Graveolution

Graveolution

26/05/2020

Autoproduction

Après m’être mangé une grosse beigne allemande ce matin, ne voilà-t-il pas que j’encaisse un gros moignon en provenance de Hongrie cet après-midi. Décidément, l’ambiance est très Thrash en cette journée ensoleillée, mais loin de moi l’idée de m’en plaindre. Et après les gros moyens des studios allemands et des groupes de référence, voici les astuces DIY d’un petit combo de Budapest qui n’a rien à envier aux têtes d’affiches. Sorti de nulle part, GRAVEOLUTION et son baptême en jeu de mot finaud nous propose son premier EP totalement autoproduit, et se place derechef dans les grosses surprises du mois, avec seulement cinq morceaux. Aucune information à vous prodiguer quant à ces musiciens de l’ombre, leur Bandcamp jouant la parcimonie, mais je pourrai tout de même préciser que ce premier jet n’a été enregistré que par deux musiciens, Toto, le batteur, s’occupant des percussions, de la basse et du chant, et Kristi des guitares. C’est pourtant un line-up complet qui nous est listé sur la même page, avec en renfort des deux instrumentistes déjà cités, Bogi au chant et Kutya à la basse. Je ne remplirai pas des dizaines de lignes là où quelques-unes suffisent, mais j’admets que Graveolution m’a méchamment impressionné de sa fougue et de son inventivité à la croisée des chemins. Entre Thrash vraiment efficace, Hardcore tenace, et Groove Metal dans ta face, ce premier EP est totalement explosif et complètement jouissif, et ressemble à s’y méprendre à un enfant bâtard de LEEWAY et POWER TRIP, ce qui vous en dira plus long que bien des formules trop alambiquées. Disposant d’un son énorme et étonnamment performant pour une autoproduction Graveolution est le genre de méga bouffe qu’on encaisse avec difficulté, mais qui laisse euphorique, les joues rouges et les cheveux en bataille. En s’appuyant sur des riffs formels mais mortels, la formation livre une copie immaculée, et entame les hostilités d’un « Once Again » rageur à souhait.

Le morceau contient tellement d’idées qu’on a parfois le sentiment d’en écouter deux ou trois, et pose les jalons d’un format court qui explose tout sur son passage. Solide comme une formation accusant des années d’existence, mais aussi frais qu’un jeune combo aux dents longues, GRAVEOLUTION fonce dans le tas, ratiboise tout de sa guitare déchaînée, ose quelques blasts rassérénant, et se repose sur le chant purement Core et totalement hystérique de Toto. Ayant de faux airs d’un LIVING DEATH piqué par une sale mouche à miel, cet EP fait la part belle aux figures les plus classiques du Crossover, avec cette basse qui roule et amasse mousse, pour mieux grossir une rythmique déjà fort conséquente. Le rapport guitare/chant est complètement sidérant, et l’abattage impressionnant. On assiste médusé à une démonstration de savoir-faire, avec breaks pesants et légèrement Hardcore, reprises en accélérations fumeuses, et le timing égrène ses minutes sans qu’on ne puisse faire quoi que ce soit pour protéger nos oreilles. Entre plans Mosh méchamment groovy, saccades Thrash au scalpel, et harangues vocales salaces, Graveolution synthétise le meilleur de ces trente dernières années de Thrash, faisant appel à la nostalgie tout en assumant son époque, nous pèse sur la tête avec des riffs gigantesque épaissis par une double grosse caisse concassante, alterne les ambiances, module la vitesse, mais se déguste comme un sprint à la cadence effrénée.

Certes, l’EP en question ne contient que quatre originaux, mais tous sont d’importance, et la reprise purement Crust de « Life Line » des SACRILEGE vaut son pesant d’hommage trébuchant, concluant cet effort par une dernière embardée furieuse. Un groupe à suivre de très près, qui cherche d’ailleurs un label pour sortir son premier album, et que ma collection « Price Killers » soit mise au clou si ces damnés hongrois ne parviennent pas à trouver une écurie digne de leur talent. Ils sont si stimulants, et renvoient une bonne partie de l’arrière-garde au placard poussiéreux du souvenir nostalgique, sans flagorner, mais en avançant les preuves de leurs arguments. LA sortie Thrash/Crossover du mois, malheureusement trop courte, et j’attends avec impatience le premier long de ces damnés pour m’éclater la tronche encore une fois à l’orée de l’été. C’est chaud, c’est costaud, et ça fait mal au dos.               

                            

Titres de l’album :

                          01. Once Again         

                          02. Graveolution

                          03. Fire & Rain          

                          04. On the Verge of Collapse

                          05. Life Line (SACRILEGE cover)

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 25/01/2021 à 18:58
90 %    72

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Nile + Krisiun + Grave + Ulcerate 2009

RBD 03/03/2021

Live Report

Killing For Culture - Tome 2

mortne2001 23/02/2021

Livres

Voyage au centre de la scène : MASSACRA

Jus de cadavre 21/02/2021

Vidéos

Killing For Culture - Tome 1

mortne2001 15/02/2021

Livres

Moonspell 2007

RBD 04/02/2021

Live Report

Olivier Verron _ Interview Conviction

Simony 27/01/2021

Interview

Voyage au centre de la scène : ASSHOLE

Jus de cadavre 17/01/2021

Vidéos

Eluveitie + Korpiklaani 2010

RBD 08/01/2021

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Seigneur FRED

Un album généreux ! Seigneur Fred - METAL OBS

06/03/2021, 10:57

Arioch91

Killers fut mon premier Maiden aussi. Avec un pote, on était fan de leur zique autant que de leurs pochettes. Eddie dans les 80's, c'était une sacrée mascotte !J'ai découvert le premier un peu plus tard mais j'ai adoré aussi. En fait,(...)

06/03/2021, 10:21

Moshimosher

Je viens enfin de découvrir (et d'acheter cet album)... quelle tuerie ! Un pur chef-d’œuvre !!! Vraiment de très bonnes sorties sur ce label !

05/03/2021, 23:00

Moshimosher

C'te pochette !!! Ah !!! Pas étonnant que Killers soit le premier album de la Vierge de Fer que j'ai acheté ! Probablement leur meilleure (même si j'en adore plein d'autres dont celle de Powerslave) ! 

05/03/2021, 22:36

Meuleu

J'ai fait la date sur Caen et vlà la baffe que j'ai pris sur Ulcerate, c'était énorme !

05/03/2021, 16:18

Gargan

L'horrible phoque humanoïde de Riot, brrrrr...

05/03/2021, 09:04

Saddam Mustaine

Megadeth, Ugly Kid Joe, Manowar les principaux en effet, qui ont un personnage qui suit le groupe, j'en oublie... 

04/03/2021, 19:15

Saddam Mustaine

Megadeth, Ugly Kid Joe, Manowar les principaux en effet, qui ont un personnage qui suit le groupe, j'en oublie... 

04/03/2021, 19:15

L\'anonyme

@ metalrunner: tout à fait d'accord avec toi.Je pense qu'Iron Maiden a beaucoup oeuvré dans le metal en ce qui concerne les pochettes d'albums. D'abord parce qu'ils ont instauré une forme de rituel que certains ont repris en gardant le mê(...)

04/03/2021, 18:18

Bones

Mouais, sommaire très moyen... mais la couv claque. :-)Sont malins, les p'tits salopiots, ils savent que ça va générer de l'achat compulsif. :-D

04/03/2021, 17:04

Arioch91

Suis plus abonné.Je verrai à l'occasion si je le vois en kiosque mais bon.

04/03/2021, 13:26

metalrunner

Quelle pochette je pense quelle ont bcp aide maiden  

04/03/2021, 07:44

Ragnar56

Je viens d'apprendre la nouvelle via un commentaire sous une vidéo YouTube

03/03/2021, 22:55

MorbidOM

Une double provocation assez géniale ?Les true métalleux le prennent pour un guignol depuis longtemps et la ménagère Polonaise le vois sans doute comme le rebelle de salon indispensable à ce genre d'émission, une sorte de JoeyStarr

03/03/2021, 04:08

Bones

Ca fait une publicité maousse autour de Behemoth et leur donne la "crédibilité" qu'ils recherchent.Faire le buzz => vendre des disques.Je ne m'en fais pas pour Nergal, ce petit malin fait bien parler de lui et c'est l'objectif.

02/03/2021, 18:47

RBD

Nergal est un provocateur né, comme bien des artistes surtout dans des sociétés conformistes. Le fait d'aller cachetonner et se montrer dans une émission de télé-crochet est une double provocation assez géniale, autant envers les true mé(...)

02/03/2021, 16:07

Jus de cadavre

Message pas posté entièrement... bizarre...Du coup suite :"Nous en sommes à une période charnière" là je suis d'accord. Quand sur un site comme ici les gens commencent à defendre le christianisme c'est (...)

02/03/2021, 09:30

Jus de cadavre

"Si Nergal en a marre d'aller devant les tribunaux, qu'il change de pays ou de style musical, point barre"Mais tout le monde du coup crieraient au lâche ou au vendu ! Si à chaque fois qu'il y a un truc qui nous plaît pas dans notre pays on doit l(...)

02/03/2021, 09:26

Gargan

Si Nergal en a marre d'aller devant les tribunaux, qu'il change de pays ou de style musical, point barre. Tu assumes quand tu t'exposes ainsi, c'est pathétique ce oin-oin alors que ça joue les durs sur scène. Ceci étant, je réécoute Sv(...)

02/03/2021, 08:21

Yolo

Merci pour vos commentaires les guignols.

02/03/2021, 08:09