Epsilon Sky

Sandstone

05/11/2021

Limb Music

C’est déjà l’heure du cinquième album pour les irlandais de SANDSTONE, mais autant dire qu’il s’est fait attendre. Ce groupe sympathique qui d’ordinaire donnait des nouvelles à ses fans tous les deux ou trois ans s’est octroyé une pause conséquente entre ses deux dernières œuvres, Delta Viridian accusant en 2021 huit ans d’âge. SANDSTONE, originaire de Londonderry en Irlande du Nord est un peu l’archétype de groupe qui agite l’underground Metal depuis ses débuts, sans avoir vraiment explosé, mais en ayant toujours proposé une musique d’une qualité constante. Forts d’une tournée européenne en support de Tim « Ripper » Owens, les irlandais ont donc largement fait leurs preuves on stage, mais aussi en studio, et ce, depuis leur coup d’essai en 2006 via Tides of Opinion.

Sans chercher l’originalité à tout prix, mais en évitant les poncifs relatifs au Heavy Metal le plus lénifiant, le quintet a réussi à produire un hybride intéressant entre le Metal, le Hard-Rock, et le Progressif subtil, ce qui a tendance à rendre chacun de ses albums riche et surprenant. Epsilon Sky n’échappe pas à la règle, et la démontre même en deux titres et pas plus, la variété de ton étant tangible dès la doublette d’introduction « I Know Why » / « Cuts to You ».

Nous faisons donc face à des artistes humbles, mais conscients de leurs qualités. Sean McBay (chant), Stevie McLaughlin (guitare/chœurs), Dee Kivlehan (guitare), Tom Alford (basse) et Eamonn McNaught (batterie) ne dévient en rien de leur ligne de conduite, et suivent leur propre voie avec ce cinquième chapitre de leur saga, chapitre qu’ils décrivent d’ailleurs très bien par eux-mêmes :

Nous sommes fiers et impatients que vous écoutiez notre dernier album, Epsilon Sky. Cette collection de chansons qui ont été écrites ces dernières années incarne notre meilleur travail à ce jour. Nous avons affiné notre style et aiguisé notre son pour vous offrir huit morceaux de Heavy Rock mélodique joués avec passion que seuls les celtes savent composer. Alors écoutez-le, et donnez-nous votre avis. 

Voilà une façon simple de promouvoir un nouvel album, en jouant la sincérité, et même si l’appellation « meilleur album à ce jour » est depuis longtemps trop galvaudée dans les propos promotionnels, autant dire que ce cinquième album des irlandais incarne en quelque sorte l’acmé d’une méthode de travail simple : varier les thèmes, rester fidèle à ses goûts, injecter une bonne dose de puissance dans la mélodie, mais ne jamais se perdre dans la complexité inutile et les débordements individuels egocentriques.

De fait, sur les huit titres de ce nouvel album, pas grand-chose à mettre de côté et encore moins à jeter, avec des morceaux qui s’imprègnent tout d’une ambiance particulière, et qui sont joués par des orfèvres en la matière. Entre simplicité Hard-Rock et subtilité esthétique à la QUEENSRYCHE/FATES WARNING (« Worn Soul »), Epsilon Sky prône la diversité, et nous fait voyager dans l’univers d’un quintet vraiment sympathique et compétent. Et surtout, très soudé. C’est en tout cas ce qu’on ressent en écoutant ces chansons qui témoignent d’une passion commune, et qui dispensent une énergie collective qui réchauffe les oreilles. Ainsi, le burner en up-tempo nerveux « Fractured Time » brule le bitume des highways californiennes, avec son couplet torride et son refrain typique d’un Hard-Rock mélodique contemporain, alors que la sensibilité de « Made Up » rappelle les plus grandes heures du Hard n’Heavy des années 90.

Compétences individuelles notables, avec un frontman/chanteur au coffre épais et aux déliés précis, assise rythmique solide qui n’hésite pas à mettre le turbo quand la vitesse le réclame, et paire de guitaristes dans la grande tradition Wilton/DeGarmo, SANDSTONE capitalise donc intelligemment sur ses longues années de pratique, et sur ses passages sur les scènes européennes pour boucler l’album le plus pro et carré de sa carrière, sans toutefois oublier le feeling dans le local de répétition.    

Chacun se tournera vers son ou ses titres favoris, mais j’avoue une fascination assez forte pour le lourd et emphatique « Dies Irae », qui sous couvert de jours de colère honore le Heavy Metal le plus grandiloquent et lyrique avec un investissement conséquent. Il y en a donc pour tout le monde, des accros au Hard-Rock direct aux fans d’un Heavy mélodique puissant, sans oublier ceux plus attachés à la précision d’un Heavy délicatement progressif.   

Le groupe nous offre comme cadeau bonus un final tout à fait à propos, avec une doublette magique entamée par le furieux et musclé « Silhouettes Drown », qui annonce parfaitement l’au-revoir ambitieux de « Critical ». « Silhouettes Drown » ose même les syncopes presque Thrash, comme pour souligner une fois encore que les frontières de style sont faites pour être piétinées, alors que « Critical » adopte la démarche inverse en remettant l’émotion au centre des débats.

A l’aise dans toutes les approches, SANDSTONE a en effet affiné son style et aiguisé ce son si caractéristique pour aujourd’hui incarner le meilleur de lui-même. Un cinquième album longtemps attendu, mais à la hauteur des attentes de retrouvailles bien méritées pour les fans.

              

                                                                                                                                                                                          

Titres de l’album:

01. I Know Why

02. Cuts to You

03. Worn Soul

04. Fractured Time

05. Made Up

06. Dies Irae

07. Silhouettes Drown

08. Critical


Facebook officiel

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 22/06/2022 à 18:35
82 %    33

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

HELLFEST 2022 / Part 1 / Du jeudi 16 au dimanche 19 juin

Jus de cadavre 30/06/2022

Live Report

Interview de NESTOR

Chief Rebel Angel 25/06/2022

Interview

The Ocean + PG Lost + Psychonaut

RBD 10/06/2022

Live Report

NECROWRETCH + HEXECUTOR + LORD GALLERY / Rennes (Ubu)

Jus de cadavre 01/06/2022

Live Report

Agressor + Mercyless

RBD 28/05/2022

Live Report

100 Albums à (re)découvrir - Chapitre 2

mortne2001 26/05/2022

La cave
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Harry Klein

Je trouve les idées "zombie truc" affreusement rincées mais le morceau est effectivement très bon et appétissant. 

01/07/2022, 09:48

LeMoustre

Parfait ça. Achat direct comme prévu 

01/07/2022, 09:39

Simony

Commande faite, je ne sais pas si notre cher Mortne2001 connait ça... C'est le Thrash que j'aime !

01/07/2022, 09:08

Jus de cadavre

Hé oui c'est vrai ! Mais bon c'est la force du Hellfest : son affiche de malade qui à chaque fois te fait dire "aller j'y retourne !"

30/06/2022, 22:53

RBD

Hé, JdC, je croyais que tu ne voulais plus retourner au Hellfest, ha ha !! Le covid a changé bien des choses. Nous avons tous très faim.Je ne suis pas étonné, autrement, de l'excellente impression laissée par Agressor, ça m'a fait (...)

30/06/2022, 14:55

Simony

Totalement d'accord avec toi Jus de cadavre, c'est du tout bon avec cet esprit simple et efficace que j'aime beaucoup dans ce groupe.

30/06/2022, 14:43

Jus de cadavre

Simple, basique, efficace. 

30/06/2022, 11:53

Jus de cadavre

Cette prod encore ! Un petit côté Thrash de bâtard ce titre, avec un son de tronçonneuse. Le pied.Super nouvelle en tout cas, ça sent un top de fin d'année cet album... 

30/06/2022, 11:43

Gargan

Le petit clin d'oeil sur la police de caractères

30/06/2022, 11:35

M\'Z

Merci beaucoup pour le repartage, je mets le lien d'écoute sur toutes les plateformes digitales :

30/06/2022, 09:11

Arioch91

J'attends de découvrir tout l'album avant de passer à la caisse.Scourge of the Enthroned n'avait pas duré longtemps dans mes esgourdes.Alors j'espère que celui-ci se montrera plus passionnant.

29/06/2022, 22:12

Buck Dancer

Je préfère quand même les clips qui se passent dans un hangar, bien plus original.Sinon, je m'en lasse pas de ce morceau. Si le reste de l'album est du même niveau, ils vont enterrer la "concurrence". 

28/06/2022, 18:44

Deathcotheque

Mauvaise traduction très certainement.Conseil à tous : utilisez DeepL au lieu de Google traduction quand vous avez besoin d'une traduction correcte.

28/06/2022, 14:49

Orphan

On ne peut que saluer le travail de cette vidéo, qui à la mérite de raconter qqchose. A l'image de ce morceau, au moins il se passe un truc dans ce clip.

28/06/2022, 11:35

fallwarden

musicalement ignoble, hyper formaté et ultra prévisible. 

28/06/2022, 06:35

Steelvore 666

Le groupe commente...Euh non en fait. C'est quoi ce charabia ? Une mauvaise traduction ou un concept complètement con à travers lequel personne ne comprendra rien ?

27/06/2022, 15:15

LeMoustre

Ahah, "Dave Mustaine presents", c'est comme Tom Cruise avec Top Gun, quoi !Les couplets chantés font furieusement penser au vieux Megadeth dans leur phrasé. Parties de guitares très bonnes, rien à dire. A voir le son, sur ordi dur de juger, mais l(...)

27/06/2022, 10:08

Hoover

Une synthèse entre un vieux Megadeth qu'on avait un peu oublié et le Megadeth récent (que personnellement j'aime bien). Super morceau!

26/06/2022, 06:16

Humungus

Ouch !!!Intrigué par vos commentaires, je me suis laissé tenté à une écoute (l'aurai-je fais sans cela ?)...Puis deux...Puis trois...Claquasse !!!Alors effectivement, rien de nouveau sous le soleil, mais un cassoulet r&eac(...)

25/06/2022, 07:22

Jus de cadavre

Ben putain ! Je pensais pas apprécier du Megadeth comme ça un jour ! Même le chant de Dave le canard est pas repoussant ! Incroyable. Et le clip a de la gueule.

25/06/2022, 00:44