Möther/Sümmer

Scrtch

20/04/2021

Autoproduction

C’est assez rare pour le souligner, mais il est tout à fait possible de chroniquer des singles, pour peu qu’ils soient d’importance et qu’ils apportent quelque chose à la cause. Et lorsque j’ai posé mes oreilles sur ce nouveau deux titres des SCRTCH, j’ai immédiatement compris qu’il fallait que j’en propage la bonne parole. Pourtant, l’objet est court, pas plus de huit minutes, mais en deux morceaux, Luc Boyer (basse/chant) et Rouag Haïf (batterie/chant) mettent les trémas sur les voyelles, et nous emmènent aux confins du Post, là où le Hardcore et le Noise s’unissent en un ballet rythmique perturbant. En adoptant cette formule basse/batterie/chant, les SCRTCH retrouvent la joie de MORPHINE sans son saxo, mais aussi la rage complexe et sombre des DEATH FROM ABOVE. Les deux musiciens, loin d’être des novices de la cause, ont déjà foulé des scènes illustres (Aeronef, Crossroads Festival, Supersonic, etc…), et nous ont même déjà offert un premier témoignage musical en 2019, très judicieusement baptisé Intro. Ici, on s’en passe, et on rentre directement dans le vif du sujet.  

L’argument promotionnel de l’agence Singularités, mise sur le renouveau d’une approche déjà pourtant très mature. On parle donc de tranchant et de froideur, mais une fois n’est pas coutume, les mots sont bien choisis. On le sent à l’écoute du court mais lapidaire « Sümmer », incisif comme du FUGAZI grave, mais dansant comme du REFUSED épuré à l’extrême. Le son, très sec, met évidemment en relief cette basse gigantesque et ce chant revendiqué, et la batterie, analogique au possible ne laisse aucun écho filtrer, comme si les notes et la frappe devaient garder leur caractère confidentiel. En écoutant ce titre, je ne peux m’empêcher de penser que le prochain album sera une tuerie clinique propre et nette, et que les fosses risquent de bouger comme des vagues sur une grève abandonnée, un soir d’automne un peu plus calme que la moyenne. C’est cru mais peaufiné dans la spontanéité, et on ne peut s’empêcher de penser à un Ian MacKaye bien dans ses baskets et fier de son parcours. On songe aussi THE INSPECTOR CLUZO, avec moins de bonhommie et plus de lucidité.

« Möther » d’un autre côté, joue sur la corde de la nostalgie, rappelle évidemment la matrice, le sein, mais aussi l’enfance perdue, cette personnalité adulte qu’il nous faut bien assumer. Plus grave et plombé, ce titre d’ouverture cache la joie comme personne, et propose une introspection musicale et thématique pas si loin du « Mother » de Lennon. En cinq minutes de thérapie, Rouag et Luc font le tour de la question, et proposent une litanie pensante, itérative, incantatoire, comme une thérapie de Janov mise en musique qui se termine évidemment par les cris cathartiques inévitables. Les répétitions, comme un mantra, cachent l’absence de guitare, et si la basse communie de près avec la batterie, les deux couches de chant suggèrent une schizophrénie affective de laquelle on ne guérit pas.     

         

Mais pourquoi un single, et pas un EP ? J’avoue qu’on reste méchamment frustré de cette brièveté, comme un car qui refuse de démarrer alors qu’on est assis sur ses sièges qui empestent le tabac froid. Espérons que le duo se fende très bientôt d’un longue-durée, puisqu’il a l’imagination et le potentiel pour en arriver à cette étape inévitable. En attendant ce jour béni, faites comme moi, et jouez-vous ce single jusqu’à l’épuisement. Car il est d’importance, et les artistes singuliers sont rares.

 

                                                                                                                                                                                                        

Titres de l’album:

01. Möther

02. Sümmer


Facebook officiel

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 24/04/2021 à 15:28
80 %    248

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Voyage au centre de la scène : les K7

Jus de cadavre 23/01/2022

Vidéos

Sélection rédaction Metalnews 2021 !

Jus de cadavre 01/01/2022

Interview

Devildriver

Baxter 26/12/2021

From the past

Voyage au centre de la scène : PENETRATOR

Jus de cadavre 19/12/2021

Vidéos

Unspkble + Rank

RBD 16/12/2021

Live Report

Anna von Hausswolff

RBD 08/12/2021

Live Report

Igorrr + Horskh

RBD 07/12/2021

Live Report

Fuzz in Champagne - épisode 2

Simony 27/11/2021

Live Report

Voyage au centre de la scène : Archives MORTUARY

Jus de cadavre 14/11/2021

Vidéos
Concerts à 7 jours
Existance + Rhapsody Of Fire + Manigance 25/01 : Le Ferrailleur, Nantes (44)
Nightmare + Rhapsody Of Fire + Manigance 26/01 : Rock School Barbey, Bordeaux (33)
Nightmare + Rhapsody Of Fire 28/01 : Le Metronum, Toulouse (31)
Nightmare + Rhapsody Of Fire + Manigance 29/01 : Jas'rod, Pennes Mirabeau (13)
Rhapsody Of Fire 30/01 : L'ilyade , Seyssinet-pariset (38)
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
RBD

Oui, cela doit avoir un lien avec ce retour de Dark Angel qui semble, cette fois, plus concret que la première tentative... Prions, dans l'attente de la Résurrection...Je n'avais pas réalisé qu'il était resté si longtemps dans Testam(...)

25/01/2022, 00:41

Arioch91

Il était surtout sous exploité dans Testament, lui et Steve DiGiorgio.Normalement, Dark Angel avait des dates en 2021 qui ont été repoussées cette année. Sans doute est-ce la raison qui l'a poussé à quitter Testament ?Et n(...)

24/01/2022, 19:26

Jus de cadavre

Un des meilleurs batteur Metal au monde selon moi. Sans vouloir être méchant, et même si j'aime bien le groupe, il devait un peu se faire chier dans Testament... Enfin je dis ça, je dis rien.En tout cas il a sacrément perdu du poids ces dernière(...)

24/01/2022, 19:18

Jus de cadavre

N'ayant pas connu la période cassette, même si j'en ai utilisé pour copier des cd (mes débuts avec un walkman encore à cassette...), je n'ai aucune attache à ce format que je trouvais ni pratique, ni de bonne qualité sonore. Je pense (...)

24/01/2022, 19:11

Kerry King

10 ans dans un groupe, c'était du jamais vu avec le pere Hoglan. 

24/01/2022, 18:35

Gargan

Il a l'air d'être tout gentil, pour du Deicide. Fronce les sourcils ! 

24/01/2022, 17:12

Gargan

Je rejoins le commentaire précédent. J’ajoute que, l’artwork ayant une place particulière dans le métal, plus la surface est importante… une partie pour moi de la raison de l’affection du vinyl.

24/01/2022, 15:01

Gargan

Je croyais que c’était une réformation d’un autre Sarcasm suédois (qui faisait du thrash), tant pis

24/01/2022, 14:53

Simony

Selon moi, cela tient plus de la hype. Par contre, à titre perso, j'aime bien ce format, la nouvelle démo de DIONYSIAQUE, par exemple, au format K7 c'est nickel, j'ai certains albums de Black Metal aussi comme ça, cela permet effectivement de distribuer pou(...)

24/01/2022, 08:29

Simony

L'épisode N° 3 est disponible ici :Sommaire

23/01/2022, 18:24

Simony

Chronique totalement partagée, j'avais écouté l'album par curiosité en trainant sur le Bandcamp de Iron Bonehead et il possible qu'il fasse parti d'un futur achat chez ce label que j'apprécie particulièrement pour l'authentic(...)

22/01/2022, 16:19

Humungus

"Faut dire que Ghost ont pas mal pompé sur BÖC"Sans oublié KING DIAMOND et DEATH SS.En ce qui me concerne : Le premier album (KÜÜÜLT !!!) pis c'est tout.

22/01/2022, 13:47

Invité

"Ixaltirud" est la première émanation du projet, une chanson évocatrice, avec un son méditerranéen et ésotérique.

22/01/2022, 10:19

Simony

Je suis également très client de leur musique, de leur univers très soigné, mais là j'avoue que ça me laisse de marbre. Ca ne m'empêchera pas de me pencher sur cet album une nouvelle fois mais avec beaucoup de réticences... 

22/01/2022, 10:06

Nekro Sapiens

@Hoover, faut dire que Ghost ont pas mal pompé sur BÖC. D'où la comparaison. Contrairement à tout le monde ici, je suis assez client de leur musique

22/01/2022, 09:55

Hoover

J'ai jamais compris le succès de ce groupe. Quand je pense qu'il a été comparé à Blue Öyster Cult...

22/01/2022, 07:40

dafg

Marketing metal

21/01/2022, 19:04

Tétard Véloce

21/01/2022, 12:06

Vinnie Logan Paul

La blague continue et ça ne s'arrange pas.

21/01/2022, 11:53

Gargan

Clip moche et ça manque cruellement de riffs.

21/01/2022, 11:01