3 albums en 3 ans, le rythme semble effréné mais en vérité depuis le premier album en 2012, le groupe a proposé une sortie tous les ans. C'est que le collectif emmené par le CURSED 13, Niantiel qui écrit pratiquement tout pour GRAFVITNIR, mixe et produit les albums, a beaucoup de choses à dire mais bien entendu, à ce rythme la lassitude peut guetter. Il faut pourtant évacuer cela de suite, car si Necrosophia montrait un visage peut être un peu moins direct des Suédois avec des structures plus complexes, ce Keys To The Mysteries Beyond a tout du petit frère parfait à l'excellent Obeisance To A Witch Moon sorti l'an passé. L'intensité et la noirceur du Black Metal du trio nous emmène sur des terres que les groupes catalogués dans l'Esoteric Black Metal connaissent parfaitement, car GRAFVITNIR fait partie de cette mouvance où le Black Metal n'est pas seulement une façon de s'exprimer, leur musique relate une certaine forme de croyance et de divination pour la noirceur incarnée par l'occultisme et le personnage de Lucifer.

Mais c'est à travers la symbolique du Serpent que GRAFVITNIR poursuit sa quête, symbole de la réincarnation des forces du mal, l'animal tient une place prépondérante dans le récit du groupe, le tout servit par un Black Metal aux leads furieusement mélodiques, mais noirs ! Ainsi, ceux qui suivent le groupe depuis un moment ne seront pas déstabilisés par cet excellent "Niddhögg" qui ouvre l'album (on passera sur ce bruit de vent qui ne sonne pas vraiment réel...) enchainé à ce titre qui donne son nom à l'album. Les leads de guitare sont toujours aussi acérés, les rythmiques ne faiblissent pas, les blasts sont rois bien brisés par des mosh-parts absolument terribles ("Vargavinter") et derrière c'est un mur noir semblant infranchissable qui s'abat sur l'auditeur comme chape de suie dont on ne se défait pas. "Crossing The Abyss", un petit intermède plutôt inquiétant amène un peu de calme mais le lead qui débute "Eternity's Glistening Black" vous replonge dans un état d'esprit proche de la furie, comme une déferlante vous renvoyant à la gueule la haine accumulée, et c'est qu'ils en ont accumulé de la haine en un an les gaillards car dès "Journey Into Storms", un autre interlude sur la même base que le précédent, on part pour une fin d'album des plus chaotiques.

D'ailleurs, on pourrait se demander pourquoi avoir placer ces 2 interludes de la sorte avec un seul morceau calé au milieu, mais c'est là une question de concept et puis avant d'attaquer cette fin d'album, je vous assure que ces 3 minutes de pause rendent le reste encore bien plus sauvage qu'il ne l'est déjà, cela marque l'esprit au fer rouge ! Les morceaux de l'album, tout comme c'est le cas sur tous les albums du groupe sont dominés par des leads marquant, très guerriers dans l'esprit mais avec un flot et une couleur si dégoutée qu'on sent le malaise monter. "Niddhögg", "Keys To The Mysteries Beyond", "Unleash The Storm Of Nothingness" sont construits sur cette base alors qu'un "Vargavinter" ou "Eye Of Lucifer" s'appuient plus sur des riffs Raw Black Metal d'une puissance et d'une profondeur bien mise en valeur par le travail sur la batterie, car régulièrement le batteur utilise des toms très graves qui sonnent comme des tambours (est-ce peut-être des tambours tout simplement d'ailleurs) et dessus une réverb' dantesque qui nous donne un aperçu des tambours de l'enfer. Le groupe n'hésite pas non plus à casser les rythmes pour mieux relancer la machine derrière, le titre "Eye Of Lucifer" regorge de ce genre de choses jusqu'à cette partie entrainante très surprenante mais qui sublime ce morceau, attention les cervicales. 

GRAFVITNIR saupoudre ses sorties de petites surprises de ce style mais pour le reste on est sur la même trajectoire, cette voix criarde proche de la folie symbole d'une haine mise au service d'une musique intense et pour être sûr de ne pas s'éloigner de la trajectoire d'origine, c'est encore et toujours Magnus Devo Andersson (bassiste de MARDUK) qui s'est occupé du mastering au Endarker Studio, véritable antre de la scène Black Suédoise actuelle. Avec ce Keys To The Mysteries Beyond le groupe montre que le style Black Metal est intarissable lorsqu'il est fait avec talent et convictions, tous les leads de cet album renvoient cette impression de déjà entendu et pourtant, chacun d'entre eux nous permet de reconnaître chaque morceau, l'art de faire la même chose avec des choses pourtant assez différentes et marquantes pour qu'on l'identifie de suite. La relève de DISSECTION s'affirme dans l'obscurité qui lui sied si bien mais attention, mettre un pas dans ce monde occulte, c'est déjà faire un pas de trop si on espère pouvoir faire demi-tour !

Track-listing :

  1. Niddhögg
  2. Keys To The Mysteries Beyond
  3. Vargavinter
  4. Crossing The Abyss
  5. Eternity's Glistening Black
  6. Journey Into Storms
  7. Unleash The Storm Of Nothingness
  8. Eye Of Lucifer
  9. Whispers Of The Primordial Sea
  10. Glimpsees Of The Unseeble

Facebook

 

par Simony le 12/12/2017 à 07:12
90 %    362

Commentaires (1) | Ajouter un commentaire


mamakin
@78.192.38.132
19/12/2017 à 07:48:19
un bon 60% pour moi. un poil mou et propos dilué

Ajouter un commentaire


Lee Aaron

Power, Soul, Rock N' Roll – Live in Germany

Aphrodite

Lust and War

Freternia

The Gathering

Urkraft

Our Treacherous Fathers

Monarque

Jusqu’à la Mort

Black Star Riders

Another State Of Grace

Sacral Night

Ancient Remains

Kryptos

Afterburner

Immortal Bird

Thrive On Neglect

Korn

The Nothing

Damim

A Fine Game Of Nil

Kobold

Masterpace

Warvictims

The Horse and Sparrow Theory

Dead Heat

Certain Death

Void King

Barren Dominion

The New Death Cult

The New Death Cult

Axxios

Beneath the Blood Red Sky

Reality Suite

Awaken

Beastmaker

Eye of the Storm

Slaughtbbath

Alchemical Warfare

Death Feast Open Air 2019

Mold_Putrefaction / 19/09/2019
Brutal Death Grind

Dopethrone + Wormsand

RBD / 12/09/2019
Doom

DISOWNING, Interview avec Butcher (chant)

youpimatin / 10/09/2019
Death Metal

Concerts à 7 jours

+ Electric Shock + Praying Mantis

21/09 : Jas'rod, Pennes Mirabeau (13)

Belenos + Griffon + Nydvind

21/09 : Salem, Le Haillan (33)

Darkenhöld + Bovary + Eternal Hunt

21/09 : Secret Place, St Jean De Védas (34)

Kadinja + Tranzat + Juggernautt

21/09 : Espace Le Goffic, Rennes (35)

Krassier + Frekkr + Conquerors

21/09 : Dropkick Bar, Reims (51)

Evil Invaders + Warkunt + Disgorged Foetus

21/09 : Maison Du Temps Libre, Rolampont (52)

Deficiency + Fractal Universe + Destinity

21/09 : ThÉÂtre De La MÉdiathÈque, Freyming (57)

Warfaith + Mortuary + Dust In Mind

21/09 : Salle Désiré Granet, Anould (88)

Flush!! + Xbreak Outx

26/09 : L'ambuscade, Lyon (69)

Elyose + Ancient Bards

26/09 : Le Gibus, Paris (75)

Mars Red Sky + Lysistrata + It It Anita

27/09 : La Nef, Angoulême (16)

Pictured + Evilness + Gengis

27/09 : Le Spot, Spézet (29)

A Very Sad Story + Cleaver

27/09 : Le Dropkick, Reims (51)

Vola + Arch Echo + Rendezvous Point

27/09 : Hard Rock Café, Lyon (69)

Misþyrming + Vortex Of End + Darvaza

27/09 : Le Gibus, Paris (75)

Bliss Of Flesh + MÖhrkvlth + Vosegus

28/09 : Espace Leo Ferre, Brest (29)

Alea Jacta Est + Stinky + Wank For Peace

28/09 : Le Rex, Toulouse (31)

Blood Ages + Pray Manticore + From Dusk To Dawn

28/09 : Ecole Des Filles, L'isle-bouzon (32)

Pictured + Evilness + Gengis

28/09 : La Fontaine De Brocéliande, Saint-péran (35)

Fange + Grist + Verdun

28/09 : Molodoï, Strasbourg (67)

Malkavian + Warband + Shut The Fuck Up

28/09 : Rock'n'eat, Lyon (69)

Temple Of Baal + Archgoat + Au Champ Des Morts

28/09 : Le Petit Bain, Paris (75)

Furies + Nemost + No Return

28/09 : Salle Claude Pouillet, Evry-gregy-sur-yerres (77)

Monarch! + Vouna

28/09 : L'hélice, Toulon (83)

Photo Stream

Derniers coms

@humungus : j'ai dû mal m'expliquer. Le type a été balancé du public par dessus la barrière et est retombé bien lourdement derrière quoi. Pas sur ses guiboles... et les gars de la secu l'ont relevé ensuite. ;)


Artwork horrible. En espérant qu'il sera un peu plus solide que le dernier.


1) Inutile de dire que ce report et une fois de plus hyper complet.
Cela devient vraiment lassant d'écrire ça à chaque fois mec...
2) "Pour manger, c’est soit des frites, soit une part de pizza"
QUOÛÛÛAH ?!?!
Pas de stands vegano-pakistanais sur ce genre de fest ? Imp(...)


1) JTDP + 1.
2) "Un spectateur un peu plus chaud que les autres passe par-dessus la barrière suite à un slam qui tourne mal et s'écrase juste devant la scène ! la volée qu'il a pris le mec !"
Donc si j'ai bien suivi, un spectateur passe par dessus les barrières (involontairement qu(...)


Bah vu qu'Exodus est plus en moins en stand-by tant que Holt n'en a pas fini avec Slayer, Altus a bien raison de réactiver Heathen. Perso c'est une excellente nouvelle, qui sera encore meilleure si je parviens à voir le groupe live.


Des piges Heathen, le mec est dans Exodus aujourd'hui je savais pas que ça tourné encore.


Et bien, une chronique de Freternia, si je m'attendais à ça! J'avais en effet totalement perdu de vu ce groupe, disparu des radars et visblement peu regretté. A l'époque (et cela ne nous rajeunit pas), j'avais été emballé par le côté épique du 1er album, mais j'avais trouvé le second part(...)


Bravo pour ce report exhaustif. Sur ce genre de festival je suis certain que je me calerais plutôt sur les têtes d'affiche, si j'y allais. Elles sont plus de ma génération (je confirme en passant que Decapitated a été un groupe majeur alors) et je trouve que les vieilles écoles étaient plus (...)


Cela a été corrigé, ce sera bien le 2 mai à Toulouse, un samedi.


"Pendant ce temps là le batteur de KORPSE fait un slam, et une nana vomit à côté de moi, parfait" xD !

Sinon excellent report Mold, comme d'habitude. Tu m'impressionne à tout voir / tout retenir comme ça ! Le gros kiff sur Waking tu m'as tué ;)


Excellent album ! Plus dynamique que le précédent tout en gardant cette lourdeur et cette hargne si caractéristiques du groupe !


merci beaucoup pour ce report, concis et précis...et merci de faire suivre l'actualité du brutol jusqu'à Roazhon...
Et enfin cimer pour Smat's...
ROM1 - KDS CREW


Hihi, je savais que c'était fait pour toi... :-D


Cette affiche... J'en rêvais... ... ...


@kairos +1 !


Cool report, comme d'hab' ! Et toujours intéressant de retracer l'historique musical d'une ville ;-)


Si Scott Wino ne peut plus se défoncer en paix, ou va le monde !


DEMONIAC, c'était génial. Surtout le second et troisième album. La suite avec DRAGONFORCE m'avait un peu dépité...


Bah c'est fou car je pensais justement à la future tournée européenne de THE OBSESSED très tôt ce matin et me demandais donc où en était ce brave Wino avec ces anciens soucis scandinaves.
Bah me voilà (malheureusement !) renseigné sur le sujet…
Salauds de norvégiens ! Depuis (...)


Bah ce qui est le plus dingue avec cette immondice qu'est DRAGONFORCE, c'est que ce groupe est né des cendres de DEMONIAC... Jamais compris ça quand on voit la merveille qu'était "Prepare for war".
Comme quoi, il faut de tout pour faire un monde...