« Mange-les avant que les vers ne te mangent !! »

C’est le genre de phrase que ma mère me servait à table quand je ne voulais pas finir mes légumes. J’en déduis donc que les RIPOSTE et ma mère ne pourrait faire qu’une seule et unique personne.

Ou être amis au choix…

Bon, soyons sérieux. J’avais chroniqué l’année dernière la démo des banlieusards Parisiens de RIPOSTE, dont j’avais dit tout le Fastcore que je pensais de leur bien. Depuis, le groupe n’a pas ralenti la cadence, et propose donc son premier EP Feed The Maggots, pas vraiment calmé, sur quelques labels indé dont La Défaite, Creepozoid et Orange Juice (parmi d’autres), pour une version tape pink n’black.

Joli coup, d’autant plus qu’avec un contenu pareil, ça nous donne l’équivalent de ces cassingles qui ont connu une gloire éphémère durant les nineties.

RIPOSTE, c’est un quatuor (Lulu – chant, Phil – guitare, Sam – batterie et Victor – basse), mené de voix d’enfer par une vocaliste qui n’a pas oublié ses harangues dans leur boite, et surtout, animé d’une férocité Core qui vous caresse dans le sens pas du poil.

En cinq minutes et quelques titres de plus, ils font le tour de la question Fastcore/Powerviolence contemporaine, et y apportent une réponse valide et alerte.

Ces mêmes réponses ne dépassent que très rarement les trente secondes, mais pourquoi s’éterniser quand on peut clouer le bec de ses détracteurs vite fait ?

Quoique je doute qu’ils en aient beaucoup…

Du Fastcore donc, et joué fast and raw, pour une démonstration de force qui n’a pas perdu l’intensité de leur première démo. On y retrouve donc cette patte Thrashcore très prononcée qui rend leurs morceaux euphoriques mais hystériques, et surtout, ces lignes de chant hurlées que Lulu  jette à nos faces médusées. Une rythmique qui ne faiblit jamais, une guitare qui découpe des riffs en mantra sans gras, et le tout assemblé est furieux comme il faut, et aussi lucide que costaud.

Quelques petites fantaisies presque militaires qui dégénèrent bien vite en manœuvres de l’enfer (« Us Hate »), des quickies qui prennent quand même la peine de quelques astuces accrocheuses et malicieuses (« Guilty Conscience »), une basse volubile qui balance des boucles sans complexe (« Crusades »), une douce folie qui ose tout et remporte le pari (« Mutilation Party », autant d’idées dans un panier d’une poignée de secondes assumées, c’est assez culotté), et on termine l’effort par un dernier, qui s’étire presque jusqu’à la minute affolée (« Loss Count », le paroxysme de la violence atteint sans forcer).

Donc, mon avis positif n’a pas changé en une année, et les RIPOSTE ont prouvé qu’ils étaient bien le groupe sur lequel il fallait miser.

Et dans un registre LACK OF INTEREST/TOTAL ABUSE/VIOLENT REACTION accommodé à la sauce Powerviolence bien de chez nous, les Parisiens ou presque assurent de bout en bout.

On espère juste un jour avoir le droit à un peu de rab’, parce qu’une pincée de minutes à chaque fois, ça passe beaucoup trop vite.

Et si mes légumes avaient été d’un même goût Thrashcore de la mort, ma mère n’aurait pas eu besoin de hurler ses adages aussi fort.

Il faut dire que sa RIPOSTE à elle était assez terrifiante aussi…

 Mais vous reprendrez bien un petit ver ?


Titres de l'album:

  1. E.B.S
  2. Regression
  3. Seed of Hatred
  4. Us Hate
  5. Gulty Conscience
  6. Violent reflex
  7. Crusades
  8. Mutilation Party
  9. Loss Count

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 20/12/2016 à 14:45
70 %    340

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Samarium

Right to Get Violent

Split/cross

Rise of Discontent

Executioner

Bone Collector

Northern Light Orchestra

Greatest Hits

Ploughshare

In Offal Salvation

Conjure

Releasing The Mighty Conjure

Death Chaos

Bring Them to Die

Atomic Death Squad

Brain Dead

Blackwater

Good As Evil

Scorcher

Systems of Time

Virginia Hill

Makin' Our Bones

Psython

The Last Days of the Good Times

Nacht Und Gnosis

Det Warder Sådt I Skröplighet Och Skal Upstå Ur Kraft

Helfro

Helfro

Ain

Stance I

Beaten To Death

Agronomicon

Wolfen

Rise of the Lycans

War Thrashed

Bienvenido A Tu Ejecucion

Pertness

Metamorphosis

Obscura + Fallujah + Allegaeon + First Fragment

RBD / 16/02/2019
Death Mélodique

NECROS CHRISTOS + ASCENSION + VENENUM / Live-report / Rennes

Jus de cadavre / 11/02/2019
Death Old School

Brendan Perry

RBD / 06/02/2019
Country

Concerts à 7 jours

+ Uada + Tribulation

23/02 : Cinema, Alost ()

Photo Stream

Derniers coms

Je ne peux que confirmer ce que tu nous contes là mon bon Simony :
- DISFUNERAL = AUTOPSY.
- Jamais vu le No Man's Land aussi échaudé.
- Moi aussi j'ai craint un peu pour notre sécurité quand ils ont voulu se la jouer RAMMSTEIN.

PS : Point de détail : DESTRUKT e(...)


Tant mieux alors !!!


Ouais franchement j'ai pris une bonne claque avec ce groupe !


Indian Nightmare c'est juste terrible. C'est exactement ce que j'ai en tête quand on me dit Metal Old-school. Ça sent Satan, la liche et la crasse. Excellent ce groupe.


Le Entombed classique ! Pas le AD !


Entombed ou Entombed AD ???


Super nom.
Super groupe.
Superbes albums.
Superbes covers.
Rien à redire quoi...


Intéressant à lire et bonne découverte de label


vivement les autres interviews! chouette idée!


"sorte de copie non-conforme du MARDUK le plus impitoyable et retors, celui de Rom 5 :12, soit la quintessence d’un Black qui souhaite s’extirper de sa condition de polichinelle horrifique"

Alors là, entièrement d'accord ! Rom est le chef d'oeuvre absolu des suédois. Et un des me(...)


kingdoms est pourtqnt excellent


Belle chronique, complémentaire a choosing death ?
Très tentant


L'annonce qui n'annonce rien, j'espère que ça ne va pas se limiter à la sortie d'un t-shirt


J'aurais un titre a la place de ça ! Vivement du nouveau Entombed.


Intéressant ça.


1) Re-Ah ah ah !!!
2) Perso, je ne trouve pas que la scène NS soit plus pro, plus visible et plus acceptée qu'avant.
A mon sens, rien n'a bougé à ce niveau là.
"C'est aussi peut-être dû au "taf" sur le zine" : Bien vu je pense.
3) "Je fais partie de ceux qui dissocie c(...)


Ah ah ah !!!


14 ans ? trops jeunes pour moi et pour le black


"Louis-Ferdinand Céline, c'est énorme !"
Laurent Gerra.


Yep, excellente interview bien cash, et bonne découverte d'un label que je ne connaissais absolument pas !