Icons

Snap Border

16/12/2020

Autoproduction

Originaires de Lorraine, les SNAP BORDERS sont un peu l’archétype de groupe de Metal alternatif délicieusement connoté 2K, mais qui propose une variante intéressante sur les combos les plus capés du genre. Adeptes de ce fameux mélange puissance/mélodie que les LINKIN PARK ont popularisé durant leurs heures de gloires, ces musiciens français jouent sans complexe une musique à l’américaine, et peuvent se targuer de pouvoir défier les Etats-Unis sur leur propre terrain. Mais j’insiste bien sur l’expression « jouer à l’américaine », et non « jouer comme les américains », car ces lorrains-là, malgré le côté universel de leur approche tiennent à leurs racines, et ne sont pas là pour amuser la galerie des amateurs de hits radio faciles. Leurs fans le savent depuis leurs débuts, le public depuis la sortie d’Alternative Current Box en 2016, premier LP qui avait permis au groupe d’arpenter les scènes aux côtés de TAGADA JONES, MASS HYSTERIA, ALESTORM, UGLY KID JOE, LACUNA COIL et autres références mondiales sûres. C’est donc sur ces excellentes bases que le groupe s’est reposé pour préparer son grand retour qui étonnamment, reste en moyen-format. Alors que nous étions en droit d’espérer un album complet, les cinq musiciens ont choisi la concision, et seulement cinq morceaux viennent nous rassasier de leur cocktail relevé.

Icons est donc un petit en-cas en attendant la suite, mais ne doit surtout pas être appréhendé comme un vulgaire amuse-gueule. Très rapidement, le quintet composé d’Eddy Bouvot (guitare), Olivier Siedlecky (guitare), Franck Poinsot (chant), Kévin Fauvel (basse) et Christophe Szczyrk (batterie) occupe l’espace et campe fermement sur ses positions. « Dancing with the Sharks » donne clairement le ton après une courte intro classique, et l’énorme riff redondant qui porte le morceau creuse les fondations de l’avenir. Nous sommes évidemment en terrain connu, mais ce classicisme est des plus agréables, la voix de Franck Poinsot étant toujours aussi claire et puissante. L’homme chante avec flair, module intelligemment ses lignes mélodiques, pour imposer un refrain avec poigne. La recette utilisée par les lorrains jusqu’à présent est toujours d’actualité, et on retrouve avec bonheur ce Metal alternatif léger mais inspiré, et les noms de DISTURBED, NICKELBACK, ALTER BRIDGE, STAIND, IN FLAMES ou LINKIN PARK reviennent à la mémoire, sans que l’on puisse accuser les SNAP BORDERS d’un quelconque plagiat. Car leur philosophie garde ses obsessions Rock que l’on sent au moment de ce solo simple et immédiat, et si la structure du morceau reste formelle, son développement est plus personnel, avec ces passages en son clair tirant presque vers la Pop.

Enregistré au FH Studio en mars et juin 2020 avec Anthony Chognard de CHS prod (SMASH HIT COMBO, TESS), et doté d’un visuel créé par l’anglais Mat Welsh des WHILE SHE SLEEPS, Icons est donc une reprise de contact solide, et si les deux premiers morceaux jouent les similitudes, « Evil-tions » provoque une cassure intéressante dans le rythme. Le groupe y montre son visage le plus soft et radiophonique, tout en accentuant au passage ses harangues les plus hargneuses. Le son, incroyablement clair permet d’apprécier la prestation de chacun, ce qui n’empêche pas « Losing Side » de booster un peu la puissance sans perdre en personnalité ou concision.  

Et pour bien souligner qu’ils n’ont pas laissé les haltères au placard, les musiciens terminent l’effort sur le très musclé « Endscape » qui stigmatise tous les aspects les plus caractéristiques du Metalcore moderne qui se souvient de ses influences alternatives. Syncopes propres et au biseau, chœurs noyés dans le mix en gimmicks, arrangements électroniques, pour un dernier tour de piste qui a des airs de single évident. Belle réussite pro que ce petit EP qu’on regrette si court, mais qui reste annonciateur d’un avenir radieux pour les SNAP BORDERS. Que beaucoup considéreront comme des icônes très bientôt s’ils continuent sur cette belle lancée. Espérons simplement que l’avenir leur permette de jouer live, leur cheval de bataille.          

                                                                                                                                                                                                        

Titres de l’album:

01. Dancing with the Sharks

02. Newsfeed Icons

03. Evil-tions (feat. Maxime Keller)

04. Losing Side

05. Endscape


Facebook officiel


par mortne2001 le 16/02/2021 à 14:58
78 %    49

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Nile + Krisiun + Grave + Ulcerate 2009

RBD 03/03/2021

Live Report

Killing For Culture - Tome 2

mortne2001 23/02/2021

Livres

Voyage au centre de la scène : MASSACRA

Jus de cadavre 21/02/2021

Vidéos

Killing For Culture - Tome 1

mortne2001 15/02/2021

Livres

Moonspell 2007

RBD 04/02/2021

Live Report

Olivier Verron _ Interview Conviction

Simony 27/01/2021

Interview

Voyage au centre de la scène : ASSHOLE

Jus de cadavre 17/01/2021

Vidéos

Eluveitie + Korpiklaani 2010

RBD 08/01/2021

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Moshimosher

Je viens enfin de découvrir (et d'acheter cet album)... quelle tuerie ! Un pur chef-d’œuvre !!! Vraiment de très bonnes sorties sur ce label !

05/03/2021, 23:00

Moshimosher

C'te pochette !!! Ah !!! Pas étonnant que Killers soit le premier album de la Vierge de Fer que j'ai acheté ! Probablement leur meilleure (même si j'en adore plein d'autres dont celle de Powerslave) ! 

05/03/2021, 22:36

Meuleu

J'ai fait la date sur Caen et vlà la baffe que j'ai pris sur Ulcerate, c'était énorme !

05/03/2021, 16:18

Gargan

L'horrible phoque humanoïde de Riot, brrrrr...

05/03/2021, 09:04

Saddam Mustaine

Megadeth, Ugly Kid Joe, Manowar les principaux en effet, qui ont un personnage qui suit le groupe, j'en oublie... 

04/03/2021, 19:15

Saddam Mustaine

Megadeth, Ugly Kid Joe, Manowar les principaux en effet, qui ont un personnage qui suit le groupe, j'en oublie... 

04/03/2021, 19:15

L\'anonyme

@ metalrunner: tout à fait d'accord avec toi.Je pense qu'Iron Maiden a beaucoup oeuvré dans le metal en ce qui concerne les pochettes d'albums. D'abord parce qu'ils ont instauré une forme de rituel que certains ont repris en gardant le mê(...)

04/03/2021, 18:18

Bones

Mouais, sommaire très moyen... mais la couv claque. :-)Sont malins, les p'tits salopiots, ils savent que ça va générer de l'achat compulsif. :-D

04/03/2021, 17:04

Arioch91

Suis plus abonné.Je verrai à l'occasion si je le vois en kiosque mais bon.

04/03/2021, 13:26

metalrunner

Quelle pochette je pense quelle ont bcp aide maiden  

04/03/2021, 07:44

Ragnar56

Je viens d'apprendre la nouvelle via un commentaire sous une vidéo YouTube

03/03/2021, 22:55

MorbidOM

Une double provocation assez géniale ?Les true métalleux le prennent pour un guignol depuis longtemps et la ménagère Polonaise le vois sans doute comme le rebelle de salon indispensable à ce genre d'émission, une sorte de JoeyStarr

03/03/2021, 04:08

Bones

Ca fait une publicité maousse autour de Behemoth et leur donne la "crédibilité" qu'ils recherchent.Faire le buzz => vendre des disques.Je ne m'en fais pas pour Nergal, ce petit malin fait bien parler de lui et c'est l'objectif.

02/03/2021, 18:47

RBD

Nergal est un provocateur né, comme bien des artistes surtout dans des sociétés conformistes. Le fait d'aller cachetonner et se montrer dans une émission de télé-crochet est une double provocation assez géniale, autant envers les true mé(...)

02/03/2021, 16:07

Jus de cadavre

Message pas posté entièrement... bizarre...Du coup suite :"Nous en sommes à une période charnière" là je suis d'accord. Quand sur un site comme ici les gens commencent à defendre le christianisme c'est (...)

02/03/2021, 09:30

Jus de cadavre

"Si Nergal en a marre d'aller devant les tribunaux, qu'il change de pays ou de style musical, point barre"Mais tout le monde du coup crieraient au lâche ou au vendu ! Si à chaque fois qu'il y a un truc qui nous plaît pas dans notre pays on doit l(...)

02/03/2021, 09:26

Gargan

Si Nergal en a marre d'aller devant les tribunaux, qu'il change de pays ou de style musical, point barre. Tu assumes quand tu t'exposes ainsi, c'est pathétique ce oin-oin alors que ça joue les durs sur scène. Ceci étant, je réécoute Sv(...)

02/03/2021, 08:21

Yolo

Merci pour vos commentaires les guignols.

02/03/2021, 08:09

Satan

@ Jus de Cadavre : En effet, le délit de sale gueule semble se manifester à l'égard de Nergal. Et tu as raison de dire que c'est quand même lui qui se fait chier devant les tribunaux.Le christianisme ne fait plus peur aujourd'hui, mais il faudrait se (...)

01/03/2021, 16:06

Jus de cadavre

Débat épineux ! Mais pour le coup que ça plaise ou pas, Nergal (même si c'est uniquement pour se faire de la comm on est d'accord) lui il va au tribunal et il a des emmerdes judiciaires... Dans la scène aujourd'hui, et même parmi ceux qui se (...)

01/03/2021, 14:49