Gein

Leprophiliac

31/10/2023

Autoproduction

Ce pauvre Ed Gein n’en finira donc jamais d’inspirer les esprits les plus tordus du monde artistique…Tout ça parce qu’il avait un goût douteux pour l’ameublement et la décoration, qu’il n’aimait rien tant que pelleter la terre des cimetières à la recherche d’une compagne calme, et qu’il préférait draguer à la carabine plutôt qu’au restaurant. Pauvre homme…Tous s’y sont mis pour adapter son histoire tragique, Tobe Hooper, Hitchcock, MACABRE, SLAYER…Mais on oublie souvent de parler de sa solitude, de sa conception de l’amour, de son hygiène irréprochable et de la tenue impeccable de sa chaumière, digne d’un numéro hors-série de « Psychopathe cherche appartement ». 

Tranquille depuis un certain temps, Ed s’est vu une fois de plus dérangé dans son repos éternel par deux hongrois admiratifs de son œuvre. LEPROPHILIAC, et son nom qui en dit long sans avoir besoin d’explication est donc le bébé mort-né de Suici (batterie/chant, LITURGICAL DAMAGE, ex-CENOTAPH, ex-TST) et Dopi (guitare/basse/chant, LITURGICAL DAMAGE, MUTILATED VETERANS, PREMATURE BURIAL, RUINEBELL, ex-BODYBAG, ex-DEADMASK, ex-DEFENDER, ex-DISHAMMER, ex-FRUSTRADICCION, ex-MACHETAZO, ex-WORSHIP THE SUN, GENERIC DEATH, THE BASTARDS / BASTÄRDOS, ex-ABISMO, ex-GRUB, ex-MOL, ex-MUNDO INFERNO, ex-THE DEADFUCKS, ex-WICKED), qui depuis 2019 s’évertuent à redonner ses lettres de noblesse à une forme très basique de Death Metal, tel qu’il était pratiqué dans les années 90 au fin fond de l’Amérique rurale.

On pige rapidement les influences du combo. Un bras de MORTICIAN, un mollet d’ABCESS, un crane de CONVULSE, un torse d’AUTOPSY, et marche la créature de Frankenstein ramenée à la vie par deux scientifiques musicaux aux théories basiques. Attendez-vous à un Death joué avec insistance, subtilement odorant, méchamment éprouvant, et très loin des gammes Brutal Death ou des atrocités Gore. Ici, la mort sent le renfermé, les journaux servent à emballer des organes, la cave n’a pas été rangée depuis des décennies, et les rares personnes s’aventurant à l‘intérieur n’en ressortent jamais.

Aussi ouvragé et précieux qu’une tête de lit en ferraille ornée de barbelés et de têtes de pauvre femmes profanées, Gein est un petit précis à l’usage des sociopathes indécrottables. On savourera à grandes lampées ses riffs macabres, ses lignes de chant gravissimes, son allure gauche et sa démarche peu assurée, et on relira pour l’occasion une biographie de ce cher Ed, le roi du prêt à monter post-mortem.

Evidemment, tout est prévisible, au moins autant que la décomposition d’un corps retrouvé dans un fossé, mais la façon qu’a le duo hongrois d’enfoncer les clous dans le cercueil à quelque chose d’hypnotique pour les masochistes que nous sommes. Entre nécrophilie à la suédoise, humeur ronchon à la texane, et plaisirs libidineux louches à l’est de l’Europe, Gein fait honneur à son inspiration, malgré un manque évident de violence. Il faut en effet être un accro du mid tempo pour ne pas être frustré par ces morceaux qui refusent de décoller et qui préfèrent rester sur une lancinance à la OBITUARY, bien que l’histoire du tueur en série le moins prolifique d’Amérique colle assez bien à cette optique résistante et oppressante.

D’autant que le côté analogique de la chose nous permet de nous replonger dans cette Amérique d’après-guerre, pansant encore ses plaies, avec ses femmes célibataires, et ses gigantesques étendues agricoles en jachère sous le froid d’un hiver plus que rigoureux. Ainsi, LEPROPHILIAC se rapproche d’une version allégée et légèrement accélérée de WINTER, sans évidemment en atteindre les sommets d’atrocité auditive.

Efficace, juste assez court pour ne pas trop lasser, ce deuxième album fait honneur au duo qui a choisi une production sèche et sans artifices, ce qui permet au disque de sonner comme une démo très propre des nineties, loin de la compression insupportable des grands studios.

Est-ce pour autant qu’il était nécessaire de réveiller une fois encore ce pauvre Ed, tranquille dans sa tombe ? Pas sûr mais après tout, l’homme aime toujours être cité comme référence horrifique d’un temps où l’Adn et les caméras de surveillance laissaient les pauvres psychopathes œuvrer en paix de leur absence.     

   

    

Titres de l’album:

01. The Plainfield Ghoul

02. Matriarch Of Desolation

03. Deviant

04. A Fratricidal Conflict

05. The Spotless Room

06. Creepy Dismal World

07. Grotesquery Reliquiary

08. Gutted In A Shed

09. Full Moon Confessions


Facebook officiel

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 01/02/2024 à 16:46
75 %    143

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Enslaved + Svalbard + Wayfarer

RBD 20/03/2024

Live Report

Voyage au centre de la scène : BLOODY RITUAL

Jus de cadavre 17/03/2024

Vidéos

Crisix + Dead Winds

RBD 20/02/2024

Live Report

Abbath + Toxic Holocaust + Hellripper

RBD 21/01/2024

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Gargan

Faudrait descendre un peu et faire la prochaine édition au stade rochelais   

16/04/2024, 08:30

Tourista

Au delà du commerce qui brûle, ce qui est ÉVIDEMMENT regrettable pour l'entrepreneur et la clientèle, il est difficile de ne pas voir le côté comique de l'événement... Au pays des clochers qui ont servi si souvent de barbecues.  (...)

15/04/2024, 18:21

Simony

Oh ça va on rigole ! Pour une musique qui se dit en désaccord avec le concept de religion, je trouve que l'on sacralise et idolâtre un peu trop de choses dans cette scène.C'est dommage c'est sur mais c'est que du matériel, ça va !

15/04/2024, 16:14

Labbé

je plussoie ! cet album est effectivement fort fort bon... mention spéciale pour Howl of Gleaming Swords. Merci pour la découverte ! 

15/04/2024, 15:01

LeMoustre

Le niveau des commentaires ici ça fait peur

15/04/2024, 14:25

LeMoustre

Oh purée !!! Merde !Moi qui ai eu la chance de pouvoir y trainer une demi journée entière (il les fallait) a la recherche de perles d'époque, émerveillé par ce magasin-musée, c'est bien fâcheux cette news.U(...)

15/04/2024, 13:47

Humungus

Y'a des gens ici qui sont trop "Trve".

15/04/2024, 06:54

Satan

Y a des gens ici qui n'ont aucun sens de l'Histoire et un sens de l'humour franchement bas-de-plafond.

14/04/2024, 23:29

azerty666

Résidu de Slayer, mouhahahahahaaaa ^^

14/04/2024, 20:10

Tourista

Un beau black friday.

14/04/2024, 15:48

Benstard

Putain ça me fait mal comme c'est en bois.

14/04/2024, 08:21

Humungus

Ah mais ouais !!!Il m'a fallu 24h pour comprendre... ... ...

14/04/2024, 06:55

Tourista

J'ai mis du temps à capter !! 

14/04/2024, 05:40

Tourista

14/04/2024, 05:39

Saul D

Jinx, j'y ai pensé, mais ils chantent en anglais je crois.... ( "stand up for rock'n'roll power", si je ne me trompe pas...)...je pensais sinon à un groupe entre Trust et Satan Jokers ( pour le son), Attentat Rock, c'est plus rock'n'roll que h(...)

13/04/2024, 16:44

Tourista

Fan service. La voix me fait chier d'une force, par contre... Clairement ce ne sera pas un album pour mézigue. Je comprends mieux pourquoi je n'ai jamais accroché à Death Angel, et c'est pas faute d'avoir essayé depuis 35 piges.

13/04/2024, 10:31

Rudy Voleur

13/04/2024, 06:59

Arioch91

on veut du sonOu pas   

11/04/2024, 20:01

Moshimosher

Cool ! Une avant-première du prochain Burzum ! Maintenant qu'on a la pochette, on veut du son !!!

11/04/2024, 18:49

Simony

On sait où était Varg Vikernes à ce moment là ?I'm on my way to burn the shop....

11/04/2024, 15:52