Engulfed in Terror

Plasma

06/11/2020

Rotten Roll Rex

A l’heure où j’écris cette chronique, la plupart d’entre vous s’affairent dans leur cuisine ou dans la maison pour y disposer les ornements d’usage et autres guirlandes électriques de bon aloi. Beaucoup sont encore au travail et attendront le dernier moment pour décorer la chaumière. Mais une question se pose, et même lorsqu’on est concentré sur le moindre détail : la playlist de la soirée. Certains l’auront soigneusement préparée sur les plateformes d’écoute en ligne, d’autres auront ressorti les vieux CD, et certains disposeront même des partitions sur leur pupitre pour reprendre des cantiques ou chanter en canon. Mais avouez-le, tout ça manque un peu d’originalité. Les tubes à la mode, les chansons dans l’esprit de Noël, les classiques, les psaumes, Tino Rossi, tout ça manque de piquant et d’ironie. Et pour vous sortir de ce marasme de conventions éculées jusqu’au slip du Père Noël, je vous propose le nouvel album des comiques allemands de PLASMA, qui nous offrent avec leur cinquième longue-durée la bande-son absolument pas idéale de cette période de fête. En effet, quoi de moins familial que du Goregrind et du Death Metal, mais là justement est le point essentiel : ne rien faire comme tout le monde, et célébrer la nativité avec force tripailles et autres histoires de viol de cadavre et de dissection. Sauf que les allemands, depuis leur second LP Creeping! Crushing! Crawling! ont changé leur obsession de créneau. Plus question ici de vagin purulent, de prurit contagieux, et de viscères à moitié pourries, mais bien de science-fiction des années 50, ce qui a le mérite dans le domaine de faire preuve d’un peu d’originalité.

Les PLASMA écument donc l’underground depuis plus de vingt-cinq ans, et ont largement eu le temps de roder leur recette de ragoût. Un maximum de splits, cinq longue-durée, une fascination pour le Gore vocal le plus immonde, et un flair certain pour trousser des ambiances. Ainsi, en 2020, le trio (Smoke - guitare/vomi, Schnaps - batterie et Ulfinator - basse/rots de bidet) nous offre donc ce plutôt pas frais Engulfed in Terror, qui ne présente aucun caractère inédit eu égard aux impératifs du Death à tendance Grind et Gore. Nous avons donc droit un an seulement après Ethical Waste à un nouveau festival de riffs sombres et d’atmosphères gentiment décadentes, et surtout, à un gargouillis vocal non-stop qui ressemble à s’y méprendre à tonton Jacques en train de rendre ses coquilles dans des toilettes abondamment bouchées par le caca de papy Maurice. Tel est le leitmotiv de cette musique unique qui depuis les années 90 a décidé de remplacer toute forme d’expression intelligible par un amas de borborygmes inhumains et autant accepter la règle, puisqu’elle est immuable depuis les premiers CARCASS.

Rien de nouveau sous le soleil germain donc, et encore une fois, une belle collection de samples en intro, tous tirés de films sci-fi estampillés fifties, avant que les instruments ne débarquent et n’écrasent les cafards géants de leur puissance. Sauf que cette fois-ci, le trio a mis le paquet, et a décidé d’honorer ses fans morts d’une heure de musique non-stop, histoire qu’ils ne se lèvent pas pour changer de face sur leur mange-disques. Soixante-deux minutes de Death à tendance Goregrind, vous savez ce que ça veut dire et ce que ça implique, d’autant que les morceaux ne font pas grand-chose pour se différencier les uns des autres. Le principe est toujours le même, sample, entame, bordel, régurgitation, et on passe au suivant. Le Death des allemands étant plutôt mid et raisonnable, on apprécie d’autant plus les rares incursions dans le Grind qui se montrent salement minoritaires et nous empêchent donc de nous éclater comme il se doit. Je le concède et je l’avoue sans honte, j’ai plus d’une fois cliqué sur la touche « next » de mon lecteur virtuel pour passer d’une tranche d’agonie à l’autre, ne pouvant admettre une heure complète de ce traitement de canalisation obstruée par des cheveux et autres cire de peau humaine en décomposition. 

Je n’ai rien contre la reconstitution de la fouille des tuyaux chez Dennis Nielsen, mais une heure et deux minutes d’agonie mélodique me paraissent un peu excessives pour un style aussi extrême et répétitif que le Death/Goregrind, plus habitué la plupart du temps à saluer l’auditeur au bout d’une demi-heure. Certes, les trois acolytes connaissent leur métier, et leur nouvelle régurgitation dispose d’un son tout à fait correct, mais elle manque sérieusement de folie instrumentale, et fait preuve de trop de mesure. Quelques accélérations viennent nous extirper de notre torpeur, mais une fois parvenu jusqu’à « Rampaging Master-Beast », on a parfaitement compris le principe, et nul besoin de creuser plus en profondeur pour découvrir des trésors d’inspiration qui n’existent pas. L’amateur appréciera quelques passages bien écrasants en mid-tempo, comme le lick accrocheur de « Thundering Sea Giant », mais le chant rebutera évidemment la plupart des auditeurs potentiels, qui n’ont rien contre une bonne gerbe, mais qui la supportent difficilement aussi longtemps.

Une BO assez marrante pour un soir de réveillon, qui risque d’éloigner les convives les plus indésirables, mais qui fera beaucoup rire les enfants fans des premiers films de Peter Jackson. Et un, et deux, et trois, dégueule ton foie gras !     

        

     

Titres de l’album:

01. Blotching Protoplasma

02. Raid of the Undead

03. Human Extermination

04. Martian Massinvasion

05. Crawling Giant

06. Unearthly Warfare

07. The Horrifying Horde

08. Eight legged Terror

09. Rampaging Master-Beast

10. Afflicted Zombification

11. Shattering Swarm

12. Test Tube Terror

13. Deadly Menace

14. Thundering Sea Giant

15. Atoms Gone Wild

16. Tremendous Terror-Beast

17. Hungering for Human Pray

18. Prehistoric Abomination

19. From Laboratory Into War


Facebook officiel


par mortne2001 le 09/09/2022 à 18:06
65 %    56

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

MALEMORT: les fantômes d'Hérouville.

mortne2001 27/09/2022

Interview

Obscura + Persefone + Disillusion

RBD 26/09/2022

Live Report

Voyage au centre de la scène : CARDIAC CEASE

Jus de cadavre 25/09/2022

Vidéos

100 Albums à (re)découvrir - Chapitre 4

mortne2001 04/09/2022

La cave

MOTOCULTOR 2022 / XIII édition

Jus de cadavre 30/08/2022

Live Report

Obscene Extreme 2022

Mold_Putrefaction 16/08/2022

Live Report

J'irai Mosher chez vous ! Episode 4 : Seattle

Jus de cadavre 12/08/2022

J\'irai mosher chez vous
Concerts à 7 jours
The Vintage Caravan + Volcanova 08/10 : Espace Solana, Chalons-en-champagne (51)
Cult Of Luna + Caspian + Holy Fawn 11/10 : Stereolux, Nantes (44)
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
senior canardo

cool ! je connais maintenant 2 groupes Bulgares ! pour ceux qui connaissent pas, ya Terravore qui fait du bon thrash ;)

06/10/2022, 10:49

NecroKosmos

Le seul intérêt de ce concert, c'est la première partie. RAVEN : un groupe fantastique sous-estimé.

06/10/2022, 05:51

Satan

C'est terrible... Et puis, quel groupe d'exception, ça me fait mal au cœur pour eux.

05/10/2022, 21:22

Arioch91

Un concept album sur un écrit de Lovecraft ? Ok je prend direct !

05/10/2022, 20:41

VonDerKrieg

A noter que tout vient du compte twitter d'un certain "Alex", qui après avoir envoyé au maire de la ville de Bessancrout plusieurs messages publiques remplis de conclusion hâtives et de liens à l'emporte piéce quant au passé de certains(...)

05/10/2022, 18:36

Gargan

Je m'attendais à du très bon, tout sauf déçu. J'espère qu'ils vont percer au-delà de l'hexagone, car ils le méritent amplement.

05/10/2022, 09:18

Sadam Mustaine

Le reproche que je fais a Metallica c'est de vivre sur ses lauriers depuis 30 ans et de vivre sur 10 grandes années de carrière pour depuis faire des albums de la qualité d'un groupe qui remplirai tout juste des petites salles 

04/10/2022, 23:31

Adolpho Ramirez

L'orga qui réagit comme des grosses pédales en chouinant sur Internet et en faisant une cagnotte (qui a été supprimé LOL), au lieu d'aller directement confronter le cuck soyboy à l'origine de l'annulation. Finalement, si ça peut(...)

04/10/2022, 22:00

Alex fan

Magnifique retour aux sources de ma jeunesse 

04/10/2022, 19:17

Jus de cadavre

Le type à l'origine de ce merdier est un gars de la scène. Qui en son temps fut pris en photo avec des tshirts tendencieux de BM. Le monsieur veut sans doute se racheter ?Pathétique.

04/10/2022, 14:11

Jus de cadavre

Metallica n'oublie clairement pas d'ou ils viennent. Les premiers mecs / roadies du fan club recoivent encore aujourd'hui des invitations pour les concerts dans leurs villes.Juste mega respect.

04/10/2022, 14:06

Simony

Pseudo-nazi de ce que j'ai compris.

04/10/2022, 11:17

Humungus

Et l'hurluberlu dénonçait quoi exactement ?Une imagerie satanique ou une accointance pseudo-nazi ?

04/10/2022, 10:12

Humungus

Bordel !Avant de lire ton commentaire Simony, c'est exactement ce que je m'apprêtais à poster...METALLICA = Le groupe que l'on ne peut pas complétement détester.

04/10/2022, 10:08

Simony

On peut dire ce que l'on veut sur ce groupe que je ne suis plus depuis de nombreuses années mais c'est encore un des rares à faire ce qui leur chante et avoir ce genre d'attention envers ceux qui les ont aidé et leurs fans, musicalement ça ne me parle pl(...)

04/10/2022, 09:10

Simony

Pression d'un illuminé sur la localité qui accueillait l'évènement quand à la présence d'un groupe de Black Metal. Je ne sais pas quel groupe était visé par cette action remplie de courage mais il a eu gain de cause puisque le(...)

04/10/2022, 09:07

Humungus

Tout cela ne me donne toujours pas les raisons de l'annulation...

03/10/2022, 23:41

Simony

Pour ceux que ça intéresse, opération d'ANTIQ LABEL en soutien au festival,SPECIAL SALE / VENTE SPECIALEEn soutien au

03/10/2022, 22:34

Satan

Et après on dit que l'extrême-droite est le danger suprême, alors que l'extrême-gauche est en train d'installer en sous-pente la dictature. Taake et ensuite ça.... on n'est pas dans la merde avec des pignoufs pareils.

03/10/2022, 22:22

Orphan

Ils n'ont qu'à faire un "RAP FEST" avec l'idéologie nauséabonde qui va avec.

03/10/2022, 14:16