derrière quoi. Pas sur ses guiboles... et les gars de la secu l'ont relevé ensuite. ;)


Artwork horrible. En espérant qu'il sera un peu plus solide que le dernier.


1) Inutile de dire que ce report et une fois de plus hyper complet.
Cela devient vraiment lassant d'écrire ça à chaque fois mec...
2) "Pour manger, c’est soit des frites, soit une part de pizza"
QUOÛÛÛAH ?!?!
Pas de stands vegano-pakistanais sur ce genre de fest ? Imp(...)


1) JTDP + 1.
2) "Un spectateur un peu plus chaud que les autres passe par-dessus la barrière suite à un slam qui tourne mal et s'écrase juste devant la scène ! la volée qu'il a pris le mec !"
Donc si j'ai bien suivi, un spectateur passe par dessus les barrières (involontairement qu(...)


Bah vu qu'Exodus est plus en moins en stand-by tant que Holt n'en a pas fini avec Slayer, Altus a bien raison de réactiver Heathen. Perso c'est une excellente nouvelle, qui sera encore meilleure si je parviens à voir le groupe live.


Des piges Heathen, le mec est dans Exodus aujourd'hui je savais pas que ça tourné encore.


Et bien, une chronique de Freternia, si je m'attendais à ça! J'avais en effet totalement perdu de vu ce groupe, disparu des radars et visblement peu regretté. A l'époque (et cela ne nous rajeunit pas), j'avais été emballé par le côté épique du 1er album, mais j'avais trouvé le second part(...)


Bravo pour ce report exhaustif. Sur ce genre de festival je suis certain que je me calerais plutôt sur les têtes d'affiche, si j'y allais. Elles sont plus de ma génération (je confirme en passant que Decapitated a été un groupe majeur alors) et je trouve que les vieilles écoles étaient plus (...)


Cela a été corrigé, ce sera bien le 2 mai à Toulouse, un samedi.


"Pendant ce temps là le batteur de KORPSE fait un slam, et une nana vomit à côté de moi, parfait" xD !

Sinon excellent report Mold, comme d'habitude. Tu m'impressionne à tout voir / tout retenir comme ça ! Le gros kiff sur Waking tu m'as tué ;)


Excellent album ! Plus dynamique que le précédent tout en gardant cette lourdeur et cette hargne si caractéristiques du groupe !


merci beaucoup pour ce report, concis et précis...et merci de faire suivre l'actualité du brutol jusqu'à Roazhon...
Et enfin cimer pour Smat's...
ROM1 - KDS CREW


Hihi, je savais que c'était fait pour toi... :-D


Cette affiche... J'en rêvais... ... ...


@kairos +1 !