Human Pantocrator est déjà le troisième album du groupe ENTROPIA INVICTUS, qui l’aurait cru. C’est que l’offre est tellement énorme que l’on a même du mal à suivre l’actualité du Metal Hexagonal, alors lorsqu’en plus les groupes s’amusent à changer de patronyme, cela devient vraiment compliqué. En effet, les deux premiers albums, dont le dernier Black Drop In Clear Water publié en 2012, sont sortis sous le nom d’ENTROPIA. Les Français annoncent la couleur dès le titre d’ouverture "I Will Overcome", les claviers sont omniprésents et grandiloquents, les guitares frénétiques, la batterie se met en mode blast, DIMMU BORGIR est clairement en ligne de mire mais pas uniquement car cet album, comme la suite va le confirmer, fait également énormément penser à une approche comme celle de SEPTIC FLESH.

"Euphoria’s End" enfonce le clou, le parallèle avec les Norvégiens est là bien plus prononcé mais un gros défaut apparait sur la partie parlée. En effet, si les growls peuvent cacher ce fait, sur la partie parlée, l’accent franchouillard est très audible et casse un peu l’effet, dommage d’autant plus que cela se renouvelle sur "Among Us" qui clôt cet album. D’ailleurs, la production sur la voix n’est pas des plus abouties (un titre comme "Cosmogenic Pandemonium" demandait des pistes vocales plus imposantes que celles-ci qui évoquent CREMATORY), voici une piste de progression intéressante pour le groupe, sans que cela soit rédhibitoire sur cet Human Pantocrator [Opus Humani].  Toutefois, si l’ambition est là, les capacités à construire des structures tout à fait opérationnelles, l’ambiance de cet album manque cruellement de personnalité, les orchestrations sont plutôt gentillettes et évoquent le Symphonic Black Metal qui a découlé du succès de CRADLE OF FILTH et DIMMU BORGIR à la fin des années 90, et surtout les guitares ne sont pas des plus inspirées ("Imperfect God"). Principalement porté par les claviers et les chœurs nourris, cet album a bien quelques sursauts comme "In The Attic" ou "Singluarity", mais cela est assez maigre finalement pour un groupe qui n’en n’est pas à son coup d’essai.

Human Pantocrator [Opus Humani] s’écoute avec beaucoup de respect, nous n’avons pas là un album qui serait rapidement retiré du lecteur mais il passe sans faire de bruit, sans laisser de traces et c’est là son plus gros défaut. Si le groupe persiste dans cette grandiloquence, pourquoi ne pas l’appliquer également sur les voix avec des lignes de chant doublées ou triplées et surtout un rendu plus gros pour appuyer efficacement la musique. Avec ce troisième album, on risque fort de redécouvrir ce groupe à l’occasion du prochain album.

  1. I Will Overcome
  2. Euphoria’s End
  3. The Builder, The Destroyer
  4. In The Attic
  5. Cosmogenic Pandemonium
  6. Kurzweil’s Dream
  7. Singularity
  8. Tree Of Creation
  9. Reflection
  10. Imperfect God
  11. Among Us

Site Officiel


par Simony le 20/02/2017 à 07:00
68 %    490

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Soul Grinder

The Prophecy of Blight

Silverstage

Heart n’Balls

Surgical Strike

Part of a Sick World

Annihilator

Ballistic, Sadistic

Scratches

Rundown

Mass Worship

Mass Worship

King Legba

Back From The Dead

Liturgy

H.A.Q.Q.

Obscure

Darkness Must Prevail

Beyond The Void

Ex Nihilo Nihil

Bütcher

666 Goats Carry My Chariot

Stormrider

What Lies Within

Coffin Rot

A Monument to the Dead

Merging Flare

Revolt Regime

Sepultura

Quadra

Decarlo

Lightning Strikes Twice

Jorn Lande

Heavy Rock Radio II - Executing The Classics

Abisme

As Fear Falls In

Those Darn Gnomes

Calling Whitetails to a Tuned Bow

Norman Shores

De L'ombre Surgit La Lumière

Stolearm

RBD / 17/02/2020
New Wave

Pastor of Muppets

RBD / 12/02/2020
Brass Band

J'irais Mosher chez vous ! Episode 2 : Indonésie

Jus de cadavre / 08/02/2020
Asie

Incite + Skaphos

RBD / 04/02/2020
Black Death Metal

Concerts à 7 jours

Lindemann

21/02 : L'olympia, Paris (75)

Neptrecus + Manzer + Nokturn Gorgon

22/02 : L'auditorium, Laval (53)

Visions Of Atlantis + Chaos Magic + Morlas Memoria

27/02 : Le Grillen, Colmar (68)

+ Putrid Offal + Sublime Cadaveric Decomposition

28/02 : Le Bistrot De St So, Lille (59)

Photo Stream

Derniers coms

@Humungus: Les patches ce sont les bon vieux écussons à coudre sur ta veste en jean ou ton cuir (ou comme le faisait le lycéen que j'étais au début des années 2000 sur ton sac à dos Eastpack).


T'as ça aussi sur le label d'origine Metal Blade. Bon morcif, déjà que le EP contient un sacré titre, ils ont gardé leur sens de la composition, les gaziers. Hâte d'avoir ça en mains.


"J'vous ai d'jà dit que j'prêtais d'l'argent à des taux pas dégueulasses ?"


La pochette, c'est un peu ce qui reste sous mon cerisier à une certaine période.


Rooohhhlala !!!
Je viens de voir qu'il y avait actuellement chez NUCLEAR BLAST une preorder pour une box collector de ce futur album avec double vinyles + double CDs + drapeau + slipmat + patchs (autocollants ?)…
Pas bon pour mes finances tout ça bordel !


Dommage que ce soit loin de chez moi...


Miam miam !!!


Si mais il a quitté le groupe entre l'enregistrement et la sortie, d'où son absence dans le clip, même si, je te le concède, si Jean Noel avait été présent dans le clip, ça n'aurait pas été déconnant non plus.


C'est le Ptiot qu'on voit à la basse? C'est pas Jean Noel qui a enregistré l'album?


Et bien moi je prends ça comme une putain de bonne nouvelle !
Deux PRIESTs pour le prix d'un, que demander de plus ?!
Hâte de voir ça en live...


Comme vous je vais me pencher sur cet album. Par contre je n'ai jamais bouder ke groupe lors de ses prestations live. Leur chanteur est un très puissant frontman


C'est très bon


En effet pas mal du tout dans le genre. Même si déjà entendu 1000 fois. Plus Grave que Grave !


Ca sent vraiment la fin du bal, là.


Le pire la dedans, c'est que tout le monde serait d'accord pour qu'il dise stop. Mais malgré son statut de star, ses thunes etc... Il ne sait faire qu'une chose, c'est chanter sur scène. Dans ce sens, la célébrité c'est moche. Ozzy est mort vive ozzy !


Excellente nouvelle ! Hâte de les voir à Toulouse avec Holt.


Merci pour la réponse Simony. Et donc, rien de bien méchant apparemment, un petit bizutage !
En même temps dans Death, comme les musiciens changeaient tout le temps ou presque, tout le monde était toujours le petit nouveau.


100 % d'accord avec la chronique !!


Magnifique chronique. Chapeau l'artiste !


D'après les différentes rumeurs et témoignages, James Murphy a été la cible de nombreuses blagues de la part de Chuck notamment, le syndrome du p'tit nouveau quoi !