For Those We Hate

Massive Charge

19/11/2021

Music Records

En voyant Matthieu s’approcher de son kit, Emilie a délicatement poussé Barney de son manche de basse, comprenant le signal envoyé par son collègue frappeur. L’ambiance est bon enfant dans le local de répète, mais tout le monde sait que cette apparente quiétude va très bientôt être violée par un énorme cri de Jérémy. Et ce cri, doublé, triplé, répété, surgit sur la déclaration d’intention frappadingue de « Listen or Get the Fuck Out ». Mon fils, tu seras Grind ou tu ne seras pas. Et MASSIVE CHARGE, notre enfant chéri est Grind depuis sa naissance, marquée par le parrainage indirect de BRUTAL TRUTH ou THE KILL. Enfant chéri certes, mais surtout, enfant un peu fainéant sur les bords. Le genre de sale mioche qui se sait doué, et qui du coup, n‘en fout pas une ramée, au point de n’avoir rendu que deux copies depuis sa scolarisation en 2004. Alors, OK, Silence était bien sournois de son titre, Change This World prônait le changement par la destruction sonique massive, mais un album tous les dix ans mérite franchement un redoublement tout à fait justifié. Alors, dix ans pour retrouver l’inspiration et la motivation, ça méritait aussi un truc explosif, et plus que ses petits copains américains ou sud-américains.

Et ça tombe bien, puisque For Those We Hate déteste à peu près tout le monde, et éclate des cartouches d’encre sous les pieds de sa chaise pour maculer le pantalon du petit voisin chiant qui chouine tout le temps. Comme un gros lèche-cul.

MASSIVE CHARGE, peu prolifique, mais enthousiaste, et gai dans le fond et la forme. Matthieu (batterie), Emilie (basse), Fab (guitare), et Jérémy (câlins, berceuses et comptines pour kindergarten dirigée par la fille d’une ancienne de la stasi) s’en reviennent donc, une décennie après leur dernier effort, pour nous bercer trop près du mur. Bien sûr, tout le monde connaît mon amour pour le Grind depuis les premières exactions anglaises du genre, et du jour où j’ai ouvert innocemment ce paquet de la Poste cachant habilement le Scum de qui-vous-savez. Mais je fois admettre que malgré des kilomètres de bande, des centaines de milliers d’heures d’écoute, et des traumas incorrigibles par un psychiatre ayant officié dans les pires prisons fédérales, ce For Those We Hate m’a encore une fois bouffé pas mal de neurones, au point que je commence à vouvoyer mon ficus.

Enregistré et mixé par Fred Grind, masterisé par Axel du Walnut Groove Studio avec l’aide de Nelly et Laura, For Those We Hate est une boucherie, le For Those About to Rock du Grind, la mise à mort du Grind moisi et joué par des boites à rythmes et des automates n’ayant rien compris à la séduction analogique et à l’absence d’effets sur le chant. Puissant comme toujours, sapé comme jamais, MASSIVE CHARGE n’avance pas, il cavale et finit par se doubler lui-même en dix-sept tranches de vie et moins de quarante minutes.

Ne cherchez pas, l’objet n’a pas d’équivalent sur le marché européen en ce moment. Tout le reste n’est que conjectures stériles et beuglements dans le vide, tant l’unité de groupe se sent au moindre hurlement et à la moindre agitation en blasts de l’infernal Matthieu, le seul batteur qui enferme des chats derrière les peaux de sa double grosse-caisse pour leur laisser entrevoir la sensation éprouvée dans une centrifugeuse militaire expérimentale.

Intros travaillées, son global immense mais aéré, qui permet à la basse d’Emilie de s’exprimer, et pas seulement pour faire la maligne avec ses graves et son greffier. Quant au chant de Jérémy, il est au Grind/Crust/D-Beat ce que les pets de Barney Greenway sont à l’environnement. Des avertissements qu’il convient de prendre très au sérieux, des litanies préventives, des déculottées massives devant Dieu. Une précision diabolique dans les fills, une caisse claire qui ne fatigue pas les esgourdes, une grosse caisse qui tambourine comme un témoin de Jéhovah à la porte, pour un ballet d’outrance en hommage aux plus grands, et à même de les défier.

C’est très simple : en prenant en pleine face le choc « Swallow the People », j’en ai avalé mon Pascal Praud, et dégueulé ma Marlène Schiappa. Refusant le moindre compromis, refusant la moindre accointance Metal, les MASSIVE CHARGE gardent leur ligne de conduite so Punk qui les rend si attachants et crédibles sur la scène. Mais ce Grind, aussi propre et carré soit-il est vivant, virulent, et vraiment méchant. On sent la pièce trembler sur ses fondations, comme si nous assistions à la dernière répétition avant l’apocalypse. Le calibrage au biseau de « Like Puppets », l’intro maousse de « In Our Attitude », « Greed » et sa condamnation d’un des péchés capitaux en mode annihilation massive, « Capitalism Excess » et son riff d’intro digne du meilleur de NAPALM reprenant à son compte la profondeur d’AMEBIX, « Unhealthy Place » et son long développé/couché glauque comme un orphelinat perverti par le vice des prêtres, « That’s It » et son constat lapidaire en 284 BPM par demi-seconde, « G.R.I.N.D » et sa profession de foi aussi sincère qu’un crachat de Rogga Johansson, tout contribue à faire de ce troisième album la perfection qu’on était en droit d’attendre des trublions les plus doués de la scène européenne.

Grind but chic.

C’est un peu le constat que l’on tire d’un disque qui ne ménage pas ses efforts pour rattraper le temps perdu. Avec For Those We Hate, MASSIVE CHARGE envoie chier ses ennemis, et relègue la concurrence au rang de simples doublures appelées à l’occasion.   

For Grind we’ll die.

        

                                                                                                                                                                                                         

Titres de l’album:

01. Listen or Get the Fuck Out

02. Swallow the People

03. Like Puppets

04. In Our Attitude

05. Teeth Breaking

06. Greed

07. I´m Obscene

08. Capitalism Excesses

09. Awful Swine

10. Unhealthy Place

11. Deepening

12. That´s It

13. Give Time to Reason

14. Back to the Charge

15. G.R.I.N.D.

16. Cursed

17. This Is Not the End


Facebook officiel


par mortne2001 le 20/11/2021 à 17:41
90 %    126

Commentaires (1) | Ajouter un commentaire


Zeitoun
@88.126.5.248
23/11/2021, 17:12:30

Effectivement excellent. Rarement vu aussi efficace depuis longtemps.

y'a que la pochette qui laisse à désirer...

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Voyage au centre de la scène : Archives MORTUARY

Jus de cadavre 14/11/2021

Vidéos

Chiens + Unsu + BMB

RBD 09/11/2021

Live Report

Lofofora + Verdun

RBD 01/11/2021

Live Report

Fuzz in Champagne - épisode 1

Simony 26/10/2021

Live Report

Fange + Pilori + Skullstorm

RBD 25/10/2021

Live Report

Voyage au centre de la scène : SUPURATION

Jus de cadavre 17/10/2021

Vidéos

Déluge + Dvne

RBD 29/09/2021

Live Report

Blood Sugar Sex Magik

mortne2001 25/09/2021

From the past

Benighted + Shaârghot + Svart Crown

RBD 22/09/2021

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Mamoushka

Si Vivian Slaughter est UN MUSICIEN, le rédacteur est UNE TRUITE

26/11/2021, 19:05

Humungus

J'étais passé totalement à côté de cette "news"...J'aurais dû poursuivre sur ma lancée.

26/11/2021, 08:38

Humungus

Erratum : Vivian Slaughter est une femme.(C'est d'ailleurs la femme de Maniac)

26/11/2021, 08:32

Eric

Merci du plaisir d écouter cette musique

25/11/2021, 17:59

Saddam Mustaine

Meme Hellhammer a laissé les parties de Varg sur le premier album de Mayhem, le pere Mustaine c'est le mec le plus rancunier au monde mdr obligé Ellefson lui a fait une crase qu'on ignore. 

24/11/2021, 18:26

Chemikill

Oui c'est en tout cas lui qui a fait la tournée avec eux. 

24/11/2021, 14:02

Buck Dancer

C'est pas James Lomenzo le nouveau le nouveau bassiste ? 

24/11/2021, 11:52

Bones

@Arioch :  Testament... je n'ai acheté aucun de leurs albums récents. Vraiment c'est le bon exempl(...)

23/11/2021, 23:30

Arioch91

@Bones : tu parles de Testament là non, pour le pilotage automatique ?

23/11/2021, 19:37

Steelvore666

Le chant n'est pas ouf.

23/11/2021, 17:38

Zeitoun

Effectivement excellent. Rarement vu aussi efficace depuis longtemps.y'a que la pochette qui laisse à désirer...

23/11/2021, 17:12

senior canardo

c'est mou .... heureusement que l'album devait envoyer du poney ...a suivre mais pour l'instant les 1ers extraits ne vendent pas du reve..

23/11/2021, 15:11

Bones

Eh bien, première écoute... je trouve un groupe qui est plus en "pilotage auto" que jamais. Je vais bien sûr insister car j'adore vraiment ce groupe, mais là ça manque de riffs patatoïdes et du bon vieux groove rampant habituel. :-(  (...)

23/11/2021, 14:57

Chemikill

Ça tue! Faut pas regarder la vidéo...c'est tout 

23/11/2021, 07:48

Invité

La version Wish d'une pochette de Rhapsody… Voilà ce qui se passe quand on prend des graphistes sans vouloir trop dépenser.

22/11/2021, 17:22

Simony

Ce troisième extrait est franchement excellent avec cet effet et une ambiance qui ne sont pas sans rappeler un Type O Negative. Par contre le CD à 16.99€...

22/11/2021, 16:35

Humungus

Un pote vient de m'annoncer la chose ouais...Un putain de showman.Grand souvenir que la toute première fois où j'ai vu le groupe (que je ne connaissais ni d'Eve ni d'Adam à l'époque) au FURYFEST... Claquasse.

20/11/2021, 16:49

Excellent groupe

Excellent groupe qui tient vraiment bien la scène 

20/11/2021, 13:41

Humungus

Superbe pochette...

19/11/2021, 04:06

Sylvanus

C te baffe

18/11/2021, 20:54